background preloader

Événements de mai 1968

Événements de mai 1968
Mouvement de contestation politique, sociale et culturelle, qui se développa en France en mai-juin 1968. Mai 68 est d'abord un mouvement de révolte étudiante sans précédent, né du malaise latent au sein de l'université française (critique de l'enseignement traditionnel, insuffisance des débouchés, menaces de sélection). Il s'inscrit dans une crise internationale qui a pris naissance aux États-Unis : en septembre 1964, sur le campus de Berkeley, le Free Speech Movement lance la protestation contre la guerre du Viêt-nam. Mais le cas français se révèle tout à fait spécifique : le mouvement y revêt un aspect plus global, plus spectaculaire qu'ailleurs ; surtout, la révolte étudiante y débouche sur des grèves et une crise sociale généralisée, qui mettent en péril les sommets de l'État. 1. 1.1. Les premiers incidents annonciateurs de la crise se produisent début 1968 à la faculté de Nanterre, ouverte en 1963 pour décongestionner la Sorbonne à Paris. 1.2. 1.3. Un mouvement dépourvu d’unité 2. Related:  Mai 68: les événementsMédias et opinion publique en France

Les événements de mai 1968 Un pouvoir vieillissant Elu en 1965, De Gaulle confirme Georges Pompidou au poste de premier ministre. La politique économique et sociale, centrée sur le concept de participation des salariés au capital des entreprises, ne trouve pas un grand écho auprès de la population. Malgré la croissance des Trente Glorieuses, un malaise social s'installe, exploité par l'émergence des forces de gauche. Le pouvoir apparaît lointain. La révolte étudiante Dans les années 1960, au sein d'une partie de la jeunesse, les idées maoistes et la lutte menée par Che Guevara deviennent des références. La grève générale Le mouvement de mai 1968 prend une nouvelle tournure le 13 mai. La crise politique et ses conséquences Les partis de gauche profitent des revendications pour se présenter comme une alternative crédible au général De Gaulle.

Les femmes en grève pendant le Front populaire | PAPRIK@2F Grèves au Paray-le Monial, 1936Source: Musée P. Charnoz Les quelques années d’histoire du Front Populaire constituent un épisode majeur de l’histoire sociale française du XXe siècle. Pourtant si l’on s’attarde sur la question du militantisme syndical féminin pendant cette période d’engagement, il faut admettre que nos connaissances demeurent restreintes, pour la Confédération Générale du Travail particulièrement. Les syndicalistes femmes de la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens ont « bénéficié » d’un meilleur traitement de la part des historiens grâce à l’organisation spécifique adoptée par la centrale chrétienne pour ses adhérentes. La séquence du Front populaire opère en effet un bouleversement pour le syndicalisme qui voit s’accomplir la réunification du mouvement confédéré entre la CGT et la CGTU en mars 1936 et « la ruée syndicale » dans les mois suivants, après les grèves du printemps. Des femmes en grève : une trêve dans l’ordre sexué ? Problèmes de leadership

Une histoire française des rapports de pouvoir «L'Histoire populaire de la France» de Gérard Noiriel est la synthèse et le couronnement d'une oeuvre engagée et pionnière dans le domaine de la socio-histoire. Il y a deux ans, l’historienne Michelle Zancarini-Fournel publiait Les luttes et les rêves. Une histoire populaire de la France de 1685 à nos jours . Cette année, c’est au tour de Gérard Noiriel de se livrer au même exercice. Son Histoire populaire de la France couronne et synthétise une carrière consacrée à l’histoire des ouvriers, de l’immigration, du racisme, de la nation et à la défense et à l’illustration des méthodes de la socio-histoire. Ce parcours de chercheur colore les propos et les angles retenus par G. En gestation depuis une dizaine d’années, ce livre a pour modèle l’Histoire populaire des États-Unis de l’américain Howard Zinn, également publiée en France par l’éditeur marseillais Agone en 2002, la version américaine datant de 1980. Une histoire de la domination en France En conséquence, G. D’emblée, G. G.

Mai 68 - INA Mai 68 et la libéralisation des moeurs Home Les événements de Mai 68 Les thémes de Mai 68 L'évolution de la mode vestimentaire L'évolution de la mode musicale Lexique Paroles Bibliographies Biographies Site Les thèmes de Mai 68 à travers des affiches/slogans « Mai 68 » est considéré comme un mouvement de contestation politique, sociale et culturelle qui éclata en France durant cette période. 1. Le pouvoir dit « personnel » de Charles de Gaulle est à l’époque considéré comme une dictature ; c’est ce que de nombreux slogans et affiches tentent de traduire comme « Renversons sa dictature » ou « Moi ». N’est-ce pas le résultat d’un malaise de la part des jeunes ne pouvant que se taire ? 2. Les étudiants qui se révoltent font pour la plupart partie de la bourgeoisie mais ils rejettent leur propre milieu car ils le jugent oppressif, médiocre, réprimé et mesquin. Ces jeunes admirent Trotski et Guevara. 3. La guerre du Viêt-nam qui éclate en 1965 amplifie les revendications étudiantes. 4. 5. 6. Conclusion

Mai 68 et la libéralisation des moeurs Home Les événements de Mai 68 Les thémes de Mai 68 L'évolution de la mode vestimentaire L'évolution de la mode musicale Lexique Paroles Bibliographies Biographies Site Les événements de Mai 68 En Mars 1968, le journaliste Pierre Viansson-Ponté constate l'ennui palpable dans la vie publique française ("L'ennui des Français" le 15Mars 1968, journal Le Monde). Ceci ajouté à tout un ensemble de facteurs, tant sociaux que politiques, sont intervenus dans la mise en place des événements de Mai 1968 (on peut par exemple citer le sentiment fort d'antimilitarisme qui animait notamment les plus jeunes contre la guerre du Viêt-Nam; celui d'anticonformisme, de rejet du pouvoir, de la bourgeoisie; les idéaux maoïste qui touchaientt les jeunes;…).On peut diviser la crise de mai 1968 en 3 phases principales: la crise étudiante (du 22 Mars au 13 Mai), la crise sociale (du 13 Mai au 27 Mai) et la crise politique (du 27 Mai au 30 Juin): 1 La phase étudiante: On voit ici des barricades boulevard St germain.

le travail des femmes guerre 1914 dans les hopitaux, les usines, les munitionnettes des obus 14 18 14 - 18 : COMMEMORATION de la 1 ère GRANDE GUERRE MONDIALE de 1914 / 1918 - WW1 RECONSTITUTION et ANIMATIONS HISTOIRE VIVANTE - MEMOIRE de la GUERRE de 14 - 18 Les POILUS - ANIMATIONS HISTORIQUES et EXPOSITIONS TEMPORAIRES en LOCATION LA VIE QUOTIDIENNE à L'ARRIERE - LA MOBILISATION ET LE TRAVAIL DES FEMMES, L'EDUCATION DES ENFANTS - PATRIE, PATRIOTISME et PROPAGANDE 1914 / 1918 EXPOSITION : LE TRAVAIL DES FEMMES - à L' USINE et dans L' INDUSTRIE LA VRAIE PLACE DE LA FEMME DANS LA GUERRE 1914 - 1918 CONTENU DU MODULE D'EXPOSITION GG-57a - LE TRAVAIL DE LA FEMME DANS LES USINES 1 Mannequin d’une ouvrière à son établi de fabrication de munitions Panneau explicatif du travail des femmes dans les usines LA MOBILISATION DES FEMMES à L' ARRIERE Les villageoises du Nord de la France, de Lorraine et d'Alsace, dès les premiers jours de la guerre, vont voir déferler des milliers de Belges fuyant leur pays. Voilà femmes et enfants devenus des réfugiés. 1 000 000 de personnes seront évacués en 1915.

Humanisme et Renaissance Introduction Le XVe et le XVIe siècle est une période de transition entre le Moyen Âge et les Temps Modernes. Cette période, appelée Renaissance est caractérisée par une série de changements politiques, économiques, sociaux et intellectuels. A cette époque apparaît également le mouvement humaniste : une philosophie qui place l'être humain et les valeurs humaines au centre de la pensée. L'humanisme se caractérise par un retour aux textes antiques, et par la modification des modèles de vie, d'écriture, et de pensée. Origine de la Renaissance La fin de l'Empire byzantin L'Empire byzantin était depuis longtemps entré en décadence. Mosaïque byzantine du XIIIe siècle Christ Pantocrator - Mosaïque de Sainte-Sophie de Constantinople (Istanbul) Un monde s'éteint, un monde naît Tout le monde pouvait constater que le grand idéal médiéval de l'unité était en train de disparaître. On assistait à l'effritement progressif de cet idéal, remplacé par d'autres aspirations. Chronologie des événements européens

1968-2018 : 50 ans de Mai 68 Des barricades et des pavés au quartier latin, des centaines de milliers de personnes dans les rues, une France paralysée par des mouvements sociaux, la plus grande grève générale de son Histoire. C'est certain, Mai 68 a marqué une rupture. Emmanuel Macron, né neuf ans après Mai 68, réfléchirait à une façon d'y revenir en 2018. Il ne songe pas à une commémoration officielle mais à une réflexion autour du rôle de l'utopie dans l'Histoire. Nous sommes des enfants de 68 Mai 68 est un événement fondateur, sa commémoration est donc une évidence pour une société, selon Pascal Ory. Comme Nicolas Sarkozy qui voulait, en 2007, liquider l'héritage de Mai 68, cette année encore la droite s'insurge contre la commémoration d'un mouvement qui a marqué, selon elle, le début de la fin, la fin du respect de l'autorité et la fin de la morale.

La crise de mai 1968 - Histoire Introduction 1958 avait marqué le début de la Vème République et ouvert une ère de stabilité politique et de personnalisation du pouvoir. La République gaullienne souffre pourtant à la fin des années 1960 d'un certain essoufflement. 1 Causes et naissance de la crise La crise de mai 68 est le produit de plusieurs phénomènes conjugués. 1.1 L'usure du pouvoir A la fin des années 1960, la Vème République souffre des rancœurs farouches suscitées par le "cancer algérien". 1.2 Les mutations de la société française et le malaise étudiant La "société de consommation" avec les changements culturels qu'elle entraîne ouvre la voie à la recherche d'innovations, voire à la crise des valeurs anciennes. Mais les acteurs premiers du mouvement au sein de la société française, ce sont les étudiants. 1.3 Un phénomène mondial Qui plus est, le mécontentement des étudiants français coïncide avec l'essor des mouvements libertaires étrangers que le cosmopolitisme des mass médias permet de mieux connaître.

Cinquante ans de Mai 68 : revivez les moments-clés du mouvement de protestation Cette journée du 30 mai marque un tournant dans la protestation qui touche toujours tout le pays. La veille, le 29, Charles de Gaulle se rend en secret à Baden-Baden, quartier général des forces françaises en Allemagne, sans prévenir son premier ministre, Georges Pompidou, ni ses plus proches collaborateurs. Face à la contestation qui dure, le chef de l'Etat est alors fragilisé : les accords de Grenelle ont été rejetés par les ouvriers, Pierre Mendès-France (alors député de l'Isère sous l'étiquette du Parti socialiste unifié, ancien ministre et président du conseil des ministres français en 1954) apparaît de plus en plus comme un recours ; François Mitterrand (alors député de la Nièvre, à la tête de la Fédération de la gauche démocrate et socialiste ), le 28, se dit prêt à se porter candidat à l'Elysée et le Parti communiste (PCF) rassemble dans la rue des dizaines de milliers de manifestants en faveur d'un "gouvernement populaire".

Les départs en vacances à l'occasion des congés payés de l'été 1936 La loi sur les congés payés adoptée en juin 1936 constitue l'un des symboles les plus forts du Front populaire et contribue aujourd'hui encore puissamment, dans la mémoire des Français, à l'édification de son mythe. Au lendemain de la victoire électorale obtenue lors des élections législatives d'avril-mai 1936, l'adoption des congés payés ne constitue cependant pas une priorité pour les forces du Front populaire, soucieuses avant tout d'améliorer les conditions de travail au sein des entreprises, de lutter contre le chômage et d'augmenter le pouvoir d'achat des ouvriers. Mais le mouvement de grèves qui gagne le pays au cours du printemps 1936 fait progressivement des congés payés une revendication de premier plan, notamment dans les bastions ouvriers du Nord de la France ou de la région parisienne, qui exercent ainsi une forte pression sur la nouvelle majorité. Si les premiers congés payés de l'été 1936 marquent bien un tournant, le phénomène ne doit toutefois pas être exagéré.

Louis XV. Louis XV est un roi de France. Il est né à Versailles le 15 février 1710, et est mort à Versailles le 10 mai 1774, fils du duc de Bourgogne et de Marie-Adélaïde de Savoie. Il devint roi par la mort de son arrière-grand-père Louis XIV, le 1er septembre 1715, à l'âge de cinq ans et demi. Louis XV, par Quentin de Latour (1748). Le duc d'Orléans, qui voulait la régence sans condition, comme c'était, semble-t-il, son droit fondé sur la parenté, s'adressa non aux ducs et pairs dont il ne voulait pas subir le joug, mais au parlement de Paris qui avait déjà cassé le testament de Louis XIII. « Je vous recommande le dauphin. L'Angleterre favorisait ce coup d'Etat : le parlement s'y prêta de bonne grâce (2 septembre), car le « régent » lui rendait le droit de remontrance. La Régence du duc d'Orléans Louis XIV, avant de mourir, avait vu tous les siens descendre au tombeau : un enfant de cinq ans et demi était son héritier. Révolution financière de Law. Les ministère du cardinal de Fleury Fleury.

Chronologie des événements de mai - juin 1968 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour un article plus général, voir Mai 68. Mai 68 est un ensemble de mouvements sociaux, de grèves et de manifestations survenus en France, en mai-juin 1968. Ces événements constituent une période et l'une des ruptures marquantes de l'histoire contemporaine française, caractérisés par une vaste révolte spontanée antiautoritaire, de nature à la fois culturelle, sociale et politique, dirigée contre la société traditionnelle, le capitalisme, l'impérialisme et, plus immédiatement, contre le pouvoir gaulliste en place. Enclenchée par une révolte de la jeunesse étudiante parisienne, puis gagnant le monde ouvrier et pratiquement toutes les catégories de population sur l'ensemble du territoire, elle reste le plus important mouvement social de l'histoire de France du XXe siècle. Prémices[modifier | modifier le code] Mercredi 1er mai[modifier | modifier le code] Jeudi 2 mai[modifier | modifier le code] 7h45 : incendie à la Sorbonne

Related: