background preloader

Documentaire La legende du roi Arthur french xvid

Related:  Les Chevaliers Célèbre

Légendes médiévales: Arthur Le roi Arthur est le héros de nombreuses légendes arthuriennes et de romans de chevalerie depuis le moyen-âge. Roi Arthur par Innocenti Chef militaire des Bretons (Britons), il lutta contre l'envahisseur saxon vers l'an 500. Arthur est le fils du roi Uther Pendragon et de la duchesse Ygraine de Cornouailles. Merlin emportant Arthur par N.C. Quelques mois plus tard la reine accoucha d'un fils qui sera confié dès sa naissance à Merlin selon le pacte qui avait été conclu. Alors agé de 15 ans, le jeune écuyer alla à Winchester avec sa famille d'adoption pour assister à un tournoi qui avait réuni les meilleurs princes et nobles venus pour participer à la succession d'Uther. Même avec l'appui de Merlin, le tout jeune roi eut du mal à asseoir son pouvoir à cause de la rebellion de certains seigneurs qui ne reconnaissaient pas sa légitimité. Si Guenièvre est la femme qui occupe principalement le coeur du roi Arthur, d'autres femmes apparaissent dans les récits et ont su capter le coeur du roi.

documentaire Légendes médiévales: Merlin Personnage-clé de la mythologie arthurienne, Merlin (aussi appelé Myrddin) est l'enchanteur. Sans lui, les aventures de la Table Ronde n'auraient pas eu la même tournure car il va introduire un côté magique et fantastique aux récits des chevaliers de la tables ronde. Merlin et Viviane Merlin a pour père le Diable en personne qui avait décidé de s'amouracher d'une mortelle. Pour cela, ayant pris forme humaine, il vint sur Terre et parvint à se faire aimer d'une fille aussi naïve que belle. Puis il disparut sans laisser de trace. Quel ne fut pas l'effroi de la pauvrette quand elle découvrit qu'elle était enceinte. En attendant son accouchement car les juges avaient décidé de sauver l'enfant qui était innocent, la jeune fille fut jetée en prison. Durant sept années, Merlin grandit auprès de sa mère, où il révéla chaque jour, de nouveaux talents prodigieux tels que le don de lire dans la pensée d'autrui ou celui de prédire l'avenir. Dragon rouge Arthur et Merlin l'enchanteur d'après Walt Disney

Chevalier du Moyen-âge Le chevalier du Moyen-âge cristallise beaucoup de nos fantasmes médiévaux. Entre mythe et réalité, découvrez avec la compagnie médiévale les lions de guerre toute l'évolution du chevalier du moyen-âge en France à travers les siècles. Chevalier du Moyen-âge : l'étymologie L’origine du mot chevalier ne date pas du Moyen-âge mais est romaine. Caballarius est formé de caballus (" cheval ") + -ier, suffixe formant les noms de métiers. Caballarius signifie donc "celui qui s'occupe des chevaux". Le mot chevalier au Moyen-âge a peu à peu glissé pour devenir un titre de noblesse à part entière aux alentours du 13ème siècle. NB : Le mot chevalier dans les textes médiévaux était confondu avec ceux de Miles puis de Nobiles. Chevaliers de la moitié du XIVe siècle Chevalier du Moyen-âge en l'an mil Notre connaissance du chevalier du Moyen-âge de l'an mil doit beaucoup au site archéologique de Colletière. Chevalier au 13ème siècle : naissance de la chevalerie Chevalier du Moyen-âge : l'idéal chevaleresque

Chevalerie Légendes médiévales: Tristan et Yseult Tristan est le fils de Rivalen, roi du Léonois et de Blanchefleur, sœur du roi Marc de Cornouailles, dès sa naissance voué au malheur. Iseut (Iseult, Yseut, Yseult, Isolde ouYsolde) la blonde est la fille du roi d'Irlande. Tristan et Iseut Edmund Blair Leighton (1902) CP Son père perd sa couronne, et sa mère meurt en le mettant au monde. On comprend rapidement pourquoi il se nommait ainsi. Parti à l'aventure après avoir été élevé par Gorvenal, Tristan, alors âgé de quinze ans, arrive à la cour de son oncle le roi Marc, et fait l'admiration de tous, tant par sa bravoure que par ses dons de harpiste. Mais ayant tué le géant Morholt, beau-frère du roi d'Irlande, il est blessé par sa lance empoisonnée et on le laisse, seul, dans une barque à l'abandon, qui finit par aborder en Irlande, où Tristan se fait passer pour le jongleur Tantris. Quand il revient en Cornouailles, les barons l'accusent de vouloir empêcher le mariage de son oncle qui commence à se faire vieux. Iseut Gaston BUSSIERE

Alimentation au Moyen Âge - Mes promenades culturelles On a souvent des images erronées du repas médiéval, pensant que les mets sont peu raffinés et que le repas se déroule sans aucune règle. Il n'en est rien et je m'appuie sur les travaux de Robert Fossier et de Valérie Jacob pour vous faire découvrir comment se passaient les repas au Moyen Âge. Chez les paysans: Il est coutume, au moyen âge, de manger copieusement deux fois par jour. Au lever, entre 6h et 8h selon les saisons, on rompt le jeune nocturne avec le disjejunium. Le repas se prend dans la salle commune. Sur la table, il n'y a du linge que pour les jours de fête. Les légumes sont constitués de choux, carottes, panais. Nous n'avons que peu d'éléments concernant le poisson. La viande a fait couler beaucoup d'encre. Concernant la matière grasse, on évite le beurre. Le fromage n'était utilisé qu'au petit-déjeuner. Les desserts étaient constitués par les "oublies", sorte de gaufres légères, fruits secs ou autres confiseries. Le vin est sur toutes les tables. Exemple de souper :

Légendes Le tournoi medieval à Argenteuil Comment le devenait-on ? Tout jeune, les futurs chevaliers sont envoyés dans un château renommé pour y servir comme page, puis comme écuyer, au service d'un chevalier. C'est leur école de guerre. Dans la salle d'arme du château, ils s'entraînent au combat à l'épée et à la lance surtout. Ils apprennent ensuite à monter à cheval. Au Moyen Âge, les tournois étaient des fêtes qui avaient pour but de divertir le peuple et les nobles gens, mais aussi et surtout de permettre aux chevaliers de s'entraîner à la guerre autant à cheval qu'à pied. Il existait en réalité trois sortes de tournoi. - Le premier est le « pas d'arme ». - Le deuxième est la « joute ». - Le dernier, s'appelait le « tournoi ». Le « pas d'arme » était un tournoi où s'affrontaient les chevaliers à pied, en duel, dans un enclos appelé la Lice. Le « tournoi » consistait en un affrontement entre deux camps, tout au long de la journée et au fil de plusieurs épreuves dont notamment une mêlée. Place des dames et de la courtoisie

Related: