background preloader

Le blog de Initiative Citoyenne

Le blog de Initiative Citoyenne

Avotresantecitoyens.fr Tollé après l’irruption des déchets radioactifs dans la loi Macron A Europe Ecologie-Les Verts (EELV), on ne décolère pas. « Le gouvernement déclare la guerre aux écologistes », enrage aussi Noël Mamère, député de la Gironde. Objet de leur courroux : un amendement de dernière minute à la loi Macron, définitivement adoptée vendredi 10 juillet grâce à l’utilisation du « 49-3 », donc sans vote. L’article en question entérine le projet d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure (Meuse) et reste en travers de la gorge des écologistes. « Que ce sujet soit défendu par les socialistes, on le comprend très bien, mais le faire passer sans débat démocratique et en catimini, c’est inadmissible, s’étrangle Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’EELV. C’est une erreur grave de la part du gouvernement. » Lire aussi : Loi Macron : un troisième recours au 49-3 pour une adoption définitive « Ce n’est pas correct » Comment les déchets radioactifs se retrouvent-ils aujourd’hui noyés parmi les plus de 300 articles d’une loi consacrée à la croissance ?

Le vaccin est bien lié à des cas de narcolepsie «Les groupes de travail nationaux sur la narcolepsie confirment (...) que le vaccin Pandemrix distribué au cours de l'hiver 2009-2010 était bien un facteur de l'accroissement des cas de narcolepsie dans la population des 4-19 ans», annonce l'Institut finlandais de la santé et du bien-être (THL) dans un communiqué. Dans cette classe d'âge, les patients à qui l'on a injecté le Pandemrix étaient 12,7 fois plus enclins à la narcolepsie que ceux qui n'ont pas reçu l'injection, souligne l'étude selon laquelle toutefois les sujets ayant développé la narcolepsie avaient des prédispositions génétiques. Somnolence excessive La narcolepsie est un trouble du sommeil caractérisé par une somnolence excessive au cours de la journée, avec des accès de sommeil incontrôlables. Les chercheurs finlandais ont en outre relevé que le Pandemrix n'avait pas provoqué de narcolepsie chez les enfants en-dessous de 4 ans ni chez les jeunes au-delà de 19 ans. 44 morts en Finlande (afp)

Free Wise Man | Le savoir libère ! La Pandémie du Nouveau Monde Retrouvez toutes les informations sur le site www.pandemie-nouveaumonde.fr Bonnes nouvelles Cher Amis souscripteurs, l'objectif est atteint. Je vous remercie pour vos messages et vos soutiens. Continuez à en parler autour de vous, pour qu'on soit plus nombreux à propager cet éveil des consciences citoyennes. Vous pouvez nous retrouver après le 20 janvier pour continuer à soutenir le projet, proposer des lieux pour la diffusion, et également souscrire au projet du livre "La Pandémie du Nouveau Monde", bientôt sur Ulule, avec mon parcours depuis 2009, avec une large sélection parmi les échanges de tous les intervenants. Dans tous les cas, pour nous contacter :pandemiedunouveaumonde@gmail.com Ouvrant les yeux, nous pourrons voir un monde nouveau fait de générosité, de courage, d'amour de l'engagement de personnes qui oeuvrent pour le bien commun, pour le "ici et maintenant". Mon cheminement : "de la transformation personnelle à la transformation sociale". Les intervenants Le documentaire

La face cachée de l’industrie laitière : un coût de 7,1 milliards d’euros pour la société En France, les produits laitiers sont partout. Ils façonnent les territoires, du bocage normand aux alpages de Savoie, en passant par les causses du Massif Central et les estives des Pyrénées. Ils s’imposent dans les rayons des grandes surfaces : lait, yaourts, fromages, crème fraîche s’offrent en grande variété au caddie du consommateur. En plus de la richesse qu’ils créent, les produits laitiers sont parés de toutes les vertus. Un coût ignoré par le monde économique : 7,1 milliards d’euros Et pourtant. C’est l’élevage qui génère le plus d’impacts. 3,8 millions de vaches laitières, ça pollue beaucoup ! 3,8 millions de vaches : cela pollue forcément l’eau. « Nous ne mettons pas en cause les agriculteurs, souligne Christophe Alliot, co-fondateur du Basic. Lait bio et fromages AOC : des alternatives bien moins coûteuses Tous les coûts cachés ne peuvent être estimés en euros, en particulier la détresse de nombreux éleveurs laitiers. Le lait, une richesse bien mal redistribuée Photo : source

La nocivité des cigarettes électroniques en question Faut-il condamner la cigarette électronique au même titre que le tabac ? Selon les chercheurs, la question ne mérite pas d’être posée ainsi. Ils soulignent en effet que, d’une part, nous avons le tabac dont les effets sur le cancer du poumon sont avérés et qui provoque chaque année environ 73 000 décès en France. Et de l’autre, un substitut du tabac, lancé il y a un peu moins de cinq ans et qui rencontre un grand succès auprès des fumeurs, mais aussi des non-fumeurs qui y trouvent une alternative à la cigarette. La cigarette électronique, moins chère et moins nocive Il faut dire que la « vraie » cigarette, c’est plus de 4 500 produits chimiques, notamment du monoxyde de carbone, dont une cinquantaine d’entre eux sont cancérigènes. On serait donc loin en tout cas de la promesse des fabricants de cigarettes électroniques qui vantaient le plaisir de fumer sans danger. Pas de risque de tabagisme passif Plusieurs centaines de références Auteur : Ignace Manca

Thierry Casasnovas, le gourou du « tout cru », vous attend tranquille sur YouTube Le YouTubeur Thierry Casasnovas prétend guérir le cancer grâce aux fruits et légumes crus et surfe sur nos peurs alimentaires. La Miviludes, qui guette les dérives sectaires, se contente pour l’instant de le surveiller. D’ordinaire, ces gens-là parviennent jusqu’à vous grâce au bouche-à-oreille ou à d’étranges prospectus. Regardez quelques reportages sur l’alimentation bio, la permaculture ou la crise écologique, et l’algorithme de YouTube vous proposera très vite de visionner ensuite l’une des centaines de vidéos où, face caméra, Thierry Casasnovas vous prodigue en vous tutoyant ses conseils de « régénération » à base de fruits et légumes crus. La cuisson n’est pas une ennemie Jean-Paul Blanc, diététicien-nutritionniste, nous l’a expliqué par e-mail : « Le cru a de véritables bénéfices, on gagne en fibres avec à la clef un impact positif sur notre transit, notre énergie et notre santé en général. Ces conseils séduisent de très nombreux internautes. Bibliothèque ésotérique Résumons.

Les tribunaux confirment que le vaccin ROR cause l’autisme Vous n’entendrez rien à ce sujet dans les médias traditionnels, mais, le « tribunal des vaccins » du gouvernement fédéral a une nouvelle fois concédé, quoique très discrètement, que la combinaison de la Rougeole, des Oreillons et de la Rubéole (ROR) en un seul vaccin provoque effectivement l’autisme. Dans une décision publiée récemment, dont une partie avait été censurée du public, un jeune garçon a reçu des centaines de milliers de dollars après qu’il ait été déterminé que le vaccin combiné contre la Rougeole, les Oreillons et la Rubéole avait conduit à un diagnostic confirmé de Trouble du spectre autistique (TSA). Les parents de Ryan Mojabi, âgé de dix ans, disent qu’il a d’abord souffert d’une encéphalopathie après avoir été vacciné contre le ROR, le 19 décembre 2003. Après s’être promené d’un tribunal à l’autre, le cas de Ryan a finalement été entendu par les Procédures Omnibus de l’Autisme du tribunal des vaccins, selon le Huffington Post.

LE TEMPS 04/10/10 Des réseaux de capteurs pour sauver la planète Pour encore beaucoup de gens, les ingénieurs restent des personnes peu préoccupées de relations sociales et de protection de l’environnement, étant considérés souvent, et parfois à tort, comme responsables de catastrophes, par exemple celle qui a touché le golfe du Mexique. Néanmoins, de nouvelles technologies, comme les réseaux de capteurs, vont être utilisées pour sauver des vies et pour tenter de sauver la planète. Espérons que cela pourra passer au crédit des ingénieurs. Un réseau de capteurs est formé de nœuds, qui peuvent capter des informations, les traiter, pour ensuite les communiquer aux autres nœuds et à une station de base. Ces nœuds comportent des capteurs (température, mouvement, humidité, bruit, etc. selon les applications) qui fournissent des informations à un circuit électronique qui peut traiter celles-ci, analyser les changements, décider s’il y a une alarme à donner ou une action à faire. La deuxième application que nous évoquons ici est l’agriculture.

Liste des principales sources et effets des métaux lourds: | BIODELYANCE L’ALUMINIUM * SOURCES : Feuille d’aluminium, aliments pour animaux, antiacides, aspirine, gaz d’échappement automobile, levure, bière, farine blanchie, cannettes, céramique, filtres de cigarette, additifs de couleur, matériaux de construction, ustensiles de cuisine, cosmétiques, amalgames dentaires, déodorants, eau potable, poussière, isolation du câblage, médicaments, produits laitiers, spray nasal, pesticides, pollution, sel, eau du robinet, fumée du tabac, dentifrice, eau traitée, vanille en poudre. En premier lieu, il est prudent, lorsque cela est possible, d’éliminer les sources de contamination par le mercure. Une bonne première étape consiste à limiter (ou à éviter complètement) certains aliments à haut risque comme les crustacés, les poissons d’eau douce ainsi que des charognards des fonds de l’océan comme la raie et le flet. Retirez le mercure de vos dents !

Crise des éleveurs : « Les abattoirs fixent les prix, mais répercutent les pressions de la grande distribution » Le Monde.fr | | Propos recueillis par Manon Rescan (propos recueillis par) Pierre Hinard a longtemps travaillé pour et avec l’industrie de la viande : il a notamment été directeur qualité dans un abattoir en Loire-Atlantique… jusqu’à être licencié après avoir dénoncé les pratiques de celui-ci en matière, notamment, de politique sanitaire. Devenu éleveur bovin, il en a tiré un livre, Omerta sur la viande, paru en novembre (Grasset). Interrogé par Le Monde, il revient sur les pratiques commerciales des abattoirs, pointées du doigt par le rapport du médiateur du gouvernement sur l’échec de la mise en œuvre de l’accord conclu en juin sur le prix de la viande proposé aux éleveurs, qui devait augmenter de 5 centimes par semaine. Mais selon Pierre Hinard, si les abattoirs sont plus lourdement accusés que la grande distribution de ne pas baisser leurs prix, provoquant la colère récente des éleveurs, les premiers ne font que répercuter les pressions à la baisse de cette dernière. Absolument !

Related: