background preloader

ERP - Enterprise Resource Planning : solutions, retours d'expérience, conseils

ERP - Enterprise Resource Planning : solutions, retours d'expérience, conseils
Related:  ERP

L’ERP dans le Cloud : la révolution est en marche A l’heure où tout le monde parle d’agilité, de flexibilité et de réactivité dans le cadre de la transition numérique des entreprises, l’ERP est bien souvent assimilé à un progiciel lourd à mettre en place et difficilement évolutif. Son déploiement nécessite parfois de faire évoluer un certain nombre de processus au sein même de l’organisation afin de les adapter au progiciel retenu et faire en sorte que tout corresponde à ce qui est paramétré et prévu dans le système. Pas étonnant donc, dans de telles conditions qu’il reste l’apanage des grandes entreprises, d’autant plus que le coût initial d’investissement apparaît prohibitif et inadapté pour une PME. externaliser son ERP sur le Cloud pour s’affranchir des contraintes d’exploitation L’émergence du Cloud et son adoption rapide par les entreprises à travers le monde change radicalement la donne sur le marché de l’ERP. accompagner les grandes entreprises dans les projets d’acquisition, de fusion

Quel avenir pour les ERP ? 01Business le 25/04/14 à 14h30 De l’internet des objets, qui se comptera en centaines de milliards d’ici quelques années, à l’impression 3D en passant par les nano technologies, notre société moderne est au cœur d’une véritable « révolution numérique », qui se caractérise par l’introduction massive de la technologie dans tous les aspects de la vie quotidienne. Le numérique n’est plus aujourd’hui affaire de spécialistes, mais il imprègne chacun de nous et à chaque instant, sans forcément qu’on en ait toujours bien conscience. Le DSI, un « homo numericus » comme les autres ? Cette (r)évolution du numérique impacte tout autant LA Société que les sociétés, et c’est bien là tout l’enjeu pour les Directions des Systèmes d’Information (DSI), de savoir recréer de la valeur autour de leur rôle dans l’organisation, dans ce nouveau contexte du « tout digital ». L’ERP entre disparition et renaissance La société numérique peut être vue par certains comme un risque. Claude Molly-Mitton, président de l'USF

Qu'est ce qu'un ERP? A quoi sert-il? L'ERP vient de l’anglais « Enterprise Ressource Planning ». On utilise parfois dans le monde francophone la dénomination PGI (Progiciel de gestion intégré) mais la terminologie anglo-saxonne prime. Un ERP répond aux caractéristiques suivantes : Il émane d’un concepteur uniqueEn cas d’impact d’un module, l’information est mise à jour en temps réel dans l’ensemble des autres modules associésC’est un système qui garantie la piste d’audit : il est facile de retrouver et d’analyser l’origine de chaque informationIl peut couvrir l’ensemble du Système d’Information de l’entreprise (sauf si l’entreprise ne choisit dans un premier temps d’implémenter que certains modules de l'ERP)Il garantie l’unicité des informations qu’il contient puisqu’il n’a qu’une seule base de données au sens logique. La nouvelle loi de Sylvia Pinel permet de louer à ses enfants. Quel périmètre de gestion couvre un ERP ? Un ERP est sub-divisé en modules qui répondent chacun à un des domaines de gestion listés ci-dessus.

PME et ETI jugent plutôt bien leur ERP 01net le 27/04/15 à 11h26 Dans cette deuxième édition de l’étude réalisée par le CXP, 757 entreprises, essentiellement des PME, ont été sondées sur leur degré de satisfaction de leur ERP. Pour 38% l’ERP contribue aux performances de l’entreprise et pour 24% améliore l’organisation de l’entreprise. L’ERP apporte la plus grande valeur ajoutée à la gestion commerciale de l’entreprise (43% très forte et forte), suivi de la gestion de production (40%) des achats (33%) et de la comptabilité/finances (voir schéma 1). Ergonomie des ERP : encore des progrès à faire Eternel problème : l’ergonomie des solutions. En revanche la notation est plutôt bonne pour la fiabilité des logiciels (7/10), leurs richesses fonctionnelles (6,70/10) et leurs compatibilités avec les besoins de l’entreprise (6,58). Cloud et SaaS ne sont pas encore d’actualité Loin du Cloud et du SaaS, 84% des entreprises ont leur ERP hébergé en interne.

Logiciel en tant que service Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le logiciel en tant que service ou Software as a Service (SaaS) est un modèle d'exploitation commerciale des logiciels dans lequel ceux-ci sont installés sur des serveurs distants plutôt que sur la machine de l'utilisateur. Les clients ne paient pas de licence d'utilisation pour une version, mais utilisent généralement gratuitement le service en ligne ou payent un abonnement récurrent. Les principales applications actuelles de ce modèle sont : Le logiciel en tant que service (SaaS) est donc la livraison conjointe de moyens, de services et d'expertise qui permettent aux entreprises d'externaliser intégralement un aspect de leur système d'information (messagerie, sécurité…) et de l'assimiler à un coût de fonctionnement plutôt qu'à un investissement. Historique[modifier | modifier le code] Le terme SaaS (logiciel en tant que service) remplace les termes ASP (Application Service Provider) ou encore « On Demand », précédemment employés.

Quelle est la réalité des ERP en France ? jeudi 9 avril 2015 Des ERP qui vieillissent ou dont le coût total reste parfois une vague estimation au périmètre fluctuant. Les entreprises ne connaissent pas toujours le budget de leur installation... Le niveau de satisfaction des utilisateurs est en fonction des modules utilisés et l'ergonomie laisse le plus souvent à désirer... Résultat : les projets d'évolution sont nombreux. Tels sont les principaux résultats de l'étude de satisfaction* réalisée par le CXP, en partenariat avec erp-infos.com, auprès des utilisateurs français d'ERP. Plus de la moitié des ERP (56 %) sont installés depuis plus de 5 ans (très proche des 54 % de l'an passé) et 28 % (contre 29 % l'an passé) le sont depuis plus de 10 ans. 17 % (contre 16 % l'an dernier) des installations datent de moins de deux ans. L'hébergement demeure très majoritairement on-premise (84 %), alors même qu'éditeurs, acteurs et médias font un battage colossal autour du cloud.

Villes intelligentes: entre datapolis et participolis J'ai conservé le thème de cet échange, "Entre datapolis et participolis", comme titre de ce billet. Car en quatre mots, on ne pouvait mieux situer les villes intelligentes sur la carte de la transformation numérique. Un ouvrage qui rappelle l'importance croissante des villes dans le monde - 50% de la population sur terre -, que de nouvelles villes continuent de se créer en permanence. Un ouvrage qui pose la question de la ville "intelligente" et l'explore au travers de 45 villes visitées dans 32 pays. Ce qui a retenu l'attention de GreenSI c'est l'éclairage qu'il amène sur la tension entre deux pôles: Une tension entre deux intelligences, l'une artificielle et rationnelle, l'autre humaine et sensible, qui sont les deux faces des usages de la technologie. Cela ne vous rappelle pas, par exemple, le débat entre le poste de travail unique, sûr de lui, et configuré centralement par la DSI et le terminal connecté choisi et géré par les utilisateurs avec le BYOD? Peut être.

SaaS : une révolution en marche pour les clients… et les éditeurs de logiciels - JDN Evolution du modèle ASP traditionnel, le SaaS représente une véritable révolution pour les clients et un changement complet de paradigme pour les éditeurs de logiciels. Popularisée pendant l’ère Internet de la fin des années 1990, la notion d’ASP (Application Service Provider) a aujourd’hui quasiment disparue au profit de l’appellation SaaS (Software as a Service), créant une certaine confusion chez les clients. On aurait pourtant tort d’y voir une simple querelle sémantique ou marketing dont l’industrie informatique est si friande. Evolution du modèle ASP traditionnel, le SaaS représente en effet une véritable révolution pour les clients et un changement complet de paradigme pour les éditeurs de logiciels. De l'ASP au SaaS Avec le développement de l'internet haut débit, l'ASP permettait d'abord de partager des applications mono-fonction à distance en mutualisant des serveurs, avec un modèle économique de location rompant avec celui connu de l'acquisition de licence.

Trois projets ERP sur quatre coûtent plus cher que prévu Le Cloud serait l’avenir de l’ERP. Voire. Car, si on se fie à la dernière enquête de Panorama Consulting, un cabinet de conseil spécialisé dans l’implémentation d’ERP, les déploiements dans le Cloud sont en recul de plus de 20 % sur un an. Confirmant des ratios assez stables d’une année sur l’autre, environ trois quarts des projets se terminent par un dépassement du budget. Dérapages dans le calendrier Ces dépassements de budgets entraînent sans surprise des extensions de calendriers, même si, sur ce terrain, les dérapages semblent un peu mieux contrôlés. Au total, environ 40 % des entreprises estiment avoir atteint plus de la moitié des bénéfices promis au départ de leur projet (signalons que 18 % des organisations n’avaient rien planifié en la matière, et ne peuvent donc tirer de conclusion). 50 % de mécontents de leur éditeur Ce bilan mi-chèvre, mi-chou se traduit dans la satisfaction affichée par les DSI vis-à-vis de leur éditeur d’ERP. ROI en moins de 2 ans ? A lire aussi :

La guerre s'intensifie entre les géants du cloud - Les Echos Social La France compte plus de 3,5 millions de chômeurs La France a dépassé de nouveau, en mars, le cap des 3,5 millions de personnes n’ayant pas du tout travaillé. 1.247.800 chômeurs sont inscrits à Pôle... Politique Chômage : pourquoi François Hollande s’est lié les mains CHRONIQUE - Le chômage progresse encore et François Hollande continue de lier sa candidature en 2017 à une amélioration de la situation. Bruno Le Maire : «Le droit du travail devrait protéger les... INTERVIEW - Le député de l’Eure et ancien candidat à la présidence de l’UMP réagit pour « Les Echos » à la nouvelle hausse du chômage en mars.

Related: