background preloader

Les nouvelles stratégies du multi-canal

Le multi-canal est l’accès à la même information, sur plusieurs canaux de communication : je veux consulter mes comptes bancaires. Je peux en disposer sur un distributeur de billets, à l’agence auprès de mon conseiller clientèle, sur le portail internet de ma banque, etc… L’arrivée des nouvelles technologies apporte de nouveaux modes de relation, sur ces différents canaux ( smarphone, internet , téléphonie … ). Multi-canal, cross-canal, trans-canal, omni-canal, voilà les nouveaux concepts clés de l’entreprise. Prospective, et analyse ! L’homme est déjà multi-canal. Le multi-canal est une notion apparue avec la technologie d’internet, dans le marketing et le monde de l’entreprise. La tendance s’est accélérée depuis 2012, comme le montre le graphe des tendances de Google. Lorsqu’on parle de canal, on parle de canal de distribution : Le canal de distribution est la matérialisation du chemin suivi par un bien de son producteur au consommateur. L’homme en ce sens est intrasèquement muli-canal : Related:  marketing de service

Définition de l'omni-canal - Blog de Fora Formation juil 29, 2013 La convergence croissante des points de contact entre les distributeurs et leurs clients oblige les enseignes et les marques à fluidifier au maximum le parcours d’achat et faire vivre aux clients une expérience unique ! C’est l’ère de « l’omni-canal », de la reconnaissance du client, de la personnalisation du service. Le client est omni-canal Selon les résultats d’un sondage Ipsos réalisé en avril 2013, 72% des Français préfèrent réaliser leurs courses en magasin plutôt que sur Internet ; néanmoins les distributeurs doivent faire face à la montée en puissance du e-commerce et s’adapter aux nouvelles exigences du client omni-canal. Qui est le client omni-canal ? Découvrez le client omni-canal en vidéo : Désormais, ce n’est plus le vendeur qui balise le parcours d’achat du client, mais le client lui-même : Quelles sont ses attentes ? Nous assistons donc à une révolution des habitudes et parcours d’achat du client. Solution FORA

Distribution : les défis de l’omni canal - Marketing Professionnel - Marketing professionnel – Le marketing pour les professionnels La distribution en point de vente vit actuellement une phase de mutation comme elle n’en a probablement pas vécu depuis les années 70 avec l’essor de la grande distribution. En une décennie, le E Commerce tend aujourd’hui à représenter en moyenne 7 à 15% du chiffre d’affaire des marchés développés des biens de consommation, Il représente 37 milliards € en 2011 en France. Surtout, il s’agit d’un levier exceptionnel de croissance : +22% en 2011 par rapport à 2010 en France. A tel point que de nombreux leaders sont issus du E Commerce : AMAZON ou ITUNE dans la distribution de biens culturels, CDISCOUNT dans la distribution de produits bruns, FREE dans la téléphonie et SNCF dans l’industrie du voyage … Les distributeurs historiques font donc face à des concurrents puissants dont le business model implique en sus une adaptation rapide de leur part. Appréhender l’innovation A ce jeu, le point de ventes physiques est redéfini. Les nouveaux défis de la distribution

Social Media ROI - Retour Sur Investissement des media sociaux : 15... 77% des internautes préparent sur Internet leurs achats offline La France compte 33 millions de cyberacheteurs. Le dernier baromètre Fevad/Médiamétrie illustre combien le numérique s'est infiltré dans les comportements des consommateurs. On dénombrait dans l'Hexagone 33 millions de cyberacheteurs au premier trimestre 2013, soit 5% de plus qu'un an avant, selon le 9ème baromètre Fevad/Médiamétrie sur les comportements d'achats des internautes. Le panier moyen de l'e-commerce s'établit au premier trimestre à 90 euros mais varie significativement selon les secteurs. Enfin, Internet a fini de s'intégrer au parcours d'achat.

Des exemples concrets pour mesurer le ROI des médias sociaux Cette semaine, je vais m’intéresser de plus près aux différentes méthodes dont dispose le Community Manager / Responsable marketing pour mesurer le retour sur investissement de ses actions effectuées sur les médias sociaux. Ce retour peut s’évaluer sous une forme monétaire, mais pas seulement. Certaines actions mises en place vous permettront d’intensifier le lien entre votre marque et vos clients/prospects de manière plus intense que par l’utilisation d’autres supports de communication. Je vais donc revenir tout le long de cet article sur les trois méthodes principales permettant de constater de la présence d’un quelconque retour sur investissement des actions menées par le Community Manager (ou plus globalement par l’équipe marketing). 1) Par l’analyse des conversations Il est possible de mesurer un quelconque ROI de la présence social-média d’une entreprise par l’analyse de ses conversations : statuts Facebook, tweets, statuts Google Plus, etc… Exemple Berceau Magique : Exemple Monoprix :

«Omnicanal» et Click & Mortar: Les nouveaux relais de croissance Dans cette tribune, Luc Romano, Président Directeur Général d’Addonline, explique que la Distribution doit glisser vers un modèle « omnicanal ». De ce point de vue, le secteur a quelques points communs avec le Tourisme. Luc Romano, PDG d'Addonline Développer son activité commerciale est un enjeu-clé pour l’ensemble des acteurs économiques. Il semble désormais que les commerçants aillent plus loin en abordant la notion de « omnicanal ». Qui ne s’est jamais rendu dans une boutique physique suite un problème lié à une commande Web Š et s’est vu répondre « Désolé, c’est une commande Internet, nous ne pouvons rien faire « . Les différents intervenants doivent donc être capables de renseigner le client sur ses commandes, l’état de son compte, ses points fidélités, les promotions en cours, ses coupons de réduction, etc. L’approche humaine est également un enjeu stratégique.

5 conseils pour les largués de la communication digitale Chapitre bonus de la communication digitale expliquée à mon boss par Frédéric Canevet, conseilsmarketing.fr Que cela soit clair : en 2013 le Marketing de Papa c’est fini ! En effet avec la conjoncture économique (réduction des budgets, concurrence exacerbée), les changements psychologiques (notamment l’infidélité des clients), les changements technologiques (Web et mobilité au premier chef), les bonnes vieilles méthodes doivent être revues. Il ne faut certes pas tout renier en bloc, mais dans un contexte économique plus dur, adapter les bonnes vieilles recettes avec une dose de « marketing 2.0 » devient incontournable. Voici donc mes 5 conseils incontournables pour ne pas être distancé par ses concurrents : 1 – Le Web est dynamique, rien n’est gravé dans le marbre Un des mauvais réflexes consiste à se dire qu’une fois qu’on a fait un site Web, un blog etc. le travail est fini. 2 – Mesurez tout ! 3 – Oubliez le hard-selling et passez à la vente au billard à deux coups ! En conclusion

Mobile Payments Fuel Starbucks Growth Starbucks reported a strong Q2 performance, with revenue up 11 percent, a 23 percent increase in quarterly profit. Mobile payments were a particularly strong performer for the company, contributing 15 percent of total quarterly revenue. In a call with investors, CEO Howard Shultz said Starbucks processed 6 million mobile transactions per week in the U.S. during the quarter that ended June 29. Shultz further noted the extremely popular Starbucks mobile app has 12 million users in the United States and Canada. The company also tipped its hand slightly about forthcoming technological advances coming to consumers via the mobile app. The Seattle-base coffee retailer will be pushing its mobile order and pay initiative in a major U.S. market this year, which will allow users to make and pay for coffee and food orders via smart phone in advance of arriving at a physical Starbucks location to pick-up their order.

Marketing de contenu : comment le mettre en oeuvre ? « Content is king » (le contenu est roi) a-t-on coutume de dire lorsque l'on parle de référencement. C'est en effet un des leviers majeurs avec les liens entrants pour positionner les pages d'un site sur les moteurs de recherche. Produire des contenus de qualité s'inscrivant dans le cadre d'une stratégie globale étudiée et définie en amont est par conséquent de la plus haute importance. Google qui représente aujourd'hui plus de 94% de la recherche en France tente de limiter les actions de netlinking qui ne sont pas naturelles à ses yeux. La création de contenus qualitatifs permettra non seulement de satisfaire les visiteurs, mais aussi de générer plus facilement le fait d'obtenir des liens naturels pour accroître la popularité de votre site. On aborde souvent cette méthode pour communiquer différemment auprès du consommateur sous le nom d'inbound marketing. Un objectif général et des questions nécessaires. Une autre approche pour un objectif global : Une vision pour tracer le chemin :

Omni Retail 68 startup tools that entrepreneurs shouldn’t live without - 99designs Blog There are many startup tools to help you with building, designing, marketing, operating and selling your product/company. The abundance is a blessing and a curse, but we’re here to make things easier with this ultimate shortlist of tools and resources that will make your entrepreneurial life better. Collaboration/Communication: — Best in Class Award: Slack – If you are still using email to communicate with your team, stop that. Do you have to pay for this magic? Best for Team Video Conferencing: Google Hangouts – When it comes to video conferencing, this is a no-brainer if you’re using the Google Suite. Worth looking into: Join.me for easy conferencing and screensharing that works for most people/laptops; Google Drive, Dropbox and Box for all your document storage and sharing needs. Project Management: — Staff Pick: Trello – Use Trello and your programmers will love you. Runner-up: Asana – There’s a Trello camp and an Asana camp. Honorable mentions: Web tools: — Best for Bootstrappers: Staff pick:

Tribune | Comment l’omnicanal bouscule la sainte trinité du retail traditionnel L’évolution du retail est une réalité à laquelle vous n’échapperez pas, et c’est tant mieux. Là où le multicanal avait vocation à servir le plus grand nombre et à toucher une multitude de clients, l’omnicanal s’attache à servir chacun en érigeant en lettres d’or les principes d’individualité et de personnalisation. Aujourd’hui, peu importent les détails de votre feuille de route, la finalité est la même que vous soyez fin stratège chez Burberry ou digne héritier d’une PME familiale : vos produits devront être accessibles à tous vos clients, à tout moment, et où qu’ils soient ; vos clients achèteront partout et n’importe où, depuis une multitude de plateformes et de points de vente ; vos commandes seront envoyées, réceptionnées, et retournées selon une variété déboussolante de scénarios. Produit, stock et pricing : toujours plus de sur-mesure Rendre au client son individualité : acquisition et fidélisation en omnicanal Savoir-faire et adaptabilité : de la gestion des commandes en omnicanal

Related: