background preloader

Villes 2.0

Villes 2.0

Projects - L’Artisan Electronique In L’Artisan Électronique, pottery, one of the oldest artisanal techniques for making utilitarian objects, is combined with new digital media. However, the installation still clearly refers to the artisanal process of working in clay. Unfold’s ceramic 3d printer has a great resonance with the way traditional potters handled clay by building a form out of coils of clay. The virtual pottery wheel on the other hand, is a digital tool to ‘turn’ forms in thin air. L’Artisan Electronique is an installation commissioned by Z33 for the exhibition Design by Performance and developed in collaboration with Tim Knapen and the RepRap community. L'Artisan Electronique was in exhibitions in Abu Dhabi (Abu Dhabi Art Fair), Jerusalem (Israel Museum), Rotterdam (CBK), Enkhuizen (Zuiderzeemuseum), Brussels (Design Flanders Gallery), London (Aram Gallery), ... Photos: Unfold & Kristof Vrancken for Z33

Le combat urbain des bobos de banlieue Toulouse envoyée spéciale C'est sans doute un symptôme. Peut-être celui d'une crise de croissance dans une agglomération qui grandit trop vite. Les opposants qui rejettent le «projet d'implantation du méga-centre commercial des Portes de Gascogne» ne se battent pas contre un bâtiment qui menacerait de leur boucher la vue. Ceux que l'on entend, ce sont d'autres habitants, membres du collectif citoyen «Non aux Portes de Gascogne». Blocage. Mais ce qui est sûr, c'est que les clients ne traverseront pas Tournefeuille. Confusion. De ce fond, Progreso Marin témoigne en effet. «A l'américaine», le mot qui résume. Côté contenu, Nicolas Monnier, le directeur du développement, recense une longue liste de cadeaux à la population, où l'on trouve une crèche, une grande salle associative, un théâtre de plein air donnant sur un bassin et un lac, une serre géante utilisable pour de grands banquets... Inaudible. Plaisance-du-Touch a 17 000 habitants, greffés en quelques années sur un ancien village.

Forums Villes 2.0 CitéLabo est un dispositif de partage et d’accompagnement de l’innovation numérique et urbaine, issu du programme Villes 2.0. Les objectifs du Citélabo : Se donner les moyens de répondre à des demandes d’intervention de la part d’acteurs urbains sensibilisés au potentiel d’innovation du numérique urbain : SEM, collectivités territoriales, agences d’urbanisme, promoteurs immobiliers, urbanistes Promouvoir l’innovation ouverte urbaine sur des territoires, en s’appuyant sur les méthodologies déployées avec succès dans les ateliers Citélabo Rassembler autour du Citélabo des partenaires créatifs et variés : designers, urbanistes, chercheurs, écoles, opérateurs de services urbains, acteurs associatifs Trois formats de travail sont proposés dans Citélabo : Les Ateliers Citélabo : Démarche Les ateliers ont pour objet de sensibiliser les acteurs du territoire, de détecter ou de faire émerger des projets partenariaux et d’enclencher une dynamique de changement, sur des thématiques spécifiques.

Consumer B Gone Consumer B Gone enables you to block a shopping cart by just playing some tones out of your mobile phone speaker as a song or as a ringtone. Consumer B Gone is born from the incredible shock that the shopping cart wheel could be remotely locked if you tried to exit the supermarket parking lot. The root cause of it was an antenna (a wire in the ground at the exit of the parking lot) which sent a “Lock” signal to 2 of the 4 shopping cart wheels. If an antenna can do it, I can do it too! The first idea that emerged was to create some hardware to generate such signal… but the hardware didn’t work, so the logic was to test the generated signal against the original signal… and to use a soundcard to record both! Well… if one soundcard can record, maybe it could be used also to replay??? And what about an MP3 File on mobile phones? Of course, it’s not the sound that blocks the wheel but the electromagnetic parasites that are produced by the coil in any speaker.

L’exemple de Fribourg A Fribourg, en Allemagne, le quartier Vauban – 3 600 habitants – est assiégé par les curieux souhaitant découvrir un écoquartier. Construit sur le site des anciennes casernes de l’armée française (d’où son nom), ce projet a été lancé en 1993 en concertation avec ses futurs habitants, dont beaucoup d’alternatifs anti-nucléaires. Les bâtiments, d’une hauteur maximum de 4 étages, doivent obéir à des performances énergétiques strictes : le label Habitat à basse énergie, soit moins de 65 kW/m2/an contre 100 kW/m2/an pour la norme allemande. Presque tous les bâtiments sont en outre équipés au solaire. Dans ce quartier qui obéit aux principes de mixité sociale, seule une place de parking a été autorisée par logement et 25 % des habitants ont signé la charte « sans voiture ». - 2038 : On a marché sur la ville "Le bio-habitat est réservé à une élite" La ville se rêve en Dongtan

Rive droite numérique Open Living Labs | The First step towards a new Innovation System Exclusif : visitez la ville de 2038 (suite) Chez elle, la domotique s’invite dans chaque recoin de son appartement situé au 87e étage. Les appareils électro-ménagers y « dialoguent » avec leurs maîtres, trouvent les programmes télé ou préparent les pâtes al dente. « Quand mon grand-père est tombé dans son appartement, m’explique Keum, les capteurs incrustés au sol ont alerté les urgences. » Tous les logements sont connectés au réseau Internet optique. Les transports superflus sont bannis. Et les téléconférences professionnelles ou privées demeurent la règle. « Les gens parlent davantage avec leurs murs plasma qu’entre eux », s’amuse Keum. coup, la surveillance est accrue et permanente. « Toutes les administrations et certaines entreprises ont accès à des données personnelles et les fichiers se recoupent, mais cela s’effectue de façon totalement transparente. La technologie s’affiche partout. Bouchons de deux-roues Ce matin, je rencontre Philippe, ancien de Grenoble et génie de l’informatique débauché par un laboratoire de U-city.

InnovCity Les transports du futur: ADEME Cette année 2012 a notamment été consacrée à l'élaboration de visions énergétiques pour tous les secteurs dont les Transports. Ces projections aux horizons 2030 et 2050 ont été construites selon des méthodes spécifiques détaillées dans le document ci-dessous. Pour la mobilité des voyageurs et le transport de marchandises, des approches systémiques ont été mises en oeuvre. Des gisements importants d'économies d'énergies sont accessibles dans les technologies, mais également dans les usages. Un paramètre clé a évolué : le remplissage des véhicules. Faire du remplissage au objectif de recherche majeur Dès lors il faut tout engager pour améliorer le remplissage de nos véhicules. Cette 3ème voie est le fruit de nombreux échanges engagés depuis près de 4 ans avec tous les acteurs. Le numérique permet d'abaisser de nombreuses barrières et rend les objectifs, inscrits dans la vision ADEME, crédibles et souhaitables.

Related: