background preloader

Théories de l'apprentissage

Related:  courants pédagogiques institutionnalisés

L'apprentissage social Bruner propose d'utiliser le terme "étayage" (scaffolding) pour caractériser les interactions pédagogiques qui prennent place au sein d'une communauté d'apprenants. Celles-ci consistent, pour le partenaire plus avancé, à prendre en charge les parties de la tâche qui dépassent initialement les capacités du partenaire moins avancé en lui permettant de se concentrer sur les parties de la tâche qui lui sont accessibles. Le terme étayage s'est imposé, parmi les chercheurs néo-cognitivistes, pour désigner les interactions de soutien mises en œuvre par un adulte ou par un pair afin d'épauler un sujet dans la résolution d'un problème qu'il ne pourrait résoudre seul. Considérée de cette manière, la notion d'étayage convient aussi parfaitement pour caractériser le type d'intervention pédagogique mise en œuvre au sein de la zone proximale de développement afin d'aider le sujet à se rapprocher de son niveau de développement potentiel. Bruner associe six fonctions principales à l'étayage:

Vygotski à Genève : interagir pour apprendre Depuis deux ans, un séminaire international réunit les différents courants de la psychologie qui entendent incarner la poursuite du courant qui, à la lueur des travaux de Vygotski, a pris une place très importante dans la recherche et la formation. Le Café Pédagogique avait fait le pari, lors de l’édition précédente d’Albi, de tenter de transmettre à ses lecteurs une part de la richesse de ces travaux, modestement, mais avec la volonté de traduire la densité de ces échanges pour un public moins averti que les chercheurs : les professionnels de l’Education. Bien que l’exercice soit redoutable, et sans ignorer le risque de contresens que nos raccourcis peuvent ici créer, nous renouvelons l’expérience avec le compte-rendu de quelques communications présentées à Genève, mi-octobre. Les types de questions, les enjeux, les positionnements entre les équipes de recherche sont très différents, même si elles partagent le cadre général de la pensée de Vygotski. Jean-Yves Rochex : « Papa… ? Maman…?

Méthodes et méthodologies pour l'enseignement des langues étrangères : cours vidéoscopés de canal-U Aller au contenu | Aller au menu [fr] Rechercher dans le site Accueil du site > Tout sur les langues > Didactique interlangue > Méthodologie(s) et didactique(s) >Méthodes et méthodologies pour l’enseignement des langues étrangères : cours vidéoscopés de canal-U Méthodes et méthodologies pour l’enseignement des langues étrangères : cours vidéoscopés de canal-U vendredi 15 juin 2007 Les 10 cours disponibles sur Canal-U auteur : Blanchet Philippediscipline : Sciences de l’éducation Cours de la série "Méthodes et méthodologies pour l’enseignement des langues étrangères" : L’APLV partenaire de la BnF 100 ans de publications de l’APLV à retrouver sur Gallica Les Langues Modernes Le nouveau numéro Les langues de spécialité voir le sommaire Appels à contributions • Grammaire ? Navigation Articles de la rubrique Allemand Anglais Apprentissage Arabe Audio Écrit Études Évaluation Bilinguisme Certifications Chinois Cinéma Collège Concours Didactique Droits d’auteur Emploi Enseignement Espagnol Formation Grammaire Interculturel Italien

Constructivisme et Socio-constructivisme Pour lui, l''apprentissage c'est-à-dire le développement des schèmes opératoires est le résultat d'un processus dynamique de recherche d'équilibre entre le sujet et son environnement: L'assimilation correspond à l'incorporation d'un objet ou d'une situation à la structure d'accueil du sujet (structure d'assimilation) sans modifier cette structure mais avec transformation progressive de l'objet ou de la situation à assimiler. Le sujet transforme les éléments provenant de son environnement pour pouvoir les incorporer à sa structure d'accueil.L'accommodation: lorsque l'objet ou la situation résistent, le mécanisme d'accommodation intervient en entraînant une modification de la structure d'accueil de l'individu de manière à permettre l'incorporation des éléments qui font l'objet de l'apprentissage. Dans ce cas, le sujet est transformé par son environnement. Le sujet doit disposer des prérequis cognitifs indispensables. L'écart cognitif entre les partenaires ne doit pas être trop important.

Résultats de recherche Chapitre d'ouvrage ...Chapitre 3. Conflit cognitif, conflit socio-cognitif Jean-Pierre Astolfi Jean-Pierre Astolfi ... Contribution d'ouvrage ...au développement de valeurs citoyennes : le « débat » socio-cognitif Christian Reynaud [1] 1 Des travaux ... Article de revue ...Un modèle sociocognitif des apprentissages scolaires : style motivationnel de l ... ...Chapitre 7. ...pratique dans la petite enfance : un modèle sociocognitif Marie-Paule Thollon-Behar Psychologue Docteur en ... ...Innovation et cadre sociocognitif des interactions concepteurs-opérateurs : une approche développementale ... ...Stabilité de l’alliance familiale et développement sociocognitif de l’enfant à 5 ans Nicolas ... ...développement de l’autonomie des personnes : du socio-cognitif vers le bio-cognitif 20 Sur ... ...Conflits et apprentissage. ...d’une entreprise pour modifier la dimension sociocognitive du dialogue social afin d’obtenir une ... ...plan cognitif. ...Jeux virtuels. ...est rompu ? Ouvrage Collectif

Le blog de Christine Vaufrey » Le connectivisme, ou le lien comme principe de base d’apprentissage (CCK11/1) Voici deux semaines maintenant, je me suis inscrite à un MOOC. Qu’est-ce que c’est que ce nouveau truc ? C’est un « Massive Open Online Course« , c’est à dire un cours en ligne ouvert et massivement distribué. Concrètement, il est possible à qui le souhaite de s’inscrire gratuitement (ce n’est pas systématique, mais c’est une réalité dans le MOOC auquel je me suis inscrite) à un cours distribué par Internet, d’utiliser les ressources qui sont fournies et de réaliser les activités proposées. Ce MOOC ne débouche pas sur une certification. Mais son instigateur précise qu’il est tout à fait possible de l’utiliser en préparation d’une certification délivrée par un établissement d’enseignement supérieur, séparant là l’enseignement de la certification, dans une logique de plus en plus présente sur la toile (j’y reviendrai). Le connectivisme mérite t-il de prendre place dans le panthéon des théories de l’apprentissage, aux côtés du behaviorisme et du constructivisme par exemple ?

Constructivisme, socioconstructivisme et connectivisme  L’éditeur, ce n’est pas celui qui dompte la bête, c’est celui qui la socialise. (Christine Angot) Par souci d’individualisation et de métacognition des apprentissages, je résiste à la tentation d’obliger les élèves à utiliser leur blogue scolaire. Je mise plutôt sur des facteurs de motivation tels que la perception de valeur, de compétence et de contrôlabilité. Dès qu’il fréquente l’école, l’élève gagne à se saisir de certaines notions d’apprentissage. L’absence de certaines théories ne résulte que du besoin de simplification. Dans son excellent discours sur les nouvelles technologies, le philosophe Michel Serres s’interroge sur ce qu’elles apportent de nouveau. Le résultat s’apparente en quelque sorte à l’évolution d’une page Wikipédia, avec ses ajouts, ses correctifs et ses retraits sporadiques. Un changement de cette envergure modifie nécessairement les pratiques auxquelles l’école doit préparer les jeunes. (Image thématique : Connections I, par Eve Shpritser)

Lev Vygotski (1896-1934). Pensée et langage Le développement de l'enfant ne procède pas de l'individuel vers le social, mais du social vers l'individuel. Telle est l'une des thèses développées par Vygotski et qui, soixante ans après, sert de fondement à de multiples recherches contemporaines. Quels rapports la pensée et le langage entretiennent-ils? Pensée et Langage est un gros ouvrage de plus de 500 pages, divisé en 7 chapitres de longueur très inégale. Vers le langage intérieur Selon Vygotski, la psychologie scientifique a hésité jusqu'à présent entre deux positions extrêmes au sujet des liens entre la pensée et le langage : soit la fusion, soit la complète dissociation. Mais ce qui intéresse surtout Vygotski, c'est la manière dont pensée et langage se développent chez l'être humain, en particulier au cours de l'enfance. Jean Piaget et Vygotski ont deux interprétations radicalement différentes de cette évolution. Pour asseoir son propos, il consacre de longues pages à l'analyse du langage «égocentrique». Lev Vygotski

Guide pédagogique : courants, démarches, méthodes, types de savoir et exercices Comprendre les modèles pédagogiques est essentiel pour toute personne exerçant bénévolement ou professionnellement dans les domaines de la sensibilisation, de l’apprentissage ou de la formation au numérique (ou à d’autres sujets). Le portail FOAD Spirit propose un dossier de 25 pages, gracieusement téléchargeable (en pdf) : le mini-guide pédagogique qui propose une présentation des différents courants, méthodes et démarches pédagogiques ainsi que les types de savoirs. Exploration de la pédagogie avec exercices Ces connaissances concentrées en un document unique de synthèse donnent à voir les différentes approches pédagogiques et présentent une démarche active avec un exercice à penser en continu et à compléter en fin de dossier pour aider à réaliser le jeu du mot mystère. Sommaire du mini-guide pédagogique 3 courants pédagogiques Le behavorisme Le constructivisme Le socio-constructivisme Les démarches pédagogiques La démarche déductive La démarche inductive La démarche dialectique Annexes

Related: