background preloader

Illusoire émancipation par la technologie, par Johan Söderberg

Illusoire émancipation par la technologie, par Johan Söderberg
Ce serait la révolution industrielle du XXIe siècle : ce qui devait auparavant être acheté en magasin pourrait désormais être fabriqué chez soi grâce à des outils comme une découpeuse laser, une imprimante 3D, une fraiseuse à commande numérique, etc. (1). Ces machines suivent toutes un même principe technologique : guider les mouvements d’un outil mécanique à l’aide d’un logiciel. Les plus célèbres d’entre elles fonctionnent comme des imprimantes, mais en trois dimensions : passage après passage, une buse se déplace sur trois axes et superpose des couches de matière (le plus souvent une résine synthétique) en suivant un modèle numérisé, jusqu’à obtention du volume désiré. De la poignée de porte au vélo, les objets ainsi produits se multiplient. Même si cette technologie suscite un foisonnement de petites entreprises créatives, son développement est essentiellement l’œuvre d’amateurs, qui se définissent comme des makers. Détecter les ouvriers paresseux Vers une baisse des salaires ?

http://www.monde-diplomatique.fr/2013/01/SODERBERG/48629

Related:  la révolution des fablabsSi j'avais su (géopolitique)

Bercy ouvre une aide aux Fab Labs pour encourager le DIY Vidéo : Bercy ouvre une aide aux Fab Labs pour encourager le DIY Estimant que les Fab Labs sont au coeur d'un "changement de paradigme de notre système économique", avec une mise en valeur du partage des ressources et des savoirs, le Gouvernement a lancé mercredi un appel à projets visant à financer la création de nouveaux Fab Labs, ou l'amélioration d'ateliers existants. "Oui, nous voulons des Fab Labs partout en France", avait assuré la ministre déléguée aux PME, à l'innovation et à l'économie numérique, Fleur Pellerin, dans un tweet en fin d'année dernière. Six mois plus tard, le Gouvernement vient de lancer un appel à projets dans le cadre d'une aide au développement des ateliers de fabrication numérique, qui améliorent le concept du "Do It Yourself" (DIY) vers un "faire ensemble", avec des outils perfectionnés mis à disposition de tous dans des ateliers ouverts. "Un changement de paradigme de notre système économique"

Pour les agriculteurs, ressemer sa propre récolte sera interdit ou taxé Une découverte significative de l’Université de l’État de Washington montre que l’ail est 100 fois plus efficace que deux antibiotiques populaires pour combattre des maladies causées par des bactéries responsables de toxi-infections alimentaires. Leur travail a été publié récemment dans le Journal de Chimiothérapie Antimicrobienne, une suite des précédentes recherches de l’auteur dans Microbiologie Appliquée à l’Environnement qui a démontré de manière concluante qu’un concentré d’ail était efficace pour inhiber la croissance de la bactérie Campylobacter jejuni. L’ail est probablement l’un des plus puissants aliments naturels.

Des meubles open-source pour concurrencer Ikea Le mois dernier, nous expliquions que la véritable révolution des imprimantes 3D était moins dans le matériel et la technologie que dans le logiciel et ses usages. Pour la première fois dans le domaine créatif, le partage des oeuvres et autres objets se base en effet beaucoup moins sur la reproduction de créations pré-existantes (le piratage) que sur le partage d'objets créés par la communauté. Grâce à des sites comme Thingiverse ou GrabCAD, les possesseurs d'imprimantes 3D trouvent facilement des objets librement imprimables et modifiables, dont les créateurs n'ont pas souhaité conserver l'exclusivité. Mais cette révolution culturelle peut-elle s'étendre à d'autres domaines que les objets plastiques ? Sans doute. C'est en tout cas le pari du site américain OpenDesk, qui propose en quelques sortes de devenir une plateforme de partage de meubles Ikea, à partir de créations originales placées sous licence libre.

Web 2.0 et l’illusion de la démocratisation Avertissement : tous mes articles publiés sur mon blogue avant janvier 2012, dont celui-ci, sont franchement mauvais. Je ne leur reconnais qu’une valeur historique démontrant à quel point, parfois, on pense avoir quelque chose d’intéressant à dire. En fait, je considère qu’ils sont le fruit d’une réflexion mal articulée. (À moins que, comme le disait Nietzsche, « Celui qui s’abaisse veut se faire élever ! Les sites collaboratifs réclament le soutien de Bercy Ce sont des entreprises d'un nouveau genre. Des enteprises du numérique, des sites internet qui proposent des services entre particuliers : co-voiturage, location de logements ou dîner chez l'habitant, échange d'appartements, mutualisation d'achats, etc Ces entrepreneurs se sont réunis, mardi 25 juin, à Bercy pour un "BercyJam" au cours duquel ils ont pu faire part de leurs besoins et doléances à Fleur Pellerin. Des demandes multiples Création d'un statut à part entière, labellisation, fiscalité ad hoc (TVA réduite) pour les sociétés et clarification pour les utilisateurs (franchise fiscale), aide au financement par le biais de prêts participatifs et/ou incitations en direction des investisseurs : les demandes ont fusé. "Allez-y, c'est Noël", a lancé l'un des participants à ses acolytes lorsqu'il s'est agit de suggérer à l'Etat comment aider financièrement ces entreprises d'un nouveau genre.

Les MOOC ou l’illusion de la démocratisation ? Les Massive Open Online Courses, ces cours en ligne interactifs, gratuits, et ouverts à tous, défraient la chronique depuis quelques mois. Certains MOOC réunissent jusqu’à plusieurs centaines de milliers de participants. La portée de ces cours, le prestige des établissements qui en sont à l’origine, l’engouement engendré par la gratuité des formations, tout laisse à penser que nous assistons à une véritable révolution de l’enseignement supérieur. Que signifie ce goût subit pour la diffusion gratuite du savoir ? Est-on en train d’assister à la fin de notre élitisme républicain, à un début de démocratisation de l’éducation ? Nos établissements de prestige, pourtant réputés pour leur élitisme séculaire, auraient-ils pris conscience de la noblesse de leur mission de service public et décidé de sortir de la logique malthusienne qui a été la leur jusqu’à présent ?

Fab Labs: la grande bidouille «Do it yourself, do it with others» («faites-le vous-même, faites-le avec les autres») : telle est la devise des Fab Labs, ou Fabrication Laboratories. Vous n’en avez jamais entendu parler ? Normal, le mouvement est encore underground. Créés il y a une dizaine d’années au Massachusetts Institute of Technology (MIT) par Neil Gershenfeld, un professeur de physique qui proposait un cours de prototypage rapide intitulé «comment fabriquer (à peu près) n’importe quoi», les Fab Labs sont les ateliers de fabrication communautaires de l’ère numérique. Leur objectif ?

Convertibilité du rouble: les banques étrangères doivent créer des réserves en roubles MOSCOU, 18 mai - RIA Novosti. Le rouble ne sera convertible que si les banques étrangères ont besoin d'accumuler des réserves en roubles, a estimé Alexandre Chokhine, président de l'Union des industriels et des entrepreneurs de Russie. "Les banques doivent avoir besoin d'accumuler des réserves en roubles", a-t-il indiqué lors d'un point de presse mercredi. L’architecte Norman Foster vise la Lune - Planète Photo n° 1/3 © ESA/Foster+Partners Vue extérieure de la base lunaire de l’Agence spatiale européenne (ESA), conçue par l’agence Foster+Partners Photo n° 1/3 - © ESA/Foster+Partners Photos 3/3

La folie numérique - Bibiche la blogueuse Lundi 28 juillet 1 28 /07 /Juil 20:17 Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il me semble que de plus en plus de gens font des photos. Il fut une époque, où, me semble-t-il, la photo était réservée, non pas à une élite, mais aux vrais amateurs. Fabrication numérique et économie de l'atelier - Semaphore (Texte paru dans La Planète Laboratoire N°4) La Solar FabLab House1 construite en cette année 2011 par l'Institute for Advanced Architecture of Catalonia2 en partenariat avec le Center for Bits and Atoms du Massachusetts Institute of Technology3 est sans doute la représentation la plus significative à ce jour de la jonction vertueuse de la fabrication numérique et de l'adaptabilité environnementale. Au-delà de son caractère passif et de sa gestion selon les principes intégrés du métabolisme domestique, ce qui nous intéresse ici est que cette maison est fabriquée en pièces détachées préparées sur des machines CNC (Computer Numeric Control) de grande taille ou issues du fablab (fabrication laboratory) de l'institut d'architecture, machines qui interprètent les fichiers de fabrication et les traduisent en code (code G) compréhensible par les outils mécaniques qui vont couper, fraiser, imprimer ou former les matériaux bruts en pièces à assembler. Arts & Métiers Autogouvernance

La Nasa prédit la fin de notre civilisation d’ici une quinzaine d’années… 10 Aout 2014 - Notre civilisation serait condamnée à disparaître. Non, vous n’êtes pas dans un film de science-fiction, c’est la Nasa elle-même qui l’annonce, via une étude qu’elle a financée. Des chercheurs ont ainsi montré que plusieurs critères pourraient entraîner la disparition de notre civilisation d’ici une quinzaine d’années.

Related:  IMPRIMANTE 3D