background preloader

La fabrique du « masculin »

La fabrique du « masculin »
À intervalle régulier, quelques observateurs pressés des médias pronostiquent l’émergence d’une « nouvelle presse masculine », rompant avec l’imaginaire machiste qui préside de longue date aux choix éditoriaux des magazines prétendant s’adresser aux hommes, satisfaire leurs aspirations spécifiques et répondre aux questions qu’ils se posent. Qu’en est-il, si l’on prend la peine de consulter et de lire attentivement les titres qui composent cette presse ? Disons-le d’emblée : à y regarder de près, la prophétie paraît bien illusoire. Presse masculine, miroir inversé de la presse féminine ? Cette inertie dans le changement apparaît avec d’autant plus de clarté quand on compare la presse masculine à ce que l’on a pu écrire récemment à propos de la presse féminine, et notamment du magazine Elle [1]. La femme-objet Tous les magazines pour hommes ne sont pas identiques. Le corps masculin comme objet de culte médiatique « Bien parler à son patron », ou comment devenir entrepreneur de soi-même Related:  TFE

[French] Le manuel du vrai mec A tous les faux mec de ma vie: je vous aime les mecs ! Le vrai mec est un drôle d’animal. Au niveau évolutif, on pourrait le classer comme chaînon manquant entre le chien en rut et l’amibe, si ça ne faisait pas autant plaisir aux créationnistes. Mais qu’est-ce qu’un vrai mec? Le vrai mec promène donc son patrimoine génétique et le distribue fièrement et avec une grande prodigalité, sans forcément regarder sur qui ou sur quoi il saute. Car oui, sous ses dehors d’androïde priapique, le vrai mec ressent quelque chose: l’envie de baiser, et il ne faudrait pas voir à l’en priver. La pire chose qu’il puisse arriver au vrai mec, c’est d’être castré. Attention Mesdames et Mesdemoiselles, n’oubliez pas le caractère monofonctionnel du vrai mec. Faire la cuisine, y compris chauffer des pâtes. Attention, le vrai mec peut être dangereux. Mais vous allez me dire… De toutes façons, le vrai mec n’existe pas, en vrai. En réalité, les mâles ont tendance à ne pas se comporter comme des vrais mecs.

« La théorie du genre  n’existe pas J’évoquais dans mon dernier article la proposition de résolution présentée en décembre à l’Assemblée Nationale par deux député·e·s UMP, visant à « établir précisément les vecteurs de promotion de la théorie du gender dans notre pays » afin d’« en évaluer les conséquences pour la collectivité nationale ». J’ai déjà expliqué en quoi cette proposition était infondée et traduisait une grave méconnaissance des études de genre (ou plutôt un contresens complet). Je voudrais maintenant faire quelques remarques au sujet des expressions « la théorie du gender », ou « la théorie du genre », désignant un objet qui n’existe pas. Cette affirmation peut surprendre, puisque ces deux expressions ont été très souvent employées depuis 2011, notamment dans des articles relayant la polémique autour des manuels de SVT. Cette expression est censée traduire gender theory, qui existe bel et bien en anglais. Un champ unifié? Une erreur de traduction L’anglais theory ne se traduit pas toujours par « théorie ».

Le Garage: invention d'un espace masculin In the U.S., garages did not really become a part of the “typical” American home (if we can say such a thing) until the start of the 20th century. Certainly garages existed; but they weren’t seen as a necessity. Two things you’d probably guess drove garage production initially: the increasing presence of cars owned by individual families and suburbanization. But, suburbanization was also accompanied by a renewed interest in a sort of “do-it-yourself” lifestyle, and garages played a role in this history. Industrialization and suburbanization brought about fantastic transformations in family life and gender relations. If you have a home built in the early 20th century that hasn’t been remodeled, it’s likely that you have a fairly closed-off, small kitchen and probably only one centrally-located bathroom. [M]illions have taken to heart Thoreau’s example, withdrawing to their basement and garage workshops to find there a temporary Walden. This country can’t be knocked out with one punch.

[French] La Vraie Fille Féminine Pour toi lecteur, j’ai mené une enquête fastidieuse. J’ai ressorti mes agendas du lycée. J’ai fouillé dans la cave chez mes parents pour ressortir mes vieilles barbies. Je me souviens, quand j’étais ado, aux mariages et aux bar-mitzva, j’étais sommée de reléguer mon jean au placard pour enfiler une robe achetée pour l’occasion, et montée sur une paire de talons sur lesquels je ne savais pas marcher, je me maquillais à la truelle. De toutes façons, quelque chose en moi savait que je ne pouvais que donner l’impression d’être une Vraie Fille Féminine, mais que je n’en serai jamais vraiment une. Mais pourquoi être une Vraie Fille Féminine? La Vraie Fille Féminine est la plus belle créature de Dieu. Si la Vraie Fille Féminine avait un sexe, il serait parfaitement lisse et glabre, comme celui des Barbies, et dégagerait une subtile odeur de rose. La Vraie Fille Féminine n’aime pas la solitude. La Vraie Fille Féminine n’aime pas les féministes.

« 70 conseils pour trouver l’homme de notre vie… » : connasses vénales et crétins priapiques, le monde selon le magazine « Sensuelle » Pour le gros dossier de son 31ème numéro, « Sensuelle » a apparemment réglé la DeLorean sur une lointaine époque, que nous pourrions situer (à la louche) entre la préhistoire et le XIXème siècle. En effet, dans l’article intitulé « 70 conseils pour trouver l’homme de notre vie », la rédactrice en chef elle-même se colle à la lourde tâche de nous remettre dans le droit chemin, nous autres créatures dégénérées, qui avons renié l’ordre Naturel des choses. Qu’est-ce que l’ordre naturel des choses, se demanderont les plus perverties d’entre nous ? C’est simple, L’ONDC peut se résumer à cette limpide affirmation : Tu es une femme, tu as donc besoin d’être protégée et dominée. Ceci posé, Mélanie Courtois va nous aider à trouver l’homme de notre vie en faisant appel à des spécialistes spécialisés en spécialisation de trouvage-de-bite-vazy-pilonne-moi-pour-la-vie-y-a-que-ça-de-vrai-sans-toi-je-ne-suis-rien. 1 – Vous n’avez pas le droit de vous fier à vos goûts personnels. A lire aussi :

Deep Secrets: Boys’ Friendships and the Crisis of Connection Deep Secrets: Boys’ Friendships and the Crisis of Connection by developmental psychologist Niobe Way is a must-read for anyone concerned with the so-called “boy crisis,” anyone who is raising a boy in the U.S., and anyone who doubts that feminism can—and should—improve the lives of boys and men. In this richly-researched book, based on in-depth, one-on-one interviews with teenage boys in the U.S. as they progress through high school, Way debunks the cultural myth that boys don’t have, need, or desire close friendships. By attempting to truly listen—through the distracting noise of our own assumptions and expectations—to what boys themselves are actually saying, she paints a reality that is both more heartbreaking and more hopeful than the myth. One of the most refreshing aspects of this book is that it centers the voices and experiences of boys who are often marginalized in such studies. As Deep Secrets so powerful illustrates, these myths can be self-fulfilling. Word.

Genre, sexe, orientation sexuelle, les députés UMP confondent tout des cupcakes sur lesquels sont inscrits les mots boy (garçon) et girl (fille) (Kristin_A/Flick/CC). Quatre-vingts parlementaires, dont les fondateurs de la Droite populaire, ont demandé le 30 août 2011 au ministre de l’Education nationale le retrait de manuels scolaires accréditant l’idée que l’identité sexuelle est autant le fruit de l’environnement socioculturel que de la biologie. Cette demande fait suite à plusieurs interpellations du ministre sur cette question au mois de juillet dernier. Les députés se targuent d’être du côté de la science Ces parlementaires dénoncent l’idée de genre comme construction sociale de l’identité de sexe. Autrement dit, l’identité de sexe est tout entière contenue dans le biologique. Les députés se targuent d’être du côté de la science, a contrario de ce qu’ils appellent la « théorie du genre sexuel », rejetée comme « théorie philosophique et sociologique ». Glissement de l’identité sexuelle à l’orientation sexuelle Naturalisme biologique contre culturalisme

Pourquoi ne parlerions nous pas de violence et de masculinité ? "Considérez votre carte d'identité masculine comme renouvelée" Affiche publicitaire pour le fusil automatique utilisé par Adam Lanza dans la tuerie de Sandy Hook, Newtown, Connecticut, décembre 2012. « La culture des armes aux États-Unis est on ne peut plus étroitement liée à la masculinité, mais cela demeure non dit » « Qu’est-ce qu’un sociopathe ? C’est une personne qui manque d’empathie »« La sociopathie est la manifestation extrême de la façon dont notre société socialise les garçons". Jackson Katz Sociologue Citations extraites de "Et les hommes, eux ? Vous avez vu et entendu, rapportés jusqu'à la nausée, dans vos medias habituels les reportages sur la tuerie de l'école maternelle Sandy Hook de Newtown, Connecticut, ce mois de décembre. Les armes ne sont pas aussi répandues en France qu'aux USA, et pour l'instant, il ne peut pas y avoir de tueries de masse d'une telle ampleur.

Masculinités et sciences occultes Ce dossier éducatif à base de cheveux sales et d'entités interdimensionelles se veut un humble complément aux articles de Sexpress consacrés aux films d'exorcisme. Elle vomit des pois chiches, parle l’araméen en verlan, fait valser le mobilier, se tord le cou comme une chouette, dort à un mètre vingt au-dessus des couvertures, fait dangereusement baisser la clim, a les stigmates qui suppurent du souffre, bref: elle transpire la mauvaise hygiène de quelqu’un qui aurait une entité démoniaque babylonienne à l’intérieur du corps. Elle : La possession au cinéma est une affaire de femmes – précisémment: de filles. Difficile de se souvenir d’un personnage de garçon hanté par Belzebuth, quand les Carrie, Regan et autre dérivées abominables prolifèrent dans les fictions. Chemise de nuit, cheveux gras, contorsions et télékinésie à gogo : il s’agit toujours de la même silhouette féminine qui hante nos écrans depuis des décennies. C’est à la fin des années 70 que Carol J. La suite:

Eric Fassin: «Les députés confondent genre et sexualité» 18 personnes ont été interpellées après avoir manifesté contre le verdict dans la salle d'audience. Les dirigeants des plus importantes fédérations sportives du pays ont signé mercredi 9 avril une charte contre les discriminations des personnes LGBT dans le sport. Quand Martin se rase, ça le met en joie. Et nous avec. La sénatrice, dont la nomination vient d'être annoncée, succède dans ce domaine à Dominique Bertinotti. D'autres nouvelles têtes font leur entrée au gouvernement. La marque a misé sur l'humour pour faire passer l'idée que les femmes qui ne s'épilent pas sont des hommes mais a finalement retiré sa campagne. L'organisation à l'origine de cette rencontre a voulu valoriser la diversité de la société néo-zélandaise. Pour la militante, les «fantômes», ce sont les victimes d'une homophobie étrangement absente des discours politiques. En couverture du magazine gay «Out» ce mois-ci, la chanteuse se confie entre autres sur ses engagements féministes.

On ne négocie pas avec le sexe Il existe des sociétés dans lesquelles la femme est considérée comme une personne qui peut offrir du sexe et l’homme comme une personne qui cherche à en obtenir. Dans ces sociétés, où la répartition des rôles repose sur cette logique de l’offre et de la demande, le sexe devient l’enjeu d’une lutte. Que dis-je, d'un marchandage trivial. A l’Université de Yale, par un soir des années 2010, une brochette de jeunes diplômés fêtent la fin de leurs études. La journaliste qui assiste à leur réunion décrit «des jeunes gens en costume-cravate qui draguent des filles en talons aiguilles, en comparant offres d’embauche et prouesses sexuelles. Une femme qui se vante d’être courtisée par Goldman Sachs et par HSBC déclare : "Maintenant, t’as plus qu’à me lécher !". Pour la journaliste, de toute évidence, ces femmes appliquent strictement la leçon qu’on leur a enseigné : si tu veux t’imposer dans le milieu professionnel, ma fille, sers-toi de toutes les armes. La journaliste s’appelle Hanna Rosin.

Related: