background preloader

Veille informationnelle

Veille informationnelle
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. D’après la norme XP X 50-53 de l’AFNOR, la veille informationnelle est une « activité continue en grande partie itérative visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial, etc., pour en anticiper les évolutions ». Une autre définition est donnée par Serge Cacaly, dans le « Dictionnaire de l’information ». Stratégies et acteurs de la veille[modifier | modifier le code] Le principal but de la veille est de mieux cerner son environnement et anticiper ses évolutions et ainsi lutter contre l’infobésité et aider à la prise de décision[1]. Les outils de la veille et la collecte[modifier | modifier le code] Une veille de qualité combine généralement plusieurs outils de veille. La méthode pull : le veilleur va rechercher les informations, en dépouillant la presse par exemple. Analyse et diffusion de l'information[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Related:  Recherche documentaire et veille informationnelle

Glossaire Ces guides par discipline, sujet et cours contiennent des conseils et stratégies de recherche pour mieux trouver et utiliser l'information. Ces guides sont un bon point de départ pour vous aider dans vos recherches de ressources disciplinaires afin, entre autres, de réaliser vos travaux de cours. Consultez-les régulièrement pour découvrir de nouvelles ressources et de nouveaux guides. Les bibliothécaires peuvent créer des guides pour aider vos étudiants à trouver l'information nécessaire pour réaliser leurs travaux. Par exemple, ils peuvent proposer des bases de données spécifiques, des périodiques, des publications savantes et autres ressources pertinentes à votre discipline ou cours. Ces guides sont créés avec À La Carte, un logiciel à code source libre créé par les bibliothèques d'Oregon State University.

Etapes veille infor Veille informationnelle — Documentation (CDI) Veille informationnelle et outils du Web 2.0 Intervention de Brigitte Mulat, Académie de Besançon Brigitte Mulat présente, au travers de cette intervention, ce qui est le reflet d’une pratique professionnelle « multitâches » nécessitant une mise à jour constante des connaissances mais dont la veille n’est pas l’élément central. Son intérêt s’est porté sur certains outils du Web 2.0 pour trois fonctionnalités essentielles : la personnalisation des interfaces, le partage du travail et la facilité d’utilisation. Elle précise que la démarche de veille doit prendre en compte trois éléments : l'analyse des besoins, la prise en compte des conditions de travail, le choix des outils en fonction de ses besoins et de ses conditions de travail. Elle expose les caractéristiques des outils Web 2.0 puis nous présente une sélection de ces outils pour la veille et le traitement de l’information. Qu'est-ce que la veille ? Des pratiques ...à la veille scientifique et technologique Pratiques de veille

Netvibes pour les nuls Je parle d’abonnement aux blogs tous les jours, ici, mais j’oublie que les lecteurs de mes autres blogs ne sont pas tous geeks… Bien au contraire. Je vais donc faire un billet de présentation de Netvibes. Ceux qui connaissent, vous pouvez tourner le dos. Qu’est-ce qu’un abonnement ? A côté des blogs, un petit fichier, appelé « flux RSS » (souvent à tort, d’ailleurs, puisqu’il peut s’agir un « flux ATOM » mais on s’en fout) est généré. Voir la première illustration. Cliquez sur les illustrations pour les agrandir. Créer un compte Netvibes Cliquez ensuite sur « Devenez Basic ». Je vais saisir « blogs politiques ». Choisissez une illustration au hasard et cliquer sur le machin vert pour obtenir un nouveau bel écran avec un gros pavé vert « Suivant » dont au sujet duquel j’ai la flemme de faire une copie d’écran. Vous cliquez sur « inscription » en haut à droite. Là vous validez, vous cochez, vous revalidez… Le machin vous envoie un mail. Le machin a déjà sélectionné un contenu. Tiens ! Voila…

LA VEILLE INFORMATIONELLE EN ENTREPRISE | GESTIO NOVE Consultants La prise de décision La complexité de la plupart des décisions en gestion devient de plus en plus grande, parce que l’environnement organisationnel change de plus en plus vite, mondialisation des marchés, réseautage, fluidité de l’information, crise économique à répétition, les méthodes de prise de décision qui ont servi à ce jour méritent d’être revues et corrigées. Christian Morel, dans son livre, Les décisions absurdes, Sociologie des erreurs radicales et persistantes, énonçait que «les individus prennent parfois collectivement des décisions singulières, ils agissent avec constance dans le sens totalement contraire au but recherché. Parmi les facteurs qui rendent la décision difficile, la méconnaissance des options arrive en premier lieu surtout au plan des avantages (points forts) et des désavantages (points négatifs) de chacune des options. Les étapes du processus L’utilité de la veille informationnelle Mais aussi, veiller pour être au courant c’est ma motivation première. Etudoc

Netvibes Définitions Les Cahiers pédagogiques

Related: