background preloader

- Comment ne pas sombrer sous l’information ?

- Comment ne pas sombrer sous l’information ?
Le flot continu de l’info – Crédit ©steeljam via flickr.com Nous n’avons jamais eu autant de sources d’information à notre disposition. Des dizaines de chaînes de télé, des encyclopédies en ligne, des journaux gratuits sur Internet. Pourtant l’impression de confusion générale domine. Sauf pour ceux qui savent s’organiser et utiliser les bons outils… Le temps passé devant la télé augmente et représentait 3h47 par jour en 2011, soit 15 minutes de plus que l’année précédente. Tout est fait pour nous pousser à consommer : les chaînes thématiques répondent désormais aux passions de chacun et à la fragmentation des publics. Les émissions privilégient plus que jamais le direct, l’émotion et le spectacle. Après la télé-réalité, c’est désormais au tour de la scripted réality de nous plonger dans des univers immersifs à pas cher, en attendant les programmes interactifs et transmedia, initiés en France par “Plus belle la vie” ©IDC – Digital Universe Study 1- Aller chercher l’info à la source Related:  gestion des emails

La messagerie électronique, principal métronome des activités de cadre 1Dans l’analyse sociologique des cadres, l’usage du temps est souvent au cœur de la caractérisation d’une catégorie aux contours par ailleurs flous. Depuis l’ouvrage de référence de Boltanski (1982) jusqu’à la synthèse opérée par Bouffartigue et Gadéa (2000), la définition du cadre emprunte à la notion d’autonomie la description de la spécificité du groupe qui organise son temps sans prescription. Cette autonomie, fortement valorisée, se traduit par des tâches de moins en moins définies par des procédures et de plus en plus par des objectifs à atteindre. L’autonomie, dans son versant négatif, peut alors s’accompagner d’une pression temporelle évoquant une tyrannie du court terme. 2A partir d’un travail empirique basé sur des données qualitatives et quantitatives, il s’agit d’aborder les transformations des activités des cadres de la fonction publique territoriale à travers l’usage de la messagerie électronique. Gestion de l’information et recomposition de la figure du cadre

[Fr] l'usage du mail professionnel (présentation du Hamster) Pourquoi le Hamster ? parce que Ken Blanchard et 2 autres auteurs ont traité ce sujet dans un livre intitulé the Hamster revolution, arguant du fait que le manager moyen perdait environ 1 mois par an ... Pourquoi le Hamster ? parce que Ken Blanchard et 2 autres auteurs ont traité ce sujet dans un livre intitulé the Hamster revolution, arguant du fait que le manager moyen perdait environ 1 mois par an à cause de mails stupides et non productifs. J’ai d’ailleurs moi-même – en tant qu’observateur du mail depuis 21 ans – déjà traité de ce sujet, le plus récemment dans BNET.CO.UK en donnant mes recettes personnelles de productivité. Le débat avec Vincent Berthelot de B-r-ent, Emilie Ogez de Xwiki et Bertrand Duperrin de Bluekiwi a été très riche et Vincent a poussé un article sur le blog B-r-ent pour poursuivre ce débat, en reprenant certains des échanges que nous avons eus. A lire aussi le post de Vincent : Web 2.0 et mail, opposition, complémentarité

9 erreurs fréquentes commises dans la ligne d’objet d’un e-mail | Seratoo - Marketing 3.0 Voici les écueils à éviter lors de la rédaction de l’intitulé de votre message électronique Que vous postuliez pour un emploi, que vous présentiez votre business ou que vous communiquiez avec un collègue, la ligne d’objet de votre e-mail est l’un des meilleurs outils à votre disposition pour attirer l’attention de votre interlocuteur. C’est aussi l’un des outils les plus mal-compris. Ecrire une ligne d’objet trop verbeuse, vague ou qui semble trop insistante est le meilleur moyen de ne jamais obtenir de réponse. Nous avons interrogé des spécialistes sur la question de la ligne d’objet. Voici les écueils à éviter: 1. Ne pas inclure une ligne d’objet à un e-mail est l’une des pires erreurs que vous pouvez commettre. 2. “Une messagerie de bureau montre environ 60 caractères dans la ligne d’objet d’un e-mail. 3. La ligne d’objet doit faire comprendre le contenu exact de l’e-mail afin que son destinataire puisse en déterminer l’importance sans avoir à l’ouvrir. 4. 5. 6. 7. 8. 9.

Une journée sans e-mails contre le stress électronique « Facteur d’interruption incessant, qui nuit à la productivité », pollution informationnelle, générateur d’infobésité… Taxé de tous les maux, le courrier électronique est-il en train de vivre ses dernières heures ? Du Zero e-mail Friday aux déconnexions spontanées, des entreprises essaient de limiter les torrents d’e-mails. Le ciel numérique bruisse comme l'humanité. Au travail comme à la maison, les mails que l'on devait épurer pour éviter que la boîte n'étouffe sont conservés à volonté. Résultat : la masse d'informations gérées par l'entreprise croît exponentiellement et double tous les deux ans. C’est en tout cas l’avis de Thierry Breton, le CEO d’Atos Origin. Une tendance que confirme une étude du cabinet américain Gartner, selon laquelle, d’ici 2014, 20 % des entreprises auront recours aux réseaux sociaux plutôt qu’aux e-mails. 247 milliards À en croire la firme spécialisée Pingdom, les internautes en auraient échangé 247 milliards, chaque jour, en 2009 ! Vendredis sans e-mails 1.

E-mail, tchat : communiquer en silence pour mieux travailler ? - Rue89 - L'Obs Les salariés, parfois voisins de bureau, travaillent de plus en plus par messagerie. Un outil d’entraide, certes, mais qui déconcentre et déresponsabilise. Les fenêtres de tchat d’une éditrice de Rue89 (Yann Guégan/Rue89) Je redoutais le brouhaha de l’open space. Je quittais un bureau chez moi pour la rédaction de Rue89, où s’active en permanence une vingtaine de personnes. Et pourtant, ce qui m’a frappée dès les premiers jours, c’est le silence. Toutefois, mes collègues se comprennent comme par magie. Qu’ils soient séparés par des kilomètres de couloir ou assis à un mètre l’un de l’autre dans le même bureau, les salariés communiquent de plus en plus en mode discret. Quelles sont les conséquences de cette communication silencieuse sur les relations entre collègues, et sur la qualité du travail ? Des salariés moins seuls D’abord, tous ces outils ont tendance à développer les relations entre collègues, d’après les auteurs de la grande enquête [PDF] « TIC et conditions de travail » :

7 raisons pour lesquelles vous devriez arrêter de répondre à vos e-mails pendant vos congés Pour cet article, je plaide coupable. Il m’est arrivé de répondre à mes messages pendant mes congés. Mais est-ce une bonne pratique ? Pas si sûr. 1. Peut-être pensiez-vous bien faire mais en répondant à vos messages de manière continue, vous donnez l’impression que vous vous sentez indispensable. 2. Avant de partir, pensez à mettre en place un système de « back-up » si vous le pouvez. 3. Le biais de complaisance consiste à s’attribuer les réussites et attribuer à des choses ou personnes extérieures les échecs. 4. Si vous avez peur que votre boîte explose à votre retour, pourquoi ne pas utiliser des outils alternatifs tels que les réseaux sociaux d’entreprise ? 5. Pour recevoir moins d’e-mails, il suffit de commencer par moins en envoyer. 6. Ne dites pas que vous ne savez pas comment faire : il existe des milliers de pages qui vous l’expliquent en fonction du modèle de votre téléphone. 7. A votre retour, triez vous messages entre ce qui est urgent ou important. Important et urgent ?

Comment organiser sa boîte mail pour gagner du temps À l’ère du numérique, il est très facile de laisser déborder sa boîte mail professionnelle. Sollicitations incessantes, mails non lus ni classés qui s’accumulent, mauvais timing pour y consacrer du temps… Quelques conseils pour lutter contre ces fléaux. Dicter son rythme « Ce n’est pas à votre boîte mail de diriger le rythme de votre journée de travail », estime Pascale Belorgey, responsable de la formation "Apprendre à gérer votre boîte mail" chez Cegos. Procéder à un "ménage" régulier Il n’y a rien de plus pénible que d’avoir une boîte mail avec quantité de messages non lus qui s’accumulent. « Pour lutter contre cette tendance, il est utile de mettre en place la règle du Inbox Zero », préconise Yann Guégan. Ne pas reporter à plus tard Une fois qu’il ne reste que des messages importants dans votre boîte de réception, comment les traiter efficacement ? Comme un classeur avec intercalaires

Des solutions concrètes pour lutter contre l'excès de courriels C’est l’un des dossiers de la conférence sociale qui s’ouvre aujourd’hui : le droit à la déconnexion. Grâce, ou plutôt à cause des nouvelles technologies, le travail déborde sur la vie privée. Le gouvernement et les partenaires sociaux s’accordent pour dire qu’il y a danger pour les salariés. Certaines entreprises ont déjà pris le problème à bras le corps. Un petit message automatique qui s’ouvre sur votre écran si vous envoyez un courriel à des collègues après 20 heures : « Il est plus de 20 heures, est-il nécessaire d’envoyer ce mail maintenant ? Vous pouvez enregistrer votre mail en brouillon ». Coût de ces opérations : zéro euros, mais à l’inverse il y a des entreprises qui investissent beaucoup d’argent dans la lutte pour la déconnexion… C’est le cas d’Atos, certainement la première des grandes sociétés françaises à s'être lancée dans la chasse à ce que l’on appelle désormais l’infobésité, la surcharge d’informations. Il y a aussi les entreprises qui coupent les serveurs

L'email a 40 ans. Et toutes ses dents Il fut un temps où se connecter à ses emails hors du bureau était quasi-impossible. La DSI veillait jalousement aux “accès externes” à la messagerie. Les téléphones mobiles étaient réservés aux meilleurs commerciaux de la boîte. Une fois chez soi…on était plus au travail. Aujourd’hui, cette situation paraît bien éloignée. Nos conversations, nos trajets et même nos nuits sont régulièrement interrompus par des gestes accomplis presque machinalement : trouver son téléphone, le saisir, composer nerveusement le code d’accès, tout ça pour vérifier que “ma réunion avec truc est déplacée”, “mon billet commandé ce matin est bien prêt” ou “c’est le moment de profiter de nos promotions exceptionnelles sur *truc inutile et hors saison* ». En 40 ans, l’email est passé d’un outil de communication pour d’obscurs informaticiens au comble du trendy dans les années 90. Pour des millions d’Américains, aller sur internet signifiait exclusivement envoyer et recevoir des emails.

"Droit à la déconnexion" : vrai enjeu, fausses bonnes solutions Le sujet préoccupe les entreprises. Poser des limites, oui, imposer une loi inique, non, estiment nombre d'acteurs interrogés par l'AFP. "On n'empêchera personne de se connecter mais il faut des garde-fous. Dans un récent rapport sur l'impact du numérique sur le travail, le DRH d'Orange, Bruno Mettling, préconise l'instauration de ce "droit à la déconnexion professionnelle qui doit se généraliser par négociation d'entreprise", une piste privilégiée par la ministre du Travail Myriam El Khomri pour sa future réforme du code du travail. Il l'assortit d'un "devoir de déconnexion dont le respect incombe à tout un chacun mais aussi à l'entreprise", tenue de "former ses collaborateurs au bon usage des outils digitaux". "Ce qui risque de dédouaner l'employeur de sa responsabilité", prévient l'Ugict-CGT. "Droit, devoir, ça ne marche plus", réplique Jean-Emmanuel Ray, professeur en droit social, qui s'est penché sur la question dès 1995. - "Servage moderne" - - "Sécurité" - - Contrôle -

Related: