background preloader

Les 4 risques juridiques qui menacent les entreprises

Crédits photo : Shutterstock.com L’association des Directeurs des risques (Amrae) et Fidal viennent de publier un ouvrage sur les risques juridiques dans l’entreprise*. Gérard Lancner, conseiller spécial du président de l’Amrae (Association pour le management des risques et des assurances de l’entreprise), et Didier Ferrier, professeur émérite de l’Université de Montpellier, « of counsel » Fidal et coordinateur de l’ouvrage, détaillent les premiers risques juridiques auxquels les entreprises sont confrontées. 1. Instabilité du droit Didier Ferrier, professeur émérite de l'Université de Montpellier, « of counsel » du cabinet Fidal. « En ce moment, le risque le plus redoutable tient à la modification de la norme », résume Didier Ferrier. 2. L’entreprise est au cœur d’un monde qui se pénalise de plus en plus : « la responsabilité des dirigeants est devenue une affaire très complexe, sur un plan pénal comme civil, estime Gérard Lancner. 3. 4.

Cinq risques pour les données de l'entreprise à l'ère du BYOD L'accès au réseau non régulé, l'absence de gestion des données, des employés mécontents… Autant de risques importants à l'heure où les salariés utilisent leurs outils personnels au travail. Le BYOD est souvent vu comme une commodité pour les employés, et comme un gain de productivité pour leur entreprise. Mais cette tendance – apporter ses outils électroniques personnels au travail – peut mener à des risques importants pour la sécurité des réseaux et des données au sein de l'entreprise. Comme le pointe Ammar Hindi, directeur exécutif de SourceFire en Asie-Pacifique, les nouvelles technologies comme le cloud d'entreprise, les applications dans les nuages, les médias sociaux ou les appareils mobiles très puissants offrent plus de possibilités d'accès aux données de l'entreprise. La circulation de ces informations entre des réseaux et des appareils de plus en plus nombreux et différents risque d'exposer les données sensibles de l'entreprise à plus d'attaques ou de fuites.

Gérer le risque RH en contexte de transition Conserver une dynamique sociale Si bon nombre de projets n'aboutissent pas, l’échec est souvent imputable aux conditions d'exercice des employés. Ces derniers acceptant mal, voire pas du tout les nouvelles exigences apportées par un projet ou une restructuration, perdent leur engagement envers l'entreprise. Il n'est plus à démontrer que le niveau d'engagement d'un employé est non seulement un facteur d'aboutissement de projet, mais surtout un moteur de productivité globale pour l'entreprise. Aussi, il convient d'intégrer une approche RH dans la gestion de projet, le plus tôt possible. Mais la dimension RH doit également être intégrée dans la sphère de la gouvernance, afin de cartographier les métiers, les potentiels d'évolution de chacun, et d'anticiper les créations de postes. Les tendances sociales qui résultent d'une transition Dès lors qu'une transition est entamée, le corps social de l'entreprise se divise et chacun devient plus individualiste.

BYOD BYOD, abréviation de l’anglais « bring your own device », en français, PAP pour « prenez vos appareils personnels »[1] ou AVEC pour « apportez votre équipement personnel de communication »[2], est une pratique qui consiste à utiliser ses équipements personnels (smartphone, ordinateur portable, tablette électronique) dans un contexte professionnel. Apparu avec les premiers ordinateurs portables qui ont permis de gommer la frontière entre monde personnel et professionnel, ce phénomène a tendance à se répandre au sein des entreprises. Selon une étude menée par un cabinet d'étude indépendant, en 2013, 71 % des collaborateurs interrogés utiliseraient à titre professionnel des solutions non mises à disposition par leur entreprise[3]. Cette pratique pose des questions relatives à la sécurité de l'information et à la protection des données, ainsi que sociales et juridiques. Origines du terme BYOD[modifier | modifier le code] Aspect technique[modifier | modifier le code]

Facteurs de risque organisationnels Les demandes relatives aux tâches et aux rôles dans l'organisation seraient les sources les plus fréquemment rapportées comme étant responsables des problèmes de santé psychologique au travail. Plusieurs études démontrent un lien significatif entre la surcharge de travail et des problèmes de santé psychologique de même que certains désordres physiques tels les maladies coronariennes et un taux élevé de cholestérol. Surcharge quantitative, surcharge qualitative et effort mental La surcharge quantitative fait référence à l'impression qu'a un individu de travailler sous pression, d'avoir trop de travail dans un délai trop bref. Cette forme de surcharge est beaucoup plus présente depuis quelques années compte tenu que plusieurs organisations ont effectué des coupures massives de personnel. En plus d'avoir à effectuer une plus grande quantité de travail, les employés ont souvent à fournir davantage d'efforts dans le cadre de leurs fonctions. Sous-charge de travail d'absentéisme.

veille1 Risques informatiques : Quelles mesures de sécurité ? Crédits photo : D.R. Philippe Trouchaud, associé PwC, spécialiste de la sécurité informatique. Les entreprises courent-elles vraiment des risques informatiques ? Il n’y a aucun doute. Les risques encourus n’ont jamais été aussi élevés. 2012 a d’ailleurs vu s’accroître fortement le nombre d’incidents : 27 % des dirigeants interrogés en France affirment avoir connu plus de 10 incidents de sécurité l’an passé, contre 21 % en 2011. Avec l’émergence de nouvelles technologies comme le cloud computing, les réseaux sociaux - sur lesquels de plus en plus de collaborateurs postent des informations concernant leur entreprise -, mais aussi la 3G, les appareils mobiles et le BYOD (Bring Your Own Device) - qui consiste pour les salariés à utiliser leurs outils personnels au travail -, les menaces liées à la sécurité de l’information ne cessent de croître. Les entreprises en sont-elles conscientes ? Que faudrait-il que les entreprises fassent ?

Accueil | Legifrance - Le service public de l'accès au droit Le plus grand risque du marketing | Logiciels de sondage Voxco Toutes périodes de récession engendrent une forte aversion au risque. C’est logique, lorsque les budgets sont limités, on cherche à maximiser les retombées de chaque sou. Dans ce contexte, investir dans des outils, des activités ou des campagnes qui ne performent pas est financièrement difficile. L’attitude actuelle des consommateurs est elle-même fortement marquée par la notion de risque. Cependant, l’objectif du marketing est de générer plus de croissance que vos concurrents. Vous aimeriez un exemple concret et très actuel? Justement, il y a un risque, un gros : vous laissez le champ libre à la concurrence. Évidemment, prendre le risque d’innover ne veut pas dire foncer tête baissée. Êtes-vous prêts à innover? L’équipe Voxco Like this: J'aime chargement…

Conseil Constitutionnel - Page d'accueil Compétences et notions à construire Plan de l'article 1. Compétences et notions générales à contextualiser en droit 2. Nous avons choisi une présentation des compétences et notions à construire en nous appuyant sur des thèmes ou sujets de formation. - les compétences informationnelles qui peuvent être travaillées, - les outils et supports qui permettent de mettre en œuvre les compétences citées, - les notions informationnelles qui doivent au minimum faire l’objet d’une explicitation car elles seront utilisées lors des apprentissages. Voici comment les choix ont été opérés pour chacune des entrées du tableau : - thèmes : correspondent à des sujets pouvant structurer les séquences de formation - Outils et supports : exemples permettant de construire les séances de formation, à partir de l’expérience du terrain - Notions : vocabulaire normalisé de la documentation (dictionnaires de l'information et de la documentation) 1. La contextualisation peut s’opérer : 2. Fiche réalisée par Isabelle FRUCTUS (BIU Cujas)

Le management des risques juridiques sociaux XEnvoyer cet article par e-mail Le management des risques juridiques sociaux Nouveau ! Pas le temps de lire cet article ? Classez le dans vos favoris en cliquant sur l’étoile. Vous pourrez le lire ultérieurement (ordinateur, tablette, mobile) en cliquant sur « votre compte » Fermer Risk management Relevant du droit social ou du travail, des risques protéiformes et complexes face auxquels la seule veille ne suffit plus Signe des temps de crise ou évolution naturelle, le grand virage sociétal de la judiciarisation à tout propos est entamé. Les procédures de réclamation émanant des collaborateurs se multiplient en même temps que les évolutions de la [...] Reader - Liste de partage de Olivier

Didier. L'article date de fin décembre 2012 mais peut être une piste pour la définition des risques aux quels sont confrontés les entreprises en ce qui concerne le droit. by veille2013 Apr 12

Related: