background preloader

Les Creatives Commons expliquées en maternelle

Capture d'écran tirée du site Tuxpaint.org J’ai été invité à participer aux rencontres Wikimedia France sur une table ronde « de la production à l’utilisation de ressources éducatives libres« . Quand je construis une séquence pédagogique dans mon Espace Public Numérique, l’un de mes objectifs est que celle-ci puisse être intégralement reproduite par l’usager en dehors de l’EPN. En ce sens l’utilisation des logiciels libres est une évidence. Cependant au delà de l’entrée logiciel, il me semble primordial que les médiateurs numériques puissent également éduquer aux enjeux et à la culture libre. Pourquoi parler du libre ? Le libre ce n’est pas que l’aspect logiciel ou Linux, c’est aussi et surtout une culture. Dessine moi un manchot. Avec un groupe d’enfants de 3-4 ans, j’ai conduit une activité de dessin sur ordinateur à l’aide de l’excellent logiciel Tuxpaint.

http://mediateurnumerique.org/2012/12/17/les-creatives-commons-expliquees-en-maternelle/

Related:  TIC & droitDroit et TiceActions Ministères Culture et EN

Partager un scanner pour développer la copie privée de livres L'idée que l'on puisse mettre en place un partage des ressources nécessaires à la numérisation - un scanner de livre comme le BookScanner - pour encourager et simplifier la vie de tout un chacun est séduisante. Or, la loi française aujourd'hui implique qu'il faille disposer, en tant que propriétaire, de l'appareil qui effectuera la numérisation. Nous avons déjà évoqué le sujet, mais la réflexion se prolonge autour d'une Copy Party licence. Avec S.I.Lex Samedi dernier a eu lieu au Garage de la Quadrature du Net un atelier DIY Bookscanner, dont j'avais déjà parlé ici, dans le cadre du festival Villes en Biens Communs. Nouvelles technologies : attention danger Nouvelles technologies : attention danger Est-ce que le monde progresse ? Difficile de répondre, mais, notre façon d’y vivre est devenue incompréhensible pour nos ancêtres. Aujourd’hui, on clique, on "twitte", on "like", on partage, on request... Plus concrètement, la mobilité et l’hypercommunication sont de mise. Du réveil que l’on coupe le matin sur son smartphone, au film que l’on regarde le soir sur son ordinateur, en passant par les tablettes, les pc, mac book et bientôt les smart watch (comprenez " montres intelligentes "), impossible de vivre loin de l’écran.

Les obligations de service du professeur documentaliste Le texte intégral de la cir­cu­laire n° 79-​​314 du 1er octobre 1979 vient d’être publié sur le site de la Fadben. Ce texte, qui ne date pas d’aujourd’hui, est cependant celui qui encadre les obligations de services des professeurs documentalistes en 2011. Exercice de fonc­tions de docu­men­tation et d’information par cer­tains per­sonnels ensei­gnants du ministère de l’Education Sur Le site de la Fadben « Suite à des demandes d’information régu­lières concernant les obli­ga­tions de service des pro­fes­seurs docu­men­ta­listes, la FADBEN met à la dis­po­sition de chacun le texte intégral de la cir­cu­laire n° 79-​​314 du 1er octobre 1979 ». Face aux exigences de quelques chefs d’établissement mal informés, réclamant la présence effective d’un professeur documentaliste pendant 36 heures au CDI, il est effectivement bon de ressortir ce texte de référence. En savoir plus

Michel Guillou : " Michel Guillou : "Le numérique bouleverse complètement la posture du maître" Propos recueillis par Assmaâ Rakho-Mom | Lundi 17 Décembre 2012 Le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon dévoilait jeudi 13 décembre la stratégie gouvernementale s'agissant du numérique à l'école. L'occasion pour A bonne école.net de revenir avec Michel Guillou, expert du numérique éducatif et blogueur, sur ce qu'est le numérique éducatif, sur la manière dont il est perçu, ou encore sur les réformes annoncées par le ministère. Entretien.

Une copy party au lycée: peut-on copier en toute L-égalité ? J’en profite, par ailleurs, pour remercier, en notre nom, Olivier Ertzscheid, Lionel Maurel et Silvère Mercier pour la disponibilité et l’attention dont ils nous ont fait la sympathie. Nous savons l’intérêt qu’ils portent à cet événement qui constitue tout de même une première et, au delà du clin d’oeil, pour sa dimension pédagogique dans le contexte spécifique d’un lycée. Point sur lequel je vais concentrer l’essentiel de mon propos.

L'empreinte digitale d'un troll (Agence Science-Presse) Il y a quelques semaines, la compagnie Apple annonçait avec fierté que son nouveau téléphone serait muni d’un système de reconnaissance par empreinte digitale. Au-delà des inquiétudes sur la vie privée, il est tout de même un avantage qui est passé inaperçu: la possibilité qu’il s’agisse d’un outil pour lutter contre les trolls. Cliquer sur la photo pour agrandir C’est que dès le moment où il devient nécessaire de s’identifier —en donnant l’empreinte de son doigt— il devient plus difficile de mettre en ligne des commentaires anonymes. Exception pédagogique : les accords en 2012 Question : Protocole d’accord transitoire pour l’utilisation des livres, de la musique imprimée, des publications périodiques et des œuvres des arts visuels à des fins d’illustration des activités d’enseignement et de recherche où en est-on à la rentrée 2012 [1] ? Réponse : Le caractère exclusif du droit d'auteur et des droits voisins confère à leur titulaire le droit d'autoriser ou d'interdire toute représentation ou reproduction d'une œuvre ou d'un objet protégé [2]. L'auteur peut négocier cette cession partielle ou totale de droit de reproduction, de représentation, de traduction. L'exception pédagogique, ou plus exactement « l'exception à des fins d'enseignement et de recherche » [3] régie par l'article 122-5 3° point e [4], déroge à ce principe en permettant à l'utilisateur d'effectuer des représentations ou des reproductions sans l'accord de l'auteur. L'auteur créateur de l'œuvre utilisée a droit à une rétribution de son travail [5].

Professeur documentaliste : « Vous avez dit professeur ? » Être prof c’est stimulant –je ne parle pas de la stimulation auditive provoquée par des élèves « impliqués » dans leur vie d’adolescent– non ! je veux parler de cette motivation qui pousse à creuser un sillon nouveau dans le champ de la construction des savoirs, des apprentissages, de la didactique info-documentaire en particulier. Cet esprit précurseur qui nous vient de la fondation même de notre métier (ex. : la place des pédagogies actives dès l’apparition des CDI 1), nous continuons à l’entretenir. La multiplication des blogs professionnels, des échanges entre pairs sur les listes de diffusion, les publications dans les revues spécialisées, la constitution de groupes de travail à l’échelle locale, académique ou universitaire sont des signes visibles de notre enthousiasme à élaborer une didactique solide.

Meograph. Creer des histoires multimedia. Meograph est un outil tice en ligne qui permet de créer des histoires multimédia facilement. Meograph est un outil de « storytelling » qui met à la portée d’un enseignant ou d’un élève la création d’un clip qui associe du son, une frise chronologique, une carte, et des illustrations qui peuvent être des photos ou des vidéos. C’est pour cela que Méograph se présente comme créateur d’histoires en quatre dimensions. Le principal atout de cet outil gratuit, c’est sa simplicité d’utilisation. Pas besoin d’un mode d’emploi compliqué, l’interface et la table de montage de votre histoire multimédia sont d’une ergonomie et d’un usage simples et faciles.

Related:  creative commons