background preloader

Marée noire : pétrole, pollutions, sources, impact, lutte, reconquête

Marée noire : pétrole, pollutions, sources, impact, lutte, reconquête

Partenariat français pour l'eau Les agences de l'eau | Ensemble, faire de l'eau une ressource d'avenir Perchlorates dans l'eau : un premier bilan… La mobilisation immédiate des pouvoirs publics et des professionnels de l’eau A l’occasion de la découverte de taux élevés de ce composé chimique, en juillet 2011, dans des sources de captage d'eau potable de la Communauté urbaine de Bordeaux, le méconnu « perchlorate d’ammonium » a fait les gros titres. La constatation de taux allant jusqu'à 30 microgrammes par litre dans des zones de captage d'eau potable a conduit les pouvoirs publics à décider de l'arrêt de certains pompages. Dans le cadre de leur programme d’analyses d’auto-surveillance sur la région Nord-Pas de Calais, les entreprises délégataires ont ensuite mis en évidence des traces d’ion perchlorate dans certains captages. Nous sommes aujourd’hui à l’heure de la publication des premiers résultats de la campagne de mesure qui avait été ancée par les pouvoirs publics (Agences Régionales de Santé) en réponse aux questions posées par la présence de traces de perchlorate dans l’eau. Perchlorate d’ammonium : carte d’identité

Actions internationales Freshwater is the most important resource for mankind, cross-cutting all social, economic and environmental activities. It is a condition for all life on our planet, an enabling or limiting factor for any social and technological development, a possible source of welfare or misery, cooperation or conflict. To achieve water security, we must protect vulnerable water systems, mitigate the impacts of water-related hazards such as floods and droughts, safeguard access to water functions and services and manage water resources in an integrated and equitable manner. UNESCO works to build the scientific knowledge base to help countries manage their water resources in a sustainable way through the International Hydrological Programme (IHP), through leading the UN-wide World Water Development Report, through the UNESCO-IHE Institute for Water Education in Delft in the Netherlands, through over 20 affiliated research centres on water around the world and through a series of water-related Chairs.

Les causes de la pollution Toute activité humaine génère de la pollution, notamment sous forme de déchets, dont une partie peut être évacuée par l’eau. L’urine et les matières fécales que nous faisons disparaître en tirant la chasse d’eau représentent en fait les déchets de notre activité biologique. Tout comme les résidus de lait ou de fromages qui sont emportées avec l’eau qui sert à nettoyer les fonds de cuves ne sont pas autre chose que les déchets de l'activité d'une laiterie ou d'une fromagerie. Les milieux aquatiques peuvent aussi être le réceptacle de substances polluantes qui proviennent directement des activités humaines. C’est le cas aussi des particules d’hydrocarbure lessivées par les eaux de pluie qui ruissellent le long des routes et se rejettent directement dans les cours d’eau Mais l’homme ne fait pas que générer des déchets ou disperser tout autour de lui des éléments polluants. On parle enfin pour désigner les activités et des aménagement qui provoquent des modifications physiques du milieu.

Le traitement des eaux usées Depuis la loi sur l'eau du 3 janvier 1992, tout d'immeuble d'habitation doit être raccordé à un réseau d'assainissement collectif ou être doté d'un système d'assainissement autonome. Tout système d'assainissement qu'il soit collectif ou non, a pour but de regrouper les eaux usées (la collecte), puis de les dépolluer (l'épuration) en les traitant avant leur rejet dans le milieu naturel. La complexité des traitements mis en oeuvre varie en fonction de la nature des eaux usées. Station d'épuration © Laurent Mignaux/METL-MEDDE Les décisions de répartition entre le mode d'assainissement collectif et le mode d'assainissement non collectif sont prises par les maires et les présidents d'établissement public de coopération intercommunale (EPCI), en fonction notamment de la densité urbaine. L'assainissement est majoritairement effectué de manière collective. Collecter les eaux usées Les différents réseaux de collecte L'entretien du système de collecte Dépolluer : le traitement des eaux usées

Pourquoi dépolluer les eaux usées ? La dépollution des eaux usées est devenue un impératif pour nos sociétés modernes. En effet, le développement des activités humaines s'accompagne inévitablement d'une production croissante de rejets polluants. L'assainissement des eaux usées (ou dépollution) répond à deux préoccupations essentielles : préserver la santé humaine et préserver l'environnement. Depuis le début des années 1960, la France a connu un afflux de la population vers les villes. Presque 100 % des foyers français sont raccordés à un système d'assainissement des eaux usées (collectif ou individuel). Préserver la ressource en eau La France dispose globalement de ressources en eau suffisantes pour satisfaire ses besoins en quantité. C'est pourquoi il faut "nettoyer" les eaux usées pour limiter le plus possible la pollution de nos réserves en eau : rivières, lacs et nappes souterraines. Préserver le patrimoine naturel et la qualité de la vie Les communes responsables

Qu'est ce que les eaux usées ? Toutes les activités humaines, qu'elles soient domestiques, industrielles, artisanales, agricoles... produisent des eaux usées. On distingue trois grandes catégories d'eaux usées : les eaux domestiques, les eaux industrielles, les eaux pluviales et de ruissellement. Les cours d'eau ont une capacité naturelle d'épuration. Mais cette capacité a pour effet de consommer l'oxygène de la rivière et n'est pas sans conséquences sur la flore et la faune aquatiques.Lorsque l'importance du rejet excède la capacité d'autoépuration de la rivière, la détérioration de l'environnement peut être durable. Les eaux usées domestiques Elles proviennent des différents usages domestiques de l'eau. La pollution journalière produite par une personne utilisant 150 à 200 litres d'eau est évaluée à : Les eaux usées industrielles Elles sont très différentes des eaux usées domestiques. Les eaux pluviales et de ruissellement {jcomments on}

L’eau potable pour tous, une conquête récente Les civilisations antiques maîtrisaient un certain nombre de techniques hydrauliques complexes. Au Moyen-Âge, ce savoir était exploité et enrichi par les abbayes. Mais les villes, qui connaissaient un développement important, finissaient bien souvent par rencontrer des difficultés pour leur alimentation en eau. L'eau au robinet ne date que du XIXe s. De nos jours des technologies complexes assurent la distribution d'une eau de qualité. Panorama des civilisations antiques : L'eau, berceau des grandes civilisations. Toutes les grandes civilisations se sont développées dans les vallées des grands fleuves. On a coutume de dire que tout à commencer en Mésopotamie (Meso: entre / potamos : fleuve) "le pays entre les deux fleuves" ; le Tigre et l'Euphrate. On y trouve la trace des premiers puits en 6 000 av. Illustration de l'ancienne cité de Babylone Le chadouf, première machine élévatrice, y apparaît au IIIe millénaire. En 700 av. Illustration des maisons typiques à Mojenjo-Daro En 2500 av.

Related: