background preloader

Fiche d'identité de "Maus" de Art Spiegelman

Fiche d'identité de "Maus" de Art Spiegelman
Titre de l’œuvre : MAUS Nature/genre de L’œuvre : Bande-dessinée Artiste : Art Spiegelman Date de création : Parue tout d’abord dans une revue à partir de 1981, Maus est ensuite publié en deux tomes : Mon père saigne l’histoire (1986), Et c’est là que les ennuis ont commencé (1992). Ces deux volumes sont réunis dans une intégrale en 1998. Contexte historique de création : Maus est une histoire familiale puisque l’auteur recueille les souvenirs de son père Vladek, un survivant de l’Holocauste, du génocide des juifs d’Europe centrale. Description de l’œuvre Quel travail d’historien Art Spiegelman a-t-il mené pour écrire Maus ? Comment l’historien recueille un témoignage ? Prendre avec précision un maximum d’informations Pourquoi avoir cette démarche ? Pour être précis en racontant les faits Prendre des notes Pour ne pas oublier Pour ne pas déformer la réalité Respect de la chronologie Pour que le récit soit placé dans la vérité et soit réaliste Trouver d’autres sources Questionner les témoins Related:  cditubandbaerlyne

Le temps s'envole des souris, des hommes Maus est un titre surprenant, jamais plus utilisé dans le texte du livre, le mot ne renvoie à rien d’autre qu’au code graphique (les juifs sont représentés par des souris, les allemands par des chats), mais en le germanisant, en le désignant comme autre [1]. La forme du bestiaire, d’emblée, est donnée comme étrangère, et le statut des animaux comme ambigu à plus d’un titre. En effet, se représenter en animal n’est pas un phénomène limpide et logique, dans une œuvre qui, dès la première ligne, se définit comme vécue. Avant même que l’œil ne se pose sur les souris, il découvre un espace-temps (Rego Park, New York, 1958) et un narrateur (« Je me souviens, c’était l’été, j’avais dix ou onze ans... »). Le cas de Spiegelman n’est pas pour autant isolé : d’autres dessinateurs (en France et après lui Lewis Trondheim ou Gaudelette, par exemple) n’hésitent pas à user de l’auto-représentation zoomorphe. Extrait de Maus, première version, édition française chez Flammarion © Éditions Flammarion

jew rat propaganda Maus II Planche Maus est une biographie familiale puisque l’auteur a recueilli les souvenirs de son père ; survivant de la Shoah Résumé des albums Maus est un récit autobiographique qui alterne deux époques : les années 1980, les années pendant lesquelles Art Spiegelman écrit son livre et les années 1930-1940 avec les témoignages bouleversants du passé de sa famille et la vie personnelle de Vladek, son père. Ayant une grande difficulté à communiquer avec son père, Art Spiegelman entreprend l’écriture de la vie de son père Vladek, juif polonais, déporté à Auschwitz en 1944 avec sa femme, après une vie périlleuse de 1940 à 1944 allant de cachette en cachette pendant l’occupation allemande de la Pologne. Art questionne donc son père sur les conditions de vie de l’avant-guerre, du ghetto et du camp de concentration. Dès septembre 1939, les drapeaux nazis envahissent la Pologne après l’invasion du pays par l’armée allemande. Vladek est un petit représentant en commerce et la famille d’Anja, son épouse, est riche. Malgré toute la ruse dont ils font preuve et les richesses qu‘ils possèdent, la chance tourne en 1944.

Maus II Verso Banksy Art - Artiste engagé Art terroriste anksy, agitateur social ou « art terroriste », est un artiste très engagé. La majorité de ses oeuvres sont frappantes et humoristiques à la fois. Il est pour la liberté, pour la justice, contre la guerre, la famine et tous les fléaux causés par l'homme. Anticapitaliste et pro liberté, il accompagne souvent ses oeuvres de slogans percutants, qui font réfléchir et qui décoiffent. Il adore faire l'utilisation du rat et du singe, qui semblent souvent fortement emprunter des traits humains lorsqu'il les illustre. Banksy aime détonner et pousser la réflexion et il le représente de façon très pertinente dans ses oeuvres. Un an auparavant, soit en 2004, il réalise une quantité importante de faux billets de 10 pounds. Cependant, il y remplace la reine d'Angleterre par Lady Diana et y change le « Bank of England » habituel par un « Banksy of England » significatif et lourd de sens.

Maus II Couverture Exemples d'Installations d'artistes Les mille ombres > Herbert Baglione « L’artiste brésilien Herbert Baglione s’est lancé dans un long projet intitulé 1000 Shadows pour lequel il place des ombres de personnages indéfinis dans des lieux vides ou abandonnés. Venant du … Lire la suite mars 21, 2015 La Mise en Abîme > Romain Crelier « En 2013, l’artiste Romain Crelier a installé son oeuvre « La Mise en Abîme » dans une église suisse qui consiste en un réceptacle aux formes précises et y a … Lire la suite Romain Tardy « the ark » (l’arche) NOTION: IN SITU, INSTALLATION, VIDEOMAPPING L’Arche est une installation éphémère, construite spécifiquement autour des cactus qui bordent l’ Aljibe, au cœur du jardin ethnobotanique d’Oaxaca. février 12, 2014 «Him» Maurizio Cattelan NOTION: INSTALLATION “Hitler incarne l’image de la peur. février 11, 2014 Felix Gonzalez-Torres ~untitled (perfect lovers) février 7, 2014 Cai Guo-Qiang « heritage » NOTION : INSTALLATION 99 répliques d’animaux,eau, sable voir aussi « head on » Cai Guo-Qiang Sandy Skoglund

Maus I Planche Expos « Monumenta » entre 2007-2014, article du Monde.fr Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Emmanuelle Jardonnet Chaque année à Paris, « Monumenta » donne carte blanche à un artiste contemporain pour créer une installation à la mesure des dimensions hors normes de la nef du Grand Palais. Soit un impossible espace de 13 000 m2 et jusqu'à 45 mètres de haut, le tout baigné de lumière, puisqu'il s'agit de l'espace situé sous l'immense verrière du bâtiment. Retour sur ses six éditions et autant de propositions monumentales. 2014 : « L'Etrange cité » d'Ilya et Emilia Kabakov Le couple d'artistes conceptuels russes installé aux Etats-Unis avait été pressenti pour l'édition 2013 de « Monumenta », différée d'un an pour des raisons budgétaires. >> A lire : A la découverte de l'« Etrange Cité » des Kabakov et Dans l'atelier des Kabakov, Monumenta croît, par Philippe Dagen 2012 : Les « Excentrique(s) » de Daniel Buren Lire aussi l'entretien de Daniel Buren : « On a foncé tête baissée » 2011 : Le « Leviathan » d'Anish Kapoor

Related: