background preloader

Peuplement des Amériques - Le premier américain

Peuplement des Amériques - Le premier américain
Les premiers américains Expansion des premiers hommes sur le nouveau monde Les premiers hommes aux Amériques, une controverse Le peuplement des Amériques est depuis longtemps sujet à débats. La discussion principale concerne la date, le chemin, les moyens empruntés par les premiers hommes pour conquérir les Amériques. La majeure partie des scientifiques penche pour une arrivée par la terre, alors qu'une minorité évoque une colonisation par voie maritime. Mais d’où viennent les premiers Américains ? Les plus anciennes découvertes sur le sol américain En 1926, près de la ville de Folsom, un cow-boy découvre des ossements de bisons fossilisés depuis 10 000 ans. 2 - Le cabotage le long du détroit de Béring Une autre théorie émerge depuis les années 2000. La traversée des océans Se basant sur des ressemblances culturelles ou physiques, de nouvelles théories sont apparues, impliquant des traversées maritimes beaucoup plus longues. La solution apportée par la génétique ?

http://www.hominides.com/html/chronologie/colonisation-ameriques-premier-americain.php

Related:  Cartes Le peuplement préhistoriqueCartographieHistoire et sciences sociales

Atlas africain : L'afrique et son environnement européen et asiatique, de Jean Jolly. De la préhistoire au XXIè siècle. Des origines de l’homme au peuplement de l’Eurasie L’histoire de l’homme est conditionnée depuis les origines par la géographie, l’environnement et le climat. Pour retracer ce long parcours de plusieurs millions d’années sur plusieurs milliers de kilomètres, seuls des morceaux d’os ou de dents sont parvenus jusqu’à nous. Premier peuplement de l'Amérique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Carte présentant une hypothèse en plusieurs étapes du peuplement de l'Amérique. Le premier peuplement de l'Amérique fait l'objet de débats au sein de la communauté scientifique. Ces débats entre archéologues et anthropologues portent sur l'origine des Paléoaméricains ainsi que sur la date, les modalités et les raisons de leur arrivée en Amérique. Les techniques biochimiques modernes ainsi que des recherches archéologiques de plus en plus minutieuses ont permis de faire avancer la connaissance du sujet.

Première Guerre mondiale: Quelle histoire sociale de la Grande guerre? Suite du dossier «Historiographies de la Grande Guerre» proposé par Nonfiction, avec un débat qui évoque la possibilité, aujourd'hui, d’écrire une histoire renouvelée de la Grande Guerre et de dépasser le débat qui a agité l’histoire du conflit ces dix dernières années, pour savoir comment les soldats avaient tenus, par la «contrainte» ou le «consentement». Le Centenaire de la Première Guerre mondiale est non seulement l’occasion d’une pléthore d’événements commémoratifs, mais aussi d’un bilan au sein des sciences historiques. Deux chercheurs, l’un historien, l’autre sociologue, proposent dans ce débat pour nonfiction.fr d’interroger notre connaissance du conflit, à travers la question de l’autorité et de la cohésion dans les tranchées. Le Poilu, figure omniprésente du Centenaire, finirait-il par masquer les dissensions au sein des troupes? Quel a été l’impact de la guerre sur les différences entre classes sociales?

Terre-mère : Peuples premiers, natifs Info désespoir : une tribu Guarani prête à se suicider en pleine forêt Amazonienne ! 6 septembre 2009 :Silence! On tue les peuples indigènes en Colombie Nous sommes tous des êtres humains, il n'y a qu'une seule espèce humaine. Il y a trois race, la race mongoloide, la race caucasienne et la race négroide Les humains évoluent comme les autres bébêtes qui peuplent la Terre. Une espèce définie une catégorie de bébêtes qui ne peuvent se reproduire qu'entre elles. N'importe quel humain peut se reproduire avec n'importe quelle humaine. Il y a donc une seule espèce humaine. Mais cette espèce est amenée à l'avenir à se diversifier, à se partager en plusieurs branches qui donneront naissance à de nouvelles espèces.

Le peuplement de la terre Les ultimes analyses de l'ADN de l'Homme de Mungo, (le plus ancien Homo Sapiens, retrouvé en Australie) pourrait venir étayer cette thèse. "Ce fossile vieux de 600.000 ans, retrouvé en 1974 en Australie, commence seulement à livrer ses secrets. Ainsi, il aurait eu un ancêtre chinois. Grâce aux techniques de datation, il s'est révélé être le plus ancien échantillon d'ADN humain et montrerait que ce dernier est un descendant des Graciles. Ceux-ci se seraient mélangés, 40 000 ans plus tard, avec les Robustes venus de Java, dont les descendants actuels sont les aborigènes d'Australie. Selon l'équipe de recherche, l'Homme de Mungo était évolué, capable d'utiliser des outils de pierre, d'aiguiser des lances pour la chasse et la pêche.

Peuplement de l'Océanie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Image satellite centrée sur l'Océanie. L'Océanie et ses cinq grandes subdivisions. Expansion des langues austronésiennes en Océanie, d'après Quentin Atkinson et Russel Gray. Synthèse des mouvements migratoires antiques en Océanie. Syrie : la bataille de Kobané «terrifie» Washington La bataille dans la ville syrienne de Kobané qui se déroule «en direct» sur les télévisions du monde entier est «terrifiante», s’est émue mardi la diplomatie américaine, assurant que cette localité stratégique ne devait pas tomber aux mains du groupe Etat islamique. «Tout le monde trouve horrible de regarder en temps réel ce qui se passe à Kobané», a commenté la porte-parole du département d’Etat Jennifer Psaki, rendant compte brièvement de conversations téléphoniques lundi et mardi entre le secrétaire d’Etat américain John Kerry et le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu. Une nouvelle série de frappes de la coalition conduite par les Etats-Unis n’a pas empêché mardi les jihadistes du groupe EI d’avancer dans cette ville syrienne de Kobané, défendue rue par rue par les forces kurdes. Cette localité kurde située à la frontière de la Turquie est «sur le point de tomber», a averti le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Premières Nations - Peuples amérindiens Selon les hommes de science, l'arrivée par vagues successives de petits groupes de chasseurs nomades provenant des steppes de l'Asie, serait à l'origine du peuplement du continent il y a environ 50 000 ans. S'appuyant sur les résultats de fouilles archéologiques, on croit qu'une longue période de glaciation aurait permis la traversée du détroit de Béring. Ce dernier étant peu profond et la distance entre les 2 continents étant alors de 80 km, cette hypothèse est plausible.

Related: