background preloader

Imprimante 3D: imprime-moi une révolution (industrielle)

Imprimante 3D: imprime-moi une révolution (industrielle)
Les marxistes doivent avoir le sourire. Ces dernières semaines, on a vu fleurir dans la presse des articles prédisant l’arrivée de la troisième révolution industrielle. Sous les projecteurs, une machine qui permettrait à tout un chacun de se réapproprier les moyens de production. Les personnes qui ne sont pas familières du mouvement Do it Yourself (DIY –Faites-le vous-même) doivent se gausser de telles affirmations. Les machines en question sont des imprimantes tridimensionnelles. Sauf qu’au lieu de sortir un dessin sur une feuille de papier, la machine va réaliser un objet en 3 dimensions en venant déposer des fines couches de matière les unes sur les autres. Ont ainsi été fabriqués des jouets, des engrenages ou encore des pièces de remplacement pour une machine à laver. Avec des imprimantes plus évoluées, il est possible de faire jaillir du néant des bonbons au chocolat, un violon, des pièces pour la Nasa, voire une voiture de course. Une utopie de geeks? Impressionnant non? Related:  FABLABS, HACKING, libres

DEF : wiki Hackerspace -F Un hackerspace est un tiers-lieu où des gens avec un intérêt commun (souvent autour de l'informatique, de la technologie, des sciences, des arts...) peuvent se rencontrer et collaborer. Les Hackerspaces peuvent être vus comme des laboratoires communautaires ouverts où des gens (les hackers) peuvent partager ressources et savoir[1]. Une traduction française est Laboratoire ouvert ou Transformatoire[2]. Beaucoup de hackerspaces utilisent et participent à des projets autour du logiciels libres, du matériel libre, des ressources documentaires sous licence libre ou des médias alternatifs alimentant ainsi un patrimoine informationnel commun. Ils sont souvent physiquement installés dans des maisons des associations ou des universités, mais dès que le nombre d'adhérents et l'éventail des activités augmentent, ils déménagent généralement dans des espaces industriels ou d'anciens entrepôts. Exemple d'utilisation d'écran LCD 16/2 par le Liège Hackerspace Fonctions[modifier | modifier le code]

Portable and Affordable: New 3-D Printers That Cost Less Than $500 | Wired Design The Portabee, based on the RepRap Wallace, can be purchased as a kit or an assembled printer. Photo: Portabee It’s been easy to overlook some of the innovations coming out of the RepRap community as of late. Between regular MakerBot releases and announcements for new types of printers like the B9 Creator and Form 1, as well as a steady stream of big company announcements, the system that helped launch the home 3-D printer market has been a bit overshadowed. A couple new machines deserve attention though, offering unique features that the more mainstream devices don’t have. One of those printers is the $699 Portabee ($480 unassembled), based on the RepRap Wallace, which brings low cost and portability to the 3-D printing market. Overall, the specs are what you would expect in a low-cost machine. Don’t call it the iPrint Air, but Portabee is aiming for a super-portable design. While the Portabee might not lead the market in most categories, it is definitely among the most portable.

LATRO : une lampe à l'énergie des algues HEINDOVEN - (Pays-Bas - U.E.) - 15/06/2010 - 3B Conseils- Le magazine on-line Designboom ICI a créé le buzz en publiant un article concernant une lampe éclairant grâce à l'énergie des algues. La LATRO LAMP conçue par le designer hollandais Mike Thompson est un modèle de lampe portable qui a la particularité de contenir à la fois un système de récupération de l'énergie des algues et les fonctionnalités habituelles d'une lampe dont la principale est, à n'en pas douter, d'éclairer ! Comment cela fonctionne-t-il ? Une ouverture pratiquée dans la poignée de la lampe fournit aux algues le CO2 nécessaire. On peut commencer à amorcer le processus soit en soufflant son propre CO2 dans la lampe (comme montré dans le schéma 1) soit en captant le CO2 de l'air ambiant. Article : Francis ROUSSEAU Docs Sites liés.

Les Fab Labs Qu’est-ce qu’un Fab Lab ? Un Fab Lab (aussi écrit Fablab, FABLAB, FabLab, Lab Fab ou Labfab) est avant tout un LABoratoire de FABrication. le concept de Fab Lab est né d’une initiative du MIT Media Lab (Boston), vers la fin des années 90. L’un des buts de cette expérimentation était de donner un accès public à des outils de fabrication standard et numériques (alors extrêmement dispendieux) pour voir l’utilisation qui en serait faite au quotidien, sans les contraintes académiques. Suite au succès de ce concept est née la charte des Fab Labs, une liste de critères à respecter afin de pouvoir utiliser le terme, le logo, ainsi que la communauté issue du concept d’origine. Cela a permis l’émergence d’organisations beaucoup plus modestes où la plupart des machines sont fabriquées sur place par des maniaques de l’informatique (ce qui a ses avantages et inconvénients). Parmi les règles à respecter on compte : Mise en garde : Le FabShop n’est pas un Fab Lab Où trouve-t-on les Fab Labs ?

La gratuité est-elle l’avenir de l’économie ? La gratuité est l’avenir de l’économie clame Chris Anderson (blog) qui prépare dans cet article pour la revue Wired, dont il est rédacteur en chef, son prochain livre intitulé Free. Chris Anderson rappelle tout d’abord que la gratuité s’inscrit dans un processus commercial classique, comme l’a exploré avec succès Gillette, en offrant ses rasoirs et en faisant payer ses lames. Mais avec l’internet, une nouvelle gratuité s’est développée, fondée sur des coûts de reproduction nuls du fait de la numérisation, et sous la pléthore de l’offre qui tire encore plus les prix vers le zéro absolu. Un peu comme si Gillette devait maintenant offrir le rasoir et la lame et percevoir son argent sur autre chose. « Il n’y a jamais eu un marché plus concurrentiel que l’internet, et chaque jour le coût marginal de l’information devient plus proche de rien du tout », explique le brillant éditorialiste. La gratuité est inexorable 6 grands modes de financement de la gratuité L’immédiateté.

There Is No Reason For Any Individual To Have a 3D Printer In Their Home The maker movement is on the cusp of a boom. They’re job-creating world changers, on the verge of thoroughly disrupting everything from crafts to consumer electronics to, heck, well, everything, by democratizing manufacturing. Makerbot has released their Replicator 2. I respectfully disagree. Oh, I agree that 3D printing will be a serious threat to manufacturing as we know it. In high-infrastructure areas, there’ll be a clutch of online providers a la Stratasys (and I expect one of them to be Amazon.com): you’ll pick your 3D design from a huge online menu, send them size information and maybe a few photos from some kind of cunningly designed app, tweak the 3D preview until you’re happy, and they’ll print it out in some vast warehouse full of high-end high-speed 3D printers and ship it to you, possibly that same day. In low-infrastructure areas, or if you’re a casual hobbyist, or if you have very specific requirements, you’ll head down the road to your nearest local printing facility.

WikiCells: Bottles that could be EATEN once you've drunk what's inside By Julian Gavaghan Updated: 09:39 GMT, 23 February 2012 Future bottles could be eaten after scientists developed an edible material that can taste like the drink inside. The product, a membrane created using a biodegradable plastic combined with food particles, could either be peeled off or potentially eaten whole. So far, experts at Harvard University have filled an orange membrane with orange juice, a tomato-flavored enclosure with gazpacho and grape packages with wine. Food for thought: Bottles could be made from a membrane made using a special biodegradable plastic and food particles (file image) They have not yet created a bottle with the WikiCells but biomedical engineer Dr David Edwards hopes to create a prototype soon. 'In the near term, we will be encountering WikiCells in restaurant settings' as a novelty item,' he said. After that, Prof Edwards plans to expand WikiCells to speciality stores and supermarkets. Essentially, it is an egg-like membrane hard shell. But now U.S.

Makers (1/2) : Faire société “We are all makers” (Nous sommes tous des artisans). Le credo de Dale Dougherty, fondateur de Make Magazine et de Maker Faire, le plus grand événement dédié au mouvement “makers”, est en passe de devenir le nom de référence d’une communauté extrêmement diverse et dynamique, en pleine expansion. Derrière ce sigle rassembleur, inventé par Make Magazine il y a plus de 10 ans au sein même d’O’Reilly Media, géant de l’édition orientée techno fondée par Tim O’Reilly l’un des gourous de l’internet à l’origine du concept de Web 2.0, on trouve une idée clé : il faut encourager la créativité individuelle car elle est porteuse de plus de conscience et responsabilité sociale, comme l’exprimait Dale Dougherty sur la scène de TED. Profitant de la vague du DIY (Do it yourself, pour “Fais le toi-même !”) Qui sont les makers ? La place particulière de San Francisco dans ce monde des makers est peut être à trouver dans le fait que les gens, ici, ont eu le talent d’initier le réseau. Image : Noisebridge.

The Buccaneer™ Cloud 3D Printer - World's Most Affordable Home 3D Printer La 3e révolution industrielle annoncée par Jeremy Rifkin - Économie & Social Alors que l'Europe s'enfonce dans l'austérité, que le retour de la croissance semble toujours plus hypothétique, le dernier ouvrage de Jérémy Rifkin est une bouffée d'air salvatrice. Un pas de coté indispensable dans la campagne présidentielle, pour prendre la mesure des défis économiques, sociaux et environnementaux. Dans la Troisième révolution Industrielle (ed. Les Liens qui libèrent, 24 €), l'économiste et activiste américain, conseiller de nombreux chefs d'État, auteur de best-sellers comme la Fin du travail, nous livre les clés d'un avenir durable. Il y diagnostique la fin de l'ère du pétrole et du pouvoir centralisé au profit d'une économie collaborative fondée sur les énergies renouvelables et l'Internet. Utopique ? La crise actuelle ne serait pas, selon vous, financière mais énergétique ? Peu s'en sont aperçu. [source : france-inflation.com] Notre modèle économique est condamné ? Nous avons atteint le « pic de la mondialisation ». Quel est votre plan d’action ?

Makers (2/2) : Refabriquer la société Le mouvement makers est en plein essor, comme le montre la multiplication des lieux qui leurs sont dédiés (voir la première partie de ce dossier). L’éclosion des TechShops, des foires, des ateliers, qui sont pour beaucoup dans une logique de développement et d’essaimage du modèle y participe pleinement. A certains endroits, à San Francisco, le TechShop est au cœur de la réhabilitation d’un quartier (comme c’est le cas à South Market). Mais surtout, ces lieux s’implantent au coeur d’un écosystème qui favorise leur développement : écoles, musées, start-ups et grands acteurs de l’internet qui souhaitent redéployer leur activité en centre-ville… Faire société : des lieux et de leurs enjeux Pour Michael Shiloh, l’enjeu va bien au-delà des lieux. On devine derrière ce mouvement makers, un véritable enjeu pour un apprentissage différent. Reprendre confiance dans sa capacité à créer Image : visite du Maker Space avec Michael Shiloh. Image : la voiture-oeuvre en forme de maison victorienne…

Les imprimantes 3D fabriquent leur lobbying Tuer dans l'oeuf la nouvelle techno disruptive : c'est le risque qui vise les imprimantes 3D. Des machines connectées aux ordis permettant, à la maison, de fabriquer des objets réels en leur transmettant des plans. Les premières demandes de retrait de fichiers arrivent, au nom du droit d'auteur. Mais ses défenseurs prennent les devants et organisent leur lobbying. Imprimante 3D Ultimaker - (cc) Ophelia Noor pour Owni Public Knowledge, une organisation américaine de défense des libertés numériques, l’avait annoncé dans son livre blanc éloquemment intitulé “Ce sera formidable s’ils ne foutent pas tout en l’air : impression 3D, propriété intellectuelle, et la bataille sur la prochaine fantastique technologie disruptive”. Avec la démocratisation des imprimantes 3D et des scanners 3D, ce type de demande va croître de façon considérable. Il semble que le site Thingiverse ait ouvert le bal juridique l’hiver 2011, avec l’affaire du triangle de Penrose. Désamorcer Une économie

Les 10 innovations qui changeront votre quotidien de demain Quelles sont les inventions d’aujourd’hui qui façonneront notre vie de demain? Le New York Times a proposé vendredi 32 innovations techniques qui pourraient avoir le même impact que l’ampoule au XIXe siècle. La rédaction prédit même quand le changement va se produire. Des vêtements électriques: Des physiciens de l’université Wake Forest ont mis au point un tissu qui peut générer de l'électricité en utilisant la chaleur de votre corps. Des sous-vêtements intelligents: Une société finlandaise, Myontec, a récemment commercialisé des sous-vêtements avec des capteurs qui vous disent dans quel état sont vos muscles (quadriceps, ischio-jambiers ou vos muscles fessiers par exemple). Médecin à bord: Certaines voitures équipées du e-call sont déjà capables de demander de l’aide lorsque vous avez un accident. Des jeux vidéo pour le métro: Selon Cnet, le designer industriel Jiang Qian a conçu une sangle de transport en commun avec un jeu vidéo intégré.

★ Mieux que gratuit : le business model réinventé Voici une traduction d'un texte pointé par Karl intitulé Better than free et écrit par Kevin Kelly. Je trouve la réflexion très intéressante et arrivant à point nommé dans ma réflexion sur le financement des applications web libres. Je vous laisse lire et on en parle ensuite. L'Internet est une machine à copier. Notre réseau de communication numérique a été conçu de façon à ce que le flux de copies circule avec le moins de frictions possibles. Ce système de super-distribution est devenu le fondement de notre économie et de la richesse. Pourtant, l'âge précédent de cette économie était consacré à la vente de précieuses copies, la libre circulation de copies gratuites tend donc à renverser l'ordre précédemment établi. J'ai une réponse. Lorsque les copies sont très nombreuses, elles perdent leur valeur. Lorsque les copies sont gratuites, vous devez vendre des choses qui ne peuvent être copiées. Soit, qu'est-ce qui ne peut être copié ? Huit génératrices meilleures que gratuit Immédiateté

Related: