background preloader

Le cartel du pétrole, les Rockefeller et l'Iraq

Related:  vidéo média traqué et reportagesxavier68

Pyramides de Bosnie : Reportage De retour d'un séjour scientifique d'une semaine en Europe dans le cadre de l'EPR ("European Pyramid Research"), Dominique Jongbloed a rélévé le 15 septembre dernier lors de son passage à Paris une partie des analyses effectuées sur le site de Visoko en Bosnie, dans la vallée des pyramides. Aventurier, journaliste, conférencier, et écrivain ; il est avant tout passionné d'Histoire et plus particulièrement par les civilisations pré-antiques. Un domaine dans lequel il est considéré par ses pairs comme un expert international. Conclusion de la première campagne ? L'intox côtoie l'extraordinaire. A n'en pas douter, il faut continuer à "creuser" le sujet Une seconde campagne est planifiée au printemps 2014. La vallée dite des pyramides en image : D'ici quelques semaines, Dominique recevra les validations techniques de plusieurs instituts scientifiques. Tunnels Ravne présents également dans la vallée des pyramides de Bosnie : Le but ?

Le mythe de la fin du pétrole (+ vidéo Opinion d’Evrard Lancrey Depuis longtemps on nous affirme que le pétrole va manquer. Déjà en 1913 le Bureau des mines aux Usa affirmait qu’il n’y en avait plus que pour 40 ans de réserves. En 1972, le Club de Rome publie "Les limites de la croissance", estimant que les réserves seraient épuisées à la fin des années 1990. Aujourd’hui certains affirment que les réserves de pétrole sont épuisées, d’autres affirment que ces réserves s’épuiseront d’ici quelques années. La quantité de pétrole disponible ne dépend que de la technologie utilisée et donc du prix auquel on peut le payer car le pétrole n’est pas un liquide stocké dans un réservoir dont on connaît la quantité exacte et qu’on peut pomper jusqu’à la dernière goutte. On ne connaît pas toutes les réserves existantes puisque tout le sous sol de la planète n’a pas été exploré. Ces techniques inconnues il y a quelques années augmentent la quantité de pétrole disponible. Les réserves de pétroles non conventionnels sont gigantesques.

Le Siècle "Le Siècle" est un "club de réflexion" (ou "think tank") qui réunit les membres les plus puissants et influents de la classe dirigeante française. On y retrouve des politiciens de droite et de gauche, les patrons des plus grandes entreprises françaises, des journalistes de premier plan dans les médias qui "font l'opinion", et quelques universitaires. Le Siècle compte un peu plus de 500 membres choisis par cooptation, auquels s'ajoutent 200 invités renouvelés chaque année. Une fois par mois, les membres du Siècle se réunissent au très sélect Automobile Club de France, place de la Concorde. De 20h à 21h, un apéritif permet de choisir librement ses interlocuteurs. A 21h vient l'heure du dîner. Sur Canal Plus, les "Guignols de l'info" ont fait allusion au Siècle, avec une séquence où une organisation nommée "Le Spectre" gouverne secrètement la France. Zoom sur quelques membres du Siècle D'autres membres du Siècle... Pouvoir économique Pouvoir politique Syndicats Pouvoir médiatique Autres

Ressources en énergie Éducation à l'Environnement Faune, flore, champignons, jardinage, environnement, pédagogie, patrimoine... Les ressources énergétiques terrestres et les possibilités techniques de leur récupération sont certes loin d'être épuisées. Les réserves de charbon, qui ont permis le premier essor industriel, correspondent à un millénaire de consommation au taux actuel. Changer de cap Réorienter le système énergétique mondial, c'est aujourd'hui inverser les tendances extrêmement puissantes qui se sont imposées depuis les débuts de la Révolution industrielle. Tout progrès social exige des changements dans les structures énergétiques, aux différentes échelles : mondiale, continentale et nationale. A l'échelle mondiale, tout d'abord, on peut affirmer que l'intérêt collectif de l'humanité se confond plus que jamais avec la fraction la plus pauvre de cette dernière, avec celui des "damnés de la Terre". Le cas de la Chine a valeur d'exemple. L'Europe, une échelle pertinente J.C. B.

Le peuple contre Wall Street et la finance internationale Le pic pétrolier mondial : on doit s'y préparer dès maintenant ! Toutes les conditions sont réunies pour une banqueroute générale... Toutes les conditions sont réunies pour une banqueroute générale... Il existe pourtant des solutions (Informations complémentaires), néanmoins ce rapport peut heurter les lecteurs trop sensibles. Je m'appelle Simone Wapler. Ingénieur de formation, j'ai quitté il y a 13 ans les laboratoires pour les marchés boursiers. Et alors ? Quand j'ai commencé à annoncer cette débâcle en avril dernier, ils ont été nombreux à se moquer de mon travail... S'il vous plaît, comprenez bien cela : jouer les Cassandre ne m'amuse pas. Voyez-vous, je ne crains pas d'être à contre-courant. Or, aujourd'hui, nous vivons une situation exceptionnelle, que j'ai appelée la Crise 2. La Crise 2 est la crise du crédit souverain subprime, tandis que la Crise 1 était la crise du crédit subprime. "Le monde est au bord du gouffre par la faute d'un système irresponsable", déclarait le Premier ministre François Fillon en 2008. Qui viendra au secours des Etats en perdition dans la Crise 2 ? Alors qui paiera ? Ce n'est pas tout.

Pétrole et ressources énergétiques fossiles : les ressources types d’un développement non durable L’homme et la planète : retour aux sources, science et prise de conscience L’apparition de l’homme se distingue de celle des espèces animales auxquelles il se rattache, par la maîtrise des outils. Après le silex et les obsidiennes, vint le tour des métaux. La métallurgie nécessitait la possession d’une énergie concentrée ; il fallut d’abord se contenter du charbon de bois. La “croissance ” remarquable de nos sociétés “développées” au cours des derniers siècles s’explique en grande partie par cette maîtrise de sources d’énergie massives. L’illusion est d’autant plus grande que les progrès technologiques repoussent régulièrement les limites des ressources ultimes. Mais, les déclarations, en leur temps prophétiques, de membres de la communauté scientifique (J. D’où vient cette étrange myopie ? Nous inquiétons-nous de l’épuisement des ressources de la planète ? Quand on pense au pétrole, il faut bien préciser d’abord si l’on parle de la ressource, ou du carburant. © J. P-R.

BIBI NETANYAHU HUMILIE PUBLIQUEMENT LAURENT FABIUS À JÉRUSALEM Alors la fin du pétrole, c'est pour quand ? > Pétrole Le pétrole est le premier contributeur de nos besoins énergétiques ; C'est une source d'énergie non renouvelable, dont le stock diminue au fur et à mesure que nous le consommons. Or, nous en avons encore besoin car les énergies alternatives ne sont pas prêtes pour le remplacer massivement. Alors la fin du pétrole, c'est pour quand ? Entretien avec Roland Vially, géologue à IFP Energies nouvelles (IFPEN) Où en est-on des réserves de pétrole ? R. Mais la date du peak oil n'est pas figée car le chiffre des réserves prouvées évolue. • Les progrès techniques nous permettent d'exploiter des gisements plus complexes Y a-t-il des incertitudes sur les chiffres de réserves ? R. Certains géologues pessimistes contestent les chiffres officiels. Pour les plus optimistes, la date du peak oil se situerait aux alentours de 2025 en tenant compte des nouvelles découvertes, 2035 si l'on prend en compte l'exploitation des pétroles non conventionnels. R. Et les pétroles non conventionnels ? R. R.

La longue liste des francs-maçons qui entourent François Hollande Samedi 8 décembre 2012 6 08 /12 /Déc /2012 23:22 Autour de François Hollande, dans les allées du pouvoir, on trouve beaucoup «d'initiés». Découvrez lesquels sur cette infographie. Cliquez sur l'aperçu pour agrandir l'infographie. Source: Le Figaro Partager l'article ! inShare Par wikistrike.com - Publié dans : Politique intérieure 0 Energie et développement Les auteurs remercient Marie Thorndahl pour son appui lors de la rédaction de cet article. 1Le développement économique moderne tel que nous le connaissons aujourd’hui, issu du processus d’industrialisation des deux derniers siècles, se nourrit avant tout de ressources minérales non renouvelables extraites de la lithosphère (croûte terrestre). Il bénéficie d’une énergie relativement abondante et bon marché provenant des combustibles fossiles – pétrole, gaz naturel et charbon – et dans une moindre mesure de combustibles fissiles comme l’uranium. Les autres sources d’énergie, dites traditionnelles, comme la biomasse, l’éolien ou l’hydraulique, ont été marginalisées dans le « mix énergétique » des pays industrialisés (Chevalier 2004). 2Le pétrole brut, possédant des qualités exceptionnelles, est devenu la principale source de puissance (power) industrielle et militaire. 7Sur cette toile de fond, les inégalités d’accès à l’énergie utilisable demeurent criantes. 1 Voir Smith (1998).

Pourquoi les banques entrent en guerre contre le Bitcoin Par Mark Maunder, depuis Seattle, États-Unis. Un article traduit par le Framablog, sous licence CC. Et si nous vivions dans un monde où toutes les transactions se faisaient de personne à personne et ne coûtaient quasiment rien ? Et si nous vivions dans un monde où la valeur de l’argent épargné augmentait petit à petit, non pas grâce aux intérêts, mais simplement parce que, avec le temps qui passe, vous pouvez acheter plus de trucs avec la même somme ? Et si s’endetter devenait une très mauvaise idée parce que, si vous détenez 10 unités de monnaie aujourd’hui, et que la valeur de celle-ci augmente lentement, alors vous devrez graduellement de plus en plus d’argent ? Et si s’endetter devenait une très mauvaise idée parce qu’épargner devient une très bonne idée, parce que quelle que soit la somme que vous possédez, elle vaut de plus en plus à mesure que le temps passe ? C’est le monde vers lequel nous nous dirigeons, car c’est ainsi que Bitcoin fonctionne. Annexe Sur le web

Related: