background preloader

Le genre théâtral. Mise en voix et mise en texte - Animation pédagogique

Le genre théâtral. Mise en voix et mise en texte - Animation pédagogique
CRDP académie de Créteil - Centre ressources littérature de jeunesse Sans scripts, Télémaque reste entièrement accessible mais certaines fonctions sont désactivées. Atelier du livre : mercredi 1er mars 2006 IUFM de Melun : samedi 3 juin 2006 Intervenantes : Laure Delattre et Nathalie Mansuy-Todeschini Laure Delattre est maître-formateur et travaille actuellement à l'Inspection académique de Melun. Nathalie Mansuy-Todeschini est bibliothécaire, responsable du secteur jeunesse et petite enfance à la médiathèque départementale de Seine-et-Marne.Compte rendu rédigé par Odile Robin, Atelier du livre de Melun. Lecture Lecture de deux extraits de pièces de théâtre : - La jeune fille le diable et le moulin (Scène 1) Olivier Py L'école des loisirs 1995 - Pinok et Barbie (Scène 1) Jean-Claude Grumberg Actes Sud Papiers 2004 Définition et spécificité du genre Un genre littéraire Édition / répertoire Présentation de textes Le théâtre en classe Activités décrochées

http://www.cndp.fr/crdp-creteil/telemaque/document/theatre2006.htm

Related:  Didactique de l'expression oraleOral

mise en voix, en espace et appropiation du texte poétique la mise en voix et/ou en espace, passant par des tâtonnements, par l'écoute de soi ou de l'autre disant le texte est aussi un mode empirique d'analyse de la poésie La mise en voix, la mise en espace comme modes d’appropriation à la fois empiriques et analytiques des textes littéraires Danielle Dubois MarcoinUniversité d’Artois, « Arts du spectacle »INRP, responsable de l’équipe en projet « Littérature et enseignement »

L'oral du lecteur Comment aider les élèves à devenir des critiques autonomes capables « de rendre compte et de faire partager une réflexion sur leurs expériences de lecture » ? Le projet que nous avons intitulé « l’oral du lecteur », expérimente une nouvelle démarche pour aider les apprentis lecteurs à s’approprier les lectures intégrales ou cursives proposées dans le cadre de la classe. S’approprier une œuvre, la faire sienne, au point d’être capable, un jour d’examen d’en parler « avec aisance, justesse et rigueur » sans céder à la tentation d’un psittacisme scolaire et desséchant, en éprouver « à l’intérieur de (soi) ces formes comme des forces, comme des directions possibles de (sa) vie mentale, morale et pratique » [1], telle est l’une des finalités de l’enseignement de la littérature. Mais comment parler de ces livres que l’on a lus, sans s’en tenir à l’expression d’une simple opinion, certes sincère, mais qui prend le risque d’ignorer les codes herméneutiques fixés par une œuvre singulière ?

Séance introductive de la séquence consacrée au théâtre, révision des prérequis, notion de représentation... — Lettres Objectif Particulier En classe de Première, en début de séquence, faire réviser les notions sur le théâtre acquises antérieurement, faire le point sur les prérequis nécessaires à tous les élèves pour aborder la séquence. Global Mettre en évidence que la notion de "représentation", qui constitue la problématique de l'étude du texte théâtral en classe de Première, s'impose à tous les niveaux de l'analyse.

De la lecture à la mise en voix des textes (lectures à haute voix, récitations, mises en scène) [sommaire] - [culture littéraire] - [mise en oeuvre pédagogique : lecture - compréhension - image - interprétation] - [programmation des lectures] - [lecture et mise en voix] - [littérature et écriture] - [lectures personnelles] - [oeuvres littéraires] De la lecture à la mise en voix des textes (lectures à haute voix, récitations, mises en scène) Si la lecture à haute voix est une modalité du parcours des textes, elle peut être aussi une fin en soi. Il convient donc de donner toute sa place à la lecture interprétative qui ajoute à l'émission intonative de base de la lecture courante des valeurs expressives spécifiques (accents d'insistance, variations rythmiques, jeu sur les intensités, etc.). À cet égard, la lecture à haute voix s'inscrit, à côté de la classique récitation d'un poème ou d'une saynète, dans l'ensemble des activités d'expression qui viennent soutenir et, souvent, conclure le travail effectué sur une oeuvre littéraire.

Réussir un débat Détails Catégorie parente: Fiches-méthodes Catégorie : Vers le Bac Le romantisme D’abord courant littéraire et musical, le romantisme apparaît en peinture comme mode d’expression de sentiments intérieurs, ceux-là même que le rococo s’appliquait tant à dissimuler, mais désormais assumés au point d’en devenir l’objectif principal de l’artiste, au point de surpasser si besoin l’aspect esthétique de l’oeuvre. L’art romantique est le langage artistique d’une société qui se cherche dans une pensée nouvelle après avoir tué l’ancienne, se reconstruit entre empires, monarchies et républiques, s’affole dans une révolution industrielle sans en maîtriser le développement. La passion du baroque et la frivolité du rococo ont laissé la place au doute et les artistes l’expriment chacun à leur manière, sans style commun, ou plutôt avec chacun son style.

Concours virelangues... - Graines de cycle 3 Edit du 20 mai 2012 : Si vous êtes en train de lire cet article : aucun doute, vous êtes intéressé par les virelangues. Or, je vous conseille de vous précipiter illico presto chez sagebooker qui fait sur son site un tour complet de la question. J'ai bien aimé sa lecture de mots difficiles sur le principe du furet. FICHES CHRONOLOGIQUES "Les arts dans leur époque" - Collège ADAM DE LA HALLE Voici 9 fiches chronologiques, documentées, prêtes à imprimer, qui vous seront d’une très grande utilité pour préparer toutes les activités pédagogiques liées à l’enseignement de l’histoire des arts, ainsi que pour préparer l’épreuve orale d’histoire des arts du DNB. Vous trouverez dans ces fiches, des oeuvres représentatives des mouvements artistiques de chaque période historique, dans différents domaines artistiques (art, musique, littérature...) ainsi que le contexte social, politique, et les inventions de l’époque. Il vous suffit de faire un clic-droit sur le fichier .pdf, puis de cliquer sur "Enregistrer la cible sous...

Colloque « Didactique de l'oral » - Expression orale en français langue non maternelle et positions subjectives Alain Coïaniz, Université de La Réunion " - Ça se dit ?- Pas tout seul, il faut quelqu'un pour ça…"Lio Anslo, Entre moi et moi, Chêne-vert Ed. Il n'en demeure pas moins que l'oral se développe le plus souvent dans la banlieue de l'écrit, dont il s'agit de préparer la venue. L'oral pour l'oral demeure rare 2. Or là peut-être plus qu'à l'écrit encore, parce que le poids de la présence d'autrui y est immédiat et constant, l'insécurité linguistique oppose au désir de dire son front têtu, plus encore en ces situations où le français étiqueté " langue seconde " n'est ni la langue de la famille ni celle des pairs et s'impose officiellement à l'école à ces enfants, Français pourtant, de la France ultramarine : cette langue de mon pays qui n'est pas ma langue... 3

Mouvement littéraire et culturel du 19ème siècle Compte-rendu de la conférence du 6 novembre 2000 Introduction La notion de mouvement est une notion difficile à cerner parce qu’elle se trouve au cœur de plusieurs ensembles et qu’on ne peut évidemment pas établir une doxa. Face à un public scolaire - voire étudiant - nous nous heurtons à leur ignorance en matière d’Histoire, tant dans les repères chronologiques que dans les processus historiques, à leur ignorance de l’existence de la fonction et des changements qui ont existé dans les institutions littéraires, à la difficulté à situer l’idée même de mouvement par rapport à ces notions plus ou moins approchées que sont le groupe, la revue, la critique. Aussi pouvons-nous dire que cette série d’"étiquettes" que peuvent représenter les mouvements sont sujettes à caution, c’est ce que nous tenterons de montrer à travers quelques exemples.

Centre académique de ressources sur la maîtrise des langages Nouveautés sur le site Des « trucs et astuces »pour remédier aux difficultés de lecture et d’écriture au lycée : Une approche pragmatique pour surmonter les difficultés des élèves et des enseignants 1èreSTMG Face aux difficultés de lecture et d’écriture de ses élèves, Patrick Pierre propose des pistes de travail très concrètes pour les amener à une lecture approfondie des textes afin d’en dégager les idées essentielles et de prendre conscience que la compréhension suppose que le lecteur fasse appel à des connaissances extérieures au texte. Il passe souplement des outils artisanaux – papier, crayon, ciseaux – aux outils numériques, conscient que la maîtrise de la démarche d’apprentissage plus que l’outil est au cœur du travail du professeur.

Related: