background preloader

Une nouvelle conscience

Une nouvelle conscience
Et si vous oubliez tout ce que vous pensiez savoir des lois qui régissent le vivant ? XVIIe siècle, Newton décrit le monde comme un ensemble d’objets mécaniques et délimités, Descartes réduit le réel à ce qui est observable et mesurable – l’homme y compris. Emerge alors en Occident la représentation d’un univers fragmenté, déterministe, quantifiable. Tout devient maîtrisable, exploitable, consommable. Au nom de quoi faire voler en éclat ces conceptions ? De la science elle-même. La réalité de cette nouvelle physique est multidimensionnelle, son univers constitué de matière, de flux d’énergie et d’information. Autre découverte de taille : le cerveau ne produirait pas la conscience. Il existerait donc une conscience supérieure à la conscience ordinaire… Une hypothèse en voie de validation scientifique. Il serait même possible, par cette conscience non locale, d’accéder à des informations affranchies de l’espace et du temps. Autres aspect fondamental : notre rapport à la nature.

http://www.inrees.com/articles/Une-nouvelle-conscience/

Related:  la Conscience, le monde et les dimensionsstephy_77Conscience ? - Articles

Sylvie Déthiollaz et Claude Charles Fourier Sylvie Déthiollaz (docteur en biologie moléculaire) a créé Noêsis (Centre d'étude et de recherche noétique, à Genève), qu'elle anime avec Claude Charles Fourier (psychothérapeute). Ils y reçoivent de nombreuses personnes ayant vécu des états modifiés de concience et notamment des expérienceurs. Ils donnent aussi des conférences. ouvrage : États modifiés de conscience 2011 (éd. Favre)

Changer d'ère ? Enjeux & contenus Le temps s’accélère-t-il ? Et si oui… jusqu’à quand ? L’accélération du temps est un sujet ambigu, méconnu et mal documenté. 13/10/10 Le pouvoir infini de la conscience Psychiatre américain de réputation mondiale et invité d'honneur à l'INREES pour la conférence du mercredi 13 Octobre 2010, Stanislav Grof a posé les bases de la psychologie transpersonnelle, menant avec son épouse Christina des recherches consacrées aux états de conscience modifiés depuis des décennies. © Photo : Jean-Romain Pac Thomas Kuhn, dans son ouvrage « La structure des révolutions scientifiques » explique que la science ne suit pas un parcours linéaire mais évolue par étapes.

Vers une théorie intégrale du tout ? Les mystiques et les sages savent depuis longtemps qu'il existe un champ cosmique reliant tout à tout au plus profond de la réalité, un champ qui conserve et transmet l'information. De récentes découvertes scientifiques indiquent que celui-ci pourrait être réel... Que les théories scientifiques aient ou non un sens sur le plan humain, il est clair qu'elles ne sont pas éternelles. Il arrive de temps en temps que même les théories les plus solides s'effondrent parce que les prédictions qu'elles proposent ne sont plus corroborées par les nouvelles observations. Lorsque celles-ci n'ont pas d'explications immédiates, on les définit comme « anomales ». Étrangement, ce genre de chose est le moteur même du progrès en science.

Les meilleures choses arrivent au moment où on s'y attend le moins Tout d’un coup, sans savoir bien pourquoi, l’univers entier paraît s’être entendu pour vous apporter tout ce que vous attendiez, quelque chose que vous méritez sûrement mais que votre propre espoir avait totalement abandonné. Pourquoi pas ? Certains l’appellent la chance, d’autres le destin, d’autres encore parlent de lois d’attraction. Mais en réalité, qui peut nier le fait que vos efforts, votre dévouement et votre volonté vous ont permis de tisser votre propre corde qui vous amène à ce à quoi vous aspiriez? Les bonnes choses arrivent à ceux qui savent attendre et à ceux qui profitent enfin de cette chance qu’il ont provoquée après des journées et des journées de labeur. C’est le destin, la chance et la force intérieur qui nous amènent des choses merveilleuses qui réveillent notre coeur.

La conscience et le corps Leçon 77. La conscience et le corps Dans l’attitude naturelle, nous avons tendance à considérer la conscience de la même manière que le corps, comme une chose . Synchronicité : Sens et coïncidences Notre monde fourmille de coïncidences qui peuvent être frappantes. Carl Gustav Jung a défini la synchronicité comme une coïncidence temporelle de deux ou plusieurs événements sans lien causal entre eux et possédant un sens identique ou analogue. Quel est donc le sens de ce lien, qui ordonne la matière comme une danse, sans logique apparente ? Nous pensons généralement en termes de causalité formelle : parce qu’il y a du soleil, j’ai chaud. La physique classique, dont le discours sous-tend notre vision du monde, fonctionne selon ce principe.

Les feuilles de coriandre, une puissante plante condimentaire qui filtre les métaux lourds Les feuilles de cette plante connue à travers l'Amérique latine sous le nom de "cilantro" est largement utilisée en cuisine comme condiment. En phytothérapie on mentionne régulièrement la coriandre pour ses propriétés digestives. On se réfère le plus souvent à la graine de coriandre. Mais certains herboristes savaient de manière empirique que la coriandre fraîche (les feuilles), peut être utile pour aider l'organisme à se débarrasser des éléments indésirables.

Âme en psychologie analytique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le concept d'âme dans l'œuvre de Jung[modifier | modifier le code] Genèse du concept chez Jung[modifier | modifier le code] Cinq ouvrages principaux traitent du concept de l'âme en psychologie analytique dont : Problèmes de l'âme moderne, L'Âme et la vie, L'homme et ses symboles et Dialectique du moi et de l'inconscient ainsi que Les Énergies de l'âme. L'âme objet de la psychologie analytique[modifier | modifier le code] Selon Friedha Fordham « Jung a choisi les termes psyché et psychique pour parler de l'esprit et de l'activité mentale, car si esprit et mental sont principalement associés à la conscience, psyché et psychique couvrent à la fois la conscience et l'inconscient »[1].

Syndrome d'épuisement professionnel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le syndrome d’épuisement professionnel, ou burnout, combine une fatigue profonde, un désinvestissement de l'activité professionnelle, et un sentiment d'échec et d'incompétence dans le travail. Le syndrome d'épuisement professionnel est considéré comme le résultat d'un stress professionnel chronique (par exemple, lié à une surcharge de travail) : l'individu, ne parvenant pas à faire face aux exigences adaptatives de son environnement professionnel, voit son énergie, sa motivation et son estime de soi décliner. En 1969, Harold.B Bradley est la première personne à désigner, dans son article « Community-based treatment for young adult offenders », un stress particulier lié au travail sous le terme de burnout.

Le guide des plantes qui font du bien LA PERVENCHE DE MADAGASCAR (Catharanthus roseus) Contre les leucémies, les cancers du poumon, du sein, de la vessie Cette petite fleur délicate originaire de Madagascar recèle des myriades de molécules, dont la vinblastine utilisée pour soigner les leucémies et la vincristine destinée à traiter la maladie de Hodgkin.

Related: