background preloader

Comprendre et utiliser les "serious games"

Comprendre et utiliser les "serious games"
Related:  Les JS et les entreprisesSerious Game

Serious games : les premiers retours d'expérience en France - Journal du Net Solutions Air France, BNP Paribas, L'Oréal, Axa... Plusieurs grands groupes français se sont engagés dans des projets visant à exploiter le jeu vidéo au profit de la formation. Le point. Présents depuis une dizaine d'années dans les entreprises et les administrations et universités, les serious games font maintenant partie intégrante de leur arsenal des outils de formation. Et sont au centre d'un véritable marché dont le chiffre d'affaires s'est considérablement développé. Estimé à plus de 40 millions d'euros en 2010, le marché français du serious game recense près d'une centaine d'éditeurs et fournisseurs spécialisés dans leur création et mise en œuvre. Mais, les serious games s'étendent à d'autres domaines plus inattendus, comme le secteur médical. Les serious games se sont depuis ouverts aux entreprises de taille plus modeste Alors qu'ils ont pendant longtemps ciblé les grands comptes, les serious games se sont depuis ouverts aux entreprises de taille plus modeste.

Enercities Published on 06 janv. 2010 Le projet Enercities propose un jeu sérieux – plateforme d’apprentissage pour les jeunes (groupe cible typique: 15-20 ans) pour vivre une expérience liée à l’énergie. L’objectif est de créer et d’étendre des villes virtuelles face à la pollution, aux pénuries d’énergie, aux énergies renouvelables, etc Le développement de ce jeu sérieux est basé sur l’état de l’art des technologies et des idées. Le jeu est entièrement basé sur le Web, la perspective 3D (via Unity3D plug-in) et possède une configuration permettant de jouer sur des ordinateurs à petit budget. Le jeu offre un semi-réalisme de la simulation de jeu avec des styles visuels de type cartoon et une facilité de prise en mains. Êtes-vous prêt à relever le défi de courir votre propre ville virtuelle?

"Les serious games rendent les formations à distance plus attrayantes" Près de 400 DRH et responsables de formation sont attendus au Forum des Serious Games, qui se tient le 5 avril à l'hôtel particulier d’Eurosites Liège, à Paris. "Le marché des formations via les jeux vidéo est en pleine effervescence", se réjouit Damian Nolan, directeur associé de l'éditeur Daesign. Avec plus de 60 jeux à son catalogue, cette start-up rhônalpine est l'un des leaders du secteur. Capital.fr : Depuis deux ans, de nombreux acteurs de la formation lancent leur "serious games". Effet de mode ou tendance de fond ?Damian Nolan : Estimé à 10 millions d'euros en 2010, le marché des "serious games" ne cesse de progresser. Capital.fr : Comment expliquer une telle croissance ? Le jeu Renault Academy pour former les vendeurs Capital.fr : Les jeux vidéo coûtent-ils plus chers qu'une formation classique ? Capital.fr : Peut-on vraiment apprendre en jouant ? Jeu utilisé lors des recrutements chez Alcatel-Lucent Capital.fr : Quelles sont vos perspectives de développement ?

Le jeu vidéo contrôlé par la pensée devient une réalité Le casque de contrôle mental de jeux vidéo est désormais une réalité. Un des pionniers du secteur, la start-up américaine Emotiv, a affirmé cette semaine qu'elle comptait commercialiser ce système dès la fin 2008. Son casque, baptisé EPOC, est doté de 16 électrodes ou capteurs qui sont en contact avec le crâne de l'utilisateur pour mesurer l'activité électrique de son cerveau, selon une technologie d'électroencéphalographie bien rôdée. Un gyroscope est attaché sur le haut d'EPOC pour contrôler les mouvements de la tête. Les capteurs enregistrent aussi les états d'âme et les expressions faciales de l'utilisateur, intégrant toutes ces données dans le logiciel de l'ordinateur qui peut ainsi lire les pensées de la personne, explique à Tan Le, co-fondateur d'Emotiv. " Il y a une corrélation directe entre les pensées du sujet et l'action sur l'écran, ce qui permet de réaliser le vieux fantasme de déplacer les objets avec la seule force de l'esprit ", ajoute-t-il.

D'où viennent-ils ? - Comprendre et utiliser les "serious games" Oui, et depuis longtemps. Depuis les années 1980, certains créateurs de jeux expérimentent des jeux à l'approche sérieuse. L'américain Will Wright, inventeur du jeu "Sim City" a par exemple été l'un des premiers à développer des jeux destinés au grand public combinant à la fois un aspect ludique, mais également éducatif. Considérant que les situations de divertissement constituent des occasions propices à l'apprentissage, certaines entreprises ont aujourd'hui repris à leur compte ce type de jeux, en les transposant dans leurs domaines d'activités. Il faudra attendre le début des années 2000 pour qu'un annonceur, l'armée américaine, utilise le jeu vidéo comme levier de recrutement.

serious game | La gamification : Véritable stratégie d'entreprise Comme nous avons pu le définir, la gamification est un terme générique qui symbolise la fusion de mondes que tout oppose mais qui s'avère aujourd'hui être complémentaire. Le travail et le jeu se rencontrent donc sur un même terrain, mais – plus surprenant – dans la même équipe. Portant les même couleurs, il semble exister plusieurs type de jeux à même de réussir à endosser le maillot du capitaine. Penchons nous sur quelques terminologies nouvelles définissant ces nouveaux types de jeux : Le serious game : Ces jeux sont utilisés lorsque le but souhaité nécessite du sérieux, de la réflexion et/ou un maximum d'attention. Le crowdsourcing : Mettons nous quelques instants dans la peau d'un éditeur sur internet et posons nous la question suivante : Comment créer du contenu facilement et de manière peu contraignante ? En effet, ce terme représente le fait de se servir des internautes pour créer de la valeur en regroupant les ressources et les compétences. L'advergame :

Culture numérique > Jeux informatiques 20052 résultats * Critères applicables seulement aux activités Résultats par page 20 | 40 | 60 26 octobre 2017| Date de mise à jour : 26 octobre 2017 Découvrez au travers du webinaire du 07 novembre à 16h l'outil auteur VTS Editor et ses bonnes pratiques pour proposer à vos apprenants des supports de formations ludiques pour à la fois apprendre et mettre en pratique les connaissances acquises. Suite »»» Pour faciliter la conception de simulateurs et de Serious Games en un temps record, Serious Factory met sur le marché du Digital Learning la version 3.0 de son logiciel auteur VTS Editor. Suite »»» 25 octobre 2017| Date de mise à jour : 25 octobre 2017 En 1957, les soviétiques lançaient Spoutnik, le premier satellite humain dans l'espace. Suite »»» Depuis des millénaires, c'est elle qui nous nourrit. Suite »»» Le cerveau humain est visiblement coupé au milieu, entre la droite et la gauche. Suite »»» Suite »»» Bien manger est l’une de nos principales préoccupations. Suite »»» Suite »»» Suite »»»

Une thèse sur la conception de Serious Games ! Avec le succès grandissant des « Serious Games » pour des thématiques de plus en plus variées, nombreux sont les créateurs à s’interroger sur la manière de créer de tels « jeux vidéo à vocation utilitaire ». Une thèse en informatique vient justement d’être soutenue sur ce sujet à l’Université de Toulouse. Intitulée « Serious Game Design : considérations théoriques et techniques sur la création de jeux vidéo à vocation utilitaire », cette thèse cherche à répondre à une question : comment faciliter la création de Serious Games ? Pour cela, nous nous intéressons aux méthodologies et outils utilisés pour la création de jeux vidéo de divertissement, et nous analysons comment ils peuvent être employés pour faciliter la création de Serious Games. Parmi les nombreux outils étudiés, nous retrouvons des outils « théoriques », qui vont de simples « série d’étapes à suivre » pour créer un Serious Game à des langages schématiques permettant de modéliser une structure ludique. Bonne lecture !

Le .fr rattrape son retard et frôle le million de noms déposés Le .fr peut mieux faire. Huit ans après sa création, l'extension française rencontre un succès relativement limité, même si de nouvelles règles d'enregistrement plus ouvertes commencent à porter leurs fruits. C'est ce qui ressort du premier Observatoire du marché des noms de domaines en France, présenté ce mercredi par l'Association française du nommage Internet (Afnic). Le gestionnaire de l'extension ".fr", en partenariat avec l'Institut national des télécommunications (INT), a compilé plusieurs sources portant principalement sur des données de l'été 2007. En comparaison des autres extensions, notamment nationales, le .fr apparaît en retrait. Encore peu utilisée, l'extension française comble son retard. Chez les professionnels, l'intérêt pour l'extension française est proportionnel à la taille de l'entreprise. En se basant sur la croissance récente du .fr, l'Afnic table sur la poursuite du mouvement de rattrapage de l'extension française.

Quelles différences avec les Advergames ? - Comprendre et utilis Advergames et serious games : même combat ? En apparence, oui. Comme un advergame, un serious game est une opération de communication construite autour d'un jeu vidéo, la plupart du temps en Flash. La plupart du temps, un advergame met également en scène les produits d'une marque dans le jeu. Et pourtant, ces deux types de jeux vidéo restent différents, même si la frontière est parfois floue. Julian Alvarez, docteur en science de l'information et de la communication a consacré une thèse au phénomène des serious games. En proposant en 2007 "Fight for Kisses", un dispositif inspiré des jeux de combat pour la sortie de son rasoir 4 lames traité au titane, Wilkinson propose par exemple un advergame : les qualités du produit ne servent que de prétexte au jeu. En revanche, "Get the Glass", un pastiche du jeu de l'oie réalisé pour la collectivité californienne du lait est bel et bien un serious game.

10 grandes entreprises qui ont adopté les serious games Renault Renault Academy est destiné aux vendeurs en concessions de voitures Renault. Le jeu permet aux concessionnaires de se former à la vente des modèles de la marque. Michelin L’entreprise a créé le jeu Mission Antitrust afin de former de manière ludique ses équipes marketing et vente en matière de droit à la concurrence. Thalès Avec son jeu Moonshield, Thales a voulu travailler son image auprès du grand public et séduire de nouveaux talents, issus de la génération Y. BNP Paribas La banque a mis en place un jeu sérieux pour apprendre à ses managers à mener un entretien annuel d’évaluation. L’oréal Le géant des cosmétiques français a créé un jeu pédagogique disponible sur Internet et destiné aux étudiants. Ibm Innov8 CityOne est un serious game développé par IBM pour sensibiliser les joueurs aux enjeux du développement de « villes intelligentes » ou smartplanet, fer de lance de l’entreprise. Sncf Air france Axa Orange

Related:  Serious Game