background preloader

Les Creatives Commons expliquées en maternelle

Capture d'écran tirée du site Tuxpaint.org J’ai été invité à participer aux rencontres Wikimedia France sur une table ronde « de la production à l’utilisation de ressources éducatives libres« . Quand je construis une séquence pédagogique dans mon Espace Public Numérique, l’un de mes objectifs est que celle-ci puisse être intégralement reproduite par l’usager en dehors de l’EPN. En ce sens l’utilisation des logiciels libres est une évidence. Cependant au delà de l’entrée logiciel, il me semble primordial que les médiateurs numériques puissent également éduquer aux enjeux et à la culture libre. Pourquoi parler du libre ? Le libre ce n’est pas que l’aspect logiciel ou Linux, c’est aussi et surtout une culture. Dessine moi un manchot. Avec un groupe d’enfants de 3-4 ans, j’ai conduit une activité de dessin sur ordinateur à l’aide de l’excellent logiciel Tuxpaint. Related:  Droit et TiceTIC & droitActions Ministères Culture et EN

Nouvelles technologies : attention danger Nouvelles technologies : attention danger Est-ce que le monde progresse ? Difficile de répondre, mais, notre façon d’y vivre est devenue incompréhensible pour nos ancêtres. Du réveil que l’on coupe le matin sur son smartphone, au film que l’on regarde le soir sur son ordinateur, en passant par les tablettes, les pc, mac book et bientôt les smart watch (comprenez " montres intelligentes "), impossible de vivre loin de l’écran. Évidemment, le propos ici n’est pas de se positionner contre les nouvelles technologies. Information : le vrai du faux ? On s’attendait à aborder d’entrée de jeu la violence et la pornographie. Le cyberbullying et " spotted " Autre risque, plus médiatisé depuis quelques années : le cyberbullying, comprenez le harcèlement via le web. Violence et pornographie Alors que l’on parle depuis peu de harcèlement entre jeunes sur le web, la violence et la pornographie sont au cœur des inquiétudes des parents lorsque l’on évoque les nouvelles technologies.

Chercher et utiliser une image libre de droits | L'atelier de l'astrolabe Rien de plus facile que de trouver une image sur internet. Mais attention, vous ne pouvez pas toutes les utiliser: il est indispensable de respecter les droits d’auteur sous peine de sanction. Il faut donc savoir sous quelle licence une image est publiée. Pour faciliter vos recherches il existe une fonction spéciale dans le moteur de recherche Google Images: Etape 1: Cliquez sur "Recherche avancée" Etape 2: Choisir "Réutilisation autorisée" dans le menu "Droits d'utilisation" Etape 3: Cliquez sur l'image que vous désirez. Dans la plupart des cas, sur les 3 sites pré-cités, les images sont réutilisables à condition de citer l’auteur et le site exemple avec Flickr: Il faut à chaque fois vous assurer qu'il n'y a pas de copyright sur cette photo. Le site creative commons précise les conditions d'utilisation. On retrouve la même logique sur Picasa et Wikimédia. Si vous n’êtes pas sûr de pouvoir utiliser une image demander à votre professeur.

Une copy party au lycée: peut-on copier en toute L-égalité ? J’en profite, par ailleurs, pour remercier, en notre nom, Olivier Ertzscheid, Lionel Maurel et Silvère Mercier pour la disponibilité et l’attention dont ils nous ont fait la sympathie. Nous savons l’intérêt qu’ils portent à cet événement qui constitue tout de même une première et, au delà du clin d’oeil, pour sa dimension pédagogique dans le contexte spécifique d’un lycée. Point sur lequel je vais concentrer l’essentiel de mon propos. Nous avons mis en oeuvre ce projet dans le cadre de l’option littérature et société de seconde avec un groupe de 17 élèves, à raison de 2 heures par semaine sur une séquence de 9 séances. Afin de remplir nos objectifs notionnels nous avons, dans un premier temps (6 séances), réparti les thématiques par groupe de deux à trois élèves qui ont travaillé sur le livre numérique, la lecture numérique, la copie privée, le plagiat, Hadopi, la copy party, les licences créatives commons, l’exception pédagogique et les Digital Rights Management (DRM).

Comprendre Creative Commons en 2 minutes : Vidéo didactique En mai 2014, le Ministère de la Culture et de la Communication en partenariat Creative Commons France a réalisé une vidéo de 2 minutes pour comprendre ce que sont les licences Creative Commons et leur intérêt d’utilisation (voir la vidéo ci-dessous). Creative Commons propose gratuitement 6 licences qui permettent aux titulaires de droits d’auteur de mettre leurs oeuvres à disposition des internautes et mobinautes à des conditions prédéfinies. Les licences CC viennent en complément du droit applicable et ne se substituent donc pas au droit d’auteur. Qu’est-ce que Creative Commons ? Ces autorisations non exclusives permettent aux titulaires de droits d’autoriser le public à effectuer certaines utilisations, tout en ayant la possibilité de réserver les exploitations commerciales, les oeuvres dérivées et les conditions de redistribution. NetPublic et Creative Commons : 4 ans d’adoption! Pour comprendre et faire connaître Creative Commons Vidéo Creative Commons Licence :

Les obligations de service du professeur documentaliste Le texte intégral de la cir­cu­laire n° 79-​​314 du 1er octobre 1979 vient d’être publié sur le site de la Fadben. Ce texte, qui ne date pas d’aujourd’hui, est cependant celui qui encadre les obligations de services des professeurs documentalistes en 2011. Exercice de fonc­tions de docu­men­tation et d’information par cer­tains per­sonnels ensei­gnants du ministère de l’Education Sur Le site de la Fadben « Suite à des demandes d’information régu­lières concernant les obli­ga­tions de service des pro­fes­seurs docu­men­ta­listes, la FADBEN met à la dis­po­sition de chacun le texte intégral de la cir­cu­laire n° 79-​​314 du 1er octobre 1979 ». Face aux exigences de quelques chefs d’établissement mal informés, réclamant la présence effective d’un professeur documentaliste pendant 36 heures au CDI, il est effectivement bon de ressortir ce texte de référence. En savoir plus Le professeur documentaliste : textes réglementaires Accès thématique aux textes réglementaires

Exception pédagogique : les accords en 2012 Question : Protocole d’accord transitoire pour l’utilisation des livres, de la musique imprimée, des publications périodiques et des œuvres des arts visuels à des fins d’illustration des activités d’enseignement et de recherche où en est-on à la rentrée 2012 [1] ? Réponse : Le caractère exclusif du droit d'auteur et des droits voisins confère à leur titulaire le droit d'autoriser ou d'interdire toute représentation ou reproduction d'une œuvre ou d'un objet protégé [2]. L'auteur peut négocier cette cession partielle ou totale de droit de reproduction, de représentation, de traduction. L'exception pédagogique, ou plus exactement « l'exception à des fins d'enseignement et de recherche » [3] régie par l'article 122-5 3° point e [4], déroge à ce principe en permettant à l'utilisateur d'effectuer des représentations ou des reproductions sans l'accord de l'auteur. L'auteur créateur de l'œuvre utilisée a droit à une rétribution de son travail [5]. Depuis 2006, six accords ont été conclus.

Internet responsable | Respecter la vie privée et le droit à l'image Page mise à jour le 01 septembre 2011 Apprendre à respecter les éléments constitutifs de la vie privée d’une personne, ainsi que son image. Comprendre les enjeux de la publication d’informations personnelles sur Internet. Cas concrets Lors d’un voyage à Paris, un internaute a photographié, sans le vouloir au premier plan, un couple qu’il ne connaissait pas au pied de la tour Eiffel. Un jeune homme a filmé une amie lors d’une soirée et a diffusé la vidéo sur Internet (réseau social, blog). Les bonnes questions à se poser Que faire pour ne pas porter atteinte à la vie privée d’autrui sur Internet ? Présentation Le droit à la vie privée est le droit pour chaque personne, quels que soient son rang, sa naissance, sa fortune, son âge, de voir respecter sa vie privée et intime. La vie privée d’une personne peut être dévoilée par des enregistrements sonores, par la diffusion publique de ses écrits, par la diffusion de son image. Témoignage Conseils En savoir plus… Ressources de référence Fiche détaillée

Adopter une attitude citoyenne sur internet: le rôle de l'école Pourquoi faut-il adopter une attitude citoyenne sur Internet ? L’outil Internet offre de multiples possibilités : communiquer, partager, échanger ; s’informer, se documenter ; se distraire… Chaque internaute a ses propres pratiques et habitudes. Au quotidien, Internet permet à chacun d’accéder à des milliards d’informations provenant du monde entier. Néanmoins, contrairement à ce que l’on croit, Internet n’est pas un univers "hors la loi". Tous les usages ne sont pas autorisés sur Internet : piratage, diffamation, atteinte à la vie privée, non respect du droit d’auteur, utilisation illicite d’informations nominatives… Le droit et les lois s’y appliquent aussi. En cas de pratiques informatiques frauduleuses, les internautes encourent des sanctions y compris les mineurs. Il revient à chacun d’entre vous de respecter ces lois et de vous comporter en citoyen responsable . Des organismes chargés de gérer le réseau Internet L’IETF élabore les standards techniques.

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Une invitation lancée aux enseignants pour s’inspirer de ce document en vue d’une présentation en classe. Textes, images, multimédia… C’est bien gentil de critiquer les agissements de Microsoft qui tente de nous faire passer sa propre définition de la « propriété intellectuelle » à l’école mais c’est encore mieux d’être constructif en proposant des alternatives plus conformes à notre propre vision des choses. Imaginons en effet que vous soyez un professeur souhaitant évoquer cette histoire de « propriété intellectuelle » à l’ère du numérique avec vos élèves. Pour la France cette éventualité est d’autant plus susceptible de se produire qu’elle figure dans le référentiel du B2i pour le domaine Adopter une attitude responsable (par exemple avec la compétence C.2.3 Lorsque j’utilise ou transmets des documents, je vérifie que j’en ai le droit). Vous avez alors le choix de l’approche. Ce diaporama est dans le domaine public. Diapo 1 Creative Commons presents : Sharing Creative Works Diapo 2 Diapo 3

Related:  ceyraudLes programmes