background preloader

Le genre théâtral. Mise en voix et mise en texte - Animation pédagogique

Le genre théâtral. Mise en voix et mise en texte - Animation pédagogique
CRDP académie de Créteil - Centre ressources littérature de jeunesse Sans scripts, Télémaque reste entièrement accessible mais certaines fonctions sont désactivées. Atelier du livre : mercredi 1er mars 2006 IUFM de Melun : samedi 3 juin 2006 Intervenantes : Laure Delattre et Nathalie Mansuy-Todeschini Laure Delattre est maître-formateur et travaille actuellement à l'Inspection académique de Melun. Nathalie Mansuy-Todeschini est bibliothécaire, responsable du secteur jeunesse et petite enfance à la médiathèque départementale de Seine-et-Marne.Compte rendu rédigé par Odile Robin, Atelier du livre de Melun. Lecture Lecture de deux extraits de pièces de théâtre : - La jeune fille le diable et le moulin (Scène 1) Olivier Py L'école des loisirs 1995 - Pinok et Barbie (Scène 1) Jean-Claude Grumberg Actes Sud Papiers 2004 Définition et spécificité du genre Un genre littéraire Édition / répertoire Présentation de textes Le théâtre en classe Activités décrochées

http://www.cndp.fr/crdp-creteil/telemaque/document/theatre2006.htm

Related:  Didactique de l'expression oraleHistoire des artsthéâtrethéatre

mise en voix, en espace et appropiation du texte poétique la mise en voix et/ou en espace, passant par des tâtonnements, par l'écoute de soi ou de l'autre disant le texte est aussi un mode empirique d'analyse de la poésie La mise en voix, la mise en espace comme modes d’appropriation à la fois empiriques et analytiques des textes littéraires Danielle Dubois MarcoinUniversité d’Artois, « Arts du spectacle »INRP, responsable de l’équipe en projet « Littérature et enseignement »

 Lettres : Réciter n'est pas jouer I- Contexte pédagogique - Cycle / Profil de classe :une classe de 3ème de 29 élèves, très hétérogène, plusieurs élèves en difficulté Travail disciplinaire collaboratif transversal - Problème posé :grande difficulté de lecture, apprentissage et mémorisation difficiles pour beaucoup, manque de motivation - Objectif principal :lever la barrière de l’apprentissage du texte dramatique pour entrer par le jeu, l’interprétation

De la lecture à la mise en voix des textes (lectures à haute voix, récitations, mises en scène) [sommaire] - [culture littéraire] - [mise en oeuvre pédagogique : lecture - compréhension - image - interprétation] - [programmation des lectures] - [lecture et mise en voix] - [littérature et écriture] - [lectures personnelles] - [oeuvres littéraires] De la lecture à la mise en voix des textes (lectures à haute voix, récitations, mises en scène) Si la lecture à haute voix est une modalité du parcours des textes, elle peut être aussi une fin en soi. Il convient donc de donner toute sa place à la lecture interprétative qui ajoute à l'émission intonative de base de la lecture courante des valeurs expressives spécifiques (accents d'insistance, variations rythmiques, jeu sur les intensités, etc.). À cet égard, la lecture à haute voix s'inscrit, à côté de la classique récitation d'un poème ou d'une saynète, dans l'ensemble des activités d'expression qui viennent soutenir et, souvent, conclure le travail effectué sur une oeuvre littéraire.

Un traitement théâtral de texte Le théâtre est-il fait pour être lu ou pour être vu ? Question classique, qu’il serait peut-être bon de dépasser pour que les élèves soient mis en activité par l’écriture et le jeu, pour qu’ils s’emparent vraiment des pièces qui leur sont données. Yoan Fontaine, professeur de français au collège Belle-Vue de Loué dans la Sarthe, propose une piste d’activité pédagogique qu’il a menée en 4ème : lors de l’étude de « L’Avare » de Molière, les élèves, avec un simple traitement de texte, insèrent des didascalies dans certaines scènes pour éclairer leur conception du personnage ; ils vont ensuite mettre en œuvre les indications de mise en scène et de jeu données par leurs camarades pour faire vivre ces différentes visions. Ainsi les élèves ne se contentent-ils plus d’être de scolaires exégètes : par la créativité et par la collaboration, dans l’espace numérique comme dans le monde réel, à travers les mots ou à travers le corps, ils se font, dans tous les sens du terme, interprètes.

Concours virelangues... - Graines de cycle 3 Edit du 20 mai 2012 : Si vous êtes en train de lire cet article : aucun doute, vous êtes intéressé par les virelangues. Or, je vous conseille de vous précipiter illico presto chez sagebooker qui fait sur son site un tour complet de la question. J'ai bien aimé sa lecture de mots difficiles sur le principe du furet. Colloque « Didactique de l'oral » - Expression orale en français langue non maternelle et positions subjectives Alain Coïaniz, Université de La Réunion " - Ça se dit ?- Pas tout seul, il faut quelqu'un pour ça…"Lio Anslo, Entre moi et moi, Chêne-vert Ed. Il n'en demeure pas moins que l'oral se développe le plus souvent dans la banlieue de l'écrit, dont il s'agit de préparer la venue. L'oral pour l'oral demeure rare 2. Or là peut-être plus qu'à l'écrit encore, parce que le poids de la présence d'autrui y est immédiat et constant, l'insécurité linguistique oppose au désir de dire son front têtu, plus encore en ces situations où le français étiqueté " langue seconde " n'est ni la langue de la famille ni celle des pairs et s'impose officiellement à l'école à ces enfants, Français pourtant, de la France ultramarine : cette langue de mon pays qui n'est pas ma langue... 3

Centre académique de ressources sur la maîtrise des langages Nouveautés sur le site Des « trucs et astuces »pour remédier aux difficultés de lecture et d’écriture au lycée : Une approche pragmatique pour surmonter les difficultés des élèves et des enseignants 1èreSTMG Face aux difficultés de lecture et d’écriture de ses élèves, Patrick Pierre propose des pistes de travail très concrètes pour les amener à une lecture approfondie des textes afin d’en dégager les idées essentielles et de prendre conscience que la compréhension suppose que le lecteur fasse appel à des connaissances extérieures au texte. Il passe souplement des outils artisanaux – papier, crayon, ciseaux – aux outils numériques, conscient que la maîtrise de la démarche d’apprentissage plus que l’outil est au cœur du travail du professeur.

Pratiques pédagogiques - L'oral L'oral pour apprendre Cette icône signale des actions présentées dans une brochure Des pratiques de classes L'oral à l'école élémentaire : L’entretien d’explicitation : un autre type de questions posés par l’enseignant. C’est une technique d’aide à la verbalisation qui peut être utilisée pour favoriser l’émergence des procédures à l’origine des erreurs et de leur correction. Lire à voix haute avec des classes du monde entier Le projet Écouter Lire le Monde rassemble des élèves francophones de partout autour d’une même histoire pour qu’ils puissent échanger et partager leur appréciation tout en apprivoisant les technologies. Cette année, plus de 120 classes sont déjà inscrites! En bref, deux livres francophones sont choisis en début d’année et les classes participantes (du préscolaire à la fin du secondaire) s’engagent à les lire à voix haute, à raison de quelques chapitres par semaine, et de consigner numériquement leur appréciation et commentaires. Ils les partagent ensuite dans un espace en ligne commun (sous forme de wiki), permettant à tous d’en prendre connaissance. Le rapport d’appréciation de la lecture de la semaine peut se faire sous différentes formes, au choix des participants : directement en rédigeant sur le wiki, sur un blogue de classe ou personnel, ou autre moyen écrit, oral ou vidéo comme voicethread, glogster, skype, baladodiffusion, etc. À propos de l'auteur Audrey Miller

TV5MONDE- Les virelangues Bafouillages, fous rires, langues qui fourchent… Au pays des virelangues, jeux de mots, allitérations, assonances et autres figures de style sont rois. Tout le monde a un jour essayé de répéter le plus rapidement et le plus longtemps possible ces suites de mots, souvent insolites : « Un chasseur sachant chasser… » ou « Les chaussettes de l'archiduchesse...". C'est divertissant mais pas évident.

Méthodologie de l’exposé Posez vos questions, échangez vos infos, vos avis et vos idées sur le forum consacré aux exposés ! Avant toute chose, il faut savoir comment faire un exposé, comment le construire. On ne demandera évidemment pas la même chose à un élève de CM2 et à un élève de seconde. Alors qu’attend-on de vous ? Comment devez-vous faire ? LeWebPédagogique est là pour vous guider !

Related: