background preloader

5 conseils pour booster votre recherche d’emploi grâce à Twitter !

5 conseils pour booster votre recherche d’emploi grâce à Twitter !
Comme nous l’avons mis en lumière dans nos articles précédents, la RH fait face à une évolution certaine de ses méthodes de recrutement en lien avec l’explosion d’internet ces dernières années. Les recruteurs se tournent de plus en plus vers les réseaux sociaux pour trouver la perle rare, tout comme les personnes en recherche d’emploi pour booster leur visibilité. L’apparition de réseaux sociaux professionnels, comme Linkedin et Video, commence petit à petit à changer les mœurs en France, et les entreprises se mettent à la page en publiant directement leurs annonces sur la toile. C’est notamment le cas sur Twitter, qui s’avère être un outil efficace en termes de recherche d’offres d’emploi. Nous vous proposons, aujourd’hui, d’examiner dans quelles mesures Twitter peut vous aider à décrocher le job de vos rêves grâce à quelques astuces simples. 1 – Utilisez Twitter comme outil de veille. L’information de Twitter est riche, instantanée et renouvelée sans cesse ! 2. 3. 4. 5. Related:  Recrutement sur réseaux sociauxRecrutement

Comment trouver un job grâce au réseaux sociaux On sait tous que ce que l’on poste sur les réseaux sociaux peut nous coûter un job. Sait-on en revanche comment trouver un job grâce aux réseaux sociaux? En effet, de plus en plus d’employeurs vont chercher des profils sur des réseaux sociaux tels que LinkedIn ou Twitter et viennent vérifier la cohérence des informations. Il est ainsi de moins en moins important de disposer d’un CV papier Word ou Pdf, un simple lien vers un profil en ligne pouvant suffire. L’infographie proposée par OnlineCollege.com présente : ce qu’il faut faire pour présenter son CV en ligne ;quels sont les bons réseaux sociaux pour le faire avec leurs spécificités ;ce qu’il ne faut pas faire et en particulier ne pas poster ;les scores d’influence à mettre en avant ;et quelques astuces pour se différencier. Je vous laisse la découvrir : Et vous qu’en pensez-vous?

Recherche d'emploi : misez sur les réseaux sociaux spécialisés Vous avez un profil LinkedIn et Viadeo ? Parfait, ce sont les deux réseaux sociaux professionnels qui font figure d'incontournables. Mais depuis un an, une ribambelle de plateformes communautaires fleurit sur la Toile. Ils s'appellent Yupeek pour les jeunes diplômés, Digikaa pour les pros du web, Agrillink dans le secteur de l'agriculture, TalentPharmacie... Au total, le cabinet Link Humans en a recensé plus de 60 dans son blog Job 2.0. Le principe : vous permettre d'échanger entre pairs, et, in fine, d'être repérés par les recruteurs. Cette tendance débarque tout droit des Etats-Unis, où le réseau Sermo fait un carton auprès de 150.000 professionnels de santé. Autre avantage de taille, cette fois pour les recruteurs : les tarifs. Parmi les derniers-nés : Digikaa, le réseau dédié aux professionnels du web. Reste un défi pour les internautes : ne pas se disperser sur des réseaux sociaux très addictifs. Sandrine Chauvin

Les Recruteurs sont de plus en plus accessibles : profitez-en Mardi 11 septembre 2012 2 11 /09 /Sep /2012 08:35 C'était comment avant ? Souvenez-vous : avant l'arrivée des réseaux sociaux professionnels, Viadeo et Linkedin, la réponse à une offre d'emploi se faisait par courrier, fax ou mail, à la Direction des Ressources Humaines ou au Service du Recrutement de l'entreprise, comme indiqué dans le texte de l'annonce. Vous connaissiez rarement le nom de la personne en charge du recrutement en question et il était donc très difficile de la relancer. Quand vous vous hasardiez à faire une candidature spontanée, vous l'adressiez de la même manière, à la même Direction des Ressources Humaines. Je profite de l'occasion pour vous répéter qu'une telle démarche est totalement inefficace. Les médias sociaux vous ont mis à égalité avec les recruteurs ! Je ne le dirai jamais assez : vous disposez aujourd'hui des mêmes outils que les recruteurs pour : Pour en savoir plus, lisez mon billet : "Du Recrutement papier-presse au Recrutement médias sociaux !"

Constance, recrutée sur Twitter en moins d'1 heure Le 1er octobre 2012 à 10h31 Constance lance un tweet de demande de stage comme une bouteille à la mer. Coup de tonnerre, moins d’une heure après l’envoi de son tweet l’agence Teamone dirigée par Philippe Spanghero lui répondait et lui proposait un entretien. Quand je vous dis que Twitter va jouer un rôle important dans l'e-recrutement et la recherche d’emploi. Constance a-t-elle eu de la chance ? Est-ce un pur hasard si Philippe Spanghero a vu son tweet ? Je ne le pense pas, c’est l’exemple même de la puissance de Twitter, mais revenons sur les faits et analysons ce qui s’est passé. Premier Acte : Constance s'investit sur Twitter Etudiante à l’ISEG Marketing et Communication School à Toulouse en 3ième année Constance découvre il y a quelques mois Twitter. Ses tweets son personnel, mais Constance tweete et retweete régulièrement l'actualité sportive. N'hésitez pas à enrichir vos comptes sociaux de mots clés ciblant le secteur, le métier ou vos passions. La V.A.C.

Recrutement via les médias sociaux : Facebook graph search et les RH Vous avez sans doute vu passer cette annonce qui date de 15 jours sur le nouvel outil qui va s’intégrer à Facebook et qui pour le moment est en beta (donc les fonctionnalités et limitations potentielles peuvent évoluer), le fameux graph search. Avec ce nouvel outil, finis les articles du genre faut-il accepter son boss comme ami sur Facebook. De même, le débat qui a eu lieu sur le « shoulder surfing », pratique visant de la part d’un recruteur de fortement vous inciter à lui montrer votre timeline Facebook lors d’un entretien n’aura plus de raison d’être.A lire cela on pourrait se dire que c’est donc un mieux, pas vraiment. Chez Publicis Consultants Net Intelligenz nous avons pu tester la version beta du graph search de Facebook et il est vrai que les résultats peuvent être impressionant, voir plus. En gros pour faire simple, votre manager ou un recruteur n’ont plus besoin de vous demander en ami ou d’ouvrir votre compte, Facebook avec cette application s’en est chargé.

L’avenir du recrutement à l’ère du web 2.0 et des réseaux sociaux - Ipsos Loyalty 25 oct. 2012 - Ipsos, Viadeo et Link Humans se sont associés pour donner la parole à un échantillon de DRH et de spécialistes français du recrutement dans le cadre de #rmsconf, l’évènement de référence sur le recrutement mobile et social.Cette étude* confirme la montée en puissance des réseaux sociaux et le rôle « d’ambassadeurs de l’entreprise » des salariés. Une tendance qui ne bouleverse toutefois pas à ce stade le paysage français du recrutement. Voir l'analyse vidéo Dans un contexte jugé difficile et contraint… Seuls 4% des professionnels interrogés affirment ne pas rencontrer de difficulté particulière en matière de recrutement à l’heure actuelle.Les principaux obstacles évoqués par les DRH et les responsables du recrutement sont principalement liés à la pénurie de candidats qualifiés (cités par 59% des répondants) et aux contraintes budgétaires (cités par 53% d’entre eux). … l’émergence des réseaux sociaux constitue une tendance de fond…

L'utilisation des réseaux sociaux pour le recrutement par les recruteurs et les candidats : étude RégionsJob RégionsJob viens de présenter les résultats de la deuxième édition de son étude sur l'utilisation des réseaux sociaux dans le recrutement. Quels sont les moyens utilisés actuellement pour la recherche d'emploi et le recrutement ? Est-ce que les réseaux sociaux, dont on parle énormément, sont devenus des outils incontournables ? Qui les utilise vraiment ? Comment sont envisagées les problématiques d'e-réputation et d'identité numérique, aussi bien pour les personnes en recherche d'emploi que pour les employeurs ? L'étude est très intéressante car menée sur un panel large de candidats représentatifs de l'ensemble du marché et pas seulement les geeks du web. On retiendra une faible utilisation par les candidats encore des réseaux sociaux, seuls 3% des candidats de l'étude ont été recruté par ce moyen, même si 28% des recruteurs ont déjà recruté un candidat à travers un réseau social. Les 10 chiffres clés de l'étude :

Externaliser les fonctions supports : une solution qui a de l'avenir. Concentrer ses efforts/ressources sur le cœur de métier de l'entreprise est possible en externalisant tout ou partie des fonctions support. Cette solution, répandue dans les grands groupes est de plus en plus prisée dans les PME qui y voient une manière de rationaliser leur frais fixes, en limitant la masse salariale. Quel dirigeant n’a pas rêvé de se consacrer pleinement au cœur de métier de son entreprise en ne s’embarrassant plus des fonctions dites « support » ? A l’heure où les entreprises cherchent à conforter leurs positions dans un environnement concurrentiel international de plus en plus complexe, et alors que l’on voit poindre la limite des gains de productivité, beaucoup de chefs d’entreprises sont à la recherche de solutions alternatives innovantes pour améliorer l’efficience de leur organisation.

Le recrutement par cooptation prend un nouveau tournant avec Keycoopt Article publié le 02/10/2012 Antoine Perruchot est professionnel du recrutement. Nicolas Crestel est journaliste expert en Web et réseaux sociaux. A eux deux, ils ont fondé le site Keycoopt qui se positionne depuis le début de l’année sur le segment du recrutement par cooptation. Pour définir ce système, ils préfèrent d’ailleurs parler « d’une mise en valeur de quelqu’un que l’on connaît, d’un mode de recrutement basé sur la recommandation des connaissances de son réseau ». Soucieux de répondre aux entreprises en recherche de profils très spécifiques, les deux entrepreneurs nordistes ont choisi de rendre optimum une démarche qui est aujourd’hui utilisée dans plus de 50 % des opérations de recrutement de cadres. « De plus en plus, surtout quand il s’agit de profils très ciblés, les cabinets de recrutement ont le réflexe de faire jouer leur réseau pour recruter, explique Nicolas Crestel. Un réseau de coopteurs très sollicités Un process simple, réactif et éthique Audrey Caudron-Vaillant

Related: