background preloader

Toutes les informations de référence sur le don de sang de cordon

Toutes les informations de référence sur le don de sang de cordon

Portail de l'Agence de la biomédecine eNq1V9ty2jAQfe9XePweG3LpkI5JpqVJy0wyoUmY9o0R9gKiQnIkmUu/vmsDjZ2x0kRGb1grztGu9nIUXa4XzFuCVFTwrt8OWr4HPBYJ5dOuP3y8Pur4lxfeh2hOlqS872PQGh3j5pgRpbp+bg7GQLgKft3efAVEAOnjH71IjOcQ68rGTFMWfCdqdkvSYpMXLQVNvAXomUi6fprp7bIXKS3xKBepkJqwHtEwFXIThbvlyp756KxiiMIc9E3wVP0U8rdKSQwDKZY0gaSeY0KYAluWySoZED3r84moRw/RhRB4qKiGBUlteVZ7X0xxOrWP01CBvCF86jZMPcE1rHUeLUOkioSgzN6RQZFRDt3I8kiJmDDDNQAfDR9swSU8PYBcMngtRglVKSObYK7SBjw/MpCbh+Kznocm3QalNyYKhpLVQ8+0TtWnMFytVoGi6TRQBBMjmMj9/YcNHHOeZBKUyCS2FCPDPF6oAxU9tjDKE7FSDlIZq4VIgnaQ2LEd1kycSQlcO+zzg8ogcegKVX1+LTHF7iYTamrFWmbWBGnpSl6gv2nkmhnKpV1FRguRkmwq0AzHQbBtEL7HgE/1DBXCP6wdDSYnrLt+63ndeKGF7TkQxVdBuz93yRaFW2ctJpl03f17IuPalMX2vZ+qnl7vMpiCcugEmZP1PTz1Ddif0YxH0Ueto/bJeafdOu6cto9P2g3VRTEznVbmfakxOyX6sh1urlUGMY1m4NbdpeiT9ajx6Kx93rHu8eXkrSdoMNTzK32U+A5hyJGYZHY+dvcK4jDjN83GL8h4xlj47uu0V0IH1BIYRyz7DJQe3vdf10aHEJko+M0i0yqMiPhmBw4bN8MDz8oLVCvZmNGYaHx0u1RdroXw1lKP/e3qscEgfD650z7eq+pSh1y7cto97g6vGrEy/v9wzEui2RDfSR+HgfojuEFUb4umgW6/ev9xSzI0CnNVjD/+Ao1KMCc=

Diagnostic prénatal, diagnostic préimplantatoire et génétique postnatale Mis à jour le : 23.10.13 La loi de bioéthique encadre strictement les activités de diagnostic prénatal, de diagnostic préimplantatoire et de génétique postnatale (ou constitutionnelle). L’Agence de la biomédecine veille à l’application de ces règles, délivre agréments et autorisations, contribue à l’élaboration des bonnes pratiques et évalue les activités. Les activités de diagnostic prénatal, de diagnostic préimplantatoire et de génétique postnatale sont soumises à un cadre juridique stricte et relèvent de professionnels de santé agréés. La génétique postnatale recouvre la génétique qui étudie l’ADN de la personne au niveau des molécules, et la cytogénétique qui étudie l’ADN au niveau des chromosomes. Le diagnostic prénatal sert à détecter chez l’embryon ou le fœtus in utero des maladies particulièrement graves d’origine génétique, infectieuse ou autre.

Don, prélèvement et greffe de sang de cordon Mis à jour le : 25.02.13 Le prélèvement du sang de cordon : informer les futures mères Comme la moelle osseuse, le sang de cordon peut sauver la vie de patients atteints de maladies graves du sang. Lors de vos consultations, vous pouvez être amené à aborder ce sujets avec vos patientes. Dans le cadre de sa mission d’information, l’Agence de la biomédecine vous aide à leur répondre. Une fois recueilli, le sang de cordon est analysé et s’il répond aux critères prédéfinis, il devient un greffon de cellules souches hématopoïétiques. Rassurer sur le prélèvement du sang de cordon Le don de sang de cordon est indolore et sans danger pour la mère et pour l’enfant. Une fois recueilli, il est analysé et s’il répond aux critères prédéfinis, il devient un greffon de cellules souches hématopoïétiques. Informer sur la conservation du sang de cordon pour autrui Seuls les établissements autorisés peuvent pratiquer le traitement et la conservation des greffons. Le réseau français de sang placentaire (RFSP)

Agence de la biomédecine À la une 20 365 donneurs inscrits sur le registre France Greffe de Moelle en 2013 En savoir plus Pause « » Bienvenue sur les sites de l'agence de la biomédecine Sites pour le grand public Pour tout savoir sur le don d’organes, le don de moelle osseuse, le don de gamètes ou l’assistance médicale à la procréation. Consulter les sites pour le grand public Site institutionnel Site des professionnels International website Actualités de l'agence Toute l'actualité Éditions de l'Agence Toutes les éditions Chiffres institutionnels + de 220 000 volontaires au don de moelle osseuse 55 ans est l’âge moyen d’un donneur d’organes 26 000 références sont consultables au centre de documentation de l’Agence Et aussi Version Mobile

Autour du livre de Luc Boltanski la condition fœtale Le métier de sociologue comporte ce trait étrange de vous faire vivre de longues années durant dans la compagnie d’une question, pour des raisons – fort raisonnables – mais aussi obscures et parfois partiellement inconnues à soi-même. Un jour, la question de la condition faite au fœtus dans les sociétés occidentales contemporaines semble être apparue dans la vie de Luc Boltanski comme une exigence. Raisonnablement, comme un objet sociologique largement impensé et dénié ; plus fondamentalement, peut-être, comme une charge ou un sort : un objet en quête de traducteur ou de porte-parole ? La condition fœtale, sociologie de l’engendrement, se manifeste à nous avec cette intensité d’une œuvre sociologique hors norme et dont le propos se dessine au-delà de la seule « neutralité axiologique » revendiquée. Sociologie de l’engendrement, le livre formule une série de propositions anthropologiques fortes suscitant des discussions parfois vives qui nourrissent la controverse proposée.

Trisomie 21 : les chiffres du dépistage par le sang maternel La semaine dernière, le Comité national d’éthique des sciences de la vie (CCNE) a rendu un avis «sur les questions éthiques associées au développement des tests génétiques fœtaux sur sang maternel». Non sans sagesse, il a expliqué que «les nouveaux tests de détection de la trisomie 21 par simple prélèvement de sang maternel représentent un progrès pour les femmes». Et donc il s’est dit «favorable à leur introduction en France», même si le comité s’inquiétait d’une ouverture trop grande à d’autres dépistages. Voilà pour le fond, mais qu’en est-il de la forme ? Nous avons décortiqué les chiffres contenus dans cet avis, afin de mieux cerner la problématique. Ainsi, le fœtus a 23 000 gènes, 6 milliards de paires de bases de son génome, bref «une somme considérable de variations génétiques». En France, il y a environ 800 000 femmes enceintes par an. Voilà pour les chiffres. Eric FAVEREAU

Des Japonais font «pousser» des foies humains Des chercheurs japonais ont découvert une recette pour faire pousser in vitro des foies humains. Dans un article publié jeudi dans Nature, ils exposent comment la mise en culture commune de trois types de cellules différentes a permis de fabriquer des «embryons» de foies, aussi appelés bourgeons. Des cellules humaines hépatiques dérivées de cellules souches, des cellules de cordon ombilical et des cellules issues de la mœlle osseuse disposées dans un même récipient se sont spontanément assemblées dans des structures 3D de foie de 4 à 5 mm de diamètre en quelques jours. Désolé, cette vidéo n'est pas disponible sur votre mobile. Takanori Takebe, de l'université de Yokohama, et ses collègues ont alors transplanté ces organes miniatures chez des souris, dans des parties facilement observables - le crâne et l'abdomen. Ce ne sont pas les premiers foies artificiels créés. » Un premier foie humain miniature créé en laboratoire » Un bébé sauvé par une injection de cellules de foie

A cause de la PMA, le gouvernement repousse sa loi sur la famille Puisque le gouvernement ne veut pas d’avancée sur la PMA dans sa loi sur la famille, qu’à cela ne tienne… il n’y aura pas de loi «famille» du tout en 2014. Officiellement, l’entourage du Premier ministre invoque à l’AFP des «travaux préparatoires (qui) doivent se poursuivre» et un «calendrier parlementaire déjà dense». Mais c’est sur un couac entre deux responsables de la majorité sur la question de la procréation médicalement assistée que s’est joué le sort du projet de loi censé évoquer les droits dans les familles recomposées, l’accès aux origines des personnes adoptés ou nés sous X, etc. Tout cela au lendemain d’une nouvelle manifestation des anti-mariage pour tous. Ce lundi matin, au lendemain de deux défilés de la Manif pour tous à Paris et à Lyon, Manuel Valls est l’invité de RTL. «Mais quelle fonction occupe Monsieur Valls? «La gauche a la main tremblante» Le pataquès dure en fait depuis un an. L’exécutif semble encore plus gêné. Le Comité national d’éthique tarde à trancher

Le financement de la recherche sur l’embryon examiné par la Commission européenne Elle a été déposée auprès de la Commission, qui doit donner une réponse dans les trois mois. L’initiative citoyenne européenne (ICE) « Un de nous » vient de franchir une nouvelle étape. Ce projet, qui vise à faire interdire le financement par l’Union européenne (UE) de la recherche impliquant la destruction de l’embryon humain, a été officiellement validé par la Commission européenne vendredi 28 février. Il a rempli les conditions prévues dans le « mode d’emploi » de l’ICE, un outil en vigueur depuis avril 2012 censé rapprocher l’UE du citoyen en lui offrant l’occasion de solliciter l’exécutif communautaire sur un sujet donné. Plus d’un million de signatures Lancée en mai 2012 sur l’idée de l’eurodéputé italien Carlo Casini (membre du Parti populaire européen, de centre droit), « Un de nous » a recueilli 1,7 million de signatures dans 19 pays de l’UE – un minimum d’un million de signatures, collectées dans au moins sept pays de l’UE, avec un seuil par pays, est prévu par le règlement.

L'euthanasie dans les Etats membres Placée au carrefour des questions morales, religieuses et politiques, l'euthanasie divise les Européens. Si des pays comme les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg ont légalisé l'euthanasie, la question demeure d'actualité en Europe alors que la Belgique a autorisé l'euthanasie des mineurs et que d'autres faits divers comme l'affaire française du docteur Bonnemaison relancent sans cesse le débat. L'Union européenne reste muette sur le sujet, même si certains Etats membres font pression sur le Parlement européen, le poussant à adopter une position politique. La Cour européenne de sauvegarde des droits de l'homme, saisie de la question, n'a pas non plus apporté de réponse. La législation des Etats membres est sensiblement différente en l'absence d'une harmonisation européenne. Il est possible de classer les pays européens en trois catégories : Pays qui autorisent l'euthanasie Pays-Bas : il s'agit du premier pays au monde a avoir légalisé l'euthanasie, sous certaines conditions.

Jacques Testart : "La fabrication d'un enfant sur mesure m'inquiète" "Ne prenons pas des airs de demi-dieux […] là où nous n'avons été que de petits sorciers", écrit le biologiste Jacques Testart au début de son nouvel essai*, citant Jean Rostand. Dès les années 1980, tout en participant à l'invention de la procréation médicalement assistée (PMA), Testart, père scientifique d'Amandine, le premier bébé-éprouvette français, s'est inquiété d'un "risque d'eugénisme" lié à certaines de ces techniques. À 75 ans, ce militant de la décroissance estime que ses cauchemars les plus noirs sont en passe de devenir réalité, sous couvert de progrès médical. Regrettez-vous d'avoir conçu Amandine en 1982? Vous dénoncez une surmédicalisation de la conception.Presque un tiers des FIV sont pratiquées sans indications médicales et sont donc abusives. "Une obsession de la qualité de l'enfant qui rappelle l'eugénisme" Êtes-vous favorable à une ouverture de la PMA aux couples homosexuels? Vous êtes contre l'anonymat pratiqué dans les banques de sperme? "Du clonage social"

Eugénisme à l’américaine ? Publicité Ecarter de votre futur enfant tout risque d'allergie, de schizophrénie, d’autisme, de diabète ou de maladies orphelines graves, vous en rêviez… Une start-Up américaine a franchi le pas en brevetant en janvier dernier un procédé innovant. Afin de limiter les risques de pathologies génétiques, la société GenePeeks propose à ses clients un nouveau système de dépistage qui permet d’établir le profil génétique possible des embryons issus de la fécondation in vitro à partir d’un donneur de sperme. Basé sur plusieurs techniques de séquençage de génome humain et sur un algorithme mis au point par le généticien Lee Silver, professeur à l'université de Princeton, ce système permet en simulant la reproduction par combinaison virtuellement de l'ADN de la mère et de celui du père biologique, de générer des milliers de « fœtus digital ».

Bioéthique Grâce aux techniques contraceptives et aux combats féministes, la dissociation biologique et idéologique entre sexualité et procréation est aujourd’hui bien établie. Une autre dissociation entre sexualité et parentalité qui existait essentiellement dans le cas de l’adoption, émerge aujourd’hui. Le Planning Familial a toujours affirmé l’importance de la parentalité sociale et sa primauté sur la parentalité biologique, au prix parfois de confrontations avec les partisans du droit à connaître ses origines historiques ou génétiques. Désir sexuel, plaisir sexuel et désir d’enfant sont bien différenciés. Le modèle de la maternité, s’il a varié au cours des siècles, s’impose par un consensus positif, idéalisé, et sans cesse réactualisé du rôle de la mère. Statut de l’embryon Actuellement dans les lois françaises de bioéthique, l’embryon est qualifié de "personne humaine potentielle". Cellules souches et clonage L’interdiction du clonage reproductif est universelle. Tests génétiques Dons de gamètes

Bioéthique : premiers comités, premières lois / Vidéos / 50 ans Paris, 1991. Chargée de mission sur la bioéthique pour les sciences de la vie auprès du Premier ministre Michel Rocard, Noëlle Lenoir est en pleine audition publique : elle doit rendre un rapport au gouvernement afin d’élaborer les premières lois de bioéthique en France. A l’Inserm, l’importance des enjeux éthiques associés à la recherche biomédicale a été prise en compte dès les années 70. En 1991, dans le cadre de la commission de bioéthique présidée par Noëlle Lenoir, médecins, scientifiques, politiques ou encore religieux sont invités à s’exprimer sur les différents sujets de recherche et de santé qui bouleversent la société. Trois lois seront finalement votées en 1994, régissant respectivement la protection de la personne et les données personnelles (CNIL, informations génétiques…), l’utilisation des tissus (greffes) et la procréation médicament assistée (gestion des banques de sperme, accès à la PMA…). La bioéthique, sujet de société depuis 1983 © Inserm, M. © Inserm, E.

Bibliographie ; pour Victoire
Erreur pour l'auteur (aller sur mentions légales, directeur de publication)
Il manque [en ligne]

Mots clés : pour Victoire
ajouter les conditions pour donner, la loi, témoignages by docvitre Dec 13

bibliographie : Léonie
Erreur pour l'auteur (aller sur mentions légales, directeur de publication)
2012 et non 5 juillet 2012

mots clés : Léonie
encore trop de recopiage by docvitre Dec 13

Mots clés: -etapes du don de sang de cordon by vsell Dec 7

Bibliographie : anonyme.Don de sang de Cordon.2011. Disponible sur : www.dondesangdecordon.fr. (07/12/2014) by vsell Dec 7

Mots clef
-don du sang de cordon
-don volontaire, anonyme, gratuit, sans risque indolore
-Prélevé à la naissance, conservé
-Sauve des vies by leonieb35 Dec 7

Bibliographie
Direction de la communication de l’Agence de la biomédecine , Don de sang de cordon [en ligne]. Jeudi, 5 Juillet 2012. Disponible sur : (7/12/14) by leonieb35 Dec 7

Bibliographie : pour xxer...
Citer l'adresse URL ce n'est pas une bibliographie !!

Mots clés : pour xer...
ajouter les conditions du don, déroulement, témoignages by docvitre Dec 5

Bibliographie: Anonyme .Don du sang de cordon .2011

Disponible sur : by xxerwanxx Dec 2

Mots clés :
Don du sang de cordon by aurelien35 Dec 1

Bibliographie :
Anonyme . Don de sang de cordon . 2011 . Disponible sur : by aurelien35 Dec 1

Related: