background preloader

Dr CAC - Le PIB, c'est quoi ?

Dr CAC - Le PIB, c'est quoi ?
Related:  T2C5 - La mesure de la production et ses limitesECO

Au-delà du PIB Vidéo : Ce n'est pas nouveau, le calcul du produit intérieur brut (PIB) est mis en cause parce qu'il comptabilise les activités qui occasionnent des destructions comme des productions. De plus en plus d'économistes et de politiques en ont pris conscience. Institutions Un compromis pour les données PNR Les données PNR, de l'anglais "Passenger Name Record, sont les informations sur les voyageurs. Arts et Culture L'éducation et la culture en Europe Les grandes crises que traversent le monde et l'Europe réclament une capacité de prendre de la distance et de réfléchir aux situations auxquelles nous sommes confrontés. International Quels sont les pays d'origine sûrs ? Le Parlement européen et la Commission négocient une liste de "pays d'origine sûrs".

PIB : seule mesure du progrès ? Croissance & PIB Le 5 octobre, l’Insee a relevé ses prévisions de croissance pour 2017. Le PIB français grimperait de 1,8%, au lieu des 1,6% initialement prévus. B1/ C’est quoi le PIB ? « Le PIB est un indicateur économique qui mesure la quantité de richesses produites dans un pays sur une période donnée. » Comment est-il calculé ? A/ Pour chaque bien ou service produit sur le territoire, on calcule sa valeur ajoutée : Valeur ajoutée = production – consommation intermédiaire Production : Valeur de ce qui a été produit Consommation intermédiaire : Valeur de ce qui a été utilisé pour le produire Ex : Un boulanger a utilisé 0,30 € de farine et 0,10 € d’électricité pour produire sa baguette à 1 €, donc : VA = 1 €- (0,30 € + 0,10 €) = 0,60 €. B/ On fait la somme de TOUTES les valeurs ajoutées sur le territoire. On tient également compte de la production de l’État (santé, police, allocations familiales…), en ajoutant ce qu’elles coûtent (puisqu’il n’y a pas de prix de vente) Attention ! - Hein ?! Heu?

Vive la croissance! | Classe éco La croissance économique n'a pas la cote. Pour qui suit l'actualité, il ne se passe pas de semaine sans tomber sur un article ou un intervenant, en général issu d'un pays prospère, présentant négativement la croissance du PIB; celle-ci serait une "drogue", une addiction dont nous devrions nous guérir pour enfin vivre heureux (un avatar récent de ce genre ici). Vous avez probablement entendu parler du mouvement de la "décroissance" à moins d'avoir vécu dans une cave pendant les 10 dernières années (auquel cas, vous l'avez expérimentée directement). En face de cela, il n'y a rien. C'est regrettable. La principale critique que l'on peut adresser au PIB est de mal mesurer le bien-être. Quand on sait ce que le PIB et sa croissance mesurent et ne mesurent pas, on peut noter que le PIB, s'il ne constitue pas le bien-être, est une des composantes de celui-ci. L'une des critiques les plus fréquemment adressées à la croissance du PIB comme indicateur de bien-être est le paradoxe d'Easterlin.

10 indicateurs pour compléter le PIB Aujourd’hui, il y a consensus pour affirmer que le PIB est un indicateur insuffisant pour évaluer le progrès des sociétés. Mesurer le développement d’un pays requiert de s’intéresser à un plus grand nombre de dimensions tant économiques que sociales ou environnementales. Pourtant, si le constat est largement partagé, aucune alternative sérieuse à cet indicateur ne s’est imposée au plan international, malgré de nombreuses tentatives. France Stratégie et le CESE ont engagé une démarche conjointe de concertation pour proposer une liste d’indicateurs. Cette concertation a pris plusieurs formes : une consultation en ligne ouverte à tous (5 000 répondants) ;une enquête BVA via un panel représentatif de la population ;des ateliers avec des panels citoyens pour aider au choix entre les indicateurs ;des échanges avec les parlementaires et les collectivités territoriales.

Animeco Informations pédagogiques pour la seconde Seconde 12 thèmes pour l'enseignement économique et sociale en classe de seconde. Le projet a été réalisé par la société Boutet et Terver Applications avec le soutien du ministère de l'éducation et a obtenu le label "RIP" (reconnu d'intérêt pédagogique). Les deux auteurs sont des professeurs agrégés de Sciences économiques et sociales : Joachim Dornbush et Isabelle Gautier. Chaque animation est composée de plusieurs séquences qui peuvent être étudiées séparément. Chapitre 1 : Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs ? La notion de pouvoir d'achat Pouvoir d'achat et consommation Un TD : le pouvoir d'achat Un TD : pouvoir d'achat et consommation L'élaticité-prix Chapitre 2 : La consommation : un marqueur social ? Les choix de consommation Un TD : les choix de consommation II. Chapitre 3 : Qui produit des richesses ? Les organisations productives Chapitre 4 : Comment produire et combien produire ? La productivité III. IV. V.

Bhoutan : au pays du Bonheur national brut Lancé en 1972, le "nouveau paradigme" s’appuie sur quatre piliers : la protection de l’environnement, la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise, la bonne gouvernance et le développement économique responsable et durable. Aujourd’hui, le BNB irrigue toute la vie du pays, entraînant de profonds bouleversements dans l’agriculture (objectif : 100% biologique en 2020), l’éducation nationale, où l’on prépare les élèves à devenir des "ambassadeurs du changement", la gestion des ressources naturelles (réglementation stricte de l’abattage des arbres et de l’exploitation minière), la santé - gratuite pour tous -, le tourisme - haut de gamme -, ou le commerce (non adhésion à l’Organisation mondiale du commerce). Le film raconte le développement du BNB à travers le témoignage de hauts responsables mais aussi d’acteurs de terrain, habités par une vision du bonheur et du bien commun qui a fait l’objet d’un rapport très remarqué aux Nations unies. Comment s’est passé le tournage ?

La croissance patine La richesse produite dans l'Hexagone a stagné au 2e trimestre. Et peu de signes laissent entrevoir un retournement de situation. Déception. Le 0 % de croissance enregistré au 2e trimestre 2015 a fait l'effet d'une douche froide. Il n'empêche : cette performance reste très faible, alors que les conditions pour que la machine reparte sont réunies avec un prix du pétrole exceptionnellement faible, des taux d'intérêt historiquement bas et un euro qui ne vaut plus que 1,1 dollar. Pas de quoi se réjouir non plus du côté des entreprises : l'investissement augmente certes un peu (+ 0,2 %), mais sa progression est nettement moins soutenue qu'au 1er trimestre (+ 0,6 %). Petit mieux sur l'intérim Sur le terrain de l'emploi en revanche, les nouvelles ont été meilleures qu'attendu avec une hausse de 27 000 postes dans le secteur privé au 2e trimestre, soit + 0,2 %. Sandrine Foulon Alternatives Economiques n° 349 - septembre 2015

35H, devrons-nous travailler plus ? - Vidéo 3168. C’est le nombre d’heures travaillées annuellement par un Français en 1870. Ce chiffre a été divisé par deux depuis ! Tous les pays industrialisés ont connu cette tendance. De son côté, la loi est allée dans le sens des aspirations des salariés, en imposant progressivement d’utiliser une partie de ces gains de productivité pour réduire la durée du travail. Mais travaillons-nous trop peu ? Certains le pensent. D’autres s’opposent à un relèvement de la durée du travail. La première s’appuie sur le fait que si une entreprise réduit le temps de travail d’un salarié, elle supprime ses dernières heures travaillées, celles où il est le moins efficace. La deuxième manière de faire des gains de productivité, c’est qu’à la suite de ces changements, l’entreprise puisse se réorganiser pour améliorer sa façon de travailler. Et demain, quel sera notre temps de travail ?

Votre Indicateur Du Vivre Mieux Plus de 60 000 utilisateurs de l’indicateur du vivre mieux dans le monde ont partagé leur avis sur ce qui rend la vie meilleure. Explorez la carte interactive et découvrez quels thèmes liés au bien-être sont les mieux notés et dans quels pays. Bien sûr, cela représente seulement une petite partie de la population mondiale – alors partagez vous aussi votre avis sur ce qui serait une vie meilleure et ainsi aidez nous à atteindre (ou dépasser) les 100 000 utilisateurs d’ici la fin de l’année ? Téléchargez les données d’utilisateurs Visitez l'indicateur du vivre mieux Que montre cette carte? La carte interactive ci-dessus montre les informations relatives aux utilisateurs ainsi que leurs préférences en termes de bien-être selon les pays ou les territoires, celles-ci étant représentées par un point coloré sur la carte. D’où viennent ces réponses? Depuis le lancement de l’Indicateur du vivre mieux en 2011, les visiteurs du site ont été encouragés à créer et à partager leurs Indicateurs.

Related: