background preloader

Extimité

Extimité
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Après Lacan, l’extimité, par opposition à l'intimité, est, tel qu'il a été défini par le psychiatre Serge Tisseron, le désir de rendre visibles certains aspects de soi jusque là considérés comme relevant de l'intimité. Il est constitutif de la personne humaine et nécessaire à son développement psychique - notamment à une bonne image de soi. En cela, l'extimité doit être distinguée de l'exhibitionnisme qui est pathologique et répétitif, inscrit dans un rituel morbide. Histoire du concept[modifier | modifier le code] On trouve « extime » sous la plume d’Albert Thibaudet dans un article de La Nouvelle Revue Française daté du 1er juin 1923, « Lettres et journaux » : « M. Le mot d’extimité est proposé par Jacques Lacan dans son séminaire XVI en 1969 (publié en 2006, page 249). Le mot entre rapidement dans le langage courant. L'extimité d'après Jacques Lacan[modifier | modifier le code] L'extimité d'après Serge Tisseron[modifier | modifier le code]

25 brilliant examples of Facebook brand pages I love to see brands generating innovative, engaging and creative advertising online. Yet, I’m always surprised at how little effort companies put into Facebook from a creative perspective, especially given the noise they make about using the platform and the levels of engagement often put in. Arguably, Facebook does have a static format that needs changing, but it’s not that difficult – or expensive – to come up with some great landing page manipulation through Facebook Markup Language (FBML)... And some brands are taking advantage of this, to great effect. Here are a few examples from our How to Create Amazing Facebook Pages guide... Here, I’ve skimmed through a few lists of top global brands and have picked 25 of the best. A lot of them are also American, which I also think indicates the current differences in transatlantic-Facebook adoption. 1.Abercrombie & Fitch A&F has a simple advertisement for a current competition. 2.Best Buy 4.Body Shop (USA) 5.Cadillac 6.Disney 7.Dunkin’ Donuts

La communauté de l’immortalité à Gavdos Sur une petite île rocheuse du sud de l’Europe, depuis une cabane en bois, un scientifique russe et barbu nous parle d’une mystérieuse congrégation religieuse. « Il n’y aura pas de nouvelles générations », nous dit-il, « nous sommes la dernière. Nous n’allons pas autoriser la naissance d’individus mortels. Ils ne sont pas nécessaires ». Avec sa clope roulée et son coupe-vent en loques, ce type a vraiment l’air d’un clodo. Tous ces scientifiques ont obtenu de prestigieux diplômes et certains d’entre eux ont même travaillé pour l’équivalent russe de la NASA. Après avoir passé du temps à s’installer, leurs expériences étranges et secrètes et leurs philosophies ésotériques sur l’immortalité ont rapidement jeté un voile opaque sur leurs projets. Pendant plus de dix ans, l’église et les scientifiques se sont bien entendus, mais à présent les immortels ont irrité la communauté locale en rendant publiques leurs ambitions. On aperçoit des inscriptions païennes peintes sur les murs dudit temple.

Contre l'hypothèse de la « fin de la vie privée » 1La question de savoir si nos sociétés connaissent une érosion progressive de la vie privée est au cœur des conflits politiques et des débats intellectuels des dernières années. Face à l’essor de l’informatique ubiquitaire et des big data, des grandes plateformes du Web social et des dispositifs mobiles, l’opinion publique oscille entre postures apocalyptiques et enthousiasmes parfois calculés à l’annonce de la « fin de la vie privée » [Arthur 2012]. Quoique largement hypothétique, ce processus ouvre la voie à des abus tout autant de la part d'entreprises privées que des pouvoirs étatiques. De la découverte d’Échelon (2000) à l’affaire PRISM (2013), la mise en place d’un vaste complexe militaro-informatique, collectant des données personnelles de milliards d’utilisateurs de dispositifs numériques, ne fait plus de doute. 4Comme sur le lieu d'un crime, il vaut toujours la peine de revenir sur le moment où un mensonge a été prononcé en public. 1 M. [Elaboration de l'auteur.

Report: 8 Criteria For Facebook Marketing Success While the current trend in all things social is demonstrating ROI (did Old Spice Increase sales etc?) There remains a lack of emphasis on actually executing well in social spaces with the assumption that this is simply where customers, consumers, employees etc. will go to seek information and interact. That's why I think Altimeter's recent report listing out 8 success criteria specific to marketing initiatives on Facebook is a breath of fresh air. I was fortunate to help inform the report as an ambassador for Edelman Digital, and was happy to see best practices featured from brands we work with such as AXE (client). With the above criteria in place, Altimeter has drafted a simple framework for brands and organizations to keep in mind as they build out their digital embassies in the Facebook ecosystem. At minimum the report offers a few choice insights and examples of brands to look at and learn from while you are developing your strategies and tactics for this space.

How Disney Reached 100 Million Page Likes on Facebook Last weekend, Disney hit the huge amount of 100 million likes across its more than 200 official brands, properties and character pages. The company has been around for 109 years and is loved by people all over the world – no doubt the company is “liked” on Facebook too. They wouldn’t get 5 million new fans a week though, if it wasn’t for their great use of social media and understanding of its human aspects. Since August 2009, Disney started posting regularly on Facebook and their community grew wide. They are entertaining First of all, Disney’s creations have a high level of interest, but it’s the way of communicating that determines whether or not people will want to interact. They make it easy and relevant User friendliness. They involve users As a third factor of Disney’s success, people are encouraged to share their favourite memory from their experiences of Disney World on the Disney World page.

Singularité technologique De telles conséquences ont été débattues dans les années 1960 par I. J. Good. Émergence du concept[modifier | modifier le code] L'idée de présenter l'évolution exponentielle de la technologie remonte au moins à 1932, avec John B. Même s’il est communément admis que le concept de singularité s’est développé au cours des deux dernières décennies du XXe siècle, l’origine du terme remonte en fait aux années 1950 : « L’une des conversations avait pour sujet l’accélération constante du progrès technologique et des changements du mode de vie humain, qui semble nous rapprocher d’une singularité fondamentale de l’histoire de l’évolution de l’espèce, au-delà de laquelle l’activité humaine, telle que nous la connaissons, ne pourrait se poursuivre. » — Stanislaw Ulam, mai 1958, au sujet d’une conversation avec John von Neumann Cette citation fut à plusieurs reprises extraite de son contexte et attribuée à John von Neumann lui-même, probablement du fait de sa réputation et de son influence.

Critiques de Facebook Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le réseau social Facebook a essuyé un bon nombre de critiques et controverses incluant la vie privée, la sécurité infantile et l'incapacité de supprimer un compte sans préalablement en supprimer le contenu manuellement. En 2008, plusieurs compagnies ont retiré leurs publicités du site car elles étaient dangereusement exposées à plusieurs groupes ou individus[réf. nécessaire]. Les pages d'utilisateurs, groupes et forums ont été critiqués à cause de sujet parfois hautement sensibles. Doutes[modifier | modifier le code] Liberté d'expression (vis-à-vis de l'employeur d'un utilisateur)[modifier | modifier le code] Concurrence malhonnête[modifier | modifier le code] Le 12 mai 2011, le journal The Daily Beast a révélé un accord visant à discréditer Google. Vie privée[modifier | modifier le code] Vente d'informations personnelles[modifier | modifier le code] Utilisation abusive des données personnelles[modifier | modifier le code]

25 brilliant examples of Facebook brand pages I love to see brands generating innovative, engaging and creative advertising online. Yet, I’m always surprised at how little effort companies put into Facebook from a creative perspective, especially given the noise they make about using the platform and the levels of engagement often put in. Arguably, Facebook does have a static format that needs changing, but it’s not that difficult – or expensive – to come up with some great landing page manipulation through Facebook Markup Language (FBML)... And some brands are taking advantage of this, to great effect. Here are a few examples from our How to Create Amazing Facebook Pages guide... Here, I’ve skimmed through a few lists of top global brands and have picked 25 of the best. A lot of them are also American, which I also think indicates the current differences in transatlantic-Facebook adoption. 1.Abercrombie & Fitch A&F has a simple advertisement for a current competition. 2.Best Buy 4.Body Shop (USA) 5.Cadillac 6.Disney 7.Dunkin’ Donuts

Cas pratique Facebook : Spontex | LE MARKETING SUR LE WEB Spontex, la célèbre marque d’éponges se lance sur Facebook et ne fait pas semblant… Avec une belle mise en avant de leur présence sur le réseau directement sur la page d’accueil du site Spontex.fr, la marque fait, selon moi, des choix judicieux ! Jeu concours, mécanisme viral, contenus ludiques et exclusifs, animation et échanges directs avec les fans… Aujourd’hui, plus de 100 000 internautes sont fans de Spontex sur Facebook ! Un résultat impressionnant obtenu 3 mois après la mise en ligne de cette page. Tout a commencé grâce à des contenus exclusifs proposés aux fans, à savoir la série de photos volées uniquement disponibles sur la Fan Page. Les fans peuvent les partager sur leurs profils très facilement… Le message de partage est le suivant : « JACUZZI, BONDAGE, MENAGE A TROIS… DECOUVREZ EN EXCLUSIVITE LES PHOTOS VOLEES ! Le viral basé sur l’humour marche fort, la marque n’a pas hésité à utiliser du vocabulaire choc pour attirer, un choix osé mais intéressant ! Une animation efficace

Henry Miller's 11 Commandments of Writing & Daily Creative Routine After David Ogilvy’s wildly popular 10 tips on writing and a selection of advice from modernity’s greatest writers, here comes some from the prolific writer and painter Henry Miller (December 26, 1891–June 7, 1980) COMMANDMENTSWork on one thing at a time until finished.Start no more new books, add no more new material to ‘Black Spring.’Don’t be nervous. Work calmly, joyously, recklessly on whatever is in hand.Work according to Program and not according to mood. Under a part titled Daily Program, his routine also featured the following wonderful blueprint for productivity, inspiration, and mental health: MORNINGS: If groggy, type notes and allocate, as stimulus.If in fine fettle, write.AFTERNOONS:Work of section in hand, following plan of section scrupulously. Complement Henry Miller on Writing with the beloved author on the meaning of life and the secret to remaining young at heart, then revisit great writers’ collected wisdom on the craft. HT Lists of Note

Réseau social Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme provient de John Arundel Barnes (en) en 1954[1]. L’expression « médias sociaux » recouvre les différentes activités qui intègrent la technologie, l’interaction sociale (entre individus ou groupes d'individus), et la création de contenu. Andreas Kaplan et Michael Haenlein définissent les médias sociaux comme « un groupe d’applications en ligne qui se fondent sur la philosophie et la technologie du net et permettent la création et l’échange du contenu généré par les utilisateurs »[2]. Les médias sociaux utilisent l’intelligence collective dans un esprit de collaboration en ligne. Par le biais de ces moyens de communication sociale, des individus ou des groupes d’individus qui collaborent créent ensemble du contenu web, organisent ce contenu, l’indexent, le modifient ou le commentent, le combinent avec des créations personnelles. Applications en sciences sociales[modifier | modifier le code] Règle de 150[modifier | modifier le code] E.

Vos like Facebook bient t transform s en publicit Ce n'était qu'une question de temps avant que Facebook ne «monétise» le tas d'or sur lequel il était assis. D'ici peu vos «like» et «check-in» seront transformés en annonces sponsorisées. Adage, qui a discuté avec Jim Squire, responsable du marketing chez Facebook, livre les détails. Vous appréciez Starbuck, les Alpha Roméo ou les sacs Vuitton, et vous avez partagé votre amour sur Facebook? Les marques pourront bientôt afficher une annonce dans la colonne de droite avec votre nom et votre photo. Facebook va lancer son programme avec quelques partenaires dont Coca Cola, Levi's et l'Unicef. Selon Facebook, cette publicité de «bouche à oreilles» a bien plus de valeur pour les annonceurs et les utilisateurs. L'annonce sera certes clairement identifiée par un titre «sponsored story» (comme pour les tweets sponsorisés). Like ou unlike ce projet, dites-le nous dans les commentaires ci-dessous. Philippe Berry

Quelle philosophie est inscrite dans Facebook? » Article » OWNI, Digital Journalism Xavier de la Porte revient sur un article de The New York Review of Books. Son auteur Zadie Smith analyse pourquoi le monde que les utilisateurs de ce réseau social ont créé suscite en elle le malaise. La lecture de la semaine, il s’agit d’un article de Zadie Smith, qui vient de paraître dans la New York Review of Books [en]. Zadie Smith est une jeune écrivaine britannique, dont le premier roman, Sourire de loup, avait connu un succès mondial et parfaitement mérité. Elle signe pour la New York Review of Books un excellent papier sur The Social Network, le film de David Fincher qui raconte la naissance de Facebook. Comme tous les papiers de la New York Review of books, celui-ci est très long, je vous incite tous à le lire dans son intégralité, tant il est intelligent et drôle, je ne vous en donnerai qu’un aperçu. “Vous voulez être pleine d’optimisme pour votre génération. La vie devient une base de données La question est évidemment : quelle philosophie est inscrite dans Facebook ?

Roger Holden: Collaborating on the Computer with William S. Burroughs A Follow-Up to “Charles Bukowski, William Burroughs, and the Computer” by Roger Holden I would like to take this opportunity to thank Jed Birmingham for his courteous offer to submit this correction to his essay “Charles Bukowski, William Burroughs, and the Computer.” … in 1995, Burroughs joined with computer animator Roger Holden in producing a series of computer-generated stereograms created by digitally scanning a detail of one of Burroughs’ paintings into a computer, color-enhancing it, and printing it with a laser printer. Also on page 149, note 333 says: “The title ‘cybernetic cut-ups’ was coined by Holden in a letter to the author June 15, 1995.” As 1994 wound up, I noticed his great interest and enjoyment of computer-generated stereograms.

Related: