background preloader

La fin des «jouets de fille» et des «jouets de garçon»

La fin des «jouets de fille» et des «jouets de garçon»
Les jouets non sexués finiront par prouver que filles et garçons ne sont pas si différents. En cette période de fêtes, la police féministe suédoise est en train de prouver qu’à ses yeux, rien n’est sacré, pas même Noël. Non contente de prôner l’utilisation de pronoms neutres —«hen» au lieu de il et elle, ou de demander aux hommes de s'asseoir pour faire pipi— elle a persuadé l’équivalent du 60 Millions de consommateurs suédois (association de défense des consommateurs) de convaincre Top Toys, principal distributeur de jouets du pays, d’arrêter de publier des catalogues arborant des «stéréotypes périmés». Pourquoi suis-je prête à sacrifier ce petit garçon? Dans la bataille qui fait rage autour de la différence entre les sexes biologiques, où chaque camp cherche à prouver que certaines caractéristiques chez les filles ou les garçons sont innées ou acquises, les jouets sont pour l’instant ce qui se rapproche le plus d’une preuve concrète. Les fausses preuves des voitures et des poupées

http://www.slate.fr/story/66307/jouets-fille-garcon-fin-sexisme-stereotype-genre

Related:  stéréotypes sexuelsLe jeu et les stéréotypes du genresdesmeullesDocuments sélectionnerAnciens documents

Quand Carrefour offre des kits de beauté à des footballeuses… « sportissima Comme le souligne un article paru dans le quotidien Sud Ouest mardi dernier, le magasin Carrefour de Lescar (Pyrénées-Atlantiques) a eu la bonne idée de promouvoir le football, féminin comme masculin, via une opération spéciale. Le hic ? L’enseigne a offert aux quatre équipes masculines des équipements de foot et aux quatre équipes féminines… des kits de beauté ! Les stéréotypes ont définitivement la vie dure… Jouets garçons / filles : Comment en est-on arrivé à ces stéréotypes? EDUCATION - Un rayon rempli de rose et de pastels pour les cadeaux destinés aux filles, un autre où règne un camaïeu de bleus, des rouges et du noir pour les jouets à offrir aux garçons. La distinction peut sembler exagérée mais elle est pourtant bien réelle dans les magasins en ces fêtes de fin d'année. Critiquées par les associations féministes, ces pratiques ont même attiré l'attention du Sénat. Ce jeudi 18 décembre, sa délégation aux droits des femmes présidée par Chantal Jouanno (UDI) a publié un rapport listant dix recommandations dans le but de lutter contre ces stéréotypes dans le monde du jouet.

Princesse ou super-héros: dans le monde du jouet, les stéréotypes ont la vie dure Derrière ce slogan, plusieurs collectifs se sont donné rendez-vous samedi pour une "action coup de gueule" dans un magasin parisien, à l'approche de Noël. Dans leur ligne de mire, la division trop marquée entre les produits réservés aux filles et aux garçons, accusés de véhiculer dès l'enfance des clichés sexistes. Et donc de contribuer aux inégalités entre hommes et femmes. Un sujet sur lequel a planché la délégation sénatoriale aux droits des femmes, et dont les recommandations seront livrées jeudi par sa présidente, Chantal Jouanno (UDI). "Chaque fois que je retourne dans un magasin de jouets, je me rappelle à quel point c'est caricatural", s'indigne Fatima-Ezzahra Benomar, du collectif des efFRONTé-e-s. Aux filles les jeux pour "faire comme maman", cantonnés à la sphère familiale ou impliquant des notions d'amitié et de partage, aux garçons l'aventure, les jeux développant la motricité et l'adversité.

Le jeu de l'enfant et la construction sociale de la réalité L’enfance de la sociologie La sociologie a-t-elle quelque chose à dire sur l’enfant et l’enfance ? Elle ne s’y intéresse en fait que très peu, y compris les sociologies de l’éducation et de la famille (Duru-Bellat, 1992 ; Montandon, 1997 ; Sirota, 1998). Et, lorsqu’elle le fait, c’est en considérant l’enfant comme cible de l’action éducative, pédagogique, socialisatrice (Sirota, 1993 ; Montandon, 1997). Pour le sociologue (particulièrement en France), l’enfant en tant que tel n’existe pas ; il est un être en devenir, un adulte en gestation : le monde social se produit et se reproduit par l’intermédiaire de ce chaînon traité comme une « boîte noire ». L’enfant relève principalement de la psychologie du développement (Brougère, 1997).

Panorama des jouets les plus sexistes Si pour les bébés, les jouets sont peu différenciés selon les sexes, lorsqu'ils grandissent, on observe rapidement que l’égalité des jouets , comme l'égalité des sexes n’est pas encore pour demain. Même si l'air du temps est à la lutte contre les joujoux genrés, il est indéniable qu'un grand nombre de jouets sont sexués, d'autres carrément sexistes. Petit panorama de ces jouets tellement stéréotypés qui font bondir les parents qui tentent d’élever leurs enfants dans un principe d’égalité. Avec n Février 2014 - Présentation à la presse des jouets de Noël 2014 :Je fais remarquer à un professionnel de la marque que c’est dommage que le miroir éducatif pour bébé soit proposé dans la couleur rose car les petits garçons aussi aiment (se) regarder dans les miroirs et que les parents achètent rarement un jouet rose pour les petits gars.

A la Une : filles & garçons... Le 8 mars verra encore cette année la journée de la femme. A cette occasion, le Café mensuel de février vous entraine sur ce sujet toujours délicat « fille/garçon », quelle éducation ? Quelle égalité ?Il ne suffit pas de mettre garçons et filles ensemble, la mixité ne garantit pas l'égalité. Les mentalités doivent évoluer et à c'est à l'école, dès le plus jeune âge, que s'apprend l'égalité entre les sexes. Cet apprentissage est une condition nécessaire pour que, progressivement, les stéréotypes s'estompent et d'autres modèles de comportement se construisent.

Des sénateurs veulent s'attaquer aux stéréotypes dans le monde du jouet Paris (AFP) Un logo sur les catalogues de jouets soucieux de l'égalité des sexes ou un "prix citron" stigmatisant les pratiques contestables: des sénateurs font dix recommandations visant à lutter contre les stéréotypes dans le monde du jouet, dans un rapport publié jeudi. Les sociologues considèrent comme "déterminant le rôle des jeux en tant qu'instruments d'apprentissage et de développement des compétences", rappelle ce rapport de la délégation sénatoriale aux droits des femmes, rendu public par sa présidente Chantal Jouanno (UDI). Or, la séparation des univers de jeu des filles et des garçons s'est accentuée au début des années 90: aux garçons les jouets poussant à l'action et à la réussite, permettant un apprentissage technique, aux filles les jouets tournés vers la sphère domestique, un monde de "magie et de glamour".

A Paris, les féministes dénoncent les jouets stéréotypés de Noël Après la taxe rose, c'est au tour des jouets sexués d'être visés par les collectifs féministes. Pour lutter contre le stéréotype sexiste des poupées pour les filles et des épées pour les garçons, une dizaine de militantes des efFRONTé-e-s, des Femens, ou encore de la Barbe ont pénétré dans un Toys "r" us, ce samedi à Paris, avant d'être repoussées. Finalement cantonnées sur le trottoir, elles ont distribué des tracts aux clients intitulés "Princesse un jour, boniche toujours". "Une régression choquante"

Related: