background preloader

5 Minutes Of What The Media Actually Does To Women

5 Minutes Of What The Media Actually Does To Women
Related:  Sexualisation /Objetisation des femmesFeminismFreak - Gender - Body Ideal

Barbie, une malédiction de ménagère qui se transmet de mère en fille Atlantico : La célèbre poupée Barbie revient sous la forme du couple princier britannique Kate et William. Une série limitée qui doit sortir dans deux mois environ. Après plus de 50 ans d’existence, Barbie fait-elle toujours rêver les petites filles ? Catherine Monnot : Barbie est toujours vendeuse et porteuse mais dans des tranches d’âge plus jeunes que par le passé. La Barbie s’est adaptée à l’évolution de la société. Barbie existe avant tout par son esthétique. La sortie, d'ailleurs, d'une Barbie Angela Merkel n'a aucun intérêt pour les enfants : aucune petite fille ne sait qui est la chancelière allemande. Hervé Parizot, alors PDG de Mattel, disait il y a quelques années : « Nous rêvons depuis vingt ans de sortir une Barbie qui ne serait pas rose. Cela pose surtout la question du rôle des parents. Barbie avec une machine à laver ou avec un cabriolet rose se vend mieux parce que nous, parents, faisons le choix de proposer à nos enfants ce modèle identitaire.

Men more likely than women to compromise values for career success Here’s another possible explanation why there are so few cracks in the corporate glass ceiling: Men seem far more willing than women to sacrifice their ethical values in exchange for money or success on the job. Or at least that’s the claim of two researchers who conducted a series of experiments that found women were less inclined than men to sell out their values in order to win bonuses and promotions, keep down workplace rivals, curry favor with superiors or otherwise advance their own careers. “We propose that women, more than men, find ethical compromises unacceptable,” wrote researchers Jessica A. Kennedy of the University of Pennsylvania and Laura J. Kray of the University of California, Berkeley, in the latest issue of the journal Social Psychological and Personality Science. Those theories include the lack of advancement opportunities for women, a paucity of female mentors and gender discrimination. About the authors: Jessica A. Category: Social Studies

Sélection commentée de ressources sur la notion de genre - Collectif de Recherche Transdisciplinaire Esprit Critique & Sciences La notion de genre* fait son apparition dans les programmes de Première dès la rentrée 2011. On pourra trouver de très nombreux documents de qualité sur Internet, mais un peu éparpillés. Alors, pour faciliter un peu la tâche aux enseignants de lycée qui souhaiteraient en savoir plus, mais aussi à tous ceux et celles qui aimeraient pouvoir se faire un avis sur ce qu’ils entendent à ce sujet depuis quelques temps, voici une sélection de ressources simples d’accès. J’ai fait un petit mélange de références théoriques et de documents plus concrets, pouvant donner des pistes de réflexion ou des idées de travaux pratiques. * Ces derniers temps, les médias se sont emparés de cette notion et en ont souvent donné des définitions au mieux imprécises, au pire fantaisistes. Typographie - Dans tout le texte, Femmes et Hommes désigneront les groupes sociaux, tandis que femmes et hommes désigneront les personnes à l’identité sexuelle marquée. Les documents sont répartis de la manière suivante. 10. 1. 2.

Parodies, blogs, chansons : dix vengeances antisexistes | Rue89 Culture 74% des Français déclarent réprouver les stéréotypes sexistes, mais plus de deux sur trois sont incapables de les identifier. « Les stéréotypes sont aujourd’hui banalisés et même intériorisés [...], il faut tomber dans la caricature pour que cela interpelle spécifiquement », rappelait en mars l’étude menée par Mediaprism et le Laboratoire de l’égalité. Chaque jour apportant son lot de contrariétés féministes, d’articles, notes de blogs dénonçant ces stéréotypes, tempêtant, sans que cela ne change grand-chose, j’ai pris à la lettre les recommandations de Mediaprism et je suis allée chercher les dix meilleures productions de ces dernières années qui inversent les rôles. « Defined Lines » La parodie antisexiste de « Blurred Lines » « Blurred Lines », le clip de Robin Thicke, n’en finit pas de faire parler de lui. Le clip de Robin Thicke « Blurred Lines » « Defined Lines », parodie de « Blurred Lines » Pin-up au masculin Des hommes dans des poses acrobatiques « La série “Men-ups !” Le Pariteur

A Cold War Fought by Women Tracy Vaillancourt One of these outfits worn in Dr. Tracy Vaillancourt's study on female aggression provoked a sort of "mean girl" form of indirect aggression. The other attracted little notice at all. Science has come a long way since then, as Dr. Hrdy notes in her introduction to a recent issue of Philosophical Transactions of the Royal Society devoted entirely to the topic of female aggression. The existence of female competition may seem obvious to anyone who has been in a high-school cafeteria or a singles bar, but analyzing it has been difficult because it tends be more subtle and indirect (and a lot less violent) than the male variety. The old doubts about female competitiveness derived partly from an evolutionary analysis of the reproductive odds in ancient polygynous societies in which some men were left single because dominant males had multiple wives. But even in those societies, women were not passive trophies for victorious males. “Sex is coveted by men,” she said.

Femen's topless warriors start boot camp for global feminism | World news | The Observer In a chaotic and crumbling former public washhouse in a rundown district of northern Paris, Inna Shevchenko was explaining how a large leather punchbag hanging from the rafters might be used by the foot soldiers of a new generation of feminists. As she prepared to welcome recruits to the Ukrainian-based feminist group Femen's first "international training camp", it was clear that the instruction would not be all ideological. The talk was of "war", "soldiers", "terrorism" and "enemies". Was it not curious, one French journalist asked, that Inna and her warriors had adopted the language of combat, traditionally a male domain, to describe their mission? Was it not also inconsistent, another asked, that the new feminists were using nakedness to rail against female exploitation? "Ah, but we have a different idea; we are talking about peaceful war, peaceful terrorism," Inna said. "We don't hide our bodies, we don't hide our faces, we confront our enemies face to face.

La nouvelle pornographie et l'escalade des pratiques : corps, violence et réalité Mais l’évolution des films X ne se limite pas à une radicalisation de la représentation du sexe. Cette évolution marque un véritable passage de la « pornographie classique » à la « pornographie contemporaine », passage qui implique une transformation à la fois formelle et substantielle des images pornographiques. Si l’on parle de la pornographie, on risque toujours d’osciller entre une position complaisante et une position moralisatrice. Une réflexion philosophique, cependant, s’interdit par définition le but de départager a priori le bien du mal. C’est pourquoi notre objectif sera ici d’analyser l’évolution du porno et ses caractéristiques, afin de montrer : 1 / comment ce qui soutient la pornographie contemporaine est la mise entre parenthèses du désir ; 2 / comment, en se construisant sur le découpage entre désir et sexualité, elle transforme la sexualité en pulsion sans subjectivité qui trouve dans la violence une façon de s’exprimer. II. III. IV. Mais ce n’est pas tout. IV.

Male and Female Brains Really Are Built Differently - Olga Khazan Ready your knowing smirk, because here comes a scientific gem that’s sure to enliven even the dullest of holiday parties. By analyzing the MRIs of 949 people aged 8 to 22, scientists at the University of Pennsylvania found that male brains have more connections within each hemisphere, while female brains are more interconnected between hemispheres. Yes, take that, Mike from IT! It, like, so explains why you just dropped the eggnog while attempting to make flirty conversation with Janet from Accounting. Just kidding; we still have no idea why men or women do anything in particular. By analyzing the subjects’ MRIs using diffusion imaging, the scientists explored the brains’ fiber pathways, the bundles of axons that act as highways routing information from one part of the mind to the other. The differences were less evident in young children, but they became prominent in the scans of the adolescents. At the same time, though, modern medicine can’t afford to ignore these variations.

Jean-François Bouvet, Le camion et la poupée. L’homme et la femme ont-ils un cerveau différent ? 1Avec un titre accrocheur, l’auteur, biologiste de formation mais volontiers essayiste sur les questions scientifiques, aborde la question fort médiatique du « sexe du cerveau » (comme le titre par exemple le numéro de novembre 2012 de la revue Books) ; autrement dit, face aux différences entre les hommes et les femmes, peut-on établir que cela vient de leur cerveau, ou, en termes plus académiques, peut-on en la matière faire la part de l’inné et de l’acquis ? Question dont on perçoit sans mal les incidences politiques… depuis Aristote, qui se demandait si les places différentes qu’occupent hommes et femmes dans la société pouvaient se justifier en référence à un ordre naturel. 1 C. Vidal et D. 3Pour qui a déjà lu quelques ouvrages sur ces questions (depuis ceux nombreux de la biologiste C. 2 Voir l’ouvrage très complet de J.

Related: