background preloader

Pirates du cerveau : des pensées à portée de casque

Pirates du cerveau : des pensées à portée de casque
Des électrodes fichées sur un bonnet et vous voilà pilote d'un vaisseau spatial de jeu vidéo. Mais aussi victime potentielle d'un piratage cérébral. A moins que cette technologie ne serve à traiter votre dépression... LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Yves Eudes - Genève, envoyé spécial Pour jouer au jeu vidéo Space Race ("course spatiale"), pas besoin de clavier, de joystick ni de capteur de mouvement. Plus les neurones travaillent, c'est-à-dire plus ils échangent d'informations, moins ils émettent d'ondes cérébrales alpha, un signal inhibant émis lors des phases de repos, très facile à capter avec un casque électroencéphalographe (EEG) standard. Au début, rien ne se passe, mais, peu à peu, le joueur parvient à s'abstraire de son environnement réel et à s'imaginer aux commandes d'un engin volant à grande vitesse. On peut aussi inverser les paramètres. Les scientifiques ne sont pas les seuls à s'intéresser aux ondes cérébrales.

En 2045, l'être humain ne sera plus "l'espèce dominante" Des scientifiques se méfient des progrès de l'intelligence artificielle. Représentent-ils un danger pour l'homme ? Sommes-nous trop enclins à les intégrer à notre quotidien ? "Il n'existe à ce jour aucune règlementation quant au degré d'intelligence et aux facultés de communication que peut posséder une machine. Si cela continue, jetez un œil à la tendance exponentielle. Nous atteindrons la singularité technologique à la date prévue par la plupart des experts. Voici les mots de Louis Del Monte, physicien, entrepreneur et auteur de "La Révolution de l'Intelligence Artificielle". "Les robots nous verrons comme une espèce dangereuse et imprévisible." La date de cet évènement est estimée à 2040, bien que Louis Del Monte prédise que cela pourrait arriver en 2045. "Il ne s'agira pas du scénario de Terminator ou d'une guerre, précise Louis. "D'ici la fin du siècle, a-t-il poursuivi, la majorité des êtres humains seront des cyborgs (mi humain mi machine).

Prospective : Comment travaillerons-nous dans vingt, trente, quarante ans ? Si vous êtes quadra ou quinqua, "ne tournez pas la page" ! Cet article est aussi fait pour vous ! Si les prévisions qui vont suivrent parlent du quotidien d'un travailleur (occidental) en 2053, il va sans dire que bien des évolutions seront déja là dans vingt ans voire moins. Bien entendu, cela fait des décennies que l'on nous prédit tout et son contraire pour l'avenir. Des usines 100% robotisées Il n'en reste pas moins que le travail de prospective auquel se sont livrés syndicalistes ou patrons à l'occasion du quarantième anniversaire de l'Agence Nationale pour l'amélioration des conditions de travail sont relativement crédibles, car pragmatiques. Aller au bureau ? Plus de hiérarchie dans l'entreprise Syndicalistes et patrons se prennent à imaginer (rêver ?) espéran L'espérance de vie aura atteint son apogée, il faut espérer, de plus en plus, en bonne santé, et l'idée de se retirer de la société à une date donnée, pour ne plus créer de richesses, n'aura définitivement plus de sens..

#IoT : 18 chiffres à connaître pour comprendre le potentiel du marché des objets connectés - Maddyness A l’occasion du prochain Maddy Talk qui se tiendra le 9 juin prochain à la Gaité Lyrique (Paris) sur le thème de l’internet des objets, la rédaction de Maddyness s’est intéressée à ce que sera le monde connecté dans les prochaines années. Et sans surprise, la demande d’objets connectés devrait exploser et toucher quasiment tous les secteurs d’activité. Une infographie publiée il y a quelques mois par nos confrères des Echos, révèle les potentialités gigantesques de l’internet des objets (IoT) et de son impact sur notre quotidien et notre société. Entre les opportunités et les risques liés à l’utilisation de ces objets connectés, les camps sont partagés. Seule chose certaine, notre monde de demain sera ultra-connecté et nous devrons apprendre à mieux protéger nos données. Les objets connectés seront partout Avec 50 milliards d’objets connectés d’ici 5 ans, les acteurs du secteur ont de quoi sourire. L’IoT devrait booster de nombreux secteurs en difficulté

La France en 2050 ? Méconnaissable ! Dans moins de 35 ans, les loups repeupleront tout le territoire, il fera aussi chaud à Paris qu’à Marseille, et le vin espagnol se retrouvera dans les vignobles Bordelais. Pure spéculation ? Pas d’après Benoist Simmat, journaliste économique et auteur du livre « Atlas de la France du futur, notre avenir en 72 cartes. » En se basant sur plusieurs études scientifiques, il a dressé un état des lieux de notre avenir, et ça promet… « La moyenne des températures va monter d’au moins 500 kilomètres vers le nord, mettant un terme à la « France des quatre climats » prévient d’emblée Jean-Christophe Victor, expert en géopolitique, dans la préface de cet Atlas. A voir aussi : En images - Paris en 2050 Autrement dit, Lille aura le climat actuel de Paris, Rennes celui de La Rochelle, Poitiers celui de Carcassonne et Bastia celui de Rome. Une montée des eaux d’1 mètre d’ici 2100 La Camargue pourrait alors se retrouver sous les eaux, causant le départ de 10 000 habitants. Le retour des animaux sauvages

Les progrès que nous réserve la France de 2025 Nous autres Français avons une telle capacité d'auto-dénigrement que nous sous-estimons les progrès dont le pays est capable. Heureusement notre pays compte des ressources pour se réformer et résoudre ses problèmes. Les révolutions techniques et sociales que nous réservent les dix prochaines années vont métamoprhoser la France. Brrrr... Dans son rapport «Quelle France dans dix ans ? », publié en juin 2014, l'économiste Jean Pisani-Ferry met tout de suite les choses au point : «Il est possible, en quelques décennies, de passer de l'extrême pauvreté à un statut d'économie avancée ; malheureusement, il est également possible de faire le chemin inverse.» Pas de panique, sauf grave crise financière, les choses devraient bien se passer pour nous. Plus d'ingénieurs, moins de fonctionnaires... Notre pays n'aura pas résolu tous ses problèmes, mais il ira tout de même bien mieux qu'aujourd'hui. Des touristes plus nombreux, plus de travailleurs... Sommaire du dossier : Philippe Eliakim

Quels métiers en 2025 ? - Le Parisien VOTRE ENFANT vient de naître. Après l'arrivée de l'informatique de masse, l'avènement d'un nouveau terrorisme ou le duel à mort entre mondialisation et retour à la nature, quel est son avenir professionnel ? Quel métier exercera-t-il ? Difficile de voir à vingt-cinq ans, c'est-à-dire entre 2025 et 2030, ce que seront les métiers de demain. François Peccoud, le président de l'université de technologie de Compiègne a accepté de nous livrer ses réflexions, en commençant fort logiquement par nous parler du métier d'ingénieur auquel l'UTC forme ses étudiants depuis près d'un quart de siècle.

Ces nouveaux métiers qui vont recruter dans les 10 ans qui viennent Technologies numériques, écologie, vieillissement de la population vont révolutionner le marché du travail. Cela vous dirait de devenir «rudologue» ? Non ? Eh bien, vous avez tort. Car ce métier devrait bientôt être l’un des plus porteurs du marché. Autre secteur porteur dans le domaine l'environnement : l’énergie. La révolution numérique promet, bien sûr, pléthore de créations d'emplois, avec son lot de nouveaux métiers. Ces métiers qui vont éclore d'ici 2025 : Econome de flux Ces ingénieurs réguleront la consommation d’électricité des entreprises, des foyers et des collectivités locales, afin de la rendre la plus économique possible. Nombre de postes en 2013 : 900 Nombre de postes en 2025 : 40.000 Extracteur de données A la fois statisticiens et concepteurs de bases de données, ces informaticiens de haut vol iront chercher, grâce à des algorithmes, les informations utiles aux entreprises. Nombre de postes en 2013 : 100 Nombre de postes en 2025 : 15.000 Rudologue Nombre de postes en 2025 : 5 000

Intelligence artificielle : les 10 chiffres clés L’intelligence artificielle n’en finit plus d’attirer toute l’attention. Qu’il s’agisse des investisseurs, des grands groupes que des médias et du public qui s’inquiètent de ses avancées mal contrôlées, elle se taille une place de premier choix au cœur des débats sur le futur de nos sociétés. Le Motley Fool dresse le portrait de cette technologie révolutionnaire en dix chiffres clés. Des chiffres à prendre avec des pincettes. 5 milliards de dollars C’est le volume que représentera le marché de l’IA à compter de 2020 selon les experts de Markets and Markets. 6 milliards C’est le nombre d’appareils qui pourraient bénéficier de l’IA. Pour le moment, ils se contentent de développer des logiciels qui exécutent des tâches spécifiques de façon intelligente, c’est-à-dire en minimisant l’intervention humaine. 5,4 milliards de dollars C’est le montant des investissements qui pourraient se faire à destination de start-ups de l’IA. L’intelligence artificielle bien vue des cadres à 80% Essor des GPUs

Related: