background preloader

FIG Saint-Dié-des-Vosges » La France urbaine, la France en ville  

FIG Saint-Dié-des-Vosges » La France urbaine, la France en ville  

Introduction à "la France en villes" - Capes 1- Pourquoi un tel sujet ? Un sujet sur la France, c'est une obligation pour le CAPES et l'Agrégation, mais ce sujet n'est pas que cela. En effet, depuis longtemps la Franc e est un pays majoritairement urbain (depuis le recensement de 1936, + 50 % de la pop° française vit en ville), mais surtout les formes d'urbanisation récentes ont transformé les paysages de la France entière : les villes imposent un modèle spatial dominateur qui pousse les limites de l'urbain toujours plus loin. Pour commencer ce cours, il faut s'attarder sur la définition de la ville par les géographes, avant de voir ce qu'on entend par l'urbain puis par le sujet proprement dit. 1.1. Une définition administrative 1.2. Des critères quantitatifs ? Des critères qualitatifs ? Un élément isolé ? Une structure administrative ? On peut délimiter les villes par leur superficie (voir G-F DUMONT page 26) 1.3. Par les paysages urbains Par la densité de population ? Par les fonctions urbaines : Par l'entrée politique : D. 1.4. - M.

"La France en villes", un chapitre du nouveau programme de 1ère - Le blog de A Lamotte Mise à jour : - le A.3 est enfin en ligne! - ex de production d'élève (A.4) Remarque : cette suggestion de séquence est essentiellement articulée autour de l'utilisation de sites de cartographie interactive. (Texte officiel : « le programme invite à recourir le plus possible aux Tice »). Par l'observation, le tâtonnement, l'hypothèse, l'interprétation, la manoeuvre compte ici autant voire davantage que le résultat. Dans cette séquence, on trouvera une proposition de mise en oeuvre pédagogique + évaluation au A.4 (qu'est-ce qu'une aire urbaine?). Références scientifiques sur le sujet Géoconfluences : Voir dans le dictionnaire des notions les termes suivants : maillage, métropolisation, réseau urbain, pôles. Dossier : La politique de la ville en France - Le point complet sur les dernières évolutions - Mise à jour statistique sur les villes françaises - Définitions sur les territoires urbains Sites ministériels - Portail de l'aménagement du territoires : les politiques urbaines Cartographie interactive

[Juil. 12] Les conséquences inattendues de la panne d'Orange La panne du réseau d'Orange, vendredi 6 juillet, pourrait avoir des conséquences totalement innatendues en raison de l'extrême dépendance des "utilities" aux télécoms. Les "utilities" sont l'ensemble de ces services comme l'eau, l'électricité, mais aussi les transports par exemple, qui ont besoin de communiquer pour fonctionner. Risques de pénurie d'eau Prenez l'exemple d'un château d'eau : celui-ci est informé en temps réel de la consommation d'eau dans la ville qu'il dessert par une liaison téléphonique. Beaucoup de ces équipements sont pilotés avec de simples SMS, mais justement, ce soir, lors de la panne du réseau d'Orange, héritier du premier réseau mobile français autrefois baptisé Itinéris, même les SMS ne passaient plus. Transports Normalement, la SNCF dispose de son propre réseau de télécommunications pour gérer toute la signalétique des trains et les aiguillages, tous automatisés. Electricité et Gaz Informatique Sécurité Pompiers Santé Hopitaux Baby-sitters

Capes-HistGeo.fr - France : Aménager les territoires - Fiches à télécharger Cette page regroupe 18 fiches à télécharger ! Merlin P., L'aménagement du territoire, Paris, PUF, 2002. Nous avons uniquement repris les parties utiles pour le programme Première partie - Quels fondements théoriques ? Chapitre 2 - Les grands dilemmes de l’aménagement du territoire Chapitre 4 – Les échelles et les contenus de l’aménagement du territoire Chapitre 5 – Les moyens de l’aménagement du territoire Troisième partie - La politique française d’aménagement du territoire / Chapitre 1 - L’État contre Paris : la décentralisation des activités Chapitre 2 - La recherche d’un équilibre du territoire : une politique velléitaire Chapitre 3 - Les conséquences de la crise économique Chapitre 4 - Heurs et malheurs de l’aménagement rural Chapitre 5 - La protection des milieux naturels Chapitre 6 - Un milieu fragile et handicapé : la montagne Chapitre 7 - Un milieu fragile et convoité : le littoral Chapitre 8 - Un terrain non prévu : les banlieues Chapitre 4 - Conflits d’aménagement et débats publics

Le réseau LGV en France et en Europe. Géographie 3ème Biblio - La France urbaine Wackermann a écrit la 1ère partie (assez HS, mais ce n'est pas le seul défaut), le reste est bien fourni et clair, mais c très long à ficher 1ère Partie : De la « vieille » France à celle des villes Chapitre 1 : Les pesanteurs historiques de la France en villesChapitre 2 : Villes, citadins, identitésChapitre 3 : De l’étanchéité frontalière à l’ouverture croissanteChapitre 4 : Mise en réseaux nationaux et internationaux 2e Partie : Typologie urbaine et nouvelles problématiques Chapitre 1 : Les politiques de la ville en questionChapitre 2 : L’évolution démographique comparée des villes de France Dissertation : Le système français des villes peut-il se résumer à un caractère macrocéphale ? Chapitre 3 : Les bornes à la croissance des villes Dissertation : Les entrées de villeDissertation : Création, affichage, problématiques Dissertation : La géographie de l’exclusion dans les grandes villes françaises : le cas de Bordeaux 3e Partie : Profils intra-urbains 4e Partie : Fonctions urbaines

France : des territoires en mutation Dans les années 1980, une succession d'émeutes urbaines (à Lyon, Paris, Marseille, Avignon) révélaient le mal-être de certains quartiers, de certaines banlieues. Ces territoires coïncidaient souvent avec ceux des "grands ensembles" (barres, immeubles) tels qu'ils s'étaient développés au cours des années 1950 et 1960 (dans le cadre des ZUP par exemple). Il s'agissait alors de traiter une situation d'urgence. Mais ces grands ensembles se sont par la suite dégradés et ont fini par concentrer les populations en difficulté (étrangers, groupes socialement fragilisés, familles mono-parentales, etc.), en raison du départ des catégories moyennes assurant, à l'origine, une certaine mixité sociale. Ainsi se sont constitués autant de cercles vicieux de plus en plus difficiles à briser. Depuis lors, différentes politiques se sont succédé, avec des succès inégaux, certainement insuffisantes pour résoudre l'ensemble des problèmes socio-économiques rencontrés. Un zonage territorial complexe

Penser la ville et l’urbain, les paradoxes de la géographie française 1La ville, l’urbain sont des notions qui renvoient à des lieux et à des aires, à des sociétés inscrites territorialement, à des formes spatiales, à des paysages, à des polarisations et à des distances particulières. Aussi, la ville et l’urbain constituent-ils logiquement des objets de la géographie. L’expression « géographie urbaine » utilisée par Jean Bruhnes en 1900 est ainsi antérieure à celui de « sociologie urbaine » (1930) voire de « géographie rurale » (1960). La géographie urbaine, champ de recherche précoce en France est pourtant restée secondaire durant longtemps. Pourtant aussi, les géographes bien qu’ils soient présents dans de nombreux bureaux d’études et agences d’urbanisme le sont beaucoup moins dans les institutions et organismes français qui doivent travailler internationalement sur la ville comme le montrent les témoignages de Yves Dauge et Serge Allou. 1 Voir à ce sujet la réflexion développée par Isabelle Lefort sur le développement durable et la mon (...)

La ville aux prises avec l’urbain Face à l’éparpillement du développement urbain, affronter les paradoxes de la ville aujourd’hui, plurielle mais « commune ». La « France des villes » ne s’oppose pas à la « France des champs ». Cette distinction n’a plus aucune pertinence, ni statistique, ni économique et encore moins sociétale. La France est résolument urbaine, l’Europe également, quant au vaste monde, il s’urbanise là où l’urbain ne s’est pas encore totalement déployé… Mais, s’étonnera l’habitant de La Rochelle, Perpignan, Colmar ou Menton : « Ma ville existe, je m’y promène, je peux en faire le tour, alors que me répondez-vous ? » Chaque ville apparaît comme une entité administrative, avec son périmètre géographique bien délimité, sa population dénombrée, ses élus représentatifs de la diversité des sensibilités politiques, une autonomie fiscale et budgétaire, une vie locale rythmée par la Quinzaine commerciale, le Festival de jazz et la Farandole des enfants des écoles.

Les Hauts de Vaugrenier: un exemple atypique de la fermeture résidentielle en France Les 4 et 5 mai 2008, un article du Monde attire notre attention (Barelli, Sanson, 2008). Les deux envoyés spéciaux du quotidien dépeignent l’une des réalisations résidentielles françaises les plus atypiques: le Domaine des Hauts de Vaugrenier. Des gardes à l’entrée, une enceinte entièrement clôturée, une gestion privatisée de 130 hectares, des aménités dignes d’une petite municipalité, jamais le rapprochement avec la gated community à l’américaine n’aura été aussi tentant. Alors que nous sommes généralement plutôt prudents (Billard, Chevalier, Madoré, 2005) vis-à-vis du transfert médiatique du modèle de l’entre-soi et du ghetto résidentiel états-unien en France, le cas des hauts de Vaugrenier nous interpelle. Au-delà de l’article du Monde, c’est notre visite dans ce domaine en mars 2008, dans le cadre d’une étude sur la sécurisation résidentielle en France (Madoré, 2008) qui a suscité ce désir de présenter ce lieu unique en France. Les Hauts de Vaugrenier: au bon endroit, au bon moment

Planète urbaine « Sociologie urbaine L’hypothèse de Henri Lefebvre, qui envisageait une urbanisation totale de la planète, se vérifie de plus en plus. En un siècle, le nombre de citadins au niveau planétaire a en effet été multiplié par douze. En 2009, pour la première fois de son histoire, la population mondiale est devenue majoritairement urbaine : plus de 3,4 milliards d’individus résident désormais dans une ville, soit plus de 50 % de la population mondiale. Chaque année, ces urbains sont rejoints par 60 millions d’autres, si bien qu’en 2030, ils seront environ 5 milliards. Nous entrons dans le « temps des villes » ou plutôt dans ce que H. Lefebvre appelait dès les années 1960 « l’urbain ». I – Du rural à l’urbain Selon H. Comment est-on passé, se demande le philosophe marxiste dans son ouvrage La révolution urbaine (Lefebvre, 1970, pp. 14-28), de l’absence d’urbanisation (la « pure nature », la terre livrée aux « éléments ») à l’accomplissement du processus urbain (de « l’urbain ») ? H. L’avancée du front urbain

Related: