background preloader

Julian Assange

Julian Assange
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Julian Assange Julian Assange en Norvège, en mars 2010. Julian Paul Assange, né le à Townsville en Australie[1], est un informaticien et cybermilitant australien. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance[modifier | modifier le code] Julian Assange affirme être né sur Magnetic Island (l'île Magnétique),[2],[3], au large de Townsville en Australie, où il passe une grande partie de son enfance. En 1979, sa mère se remarie avec un musicien, « fils présumé d'Anne Hamilton-Byrne[7] », fondateur de la secte New Age Kia Lama[8],[9],[10], fondée par Anne Hamilton-Byrne. En 1982, le couple divorce après la naissance du demi-frère de Julian. À l'âge de 18 ans, Julian Assange emménage avec sa compagne qui donne naissance à leur fils, Daniel[3],[14]. Carrière informatique et études universitaires[modifier | modifier le code] Assange a fréquenté six universités. Carrière au sein de WikiLeaks[modifier | modifier le code] Le , Donald S.

Julian Assange Early life Assange was born in Townsville. Hacking In September 1991, he was discovered hacking into the Melbourne master terminal of Nortel, a Canadian multinational telecommunications.[9] The Australian Federal Police tapped Assange's phone line (he was using a modem), raided his home at the end of October,[36][37] and eventually charged him in 1994 with thirty-one counts of hacking and related crimes.[9] Trax and Prime Suspect were each charged with a smaller number of offences.[38] In December 1996, he pleaded guilty to twenty-five charges (the other six were dropped), and was ordered to pay reparations of A$2,100 and released on a good behaviour bond,[9][34][39][40][41][42] avoiding a heavier penalty due to the perceived absence of malicious or mercenary intent and his disrupted childhood.[39][40][43][44] Programming WikiLeaks Assange, c. 2006 After his period of study at the University of Melbourne, Assange and others established WikiLeaks in 2006. U.S. legal position

3 Years in Embassy - Justice for Assange Julian Assange’s third anniversary in embassy of Ecuador FrançaisEspañol 19 June 2015 marks three years since Julian Assange, an Australian citizen, entered the embassy of Ecuador in London. He was granted political asylum under the 1951 Refugee Convention due the ongoing espionage case against him in the United States. Mr. Both the UK and Sweden refuse to provide legal or diplomatic assurances not to extradite Mr. Until Mr. Mr. More than five years ago, in February 2010, the US commenced its ongoing ’espionage’ investigation into Mr. Warrants issued to Google, which were revealed late last year, show that the US is seeking to prosecute Mr. Espionage: 18 U.S.C. § 793(d) Conspiracy to commit espionage: 18 U.S.C. § 793(g) The theft or conversion of property belonging to the United States government: 18 U.S.C. § 641 Violation of the Computer Fraud and Abuse Act: 18 U.S.C. § 1030 Conspiracy: 18 U.S.C. § 371 Sweden has granted every US extradition request for at least the past 15 years. Mr.

WikiLeaks founder Assange slams Swiss banker arrest Assange's rage against the state - World The world's best-known 'cypherpunk' has long been on a mission to stop governments watching our every move. It is said to be the key to understanding WikiLeaks. Although there are tens of thousands of articles on Julian Assange in the world's newspapers and magazines, no mainstream journalist so far has grasped the critical significance of the cypherpunks movement to Assange's intellectual development and the origin of WikiLeaks. The cypherpunks emerged from a meeting of minds in late 1992 in the Bay Area of San Francisco. Its founders were Eric Hughes, a brilliant Berkeley mathematician; Timothy C. They created a small group, which met monthly in Gilmore's office. It soon referred to a vibrant emailing list, created shortly after the first meeting. Many cypherpunks were optimistic that the individual would ultimately triumph. At the time the cypherpunks formed, the US Government strongly opposed the free circulation of public-key cryptography. "No, just an illiterate," Assange replied.

Assange Open Letter France - Justice for Assange Français Español English Français L’Elysée sur la lettre Assange Déclaration de Baltasar Garzon 3 julliet 2015 Déclarations en France sur l’asyle d’Assange Le troisième anniversaire de Julian Assange à l’ambassade d’Equateur Lettre ouverte d’Assange au peuple français Déclaration de l’avocat Baltasar Garzon 3 julliet 2015 Contrairement aux informations publiées et aux affirmations de l’Élysée, Baltasar Garzon, directeur de l’équipe de défense de Julian Assange, tient à préciser très clairement que Julian Assange n’a déposé aucune demande d’asile en France. M. UPDATE: L’Elysée à répondu qu’Assange n’a pas fait de demande d’asile L’Elysée sur la lettre Assange Christiane Taubira, Garde des Sceaux le 26 juin sur BFMTV « Il y a une dimension symbolique à faire ce geste-là ». « Cela ne me choque absolument pas. Premier M inistreManuel Valls « Nous n’avons pasreçu de demande en ce sens. Lettre ouverte d’Assange au peuple français Mon nom est Julian Paul Assange. Je suis le fondateur de WikiLeaks. Español

WikiLeaks en accusation sur les 250 000 câbles non expurgés Julian Assange au tribunal de Londres, le 13 juillet (Suzanne Plunkett/Reuters). Les télégrammes étaient déjà sur Internet, en version non-expurgée. Mais en décidant, la nuit dernière, de publier à son tour les 251 287 câbles diplomatiques sans biffer les noms de personnes pouvant pâtir de cette publication, WikiLeaks suscite la consternation. Critiquée de toute part, l’organisation de Julian Assange est aux abonnés absents. Ce qui pose « la » question : qui, désormais, acceptera de faire confiance à WikiLeaks ? Mais la décision d’entériner cette fuite en la répétant, prise après la consultation, jeudi, de milliers d’internautes sur Twitter, provoque un effet déplorable : donner le sentiment que WikiLeaks approuve la divulgation des identités de personnes potentiellement menacées. « Julian Assange est seul responsable » Le New York Times, le Guardian, El Pais, Der Spiegel et Le Monde accusent explicitement Julian Assange : « WikiLeaks s’est tiré une balle dans le pied », selon RSF

Wikileaks THE FIFTH ESTATE Official Trailer by The Fifth Estate 1 month ago 1,852,127 views L’affaire Cahuzac et ses retombées… qui ne font que commencer ! J’évoque ceci dans la vidéo, mon billet du 20 janvier 2010 : Top 10 du Post des blogs politiques qui montent. LE MONDE, « Ils ne mourraient pas tous mais tous étaient frappés », jeudi 4 – vendredi 5 avril 2013 Le texte qui suit est plus long que celui qui paraît dans Le Monde. Julian Assange et le siège de l’ambassade de l’Équateur à Londres Ringolevio d’Emmett Grogan La banque Standard Chartered et les régulateurs La vidéo sur YouTube. The English version of this post can be found here. LES ÉCHOS, Chute du monde ancien ? Un compte-rendu de La guerre civile numérique (Textuel 2011) par Pascal Ordonneau dans Les Échos. BFM RADIO, LUNDI 20 DECEMBRE A 11h39 – LE CONSOMMATEUR DESARME Ce texte est un « article presslib’ » (*) Les crises ont cet effet que des choses jusque-là invisibles apparaissent soudain en surface.

"The Jester", le hacker patriote qui aurait piraté Wikileaks Montage réalisé à partir de l’avatar du compte @th3J3st3r sur Twitter On ne sait rien de lui, si ce n’est qu’il aurait servi en Afghanistan comme soldat, peut-être dans une unité spéciale, mais qu’il serait désormais à la retraite. La fluidité de son écriture en anglais et son vocabulaire laissent penser qu’il est Américain. « The Jester » (« bouffon ») tient à garder son identité secrète et pour cause, ses agissements peuvent lui coûter la vie. Fin novembre, il se faisait remarquer en revendiquant le piratage du site WikiLeaks, alors que la mise en ligne de quelques 250 000 télégrammes diplomatiques confidentiels par le site de divulgation de secrets plongeait la diplomatie américaine dans la panique. « Th3 j35t3r », représentant d’une nouvelle génération de « hackers » ‘ The Jester ’ ou ‘ Th3 j35t3r ’ (c’est du ‘leet speak’) fait partie d’une nouvelle génération de ‘ hackers ’ qui utilisent leur connaissance en informatique au service de leur engagement politique.

[INTERVIEW] Evgeny Morozov: “WikiLeaks doit se renforcer au niveau politique” » Article » OWNI, Digital Journalism Pour Evgeny Morozov, spécialiste de la censure du web, les dernières révélations de WikiLeaks pourraient déboucher sur des législations plus strictes. Et forcer l'organisation à envisager un avenir politique. J’ai interviewé jeudi dernier Evgeny Morozov, un chercheur et blogueur biélorusse, actuellement à Stanford. Il est spécialiste de l’impact d’Internet sur la politique, et de ce qu’on appelle la cyberguerre. Il contribue régulièrement à Foreign Policy et au Boston Standard. Son livre The Net Delusion : How not to liberate the world parait en janvier 2011. Voici donc l’intégralité de l’interview, dont certains passages sont repris ce jour dans le Figaro. Depuis mercredi, le collectif « Anonymous » multiple les cyber attaques contre les sites qui ont laché ou qui font barrage à WikiLeaks. Ces groupes avaient l’habitude d’attaquer des entités comme l’Eglise de Scientologie ou des entreprises. En janvier 2010, Hillary Clinton était le chantre de l’Internet libre.

WikiLeaks: Bradley Manning en isolement » Article » OWNI, Digital Journalism Suspecté d'avoir transmis des documents à WikiLeaks, Bradley Manning serait aujourd'hui placé en isolement dans une prison américaine. Des conditions particulièrement éprouvantes, pour un individu vierge de toute condamnation. Bradley Manning, le soldat américain de 22 ans soupçonné d’être la “gorge profonde” de WikiLeaks, n’a pas été condamné pour cela, ni pour aucun autre crime. Il n’est est pas moins incarcéré depuis cinq mois en Virginie (après être resté deux mois dans une prison militaire au Koweit), et soumis à des “traitements cruels et inhumains considérés dans de nombreux pays comme relevant de la torture, susceptibles d’entraîner des séquelles psychologiques à long terme“. C’est ce que révèle Glenn Greenwald, juriste et chroniqueur au magazine Salon, dans un long article basé sur les témoignages de plusieurs personnes en contact direct avec lui. On y apprend que, depuis son arrestation, en mai, Bradley Manning est un détenu modèle, sans problèmes de violence ni de discipline.

Wikileaks : entre guerre des hackers, censure et espionnage Surprise, surprise: WikiLeaks continue de faire les gros titres de la presse ce week-end, avec notamment:la vieille garde du magazine 2600 qui condamne les apprentis pirates en culottes courtes d’Anon,un employé de la sécurité intérieure américaine qui proteste contre la censure,Julian Assange menacé de poursuites pour espionnage aux États-Unis. 2600 vs. Anonymous S’il y a bien des gars qui s’y connaissent en piratage, c’est l’équipe de 2600: The Hacker Quarterly. Et pas seulement parce qu’il y a hacker dans leur nom. 2600 est en quelque sorte le Conseil des Jedi du piratage, un groupe des sages. 2600 a publié une déclaration condamnant les attaques DDoS, expliquant que ces attaques par déni de service distribué desservaient plus Wikileaks qu’autre chose: “cela apportera de l’eau au moulin de ceux qui veulent tous nous cataloguer comme des menaces pour museler la liberté d’expression et imposer toutes sortes de restrictions sur l’Internet.”

WikiLeaks

Related: