background preloader

Www.oasisfle.com/documents/pedagogie_de_l'erreur.htm

Www.oasisfle.com/documents/pedagogie_de_l'erreur.htm
Corriger : « Corriger, ce n’est pas juger : c’est aider à apprendre. Ce n’est pas enregistrer et sanctionner des écarts à la norme, c’est pointer des réussites précises et des erreurs précises. Ce n’est pas accomplir un acte terminal : c’est ouvrir à d’autres activités. » In Corriger les copies. Odile &Jean Veslin. Noter : « apprécier par une note chiffrée » (Définition donnée par le Petit Robert). On peut utiliser plusieurs outils de notation : note chiffrée, note par lettre, par couleur. Annoter : Accompagner de notes critiques ou explicatives. Evaluer : Dans le contexte scolaire, c’est confronter une production d’élève à un ensemble de critères définis préalablement, objectifs (avec élimination du jugement moral, mais pas du jugement) et explicites (connus). Erreur : On peut appeler erreur une réponse non conforme à ce qui est donné comme vrai. - qu’il s’agisse des productions écrites, d’exercices de grammaire ou de lexique. - quel que soit le support : copies, cahiers.

http://www.oasisfle.com/documents/pedagogie_de_l%27erreur.htm

Related:  Le traitement de l'erreur en FLEÉvaluation et pédagogie de l'erreurEvaluation

Les causes et types des erreurs dans une classe de fle au secondaire - Rapports de Stage - Karusoke DIDACTIQUE DU FLE M 1 Monique CLERC Terminologie et dfinitions Les diffrents paramtres de la situation d'enseignement Enseignement et apprentissage Mthode et mthodologie Enseigner grâce aux erreurs des étudiant-e-s 26 septembre 2011 par Amaury Daele « L’erreur, un outil pour enseigner » est un petit livre de Jean-Pierre Astolfi paru pour la première fois en 1997 et réédité régulièrement depuis. A la base de cet ouvrage, une question toute simple: quel est le statut de l’erreur dans l’enseignement? Traditionnellement, l’erreur est plutôt vue comme quelque chose qu’il faudrait éliminer voire sanctionner chez les étudiant-e-s.

L’erreur pour apprendre L’erreur est un impondérable de l’acte d’apprendre. Omniprésente, multiforme, pernicieuse, maligne, entêtante, saugrenue, obstinée ou accoucheuse, révélatrice, elle est encore souvent mal perçue et sanctionnée dans notre système scolaire. L’erreur a des statuts divers, elle questionne et interpelle. Qui n’a pas connu le découragement en corrigeant des copies qui révèleraient tant les failles des élèves que de l’enseignement, voire de l’enseignant ? Pourtant, les professeurs savent qu’il est nécessaire de prendre en compte les erreurs des élèves pour les faire progresser.

L'erreur L'errreure <> <>« L'erreur n'est pas seulement l'effet de <> l'ignorance, de l'incertitude, du hasard (...) , <> mais l'effet d'une connaissance antérieure qui <> avait son intérêt, ses succès, mais qui, <> maintenant, se révèle fausse, ou simplement <> inadaptée. » <> G. Brousseau, cité dans la revue Echanger , avril 1994 <> Définition Dans l'apprentissage scolaire, l'erreur est forcément présente et transitoire. La diminution des erreurs est le signe d'une meilleure maîtrise du domaine de connaissances. Comment Traiter l&apos;Erreur En Classe De Fle - Mémoires Gratuits - Mirielle u FLE pour, enfin, en arriver aux causes des erreurs en classe et aux comportements des apprenants face à celles-ci. Puis, je présenterai différentes typologies. Celles-ci sont le reflet de la vision de plusieurs auteurs sur l’apprentissage d’une part et sur l’apprentissage des langues étrangères d’autre part.

Quelle place accorder à l’erreur dans sa pratique pédagogique ? Au plus près des besoins de l’enfant – Accompagner l’élève Quelle place accorder à l’erreur dans sa pratique pédagogique ? Un texte de Daniel Calin À l’école, les erreurs ont longtemps été des fautes. une vision du portfolio d’apprentissage Yves Morin présente dans son blog un article très pertinent sur le portfolio où il indique comment il l’utilise pour évaluer le travail de ses étudiants. Je vous en propose une synthèse en deux citations et un graphique. "[Utiliser le portfolio] pour faire travailler les étudiants significativement et leur apprendre à s’assumer comme apprenant, à se responsabiliser, à s’autoréguler, à s’impliquer et à être autonome." Le traitement de l’erreur et la notion de progression dans l’enseignement/apprentissage des langues 1L’erreur est souvent perçue comme un élément perturbateur dans le processus d’enseignement/apprentissage. Dans l’enseignement des langues, plus que dans tout autre domaine, l’erreur dérange ; lorsqu’un apprenant se trompe, l’enseignant a parfois l’impression d’avoir échoué dans sa mission. Si l’erreur dérange, il n’en demeure pas moins que l’enseignant y est confronté au quotidien et qu’il doit, s’il la considère comme un problème, tenter d’y remédier. Nombreux sont les enseignants de langue qui considèrent que le problème émane des apprenants.

Rapport de stage sur l'enseignement/apprentissage du FLE à  l'école Al-Nahdha d'Abu Dhabi - Fatima Zohra Aliouat En didactique des langues étrangères, les fautes correspondent à « des erreurs de type (lapsus) inattention/fatigue que l'apprenant peut corriger (oubli des marques 29 S. Bajriæ, 2009, p. 138 de pluriel, alors que le mécanisme est maîtrisé) >30 Il est donc possible de dire que, dans notre quotidien, les concepts d'erreur et de faute ne sont pas suffisamment distincts l'un de l'autre, et les enseignants ont souvent tendance à les confondre.

Related: