background preloader

N°1 au hit-parade le jour de votre naissance

N°1 au hit-parade le jour de votre naissance

Hadopi : et après? Sun Tzu, l'auteur de l'Art de la Guerre, disait qu'il est inutile d'humilier un ennemi déjà vaincu. Aussi, nous ne voudrions pas donner à quiconque le sentiment que nous pavoisons de joie en évoquant le communiqué de presse de Universal , faisant état d'un redressement des ventes, depuis le passage de la loi Hadopi. Force est de constater que l'effet du gendarme, que nous avions longuement décrit dans un post ci-avant , paraît caractérisé ici et semble fonctionner à plein. Chacun sait ici lire : les ventes de musique enregistrée augmentent légèrement, tandis que la musique online progresse d'environ 38% depuis le début de l'année. Certes, il s'agit d'une victoire à la Pyrrhus : il a fallu une loi particulièrement répressive pour arriver à sauver un secteur économique qui avait surtout su faire preuve de sa frilosité jusqu'à ce jour. Reste qu'il convient probablement de trouver rapidement une sortie vers le haut.

fillette papillon The Problem with Drag Queens (and the Music Business) I have access to more music than ever before. I subscribe to five satellite radios, I have a Pandora subscription, and I have probably 3000 CDs. I have two big ass hard drives full of music, two iPods, an iPad, and a phone that plays music. And I get music in the mail daily...from promo lists I'm on and from musicians contacting me directly. So why am I so bored with music? You'd think with the ease that people are able to record a great album, there would be some really great stuff out there. Was thinking about this over the weekend, with "Black Friday" sales on Amazon discounting recent albums to as little as $1.99 and iTunes having a huge blowout for $6.99. I grew up around the music business. How come I'm not buying any, even when it's $1.99 for an entire album and I can get it instantly, without getting up from my chair? I think I've figured it out... As a marketing guy, I'm fascinated by what makes people tick. Many of the drag queens would "borrow" (a.k.a. shoplift) their outfits.

Mougg: Another great option for streaming your music library Have you ever wanted streaming iTunes? Of course you have. The problem with it, of course is that it doesn’t exist. At its core, Mougg is a website. The question is obvious — Does it work? As I said in the video, there are a couple of changes that we’d like to see. Beyond that, there doesn’t appear to be an option (even a paid one) to upload more than 1 GB of files, just yet. At the moment, Mougg is the absolute best option we’ve seen for streaming your music. Carte Musique Jeune : la Sacem dénonce "le revers de la médaille" La SACEM soutient du bout des doigts la Carte Musique Jeune. Devant les députés, la Société des Auteurs a admis que le dispositif « permet d’orienter le public vers la consommation légale payante » mais l’orientation peut avoir des effets pernicieux pour le catalogue national. « C’est le revers de la médaille » regrette Bernard Myiet : « elle n’a aucun effet sur la consommation et la production, du fait que la subvention favorise toutes les œuvres, françaises et étrangères, notamment anglo-américaines, contrairement à une politique d’orientation des marchés ». Les propos rappellent ceux de Jean Arthuis, président de la commission des finances, qui dénonçait le 22 novembre dernier ce dispositif lors d’un débat sur le livre numérique. Désengagement des ayants droit On se souvient également comment l'industrie musicale avait réussi à sauver ses billes dans l'accouchement du dispositif. Plutôt une contribution compensatrice

6 Rules To Make A Band Website That Rocks GUEST POST: As the founder of music website generator and marketing platform Bandzoogle, Chris Vinson is no stranger to artist web sites. In the 90's, after his own band broke up, the record label they'd been signed to hired him as a web designer for their multi-platinum artists. As he became overloaded with requests to update their websites, he created a "control panel" to let managers make the changes themselves. Chris realized that the program could also help indie bands build and update their own websites, and Bandzoogle was born. More than ever, a band's website has become the "hub" of their online activity. So, lets say you've got a new fan interested enough to click on a link or offer from your MySpace page. Over the past 10 years, I've built hundreds of band websites for artists big and small. Rule #1: No flash! The fact is, Flash just gets in the way of your content. Rule #2: Make a strong front page. I've found the best formula is a front page that combines these four elements:

Spotify : bienvenue au paradis (fiscal) » Article » OWNImusic, Réflexion, initiative, pratiques Comment Spotify, à l'instar de multiples grandes plateformes innovantes pratique la délocalisation fiscale pour tenter de devenir aussi efficace qu'il lui est demandé de l'être. Philippe Astor aka @makno analyse ici la situation fiscale de Spotify, cette “nouvelle” plateforme dont tout le monde suit l’évolution du modèle de près. Il livre une enquête de fond révélant l’absurdité du système fiscal français concernant les secteurs technologiques. La publication de ses résultats pour l’année 2009 par la filiale anglaise de Spotify, Spotify Ltd, m’a incité à mener une petite investigation sur Internet, qui m’a permis de mettre à jour un drôle de montage, dont l’optimisation fiscale ne fait aucun doute. Après avoir parcouru de nombreux articles de médias étrangers sur les résultats de Spotify Ltd en Angleterre, le doute persistait, dans mon esprit, sur leur véritable périmètre. Délocalisation fiscale Mon investigation ne s’est pas arrêtée là dans la mesure où autre chose me titillait encore.

Nous sommes des Hibernatus du rock - Liam Gallagher et Damon Albarn, en mai 1996. REUTERS/Sport Soccer - Petit résumé de l'actualité musicale récente: Pulp va donner des concerts l’an prochain à Barcelone et Londres, Suede est actuellement en tournée —le groupe de Brett Anderson passait d’ailleurs à Paris le 28 novembre, à l’Elysée-Montmartre. Les revivals, c'est deux décennies après Bref, cet hiver 1994-1995 est plutôt animé... sauf ces événements ne datent pas de 1994-1995, mais de l’automne 2010: il suffit juste de remplacer Oasis par Beady Eye (le nouveau groupe de Liam Gallagher, dont le premier single vient de sortir et dont, avec son sens habituel de l’understatement, il promet qu’il sera «plus grand qu’Oasis»), Newt Gingrich, le leader de la révolution conservatrice républicaine de 1994, par John Boehner, le prochain président de la Chambre des représentants, Tony Blair par Ed Miliband et Kurt Cobain par... par personne, en fait. publicité Super-héros et méchants de soap operas Congélation de la musique pop

Musique et téléchargement: le livre de Pascal Nègre - Giorgio Paparelle sur LePost.fr Pascal Nègre / couverture de son livre "Sans contrefaçon" | dr SANS CONTREFAÇON - Fayard document Le livre se lit bien, rien à dire.Pascal Nègre est un pro du monde de la musique et ça se voit. On peut aimer ou pas ce qu’il fait et la manière dont il le fait, c’est indéniable qu’il s’agit de quelqu’un qui a grandi dans l’univers des maisons de disques. On comprend rapidement sa philosophie à la tête d’Universal : investir sur le moyen-long terme et non pas sur le court terme ; cette stratégie n’empêche pas la participation à la Star Ac, où il faut investir sur le très court terme. Pourquoi lui rapprocher d’investir sur un tel chanteur, qui plait aux jeunes ? Quelques incohérences dans le livre. Alors : il y a-t-il un problème ou plusieurs problèmes ? En ce qui concerne la musique et le téléchargement, nos avis ne sont pas forcement sur la même longueur d’onde. Grave erreur, monsieur Nègre : vous méprisez volontairement vos acheteurs potentiels. Pourquoi ? Ah bon ?

Canadian musicians call for MP3 levy More than350 artists - including members of Nickelback and The Tragically Hip - signed a letter in relation to C-32, the government's proposed copyright bill. The bill would implement a blank media levy system, similar to the one relating to cassettes and CD-Rs in the country, whereby royalties would be paid back to copyright owners and musicians in compensation for private copying. CTV News reports that a Common committee in Canada has started studying the proposed legislation this week. The letter to government was put together by the Canadian Private Copying Collective. CTV says, "Bill C-32 makes it legal for Canadians to copy music for personal use, although it has been criticized in some quarters for making it illegal for an individual to pick a digital lock imposed by rights holders to do so."

Hadopi: notre passion secrète Nicolas Sarkozy aurait émis quelques regrets sur la loi Hadopi. Cette nouvelle nous vient droit de la bouche de Lionel Tardy, le d’Artagnan anti-Hadopi du camp UMP, tout ravi de livrer cette confidence au Nouvel Obs. Quand ce vague mea culpa a-t-il ou aurait-il) eu lieu? Les ingrédients de ce succès? publicité A l'origine était la Netéthique En 1990, les pionniers d’internet créent la Electronic Frontier Foundation (EFF), afin de promouvoir les droits fondamentaux du cyberspace. Le téléchargement illégal fait l’objet d’une bataille impitoyable, chaque assaut juridique, chaque nouvelle donnée venant alimenter et relancer un combat homérique: entre les partisans d’un libre accès aux biens culturels numérisés, en gros la communautés des technophiles appuyée par une proportion non négligeable des internautes, d’une part, les ayants droit des industries culturelles, les majors du disque et du cinéma, et les politiques thuriféraires de l’Hadopi, de l’autre. De bataille en bataille

“Un label meurt toutes les 30 secondes” Laissons 1 mn de plus à Jarring Effects Comme beaucoup de gens, je connaissais Jarring Effects de nom. Label lyonnais, dub et electro dub, associatif, communautaire et militant. Un de ces labels qui a réussi à se construire une véritable image. Gage de qualité pour ceux qui aiment leur musique. Et puis lors de mon intervention sur les conférences organisées par la FEPPRA, j’ai pu rencontrer Monsieur Mo, le patron, reconnaissable entre mille, du label. Jarring Effects est né en 1993 d’un studio de répétition situé sur la Croix Rousse à Lyon. Depuis, les activités se sont multipliées et Jarring Effects s’est scindé en deux entités. Jarring Effects, c’est aussi un fanzine, Nuke, tiré à 30 000 exemplaires, une équipe de 10 personnes, mais pas que. Sauf qu’après 15 années d’activisme au compteur, Jarring se demande bien comment ça va se finir… La crise est passée par eux. « Maintenant, poser son cul sur une chaise dans les bureaux de Jarring Effects, ça a un coût”. Et ça lui fait pas plaisir de dire ça, Monsieur Mo.

Spotify doit forcer la porte du marché US Le site d'écoute de musique en streaming a besoin du marché américain pour viabiliser son modèle économique. La pression monte pour Spotify. Le service suédois d'écoute de musique en streaming pourrait avoir besoin de nouveaux financements pour préparer son lancement aux Etats-Unis, repoussé depuis un an. Une nouvelle levée de fonds pourrait bientôt venir s'ajouter aux quelques 83,2 millions de dollars déjà levés par la start-up depuis sa création en 2008. En deux ans d'existence, Spotify a attiré 10 millions d'utilisateurs dans sept pays, dont 500 000 ont accepté de payer un abonnement mensuel d'environ 5 dollars. En 2009, la branche britannique de Spotify, qui héberge désormais le siège de la société, a dégagé une perte de 16,6 millions de livres (19,6 millions d'euros), malgré un chiffre d'affaires de 11,3 millions de livres (13,3 millions d'euros). 60 % de ses revenus sont générés par les abonnements, les 40 % restants par de la publicité.

Related: