background preloader

Paul ARIES

Paul ARIES

Arno Stern Journal La Décroissance Jeter le bébé pour garder l’eau du bain ?, par Frédéric Pierru (savoir/agir 8 - Le MHM) Revue savoir/agir, n°8, juin 2009, Éditions du Croquant, pp. 13-24. Ce texte est publié avec les aimables autorisations de l'auteur et de l'éditeur. F. Pierru est Chargé de recherche CNRS (section 40 : Politique, pourvoir, organisation) es contorsions idéologiques et rhétoriques des gardiens de la croyance économique confrontés au spectacle pathétique du naufrage de la finance libéralisée puis, dans son sillage, de l’entrée de l’économie mondiale dans la plus grave récession depuis l’après-guerre, voire depuis les années 1930, peuvent prêter à sourire et même à moqueries. Toutefois, en rester à un regard mi-amusé, mi-ironique, sinon revanchard, sur les gesticulations désespérées des matelots et des officiers du Titanic néolibéral ferait manquer une question sociologique importante : comment les agents sociaux font-ils pour surmonter le démenti empirique infligé à une croyance à laquelle ils tiennent plus que tout et par rapport à laquelle ils ont organisé leur vie ?

L'Equitation éthologique Mercredi 22 août, "jour du dépassement" pour les ressources mondiales Avec trente-six jours d'avance sur 2011, nous avons consommé toutes les ressources naturelles que la Terre peut produire en un an, selon l'ONG Global Footprint Network. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Albelle Di Napoli Mauvaise nouvelle pour la planète. "L'heure du bilan a sonné", estime l'organisation non gouvernementale Global Footprint Network (GFN), qui calcule chaque année cette empreinte écologique. Depuis 2003, les experts de GFN évaluent la quantité de ressources à travers le monde et la manière dont elles sont gérées. Cette année, leur système de calcul a été affiné et a permis de publier de nouveaux chiffres, plus précis, pour les cinquante dernières années. Une seule planète ne suffit plus pour subvenir à nos besoins et absorber nos déchets. En 2008 (les données pour les années suivantes ne sont pas encore traitées), l'empreinte écologique de l'humanité s'élevait à 2,7 hag par habitant pour une capacité limite de 1,8 hag/hab. Pour M.

a lire Observatoire de la Violence Educative Ordinaire Jour du dépassement En seulement huit mois, l’humanité consomme la totalité du budget écologique annuel de la Terre. Le jour du dépassement était le 20 Août. A cette date, l’humanité a épuisé le budget écologique annuel de la planète. Pour le reste de l’année, notre consommation résultera en un déficit écologique croissant qui puisera dans les stocks de ressources naturelles et augmentera l’accumulation du CO2 dans l’atmosphère. Global Footprint Network fournit un bilan comptable de la demande de l’humanité en ressources et services naturels comparée à la capacité de la planète à les fournir. Les résultats sont sans appel: l’humanité épuise en huit mois la capacité annuelle de notre planète à reproduire les ressources naturelles que nous consommons et à absorber le CO2 que nous émettons. En 1993, le jour du dépassement était le 21 Octobre. Le jour du dépassement est un concept développé par l’institut de recherche anglais new economics foundation, partenaire du Global Footprint Network.

La ballade de Mathylde | Lire, écouter, regarder, écrire et partager … Numéro 3 : Hume'militer - Pierre Rabhi, Paul Aries, Sabine Rabourdin, Jean-François Vézina, Olivier Spinnler Avril 2013 : Revue numéro 3 - Elle a aussi un vrai nom : Hume'militer Edito, par Laurent (42 ans) Il est très agréable et très significatif pour nous de voir la concrétisation de ce numéro 3. Nous avons beau être très actifs et très partie-prenante dans le processus, il nous apparaît quand même assez magique, comme le cadeau d'un orchestre de flux relationnels. Une belle surprise. Inspirés par nos rencontres avec Pierre Rabhi, Paul Aries, phares de la sobriété heureuse, et Anass Yakine, puis deux familles entières, tous voyageurs sobres, l'humilité s'est invitée chez nous. Aussi, elle s'est appuyée sur la rencontre avec des pratiques très concrètes et très différentes : un collège dans une yourte en pleine nature et l'hygiène naturelle infantile. Pour la relation à soi et aux autres, Jean-François Vézina et Olivier Spinnler nous ont ravis de simplicités et de propositions ouvertes, à grande accessibilité. Le sommaire

phares de l'Antiquité Comment sécuriser son téléphone mouchard portable? Qui aurait cru, en 1984, que Steve Jobs serait devenu un Big Brother, et que ses clients seraient devenus des zombies ? Cette spéciale dédicace aux fans de la marque Apple figure en toute lettre dans un mémo confié par Edward Snowden au Spiegel, qui explique comment la NSA accède aux données contenues dans les smartphones, qu'ils soient de type iPhone, Androïd ou BlackBerry. En 1984, Apple avait en effet diffusé un spot publicitaire montrant des bataillons de zombies tétanisés par Big Brother, et affirmant que son nouveau MacIntosh allait libérer le peuple et que, grâce à lui, "1984 ne serait pas 1984". Vous utilisez un iPhone, un téléphone Android, ou Windows Phone ? Vous êtes donc "en état d'interception : toutes vos télécommunications pourront être retenues contre vous"... pour paraphraser la célèbre expression policière. Car s'il est possible (mais pas donné) de sécuriser ce que l'on fait avec un ordinateur (cf Comment protéger ses sources ? Changez de mot de passe (tous les 3 mois)

Numéro 2 : Gen'heureuse - André Stern, Jacques Salomé, Thierry Pardo, Bruno Marchal, Cerambyx Cerdo Mars 2013 : Revue numéro 2 - Elle a aussi un vrai nom : Gén'heureuse Edito, par Laurent (42 ans) Nous aimons donner un nom à chaque revue. C'est une manière de se placer en cohérence, en résonance avec la vie. Après tout, c'est une naissance. Alors voici Gén'heureuse ! Vous le saviez déjà, notre revue n'aura pas de périodicité fixe. En suivant la co-création de ce numéro, nous avons rencontré tant d'humains et tant de manifestations. Merci à tous ceux et à tout ce qui a participé à ce numéro... Le sommaire Le chuchoteur chuchoté par les chevaux : reportage chez Bruno Marchal, équitologiquement connecté à ses amis équidés avec lesquels il passe de la horde à la harde, et qui nous enseignent sur les relations entre humains. Pour pouvoir lire ces articles, merci d'acheter ce numéro ou de vous abonner.

Related: