background preloader

Comprendre et utiliser les "serious games" sur Journal du Net

Comprendre et utiliser les "serious games" sur Journal du Net

Enercities Published on 06 janv. 2010 Le projet Enercities propose un jeu sérieux – plateforme d’apprentissage pour les jeunes (groupe cible typique: 15-20 ans) pour vivre une expérience liée à l’énergie. L’objectif est de créer et d’étendre des villes virtuelles face à la pollution, aux pénuries d’énergie, aux énergies renouvelables, etc Le développement de ce jeu sérieux est basé sur l’état de l’art des technologies et des idées. Le jeu est entièrement basé sur le Web, la perspective 3D (via Unity3D plug-in) et possède une configuration permettant de jouer sur des ordinateurs à petit budget. Êtes-vous prêt à relever le défi de courir votre propre ville virtuelle?

Le jeu vidéo contrôlé par la pensée devient une réalité Le casque de contrôle mental de jeux vidéo est désormais une réalité. Un des pionniers du secteur, la start-up américaine Emotiv, a affirmé cette semaine qu'elle comptait commercialiser ce système dès la fin 2008. Son casque, baptisé EPOC, est doté de 16 électrodes ou capteurs qui sont en contact avec le crâne de l'utilisateur pour mesurer l'activité électrique de son cerveau, selon une technologie d'électroencéphalographie bien rôdée. Les capteurs enregistrent aussi les états d'âme et les expressions faciales de l'utilisateur, intégrant toutes ces données dans le logiciel de l'ordinateur qui peut ainsi lire les pensées de la personne, explique à Tan Le, co-fondateur d'Emotiv. " Il y a une corrélation directe entre les pensées du sujet et l'action sur l'écran, ce qui permet de réaliser le vieux fantasme de déplacer les objets avec la seule force de l'esprit ", ajoute-t-il. La police pourrait lire dans les pensées

D'où viennent-ils ? - Comprendre et utiliser les "serious games" Oui, et depuis longtemps. Depuis les années 1980, certains créateurs de jeux expérimentent des jeux à l'approche sérieuse. L'américain Will Wright, inventeur du jeu "Sim City" a par exemple été l'un des premiers à développer des jeux destinés au grand public combinant à la fois un aspect ludique, mais également éducatif. Dans "Sim City", le joueur s'installe dans le fauteuil de maire d'une ville imaginaire et doit gérer son développement. Dans les années 90, la démocratisation de l'informatique personnelle fait également émerger un nouveau type de jeux, dits "ludo-éducatifs", destinés aux enfants. Considérant que les situations de divertissement constituent des occasions propices à l'apprentissage, certaines entreprises ont aujourd'hui repris à leur compte ce type de jeux, en les transposant dans leurs domaines d'activités. Il faudra attendre le début des années 2000 pour qu'un annonceur, l'armée américaine, utilise le jeu vidéo comme levier de recrutement.

"Plan social", le jeu provocateur qui cartonne - Mode(s) d'emploi, tendances, conseils et actus sur le monde du travail Plan social, « le jeu préféré des grands patrons » est un jeu de cartes politiquement incorrect. Le but ? Se débarrasser de toutes ses cartes en licenciant ses employés et finir par délocaliser en Chine pour remporter la partie. Un buzz énorme a suivi, une double page dans Aujourd’hui en France hier, des articles et reportages dans tous les médias, même la presse étrangère s’y intéresse. Alors peut-on vraiment s’amuser en jouant à faire un plan social ? Un jeu de cartes où il faut virer tous ses salariés qui sort alors que le chômage est au plus haut, c’est un peu de la provocation ? Est-ce qu’on peut vraiment rire de tout ? Comment expliquer le succès du jeu ? Le jeu est en rupture de stock quand sera-t-il à nouveau disponible ? Est-ce qu’on peut imaginer à l’avenir un jeu de cartes dont le principe serait d’embaucher un maximum de personnes avec des points en plus quand on recrute un senior, un jeune sans diplôme ou un handicapé ?

Culture numérique > Jeux informatiques 20052 résultats * Critères applicables seulement aux activités Résultats par page 20 | 40 | 60 26 octobre 2017| Date de mise à jour : 26 octobre 2017 Découvrez au travers du webinaire du 07 novembre à 16h l'outil auteur VTS Editor et ses bonnes pratiques pour proposer à vos apprenants des supports de formations ludiques pour à la fois apprendre et mettre en pratique les connaissances acquises. Suite »»» Pour faciliter la conception de simulateurs et de Serious Games en un temps record, Serious Factory met sur le marché du Digital Learning la version 3.0 de son logiciel auteur VTS Editor. Suite »»» 25 octobre 2017| Date de mise à jour : 25 octobre 2017 En 1957, les soviétiques lançaient Spoutnik, le premier satellite humain dans l'espace. Suite »»» Depuis des millénaires, c'est elle qui nous nourrit. Suite »»» Le cerveau humain est visiblement coupé au milieu, entre la droite et la gauche. Suite »»» Suite »»» Bien manger est l’une de nos principales préoccupations. Suite »»» Suite »»» Suite »»»

Le .fr rattrape son retard et frôle le million de noms déposés Le .fr peut mieux faire. Huit ans après sa création, l'extension française rencontre un succès relativement limité, même si de nouvelles règles d'enregistrement plus ouvertes commencent à porter leurs fruits. C'est ce qui ressort du premier Observatoire du marché des noms de domaines en France, présenté ce mercredi par l'Association française du nommage Internet (Afnic). En comparaison des autres extensions, notamment nationales, le .fr apparaît en retrait. Encore peu utilisée, l'extension française comble son retard. Chez les professionnels, l'intérêt pour l'extension française est proportionnel à la taille de l'entreprise. En se basant sur la croissance récente du .fr, l'Afnic table sur la poursuite du mouvement de rattrapage de l'extension française.

Quelles différences avec les Advergames ? - Comprendre et utilis Advergames et serious games : même combat ? En apparence, oui. Comme un advergame, un serious game est une opération de communication construite autour d'un jeu vidéo, la plupart du temps en Flash. La plupart du temps, un advergame met également en scène les produits d'une marque dans le jeu. Julian Alvarez, docteur en science de l'information et de la communication a consacré une thèse au phénomène des serious games. En proposant en 2007 "Fight for Kisses", un dispositif inspiré des jeux de combat pour la sortie de son rasoir 4 lames traité au titane, Wilkinson propose par exemple un advergame : les qualités du produit ne servent que de prétexte au jeu. En revanche, "Get the Glass", un pastiche du jeu de l'oie réalisé pour la collectivité californienne du lait est bel et bien un serious game.

Jeux sérieux - Etat des lieux sur les jeux sérieux Les jeux sérieux en classe De plus en plus, des enseignants utilisent les jeux vidéo pour construire leurs cours en suivant leur intuition professionnelle, les avancées de la recherche en sciences de l'éducation et l'évolution de l'offre proposée par les entreprises du secteur. Les jeux sérieux, catégorie de jeux vidéo développés notamment pour atteindre des buts pédagogiques, comptent aujourd'hui parmi les productions de qualité qui distinguent la France à l'échelle mondiale et permettent aux acteurs du système éducatif de profiter de ressources compatibles avec leurs objectifs ou bien de participer à leur développement. Dans les académies En 2008-2009, l'académie de Créteil a lancé un concours de création de jeux vidéo complété en 2010-2011 par un programme d'expérimentation de jeux vidéo en classe, par un programme de recherche européen et par des projets de développement de prototypes. Les premières conclusions

Le point sur les jeux sérieux Jeux sérieux, jeux utiles, ces objets se font, bon gré mal gré, une place dans la grande famille des outils éducatifs et de formation. Certes, leur usage est largement plus répandu en Amérique du Nord qu'en Europe. C'est donc aux Etats-Unis qu'Alexandre Roberge, notre rédacteur expert ès jeux sérieux, a découvert le penseur le plus avancé en matière d'intégration des jeux dans les cursus scolaires. En France, on parle beaucoup, et très bien, des jeux sérieux dans les universités. Mais comment assurer l'articulation entre la recherche universitaire et les usages effectifs dans les classes ? En revanche, la formation professionnelle s'est résolument emparée des jeux sérieux, à la grande satisfaction des travailleurs européens. D'après les spécialistes, en jouant nous avons l'impression d'être responsable de ce qui arrive dans le jeu. Thot Cursus cette semaine vous invite à faire le point sur les plus récentes utilisations des jeux sérieux. Et le documentaire devint jeu 27 avril 2011

OpenID Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}. OpenID est un système d’authentification décentralisé qui permet l’authentification unique, ainsi que le partage d’attributs. Il permet à un utilisateur de s’authentifier auprès de plusieurs sites (devant prendre en charge cette technologie) sans avoir à retenir un identifiant pour chacun d’eux mais en utilisant à chaque fois un unique identifiant OpenID. Adoption[modifier | modifier le code] De nombreux sites ont adopté OpenID, soit comme simples services, soit comme fournisseurs d’identité (voir listes plus loin dans cet article). Le , Yahoo a officiellement annoncé l’adoption de ce standard, pour ses 248 millions de comptes.

Combien ça coûte ? - Comprendre et utiliser les "serious games" Tout dépend du projet à réaliser et du budget de l'annonceur. Aux Etats-Unis, le coût de la réalisation d'une démonstration de serious game (version d'essai réalisée avant la validation de l'annonceur) avoisine en général les 200 000 dollars. La réalisation d'un jeu complet coûte plutôt un million de dollars. En France, où le phénomène est encore peu développé et les budget des annonceurs pour ce type de dispositifs plus restreints, les tarifs d'une version de démonstration tournent davantage autour de 10 000 à 15 000 euros. Même s'il s'agit d'un investissement lourd, "ces sommes ne sont pas aberrantes au regard de certains budgets de communication", rappelle Olivier Lombart, qui souligne qu'un serious game "doit forcément être de qualité et ne supporte pas l'à peu près", qui peut vite se révéler décrédibilisant pour la marque. Un serious game dispose en outre de nombreux avantages par rapport à un simple site de marque.

Related: