background preloader

Les sociétés coloniales

Les sociétés coloniales

La conquête de l'Algérie Contexte historique La conquête de l'Algérie En juin 1830, la prise d'Alger décidée par Charles X est une opération de prestige conduite à des fins de politique intérieure. Héritant de cette encombrante conquête, Louis-Philippe hésite entre l'évacuation des troupes (demandée par l'Angleterre et les libéraux) et leur maintien (souhaitée par une opinion publique patriotique). L'annexion de l'Algérie est finalement proclamée en 1834. La conquête du territoire commence. Analyse des images La gloire et l'épaulette Pour le musée de Versailles, Louis-Philippe passe commande à Horace Vernet de nombreuses toiles destinées à illustrer les principales victoires de la campagne algérienne. Ces peintures suivent les règles habituelles de la représentation des batailles : tableaux pleins de bruit et de fureur, juxtaposition dense de figures, de scènes, parfois noyées dans la fumée, enchevêtrements d'armes, de combattants et de chevaux. Interprétation

fiche_pedagogique.pdf La violence coloniale. Enjeux d’une description et choix d’écriture 1Qu’attend-on d’une description en général et d’une description de la violence en particulier ? Qu’elle nous la donne à voir, à ressentir ? Ou alors qu’elle nous en éloigne, nous en dégoûte peut-être ? Peut-elle, au-delà, nous apprendre quelque chose et établir qu’il y a là, dans la violence telle qu’elle est décrite, quelque chose à comprendre ? À ces quelques questions liminaires, parmi d’autres qui habitent certainement l’ensemble de ce numéro spécial, on doit aussi ajouter le trouble qui naît du spectacle de la violence, malgré la distance des sources et malgré le filet de l’écriture. Ce spectacle interroge ceux qui le regardent : pourquoi lisez-vous ? 2La question de l’indécence et du voyeurisme éventuels d’une description se mêle à une réflexion sur les buts et les effets. 3Aucune de ces questions n’est propre à une discipline des sciences humaines et sociales. 5Consciente de la dimension très personnelle de cette analyse, je ne la masquerai pas derrière un discours globalisant.

"Tintin au Congo" ou la mission civilisatrice de la colonisation. Hergé dessine et écrit "Tintin au Congo" en 1930 et 1931. Il s'agit du second album des aventures du reporter. L'idée en revient à l'abbé Norbert Wallez, directeur du quotidien Le vingtième siècle où Hergé (alias Georges Remi) est embauché en 1925. Couverture de l'album (version 1946). La colonisation du Congo fut tout à fait particulière, une des plus sauvages et des plus singulières du continent. Ce dernier entend bien exploiter au mieux les richesses de son nouveau bien, notamment l'ivoire, puis le caoutchouc. Cette exploitation forcenée de la colonie est enfin dénoncée par des enquêtes courageuses menées par des Britanniques. Voilà pour le cadre territorial et historique dans lequel se déroule Tintin au Congo. Couverture de Tintin au Congo dans l'édition des presses du Vingtième siècle. Hergé déclarera ainsi à propos de l'album : « Pour le Congo tout comme pour Tintin au pays des Soviets, il se fait que j’étais nourri des préjugés du milieu dans lequel je vivais… C’était en 1930. P.

Related: