background preloader

A qui profitera «l'Internet des objets»?

A qui profitera «l'Internet des objets»?
Nous sommes à l'aube d'une nouvelle révolution technologique majeure: l'Internet des objets. «La première vraie révolution technologique du XXIe siècle» selon Jean-Luc Baylat, président d'Alcatel-Lucent Bell Labs France. En 2020, 50 milliards d'objets seront connectés à Internet. Related:  noryega

R. Haladjian, Sen.se : « un bon objet connecté se fait oublier » Qui ? Rafi Haladjian, Pdg de Sen.se, plateforme et objets connectés, qui sortiront mi-2013. Sous-titrée "the meaning of life" en hommage aux Monty Pithon, Sen.se a été créée sur fonds propres, comme les précédentes, FranceNet, Ozone et Violet. Quoi ? Une interview du pionnier des objets connectés, meilleur speaker de Le Web, ex-aequo avec Scott Harrison de Charity:Water selon Petit Web. Comment ? - Quel est le concept de Sen.se ? Sen.se, c'est comme ressentir ce qui se passe et donner du sens à ce qu’on a capté. - Revenir à LeWeb spécial objets connectés 4 ans après le Nabaztag, ça fait quoi ? C'est une petite revanche puérile. - Quelles seront les sources de revenus de Sen.se ? Sen.se va fabriquer des objets connectés grand public et les vendre. - Quel est le rôle des marques dans cet écosystème ? Nous sommes en contact avec des annonceurs qui ont un rôle à jouer. - Quelle est le place de la France dans le domaine des objets connectés ? Withings, Netatmo ou Parrot sont des boites françaises.

Un nouveau standard pour l'Internet des Objets Standard ONS GS1 vient d'officialiser le standard EPC Global ONS 2.0, standard mondial en matière d'Internet des Objets. Son but est de répondre aux enjeux géopolitiques qui sous-tendent le secteur. L'équipe Inria Fun, du centre de recherche Lille – Nord Europe, a participé aux études qui ont abouti à sa définition. GS1, le "global language of business", vient d'officialiser un nouveau standard en matière d'Internet des Objets. A partir d'un identifiant lu sur le tag RFID d'un objet, l'ONS permet d'aller chercher sur Internet les informations qui lui correspondent. Jusqu'à présent, toutes les informations permettant ces redirections étaient stockées sur un serveur centralisé et unique, géré aux États Unis. Le nouveau standard ONS permet de distribuer l'ensemble des informations sur plusieurs serveurs dont aucun n'a de rôle prépondérant sur les autres.

10 choses à savoir sur l'internet des objets L'internet des objets est sorti des amphis des universités et de la quasi-science fiction pour devenir un sujet courant lors des réunions des conseils d'administration et des sessions de planification des produits. Quels sont donc les 10 points essentiels à connaître sur l'internet des objets? 1. Qu'est-ce qu'un "objet" ? Cet "objet" véhiculé par le concept de l'internet des objets désigne tout objet pouvant contenir un dispositif informatique embarqué et connecté. 2. Si vous vous intéressez à la technologie depuis un moment déjà, vous savez que ce qui est présenté comme nouveau et innovant est souvent une réminiscence d'une technologie passée qui était aussi présentée comme telle. Vous vous souvenez peut-être des récits passionnés il y a une dizaine d'années sur le monde prochain des appareils interconnectés, avec des innovations telles que les Java Beans. Il y a dix ans, l'omniprésence de smartphones et de dispositifs comme l'Arduino aurait été inimaginable. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

Assurance et internet des objets : enjeux et opportunités « Mon assureur trouve que je roule un peu trop vite et augmente ma prime d'assurance. Il découvre que je m'absente de chez moi sans activer l'alarme et me rappelle à l'ordre. Selon lui, ma résistance à l'effort se dégrade et me conseille de faire un check-up. » Ces anecdotes seront bientôt réalité, grâce à l'internet des objets. Cette nouvelle technologie va ouvrir une nouvelle ère de l'assurance. L'internet des objets en deux mots Les objets de votre quotidien deviennent communicants. Exemple de domaines d'application Voici une liste non exhaustive des domaines d'application de cette technologie à l'assurance. La voiture communique ainsi tout ou partie des informations suivantes ; position, kilométrage, vitesse, accélération, consommation, usure, .... Dans sa maison, les capteurs de présence, de fermeture de portes, de mesure de volume renseignent l'assureur sur le niveau de risque. Des prototypes de textiles intelligents existent captant des données biométriques intégrées au tissu.

Ne perdez plus votre iPhone et vos autres objets de valeur grâce à Proximo (vidéo) Un téléphone portable est perdu toutes les 3,5 secondes. Aujourd'hui, quand on connaît le coût d'un smartphone, le temps perdu à sa recherche ou la vulnérabilité des nos données, mieux ne vaut pas l'égarer ou se le faire voler. Quelques solutions existent déjà pour faire face à problème notamment une fournie par Apple en personne qui n'est d'autre que le service et l'application Localiser mon iPhone (iPhone/iPod Touch/iPad), mais elles sont peu précises. Une solution du fabricant Kensington vient s'ajouter à la liste, elle devrait concerner à la fois les vrais pertes mais aussi les étourdis qui cherchent clés et mobiles dans ... leur propre maison : En effet, l'accessoiriste américain a annoncé lors de l'actuel CES (Consumer Show Electronic) une nouvelle solution pour ne plus perdre de vue son iPhone, baptisée Proximo. À découvrir ci-dessous en vidéo : Utile comme solution, non ? En rapport avec cet article, retrouvez : Source Suivez l'actualité iPhon.fr

Web des Objets Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Web des Objets désigne l'intégration de tout appareil interrogeable et/ou contrôlable à distance, dans le monde du World Wide Web. La création de réseaux d'objets intelligents à grande échelle, provenant du monde réel (dotés par exemple de puces RFID[note 1], faisant partie de réseaux de capteurs sans-fil, ou encore les systèmes embarqués) est devenu le but de nombreuses activités de recherches récentes et variés. Bien plus qu'une représentation de données et fonctionnalités par des concepts de systèmes verticaux, les objets intelligents font partie intégrante du Web. Dans le Web des Objets, les technologies populaires du Web (HTML, JavaScript, AJAX[note 2], …) peuvent être utilisées pour développer des applications qui font appel à des objets intelligents. De multiples prototypes utilisent ces principes, dans un environnement de capteurs, de systèmes de supervision d'énergie et d'objets RFID sur le Web. Description du Web des Objets

Vers une explosion du marché des objets connectés Ils prennent l’apparence d’une montre, d’un réveil ou bien d’un bracelet : les objets connectés prennent une place croissante dans notre vie quotidienne. Lorsque Medhi 36 ans se balade dans Paris, il ne se passe pas plus de 5 minutes sans qu’il consulte son téléphone portable. Medhi se dit très "connecté", tout comme ses gadgets. On ne pourra bientôt plus acheter un réfrigérateur qui ne se connecte pas à Internet Tout ne sera que technologie au point que le terme "objet connecté" disparaîtra, puisqu’il deviendra la norme. Selon une étude de l’International Data Corporation, les objets connectés ont vu leurs ventes exploser en 2016, avec une croissance de 25%, soit plus de 102 millions d'exemplaires vendus.

L’INTERNET DES OBJETS «L’Internet des objets» Aujourd’hui, c’est déjà demain La vie quotidienne de millions de personnes a été bouleversée par l’Internet, qui nous relie les uns aux autres, indépendamment des distances et des fuseaux horaires. Aujourd’hui, selon un rapport récemment publié par l’UIT, nous sommes à la veille d’une nouvelle révolution: au cours des vingt prochaines années, le nombre d’internautes, pourtant en pleine augmentation, sera vraisemblablement infime par rapport à la multitude d’objets inanimés qui pourront communiquer les uns avec les autres par voie électronique. Par exemple, les réfrigérateurs pourront échanger des informations avec les rayonnages des supermarchés, les machines à laver pourront faire de même avec les vêtements — et même les vêtements que vous portez pourront «parler» à d’autres objets qui vous entourent. Cette notion de connexion entre monde réel et monde virtuel de l’Internet est appelée «l’Internet des objets». Les technologies en vedette

Insolite : iPotty, et l'iPad s'invite sur le pot ! - iPad mini, iPad Retina Insolite : iPotty, et l'iPad s'invite sur le pot ! Par grobubu le jeudi 10 janvier 2013, 11:50 - Accessoires iPad - Lien permanent ces-2013 Ce que j'aime au CES c'est que chaque année on découvre des objets toujours plus insolites.Celui que je vous propose aujourd'hui risque bien d'être difficile à battre, mais je compte sur les fabricants pour nous surprendre encore. Qui parmi vous n'a jamais emmené l'iPad avec lui aux toilettes ? Un fabricant s'est donc penché sur l'épineuse question et a décidé de fabriquer un pot compatible iPad... Il est fort probable que iPotty, c'est son nom, ne plaise pas à tout le monde. Probablement par souci d'hygiène, l'écran de l'iPad est recouvert d'une feuille de plastique évitant les 'projections' mais la tablette reste pleinement fonctionnelle. Voilà peut-être ce qu'il fallait pour que les petits restent enfin assis sur le pot.... source Suivre l'actualité VIPad.fr Vous aimez ?

Arduino Arduino - Exemple d'application permettant de faire clignoter une Led toutes les secondes. Arduino, et son synonyme Genuino[2], est une marque qui couvre des cartes électroniques matériellement libres sur lesquelles se trouve un microcontrôleur (d'architecture Atmel AVR comme l'Atmega328p, et d'architecture ARM comme le Cortex-M3 pour l'Arduino Due). Les schémas de ces cartes électroniques sont publiés en licence libre. Le microcontrôleur peut être programmé pour analyser et produire des signaux électriques, de manière à effectuer des tâches très diverses comme la domotique (le contrôle des appareils domestiques — éclairage, chauffage…), le pilotage d'un robot, de l'informatique embarquée, etc. C'est une plateforme basée sur une interface entrée/sortie simple. Le projet Arduino a reçu un titre honorifique à l'Ars Electronica 2006[3], dans la catégorie Digital Communities. Origine du nom[modifier | modifier le code] Description[modifier | modifier le code] Annexes[modifier | modifier le code]

Notre futur saturé d’applications ne sera pas si rose LE MONDE | • Mis à jour le | Par Le Monde.fr Dan Clay est angoissé par le futur. Les relations humaines passées par le prisme du nombre de « likes » sur Facebook, l’exigence permanente de productivité, la transformation du village global que promettait Internet en une « situation de quasi-monopole à rendre jaloux Andrew Carnegie en personne » le rendent nerveux. L’homme travaille pour une boîte de « consulting créatif ». « Je me suis abandonné. Chaque aspect de sa vie sera géré par des applications, un modèle de vie qui peut, potentiellement, déjà exister en 2016 et que Dan Clay a voulu pousser à l’extrême. Ce futur proche est-il aussi anxiogène que ce que ces prémices technologiques laissent imaginer ? Lire aussi : « La menace totalitaire que fait planer la révolution numérique est bien réelle » Dans le futur, on gagne (plus) d’argent sans rien faire Pas besoin de science-fiction pour louer son appartement ultra-connecté et s’offrir des vacances avec l’argent récolté.

L’Europe veut devenir un moteur de l’Internet des objets L’Internet des objets promet le meilleur comme le pire. Tout dépend de l’usage que l’on en fera. Fort de cet adage, l’Union européenne propose un plan d’action pour profiter au mieux des opportunités économiques et sociales et prévenir les risques pour la vie privée et l’environnement. L’Internet des objets fait rêver et fait peur. L’utilisation de la RFID (Radio frequency identification) pour connecter les objets à Internet et entre eux représente une opportunité économique et sociale, notamment dans le contexte de vieillissement de la population et de changement climatique. Dans son communiqué sur l'Internet des objets, Viviane Reding insiste sur la nécessité de faire évoluer le réseau. 100 à 1.000 fois plus d’objets seront connectés dans les cinq à dix ans, ce qui suppose de multiplier la quantité d’adresses IP. Le plan sera déployé au cours des trois ans à venir et se concrétisera par un rapport de la Commission. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14.

Infographie : Que va-t-il se passer dans le futur ? Que diriez-vous d’un petit voyage dans le futur ? Non, ne sortez pas votre Delorean du garage, puisque notre voyage se fera via une infographie réalisée par la BBC. Le média anglais a en effet compilé différentes prédictions de politiques, de businessmen et surtout de scientifiques pour imaginer le monde de demain. Il y a deux visions, l’une idéale, et l’autre cauchemardesque. Ainsi, dans un monde idéal, nous pourrons acheter des yeux bioniques dès 2020, aller sur Mars en 2060 et sympathiser avec des robots en 2080. Une petite infographie sympathique et intéressante.

Cet article met en avant la volonté de connecter progressivement les objets de la maison et du quotidien tel qu'un réfrigérateur. Cela permettra de simplifier la tâche qu'est de faire les courses (gestion des stocks, commande par internet, ...) by vbogdan Apr 2

Auteur : Benjamin Billot
Date de parution : 10.12.2012 by aldion Mar 26

Related: