background preloader

Personnaliser les apprentissages pour refonder l'Ecole ?

Personnaliser les apprentissages pour refonder l'Ecole ?
"Individualiser ce n'est pas possible. C'est trop de travail pour les enseignants. Personnaliser par contre c'est possible". Professeur des écoles, formateur, Sylvain Connac a une longue expérience d'enseignant. Pour sortir de la spirale de l'échec scolaire, il invite dans un nouvel ouvrage, co-édité par le Café pédagogique, à revisiter l'enseignement. Une démarche réaliste qui s'appuie sur des tests et des exercices pour déjà mieux connaître ses propres repères pédagogiques. Comment lutter contre l'échec scolaire massif dans l'école française ? C'est donc bien une révolution pédagogique que propose Sylvain Connac. Sylvain Connac : " Démocratiser l'Ecole impose de penser autrement" Résistance au changement, refondation, évaluation des élèves, Sylvain Connac définit ce qu'est la personnalisation et ses rapports avec la coopération. Personnaliser son enseignement est-ce vraiment profitable ? Personnaliser c'est pourtant ce que notre système éducatif ne sait pas faire. Non surtout pas.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2012/12/18122012Article634914109622164467.aspx

Related:  formationCAPASHperrucheTHEORIE

L'Agence nationale des Usages des TICE - Histoire des Arts en CM2 : création d’un livre numérique sur tablette Isabelle Genet, professeure des écoles à l’école Leriche-Mistral de Cassis, nous explique comment elle utilise, avec ses élèves, les tablettes tactiles dans l’étude de l’histoire des arts, en CM2. Origine du projet La mairie de Cassis a doté l'école de 2 mallettes de 15 tablettes tactiles, une pour le cycle 2, l’autre pour le cycle 3. Arrivée en septembre 2012 dans l'école, je me suis interrogée sur l'utilisation des tablettes dans ma classe. J’ai donc construit un projet en Histoire des arts, articulé autour de la création de questionnaires interactifs simples et de livres numériques. C’est dans ce cadre que, tout au long de l'année scolaire, les élèves étudient des œuvres dans les 6 domaines suivants :

Sylvain Connac, "La personnalisation des apprentissages" : extrait Mises en situation Situation 1 : vous souhaitez proposer une séquence à vos élèves pour qu’ils construisent la compétence « inférer des informations nouvelles (implicites) » en lecture. Que prévoyez-vous ? Situation 2 : à la fin de la phase d’entraînement, après avoir organisé une construction de la trace écrite, certains élèves n’ont toujours pas appris à décoder l’implicite dans un texte, d’autres y parviennent plutôt bien et pourraient aller plus loin. Que faites-vous ? Pédagotest : quelle conception de l’acte d’apprendre avez-vous ?

La facilitation de l'apprentissage chez l'enfant grâce à l'activité motrice - Chroniqueurs - Activités physiques et mieux-être En tant qu'intervenant en psychomotricité auprès des enfants depuis de nombreuses années, je constate un phénomène de plus en plus apparent soit celui de l'importance de l'activité motrice afin de favoriser l'apprentissage chez l'enfant. J'ai donc pensé vous partager ma propre expérience et mes opinions sur le sujet, le tout basé sur des centaines d'interventions et d'observations que j'ai effectué au fil du temps. L'enfant ne joue pas pour apprendre, mais apprend par le jeu ! Cette citation revient souvent lorsque l'on consulte la littérature sur le sujet. Plus de maîtres que de classes Lors des Journées de l’innovation les 27 et 28 mars 2013, ont eu lieu conférences, tables rondes et ateliers autour des principaux axes de changements de la refondation de l’école : maternelle, "plus de maitres que de classes", numérique, décrochage, etc. Le déploiement de l’opération "Plus de maitres que de classes" dans le premier degré a donné l’occasion aux Cahiers pédagogiques pendant les semaines à venir d’interroger les futurs participants à la table ronde. Une manière de préparer dès maintenant la mise en place du dispositif, pour qu’il permette un meilleur apprentissage de tous les élèves.

Différentes possibilités pour utiliser un iPad avec un Tableau Blanc Interactif (TBI) Le TBI remplace de plus en plus le traditionnel tableau noir. L’iPad remplace tant bien que mal l’ardoise. Si nous marions les deux que pouvons-nous en faire? Pour comprendre ce qu’est ce monstre blanc qui vient habiller les salles de classe, il faut savoir que le TBI (ou TNI) n’est rien de plus qu’un écran de très grande taille. Apprendre avec les pédagogies coopératives. Démarches et outils pour Quel est son propos ? Il s’agit de mettre en mains de tout enseignant débutant ou expérimenté la possibilité de s’insérer progressivement dans une révolution pédagogique qui va faire de l’élève, ou plus exactement des élèves, j’y reviendrai, les acteurs principaux de l’apprentissage. Le temps serait-il revenu pour les enseignants de marquer une indifférence aux acquis en termes de connaissances et de compétences ? De s’adonner aux errances de l’autonomie utilisée comme un moyen et non comme un but à atteindre ? Il n’en est rien et il devient vite évident que Sylvain Connac se méfie d’une lecture trop angélique des outils des pédagogies Freinet et institutionnelle. Mises à toutes les sauces et souvent les plus indigestes, les institutions les plus connues que sont le conseil de classe et le « quoi de neuf ?

L’enfant dépendant, stratégies éducatives. On les aime beaucoup, nos enfants, mais parfois, il nous arrive d’avoir besoin de petites minutes à nous pour prendre une grande bouffée d’air frais! Vous serez du même avis que moi, qu’il est bien pour quelques instants de ne pas avoir l’impression que notre bulle d’air est remplie à sa pleine capacité et qu’aucune petite particule d’oxygène ne nous appartient. J’exagère peut-être un peu, mais vous en conviendrez qu’il arrive que certains enfants aient besoin constamment de la proximité, du contact physique ou visuel d’un adulte qui leur est cher, au point même de se priver de certaines activités et même de nuire au bon fonctionnement de leur routine.

Maitres surnuméraires : à quelles conditions ? La publication de la circulaire sur les "maîtres surnuméraires" dans les écoles donne chair à une question importante pour la refondation de l'Education prioritaire : comment faire de cette proposition un levier pour le travail collectif, au service de la réussite de tous ? On en parle beaucoup, mais ce n’est pas si nouveau : il y a presque dix ans, un intéressant rapport de la DEPP tentait d’évaluer l’impact des maîtres surnuméraires (MS) dans les écoles, mis en place dans le cadre de la déclinaison des politiques d’éducation prioritaires sur les territoires. L’étude concluait notamment qu’on attendait beaucoup de lui, par son effet d’entrainement, « rassembleur, expérimenté, volontaire, voire formateur », référent, sécurisant. Au passage, notons que ces qualités sont souvent celles qu’on cite pour les directeurs efficaces, nous y reviendrons.

Pourquoi utiliser Prezi pour créer vos présentations ? Beaucoup de gens me posent la question : pourquoi utiliser Prezi plutôt que PowerPoint pour mes présentations ? Les réponses sont multiples et j’ai tenté de les synthétiser ici. Bien que Prezi totalise aujourd’hui 40 millions d’utilisateurs et qu’il vienne de publier une nouvelle interface en français, peu de personnes le connaissent vraiment. Nombreux sont ceux qui ne perçoivent pas bien les différences avec PowerPoint. Sylvain Connac : Un mémento pour un apprentissage démocratique par la coopération "Il ne suffit pas de mettre en place un fonctionnement coopératif pour que tous les élèves travaillent", nous dit Sylvain Connac. Revenant sur le mémento diffusé par Canopé, il montre ce qu'il porte de nouveau : une nouvelle façon d'enseigner par la coopération qui prend mieux en compte les différences sociales. Peut-on apprendre par la coopération ? Canopé publie un "mémento" signé par des chercheurs comme S Connac, C Rabut ou JC Régnier, des inspecteurs généraux, des responsables de mouvements pédagogiques (Icem, Gfen, Occe). "Ce mémento s’adresse aux enseignants et à tous les personnels désireux de comprendre, développer, installer durablement un climat de classe et d’établissement de qualité", écrit Florence Robine (Dgesco) en introduction.

Victor Hugo : Sauver la culture et l'éducation Discours prononcé en 1848 par Victor Hugo devant l'Assemblée Nationale. « Personne plus que moi, messieurs, n'est pénétré de la nécessité, de l'urgente nécessité d'alléger le budget. J'ai déjà voté et continuerai de voter la plupart des réductions proposées, à l'exception de celles qui me paraîtraient tarir les sources même de la vie publique et de celles qui, à côté d'une amélioration financière douteuse, me présenteraient une faute politique certaine. M. Develay : Plus de maîtres que de classes On dit que le diable, celui qui divise et qui détruit les harmonies, est dans les détails. Cela conduirait-il symétriquement à penser que la lumière qui apporte la vie et facilite la connaissance, cause d’harmonie, est dans l’essentiel ? Dans ce cas, que peut-on trouver comme puissance mythique dans le « plus de maîtres que de classes » ? Un détail ou l’essentiel pour refonder l’école ? Le diable ou la lumière ?

Cinq obstacles à l’intégration des TIC à la pédagogie Pour ceux qui évoluent dans le monde de l’éducation depuis quelques années, vous aurez certainement réalisé à quel point le milieu de l’éducation peut être étouffant lorsqu’il s’agit de soutenir l’innovation pédagogique ou le changement décliné dans ses multiples facettes. Mais pourquoi un tel paradoxe ? Mandela cite que l’éducation est certainement le meilleur outil de changement. Comment peut-elle être un agent de changement alors qu’à la base, elle s’est cristallisée dans un conservatisme et une inertie peu éloquente ? À l’heure actuelle, les nouvelles stratégies d’enseignement exploitent plus souvent qu’à leur tour les nouvelles technologies de l’information et des communications. Il est donc tout à propos d’essayer de comprendre ce qui bloque chez nos enseignants afin qu’ils fassent le grand saut…

Catherine Tauveron et l'interprétation Faut-il faire "anticiper" les élèves à partir d'indices partiels, comme on le voit souvent faire à partir de la quatrième de couverture ou de quelques extraits ? On sait désormais que les élèves vont souvent chercher à y trouver du connu, au risque de persister dans leur interprétation erronnée lorsque le vrai texte l'obligera à s'aventurer dans des chemins inconnus. Elle propose donc aux enseignants de centrer leur enseignement sur des objectifs multiples : - faire identifier les personnages, leur mobiles, leurs buts, à partir d'indications éparses dans le textes- localiser les blancs dans l'intrigue, construire ce qui manque, remettre en ordre les différents éléments qui peuvent être présentés de manière diachronique- relier l'histoire lue à toutes les autres histoires lues et accéder à la "bibliothèque intérieure"- faire problématiser le texte, comprendre ensemble sa portée symbolique- solliciter sa dimension esthétique... Mais comment réaliser tout ce travail dès le cycle 2 ?

Related: