background preloader

Dossier d'actualité – Impact des TIC dans l'enseignement – janvier 2009

Dossier d'actualité – Impact des TIC dans l'enseignement – janvier 2009
par Françoise Poyet avec la collaboration de Michèle Drechsler Comment individualiser les enseignements pour éviter l'échec scolaire ? Cette question est loin d'être récente et malgré les nombreuses recherches qui tentent d'y répondre, la solution n'est pas aisée. L'utilisation des Technologies d'Information et de Communication (TIC) pour enseigner et apprendre représente une alternative intéressante qui mérite un approfondissement. L'objectif de ce dossier d'actualité est d'essayer, au regard de publications récentes, de dégager des éléments de réflexion aussi bien en France qu'à l'étranger pour montrer en quoi les TIC offrent des outils et des services qui présentent une certaine efficacité pour l'enseignement et l'apprentissage. L'idée est qu'elles permettent la prise en compte des différences individuelles, favorisent l'individualisation des enseignements et représentent, de fait, une alternative pour gérer l'hétérogénéité des élèves. Avertissements au lecteur : • Voir aussi

http://ife.ens-lyon.fr/vst/LettreVST/41-janvier-2009.php

Related:  article de recherches sur les TICENumérique à l'écoleNTICfadiese1707

Vers une métasynthèse des impacts des TIC sur l'apprentissage et l'enseignement dans les établissements du réseau collégial québécois De la recension des écrits à l'analyse conceptuelle Christian Barrette (ARC) La question à laquelle tente de répondre l’Association pour la recherche au collégial (Arc) dans sa métasynthèse des impacts des TIC sur l’apprentissage et l’enseignement dans les établissements du réseau collégial québécois a quelque chose d’universel et d’atemporel. En effet, dès la fin du XIXe siècle, on s’interrogeait sur les gains rendus possibles en éducation par l’utilisation des services postaux dans la formation à distance. Puis ce furent la radio et la télévision qui alimentèrent le questionnement sur l’efficacité des technologies en éducation, dans la perspective des théories de la communication. Les premières de ces théories misaient sur l’«iconicité» des productions multimédias pour espérer un meilleur apprentissage (Spencer, 1999, p. 23-25).

- Comment l'informatique vient aux enfants Dans la classe de Georges Lopez telle qu'elle nous était montrée dans le film « Etre et avoir », on ne voyait aucun ordinateur. Nicolas Philibert, interrogé à ce sujet, expliquait qu'il s'en trouvait bien quelques-uns en fond de classe dans cette petite école de campagne. Mais le réalisateur avait choisi de ne pas les montrer. Peut-être souhaitait-il renforcer ainsi l'image d'une école hors du temps.

Les TIC peuvent améliorer les résultats scolaires des élèves Les Technologies de l'Information et de la Communication peuvent contribuer à améliorer Robert Bibeau 1. Survivre avec des ordinateurs dans sa classe « Que jamais un micro-processeur ne devienne un micro-professeur. » Francis Meynard L'ordinateur portable motive les élèves Une étude d'un chercheur montréalais qui s'est intéressé à la Stratégie d'apprentissage amélioré (SAA) montre que l'utilisation d'ordinateurs favorise la motivation, l'autonomie et la persévérance des élèves, comme le révélait La Tribune en mai 2010. Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies en éducation de l'Université de Montréal, Thierry Karsenti, est venu présenter son étude mercredi à Sherbrooke. Il a mené son enquête auprès de plus de 1000 élèves, et a interrogé environ 80 pour cent du corps professoral. Pour le chercheur, on a avantage à «brancher» les élèves afin d'améliorer la réussite scolaire. En 2003, la CSET se classait au 66e rang (sur 69) avec les résultats scolaires de ses élèves.

- L'informatique en maternelle : Interactivité de l'ordinateur dans le contexte d'apprentissage. L'une des critiques fréquentes que l'on peut rencontrer quant à l'introduction de l'ordinateur à l'école concerne le coût de ce nouvel outil. Il est en effet légitime de se demander si, à l'heure où l'école manque de livres dans ses bibliothèques, de locaux, d'enseignants, la dépense de plusieurs milliards de francs pour équiper les écoles en ordinateurs est réellement opportune. Cette critique peut être levée si les possibilités offertes par l'outil maternelle par rapport aux supports traditionnels du savoir sont clairement établis et l'impact positif de l'ordinateur sur les apprentissages fondamentaux démontré. Cet article va exposer ce que peut apporter l'ordinateur dans une classe à partir d'une expérience menée par un professeur stagiaire dans une école parisienne. Nous étudierons les pratiques qui permettent l'utilisation raisonnée de l'outil informatique puis nous procèderons à l'analyse de celles-ci. A - Variables de la situation d'apprentissage

Utiliser les TIC pour aider les élèves en difficulté Aujourd'hui, plusieurs arguments sont unanimement retenus dans l'utilité du recours aux technologies de l'information et de la communication à l'école et plus particulièrement dans les situations pédagogiques mise en place pour aider les élèves rencontrant des difficultés. On ne reviendra pas ici sur les conditions supplémentaires décrites comme parties prenantes de l'efficacité des dispositifs (pédagogie de projet, équipement minimal, formation, ...) mais retenons quand même les avantages signalés: Pourquoi ne pas tenter une entrée différente (varier ses supports de travail, créer un moment autre que l'habituelle situation de classe) par l'utilisation des diverses possibilités offertes par les TIC?

Bernadette Charlier, France Henri, Apprendre avec les technologies 1Dès la démocratisation du cinéma, puis de la télévision et plus récemment de l'ordinateur portable, nombre d'enseignants pionniers ont introduit ces technologies dans leurs classes. Leurs expérimentations ont en aval suscité l'intérêt de psychologues, de didacticiens, de sociologues, d'informaticiens, de spécialistes des sciences de l'éducation et de la communication... Des études interdisciplinaires, associant chercheurs et praticiens, ont largement accompagné des investissements publics conséquents. Au-delà de leurs spécificités : objectifs, publics, supports... toutes ont tenté d'appréhender les contributions de ces technologies dans les apprentissages les plus divers. 2L'ouvrage dirigé par B.

Lectures et dyslexie : l'apport de Pinterest et de la tablette Constat initial : Cette classe regroupe des élèves dyslexiques, dysgraphiques, dyscalculiques, dyspraxiques, avec des élèves ayant choisi la classe foot. Le recours à la lecture, à l’écrit n’est pas forcément inné. A l’initiative du professeur de lettres, nous avons choisi de leur faire découvrir différents types de textes tout en les incitant à produire autour de ces ressources documentaires, et de regrouper cela dans un carnet de lecture. La valorisation de ces travaux sur un réseau social nous est apparue intéressante à expérimenter de manière à les inciter à utiliser de façon raisonnée un réseau social (Pinterest), en les invitant à écrire, lire pour pouvoir échanger, communiquer autour de ces ressources documentaires et des réalisations produites. L’outil informatique et la tablette ont ainsi été des outils facilitateurs dans cette démarche.

TIC et motivation en apprentissage/enseignement des langues. Une perspective canadienne 1 NetAdos 2004, sondage CEFRIO – Léger Marketing réalisé en février-mars 2004 auprès d’adolescents qu (...) 1Les Canadiens sont ceux qui passent le plus de temps au clavier au monde (Chouinard et al 2003) et, parmi eux, la palme d’utilisation d’Internet revient aux jeunes Québécois : selon une enquête menée en mars 20041, 99 % d’entre eux y ont eu accès au cours des six mois précédant l’enquête et 89 % au cours de la semaine la précédant (contre 99 % et 87 % respectivement en novembre 2002). Les jeunes de 14-17 ans sont les champions du Net au Québec.

Apprendre avec les technologies Par Bruno Devauchelle La volonté des chercheurs de diffuser leurs travaux est un effort sans cesse questionné, en particulier dans les sciences de l'éducation. Aussi il nous faut saluer ce nouveau livre qui paraît à cette rentrée : "Apprendre avec les technologies", (Collection Apprendre, Sous la direction de Bernadette Charlier et France Henri, Paris, PUF 2010). Au fil des chapitres on comprendra que ce livre s'adresse à tous ceux, formateurs, chercheurs, étudiants, décideurs qui veulent avoir un panorama assez large des questions essentielles qui se posent quand au développement des technologies pour apprendre. Aussi les enseignants du primaire et du secondaire pourront se sentir "exclus" de cet ouvrage, s'ils ne sont par prêts à réfléchir au delà de l'action quotidienne dans la salle de classe.

Numérique et handicap - Ressources numériques adaptées soutenues et réalisées Production du Cned, centre national d'enseignement à distance. La spécificité de la LSF, langue visuo-gestuelle, justifie une approche pédagogique qui privilégie le support de l'image plutôt que celui du texte. L'apprentissage du français dans le prolongement de l'apprentissage de la LSF est resté prioritaire : la LSF est, pour les jeunes sourds dont les parents ont fait le choix du bilinguisme, la base linguistique sur laquelle doit se construire le français. Ce cours est le résultat de la collaboration d'un enseignant, interprète diplômé entendant, avec une pédagogue sourde, experte en matière didactique et linguistique. Les contenus proposés sont conformes aux programmes officiels de l'éducation nationale et, à ce titre, constituent une base utile pour les professeurs du primaire.

Des TIC pour aider les élèves ayant des troubles d’apprentissage : une injustice pour les autres? - École branchée (suite du dossier) Autrefois, les jeunes ayant des troubles d’apprentissage étaient simplement considérés comme faibles. Aujourd’hui, on comprend mieux leurs difficultés et on tente davantage de leur donner un coup de pouce. Services de professionnels, outils technologiques, temps supplémentaire ou local séparé pour compléter un examen sont des options offertes de plus en plus souvent. L’impression d’iniquité envers les autres élèves persiste toutefois chez certains acteurs du milieu de l’éducation. Nadia Rousseau, psychopédagogue et professeure à l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’a noté dans le cadre d’une recherche-action. « Ce que nous avons constaté au départ, c’est que les enseignants connaissaient peu les technologies.

L'ordinateur nuit à la mémoire : des scientifiques mettent en garde contre « la démence numérique » Le professeur de psychiatrie Manfred Spitzer (basé à Ulm, Bade-Wurtemberg) se prononce après des recherches longitudinales contre un contact précoce et fréquent des enfants avec les ordinateurs et l'Internet. «Les médias numériques sont nuisibles au développement de la mémoire, ne sont pas adaptés à l'encouragement de l'apprentissage et provoque des dépendances», a déclaré le chercheur dans une publication. Il remet donc en question l'utilisation des médias numériques dans les processus d'apprentissage, soutenant que «si l'ordinateur prend en charge une part du travail mental traditionnel, travail mental qui est à la base de développements cognitifs du cerveau, alors il peut arriver que l'utilisation trop fréquente de l'ordinateur nuise au développement de mécanismes cognitifs importants, comme ceux de la concentration et de la mémoire». Le neuroscientifique, dont le livre intitulé «La démence numérique. Texte: Charles Collet

Partie importante pour les effets positifs des tice pour les élèves en difficulté : Publics en difficultés, individualisation et TIC by m_nahuet Mar 17

Related: