background preloader

Bioéthique

Bioéthique

Comité Directeur pour la Bioéthique (CDBI) Comité de Bioéthique (DH-BIO) Depuis le 1er janvier 2012, suite à la réorganisation des instances intergouvernementales au Conseil de l'Europe, le Comité de Bioéthique (DH-BIO) mène les travaux qui sont assignés au Comité directeur pour la bioéthique (CDBI) par la Convention pour la protection des droits de l’homme et de la dignité de l’être humain à l’égard des applications de la biologie et de la médecine. Cette réorganisation a également pour but de créer un lien plus étroit entre le DH-BIO et le Comité directeur pour les Droits de l'Homme (CDDH). A partir de 1985 et jusqu'en 2012, le Comité ad hoc d'experts pour la bioéthique (CAHBI), qui était devenu en 1992 le Comité directeur pour la bioéthique (CDBI), était placé directement sous l'autorité du Comité des Ministres, et était responsable des activités intergouvernementales du Conseil de l'Europe dans le domaine de la bioéthique.

L'UNESCO soutient l'éthique et la bioéthique à travers le monde Lors de ce sommet, l'UNESCO a présenté l’analyse d'un sondage mené auprès des comités nationaux d'éthique et de bioéthique. L’objectif de ce sondage était de mieux connaitre les comités à travers le monde : leur composition, leurs méthodes de travail et les défis auxquels ils sont confrontés au niveau national. Le débat s’est centré autour d’importantes questions, comme les limites de leur indépendance et de leur autonomie par rapport à leur organisme de tutelle (ministère ou autre) ; comment atteindre la société civile et la faire intervenir davantage dans les processus de prise de décision ; comment mieux diffuser les résultats des travaux des comités ; et comment mieux sensibiliser les populations sur les questions de bioéthique. La couverture universelle de santé a été un autre sujet important abordé lors du sommet. L'UNESCO a présenté un plan à moyen terme afin de permettre une interaction plus active entre les comités, les experts internationaux et les gouvernements.

Ces sujets de bioéthique qui divisent l'opinion Avant le débat parlementaire sur le projet de loi, les polémiques dépassent le clivage droite-gauche. Examen du projet de loi sur la bioéthique en commission des lois de l'Assemblée nationale, proposition sénatoriale sur l'euthanasie, jugement sur l'accouchement sous X… les polémiques dépassent le traditionnel clivage politique à quelques jours d'un débat parlementaire qui s'annonce agité. • Don de gamètes La mesure concernant la levée de l'anonymat du don de gamètes constituait l'une des principales avancées du projet de loi sur la bioéthique préparé par Roselyne Bachelot. • Embryon: transfert post-mortem Contre l'avis du gouvernement, l'Assemblée a adopté en commission le transfert d'un embryon après le décès de son père, si celui-ci en a donné son consentement préalable. • Euthanasie La plupart des ténors de l'UMP rejettent l'idée d'une légalisation de l'euthanasie, même si quelques parlementaires comme Alain Fouché la prônent. • Mères porteuses • Accouchement sous X

Procréation Médicalement Assistée, informations, témoignages, discutions, centres - Ma PMA Historique des lois de la bioéthique - Lois de bioéthique : la révision 2010-2011 - Dossiers L'historique des lois liées à la bioéthique en France comporte deux dates importantes à ce jour, 1994 et 2004. En 1994, trois lois ont été promulguées Dolly, le premier mammifère cloné de l'histoire, en 1997, à sept mois. STAFF © EPAAgrandir l'imagela loi n° 94-548 du 1er juillet 1994 relative au traitement des données nominatives ayant pour fin la recherche dans le domaine de la santé et modifiant la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, la loi n° 94-653 du 29 juillet 1994 relative au respect du corps humain, la loi n° 94-654 du 29 juillet 1994 relative au don et à l'utilisation des éléments et produits du corps humain, à l'assistance médicale à la procréation et au diagnostic prénatal. Source : Conseil d'État, Les lois de bioéthique cinq ans après, La Documentation française, 1999 La loi de bioéthique de 2004 Amandine, 1er bébé éprouvette français, né à l'hopital Antoine Béclère de Clamart, 1982. Agrandir l'image

Bioéthique recherche sur etre humains GPA : de 60.000€ à 150.000€ le prix du bébé à Bruxelles FIGAROVOX/OPINION - Un salon de promotion de la GPA s'est tenu à Bruxelles le 3 mai dernier. Pour Xavier Lombard, qui y a assisté, la pratique des mères porteuses éthique est une fiction. Xavier Lombard est créateur d'entreprises et blogueur. Le 3 mai à Bruxelles, dans un bâtiment de la région bruxelloise une société américaine Men Having Baby, MHB a réuni 200 personnes venant de Belgique, de France et d'Allemagne, pour leur proposer les services d'une vingtaine d'agences et de cliniques spécialisées dans la pratique de la Gestation Pour Autrui (GPA) aux USA, Canada et Inde. Avec un sourire colgate, le directeur de MHB tente de rassurer l'auditoire, «notre société ne fait pas de bénéfices et nous allons vous aider dans le labyrinthe de la GPA afin de vous permettre de trouver la meilleure agence au moindre coût». Les orateurs se succèdent pour asséner leurs slogans publicitaires. Sur le temps de midi, une quinzaine de stands attirent les participants avec des petits fours.

Bioéthique La faute par excellence contre la bioéthique est la dissociation des émotions agréables que procurent les prouesse de la médecine et la dure réalité des coûts et des conséquences de ces prouesses. On a eu un exemple typique de cette dissociation au Québec en juillet 2002. Un exemple de sensationnalisme en médecine«Vendredi 12 juillet 2002: depuis plus d’une semaine les médias remplissent le vide des vacances en célébrant le plus récent miracle de la médecine: la survie d’un bébé grâce à un cœur enfin venu…de très loin. J’ai eu les larmes aux yeux comme tout le monde quand j’ai appris cette bonne nouvelle. Je tenais à le rappeler pour prévenir les accusation d’inhumanité qui vont s’abattre sur moi à partir du prochain paragraphe. Le petit Émile avait déjà fait la manchette le 21 mars 2002, au moment où l'on a assuré sa survie au moyen d'une pompe contrôlée par ordinateur et appelée coeur de Berlin. Il y a une limite à ce qu’une société peut dépenser pour l’ensemble des soins de santé.

Les expériences medicales dans les camps nazis Compte-rendu du Commandant RAPHAËL, du Service Cinématographique des Armées. « Le vendredi 1er décembre 1944, au cours d'une visite à l'Hôpital Civil de Strasbourg pour rechercher du matériel photographique provenant de l'Institut allemand, le Commandant Raphaël, du Service Cinématographique de l'Armée, a constaté la présence dans le sous-sols du bâtiment de l'Institut d'Anatomie de cadavres entassés, dans des cuves peines d'alcool. Ces cadavres étaient destinés aux expériences du Professeur Hirth, Directeur de l'Institut. D'après les déclarations des employés alsaciens : Peter, Wagner et Gabel, ces corps auraient été livrés à l'Institut, sur la demande du Professeur Hirth, par un camp d'internés politiques (Schirmeck ou Struthof). Sur 120 cadavres commandés, 86 ont été livrés (dans la même journée, en plusieurs fois) à 5h du matin. Les corps étaient transportés nus, à raison de 50 par camion. Mr Bong devait être fusillé, et n'a pas été exécuté, afin de servir de témoin.

N'ayez pas peur de la GPA, bientôt la greffe d'utérus On découvre une étrange tribune -comme s’il y avait le feu à la maison France- autour d’un sujet qui semble urgentissime aux yeux des signataires du texte «Pour l’arrêt immédiat…» . Quatre types d’arguments y sont battus et moulinés à l’envi depuis des années : 1. Les droits humains seraient violés par la GPA, une exploitation pure et simple de femmes pauvres, sous informées, exploitées etc. 2. La PMA dans son ensemble est également visée car les femmes françaises ou espagnoles qui donnent – «vendent» paraît-il - leurs ovocytes pour que des couples infertiles puissent bénéficier de FIV tombent sur le même couperet ; argument d’autorité qui émane d’auteurs dont aucun n’est d’ailleurs spécialiste de la question. 3. 4. Visiblement ce cri d’alarme vient de loin, il vise notamment le classique argument de la «nature» : «Vous êtes infertiles, hétéro ou homo ou encore célibataire, eh ! Dernier ouvrage : Voyage au pays des infertiles, Ed. Geneviève Delaisi de Parseval psychanalyste

ce site est fiable car c'est le site de l'UNESCO est un site d'une organisation international . On peut y voir une petite déscription de la bioéthique et des actualité international sur la bioéthique tel que l'article du 13/09/2013 by ingloriusstudents Sep 25

Source: UNESCo (fiable)
C'est une défintion de la bioéthique, avec les acualités la concernant; by manonetjuliette Sep 25

Related: