background preloader

La Maison amérindienne

La Maison amérindienne
510 Montée des Trente, Mont-Saint-Hilaire, Québec. \ 1(450) 464-2500 \ info@maisonamerindienne.com Des animations pour tous les goûts ! Nos animations en français ou en anglais ont été conçues autant pour le milieu scolaire que pour les groupes d’adultes (minimum 30 personnes) ou des groupes familiaux ou encore des groupes corporatifs. Bien entendu, les propos et la durée sont adaptés en conséquence. Pour les animations scolaires veuillez cliquer sur ce lien. Pour les animations de groupes d'adultes, familiaux ou corporatifs choisissez plutôt ce lien. Animation pour le milieu scolaire Pour les écoles, nos animations et ateliers sont conçus en fonction du nouveau programme du ministère de l'Éducation du Québec. 10h30 à 11h00 : (durée 30 minutes) 12h00 : Ø Dîner à saveur amérindienne (optionnel) ou lunch (que vous avez apporté) et départ du groupe À l'inverse, votre visite peut débuter par le dîner et se continuer en après-midi. . Atelier 1 : Effectuer une réservation.

Légendes Amérindiennes Origine des sucres Bien avant l'arrivée des colons européens en Amérique du Nord, les tribus amérindiennes de l'est du Canada et du nord-est des États-Unis auraient découvert comment recueillir la sève des érables et la transformer en sirop. Certains racontent que les chiens des Amérindiens, par leur comportement, auraient mis la puce à l'oreille de leurs maîtres: une branche s'était cassée et les chiens se bousculaient tout autour pour lécher la sève qui coulait, et c'est ainsi que les Amérindiens eurent l'idée d'y goûter. Une autre version indique qu'un petit écureuil grimpa le long d'un tronc d'arbre et mordit une branche... et se mit à boire. Un Amérindien au bas de l'arbre le regardait et se demandait pourquoi, puisqu'une source d'eau fraîche coulait tout près. Il imita l'écureuil en faisant une fente de son couteau... quelle surprise! Les Indiens Shippawa du Michigan. Autant de tribus, autant de légendes amérindiennes expliquent comment cela a pu se passer... Micmac Algonquin Iroquois

La Nation Autochtone du Québec • Consulter le sujet - BANNIQUE (pain sans levain) Une soupe de maïs BANNIQUE (pain sans levain) Rendement : 4 portions Temps de préparation : 15 minutes Temps de cuisson : 35 minutes INGRÉDIENTS 500 ml Farine 2 tasses 40 mL Poudre à pâte 2 ½ c. à thé 1 pincée Sel 1 pincée 15 mL Graisse 1 c. à soupe 250 mL Eau 1 tasse PRÉPARATION Mélanger tous les ingrédients ensemble. Ajouter l'eau jusqu'à ce que la pâte soit moins épaisse qu'une pâte à tourtière mais plus épaisse qu'une pâte à gâteau. Verser ensuite la préparation dans le plat graissé et cuire au four de 30 à 35 minutes à 200 °C (400 °F). Une soupe de maïs, un soir de l'an 1000 Entre les années 1000 et 1535 de notre ère, des autochtones sédentaires, appelés Iroquoiens du Saint-Laurent, adoptent l'île de Montréal. Oneida Corn Soup Categories: Ethnic, Native, Native amer, Soups. Corn Water Wild rice Wild greens Venison Cook corn in water with bits of venison, wild edible greens like cowslip, ferns, or milk weed and a handful of wild rice. Mélanger ensemble les ingrédients secs.

La Loi sur les Indiens pour les nuls Commis le 1 février 2013 par La Fille Après le passage de Roméo Saganash et de Michèle Audette à Tout le monde en parle dimanche passé (à 1:11:00 dans la vidéo, si vous ne voulez pas vous taper l'épisode au complet), j'ai eu vraiment envie d'écrire un article vulgarisant les grands points de la Loi sur le Indiens. J'étais abasourdie de remarquer les exclamations étonnées de l'assistance tout comme des invités sur le plateau. Naïvement, très naïvement, je croyais que les grandes lignes de cette loi étaient connues du commun des mortels. J'ai constaté que non seulement elles ne le sont pas, mais qu'en plus, leur méconnaissance entretient chez ce même commun des mortels des préjugés immenses quant aux réalités des Premières Nations. Peu importe, je reprends le flambeau. Une affaire poussiéreuse que l'on traine depuis plus d'un siècle La Loi sur les Indiens se nommait lors de sa création en 1876 l'Acte sur les Sauvages. Des citoyens mineurs qu'il faut assimiler au plus vite C'est un tiers.

Iroquois (peuple) « Iroquois (peuple) » défini et expliqué aux enfants par les enfants. Les Iroquois étaient des indiens d'Amérique. Maintenant ce Le territoire des cinq nations iroquoises sont des tribus formant cinq ou six nations amérindiennes. Il y a 125 000 Iroquois dans le monde. la plupart vivent au Canada, surtout en Ontario ou bien au Québec d'autres vivent aux États-Unis, dans le Wisconsin ou dans l'Oklahoma. les Cayugas les Mohawks les Onéidas les Onondagas les Sénécas les Tuscaroras Les Iroquois vivaient près des Grands Lacs. Les Iroquois se sont longtemps battus avec les Anglais contre les Hurons et les colonisateurs Français. On estime qu'il y aurait eu entre 10 000 et 15 000 Iroquois à cette époque, mais à cause des guerres et des maladies amenées en Amérique par les Européens, de nombreux Iroquois sont morts. Au 18e siècle, des Iroquois se sont battus aussi bien du côté des Anglais que du côté des Américains lors de la guerre d'Indépendance. L'entrée d'une maison longue Chef mohawk

Iroquoiens Iroquois - Société iroquoienne La société iroquoienne (les Iroquoiens) est une grande famille amérindienne qui regroupe plusieurs nations : les Iroquois, les Hurons, les Pétuns, les Ériés et les Neutres. Territoire Comme c'est le cas pour toutes les nations autochtones du Canada, le mode de vie des Iroquoiens est fortement influencé par leur territoire et leur environnement. Au 18e siècle, les Iroquoiens rassemblent 25 nations différentes qui partagent un mode de vie et une langue semblables. Ils vivaient sur les plaines des basses-terres du Saint-Laurent ainsi que sur les rives est du lac Ontario. Territoire occupé par les Iroquoiens Des nations iroquoises ont formé une alliance afin de pouvoir mieux défendre leurs intérêts et leurs territoires. Environnement Le territoire occupé par les Iroquoiens est formé de sols fertiles et connaît un été relativement chaud. Culture Une maison longue, vue de l'intérieur (cliquer pour agrandir) Source Iroquois jouant à la crosseSource Activités économiques

Geronimo (1829-1909), Chef Apache Geronimo est né en juin 1829 à No - Doyon Canyon (aujourd'hui Clifton), à l'ouest de l'actuel Nouveau Mexique, mais qui était encore territoire Mexicain. "I was born on the prairies where the wind blew free and there was nothing to break the light of the sun. I was born where there were no enclosures." Il était un Apache Bedonkohe (petit fils de Mahko) de naissance et un Net'na pendant sa jeunesse. Juh (1825-1883), qui selon certaines sources était un cousin de Géronimo, se maria avec Ishton qui serait une sœur de Géronimo, et leurs fils Asa Daklugie, étaient tous membres de la bande Nednhi des Apaches Chiricahua. Son premier nom est Goyathlay - "celui qui baille". Dès l'âge de 17 ans, il participe à des attaques contre les colons Mexicains et Américains au Nouveau Mexique ( qui ne sera cédé aux Etats -Unis par le Mexique qu'en 1848). Plus tard, il aura une femme et construira un hogan dans une vallée dans laquelle le vieux chef Mangas Coloradas a conduit son peuple. En Octobre 1860

Des vêtements pour toutes les saisons Le cuir et la fourrure des animaux sont bien utiles aux Iroquoiens quand vient le temps de fabriquer des vêtements. La peau du cerf est particulièrement recherchée car elle est résistante, souple et plus imperméable que la peau d’autres animaux. Ce sont les hommes qui chassent les animaux et les femmes qui préparent les peaux et confectionnent les vêtements. Elles les décorent de perles ou brodent des motifs à l’aide de piquants de porc-épic ou de poils d’orignal. L’été En été, l’habillement des Iroquoiens est léger. L’hiver Lorsque le temps froid arrive, tous se couvrent les jambes et s’enveloppent le corps d’une cape de fourrure ample et chaude. Auteur: Service national du Récit de l'univers social Les Amérindiens du sud : Aztèques, Mayas et Incas Cette fiche présente les trois grands empires d'Amérique centrale et du Sud qui furent présents avant la période de la conquête par les Espagnols et les Portugais. Amérindiens de l’Amérique centrale : les Aztèques Les Aztèques ont fondé un grand empire au Mexique. Leur histoire est complexe, tout comme les connaissances qu’ils avaient développées. La culture aztèque étaient amplement influencée par la culture des Toltèques. Les Toltèques avaient régné dans cette région jusqu’au 8e siècle. Histoire et origines Les Aztèques formaient l’une des tribus des Mexicas. Le territoire couvert par l’Empire aztèque Les Aztèques ont fondé la ville de Tenochtitlán, qui deviendra Mexico, au milieu d’une plaine marécageuse en 1350. La richesse de l’Empire aztèque augmente au fur et à mesure que les peuples soumis apportent leurs trésors dans la capitale. Une représentation de ce que Tenochtitlán pouvait être Mode de vie La civilisation aztèque était un empire, elle a donc connu plusieurs empereurs. Un quipu

Conception du monde des Amérindiens et liens avec l'organisation de la société En raison de l'absence de traces écrites, nos connaissances actuelles sur les croyances des Amérindiens de l'époque précoloniale sont basées principalement sur des suppositions et sur des reconstructions culturelles faites très souvent au 19e siècle et pendant les siècles suivants.Ce qui suit constitue donc des exemples possibles de certaines croyances amérindiennes, mais ne s'applique sans doute pas à toutes les nations amérindiennes. Cercle de vie Chez certains Amérindiens, tout est vu et décrit comme un cercle. Les étapes de la vie, le monde et les objets sont perçus de cette façon. Les grandes forces du monde, la terre, le ciel et les étoiles forment un cercle. Les objets tendent également à être des cercles (les nids d'oiseaux par exemple). Les objets sacrés de certains peuples amérindiens représentent le cercle et les lignes de force du monde. Tradition orale Chez les Amérindiens, l'écriture ne fait pas partie de la culture traditionnelle. Spiritualité Aînés Expression du sacré

Blog Archive » Trousse thématique – Les amérindiens 28 nov Author: admin // Category: Préscolaire, SAÉ, Trousse thématique Cette trousse s’adresse principalement aux enfants âgés entre cinq et six ans, donc aux élèves de la maternelle, et il est suggéré de lancer cette thématique vers la fin de l’année scolaire, car il y a certaines activités complexes. Document Word : Les Amérindiens1 Leave a Reply

Related: