background preloader

Préservez vos photos anciennes - 2ème partie

Choisir la qualité de l'image Avant toute chose, vérifier les réglages de votre scanner. Vous devrez choisir le niveau de résolution selon l'utilisation que vous prévoyez de faire de votre copie numérique : Pour une copie de sauvegarde, que vous pourrez ensuite retoucher dans un logiciel, choisissez une résolution de 1 200 dpi pour une épreuve ancienne ou 2 400 pour un négatifSi vous prévoyez d'imprimer ou de faire imprimer la photo choisissez une résolution entre 300 et 1 200 dpi et sauvegardez votre copie au format TIFF non compresséPour une diffusion multimédia (Internet par exemple) une résolution entre 72 et 100 dpi sera suffisante. Bien que vous scanniez des images en noir et blanc, ne scannez pas en mode noir et blanc (bi-tons). Dans tous les cas, prévisualisez le scan avant de valider. Nommer la photo Néanmoins, vous devez garder à l'esprit que le travail d'identification que vous faites est aussi fait pour perdurer. Saisir des informations complémentaires L'inconnu de la photo Related:  Conservation Photos et documents Ancien

Préservez vos photos anciennes - 1ère partie Dans ce nouveau dossier proposé par La Gazette des ancêtres, je vous propose de voir ensemble comment organiser vos photos anciennes. Trois étapes suffisent : Trier, Scanner, Conserver. Aujourd'hui, nous allons trier nos photos. Se fixer des objectifs raisonnables Ne prévoyez pas d'organiser toutes vos photos dans la journée. Faire des piles Il n'y a rien de plus démoralisant que d'ouvrir cette valise ou cette grosse boîte et de constater l'amas de photos qui la remplit. - Prélevez les photos au fur et à mesure et composez des piles par famille. - Personnellement je raisonne selon la définition de l'état civil, à savoir qu'un individu x sera avec ses père et mère jusqu'à ce que lui-même se marie, je créé alors une nouvelle famille. Noter les informations Utilisez uniquement un crayon papier. Vous noterez le nom des individus, la date et le lieu. Jeter Vous avez bien lu, vous avez le droit de jeter. Faites une exception pour les photographies avec des inconnus. Conserver provisoirement

Conserver Nous arrivons à la fin de ce dossier consacré à la préservation des photographies anciennes. Après avoir trier puis numériser les photos en votre possession, il vous faut maintenant aborder l'étape de conservation qui est tout aussi importante, si ce n'est la plus importante des trois. Si vous voulez gardez et transmettre le plaisir de feuilleter un vieil album, d'avoir en main une photo centenaire, quelques règles de conservation sont à suivre. Organiser les albums Nous l'avons vu dans le deuxième volet du dossier (1), organisez vos albums papiers comme vous organisez vos albums numériques. Eviter les altérations Les photographies sont composées de substance chimiques actives qui réagissent à leur environnement. La lumièrecomposée d'ultraviolets et d'infrarouges, la lumière est néfaste pour les photographies. Idéalement choisissez un environnement stable, une pièce bien isolée où il n'y a pas de grandes fluctuations ni de température ni d'humidité. Conserver durablement

Sauvegarder ses photos, comment ? sur quel(s) support(s) ? Au lendemain du 1 er janvier il faut penser à faire ce que l’on oublie trop souvent : la sauvegarde de ses photos. Je n’ai bien sur pas attendu ce 2 janvier pour commencer, mais c est un repère pour moi afin d’assurer ce que je nomme la sauvegarde externe. Cela fait suite à la perte de mes 4 premières années de photos, perdues lors de la panne de mon disque dur de sauvegarde au printemps 2009. Comment sauvegarder ses photos, carte mémoire sur lecteur de carte externe La redondance des données : Pour assurer une bonne sauvegarde de ses documents, photos ou autres, il faut multiplier les sauvegardes. Personnellement je préfère avoir trois sauvegardes dont une à l’extérieur de la maison afin de toujours pouvoir espérer retrouver mes données. Je garde au moins 2 sauvegardes de chaque fichiers. Un incident matériel, mais surtout humain peut toujours arriver. sauvegarder ses photos, cartes mémoires Il vient ensuite la sauvegarde externe. Quels supports utiliser ? L’organisation des disques durs :

Identifiez vos photos anciennes Identifiez vos anciennes photos Retour à la page d'accueil Mode d'emploi: Répondez toujours à la première questions en haut de votre écran, même s'il y a plusieurs questions affichées à l'écran. Cliquez ici pour commencer S'agit-il d'un négatif ou d'un positif? Son support est-il du papier, du verre ou un film? Le papier est-il normal, ou transparent? De quelle sorte de papier s'agit-il? Le papier est-il ciré, ou huilé? Lorsqu'observée à la lumière réfléchie, l'image ... Le film ... Le film est-il ... Quel est le support de l'image? L'image est sur du papier ... Coloration de l'image elle-même: Apparence de l'épreuve: La pellicule d'enduit est ... L'image est sur L'image est sur ... Le support métallique est L'image est sur du verre ou sur un autre support? L'image ... Votre image est L'image est-elle sur ... Votre image est un dessin photogénique (1834 - 1842) Image de couleur rose, pourpre ou brun-rouge avec luminances roses ou lilas liées au voile de l'image incomplètement stabilisée. Ou: Retour au début

MP #21 : Le couple vitesse / ouverture Suite à notre MP sur l’ouverture puis celui sur la vitesse d’obturation, il est temps de voir comment ces deux paramètres clefs fonctionnent ensemble dans votre boîtier. Parlons d’abord de la théorie. On a vu ensemble que plus l’ouverture est importante, plus la quantité de lumière qui pénètre dans le capteur est importante, et inversement. Qu’en est-il dans la pratique ? D’abord, il est évident que votre appareil peut tout gérer pour vous. priorité ouverture : vous choisissez l’ouverture vous même et laissez l’appareil régler la vitesse en fonction. ISO 1600, 180mm, 1/13 et f/5,3 (priorité ouverture pour une faible profondeur de champ) priorité vitesse : c’est vous qui réglez la vitesse et l’appareil adapte l’ouverture en fonction. ISO 1600, 300mm, 1/250 et f/5,6 (priorité vitesse pour éviter le flou) le mode manuel : les deux paramètres dépendent de vous et de la photo que vous cherchez à faire. Mais alors, dans quel cas choisir quel mode ? Pour aller plus loin :

Comment stocker vos photos numériques A ce stade des opérations, vous avez deux copies de chaque photo : une sur support magnétique (le disque dur) et une sur support optique (le CD-R). Les CD peuvent stocker entre 650 Mo et 700 Mo (voir plus) selon les modèles. C'est en général suffisant pour décharger les cartes mémoire. Mais la capacité de ces cartes augmentant rapidement, le Digital Versatile Disc (DVD) va devenir le support de choix. Les DVD-R simple couche peuvent contenir environ 4,4 Go (soit 7 CD), ceux avec deux couches contiennent jusqu'à 8,5 Go (soit 12 CD). Pour l'archivage, n'utilisez pas de disques réinscriptibles (CD-RW, DVD-RW, DVD+RW) : ils sont effaçables et plus chers. De même, bannissez toute idée de multi-session. Lors de la gravure, n'oubliez pas d'activer l'option de vérification des données après gravure. Question récurrente : à quelle vitesse graver ?

Indexer ses photos pour les retrouver Savoir chercher, c'est déjà avoir trouvé... La maxime s'applique bien aux fichiers photos que nous stockons sur notre ordinateur. Leurs noms initiaux ne fournissent aucune donnée sur ce qu'ils contiennent, et il faut impérativement 1/ les renommer et 2/ les stocker dans des dossiers aux titres précis pour avoir une chance de remettre la main sur une photo datant de plusieurs mois ou années. Mais au fil du temps, même avec ce genre de classement, retrouver une photo parmi des milliers devient une véritable gageure ! Le meilleur moyen de faire en sorte qu’une photo soit retrouvée et consultée est de l’indexer convenablement. Sébastien Jean ne parle que des logiciels d'indexation les plus connus des professionnels et amateurs exigeants. Choisir les bons mots-clés Une fois muni de l'application de votre choix, vous devrez indexer vos images avec des mots-clés. Sébastien Jean : L'indexation, ou comment trier ses photos numériques, Blog jardinphoto, non daté.

La vitesse d’obturation Bienvenue sur Apprendre la Photo !Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez peut-être faire un tour sur la page Par où commencer, qui vous aidera à vous y retrouver parmi tous les articles.Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! :) Après l’article sur l’exposition en général et sa suite concernant l’ouverture du diaphragme (que vous DEVEZ lire pour comprendre cet article), abordons aujourd’hui la vitesse d’obturation, autre « angle » de notre triangle de l’exposition. La vitesse d’obturation, c’est le temps pendant lequel l’obturateur s’ouvre au déclenchement, c’est-à-dire le temps pendant lequel votre capteur est exposé à la lumière. Cette vitesse s’exprime en secondes, et plus communément en fractions de secondes : 1/125s, 1/3200s, etc… Plus la vitesse est élevée, moins le temps pendant lequel vous ouvrez la fenêtre est long, moins vous laissez rentrer de lumière. Ici, tout se passe un peu comme pour l’ouverture. En mode manuel (M) ). Recherches utilisées :

Related: