background preloader

Cover page - Symbaloo EDU France

Cover page - Symbaloo EDU France
Related:  e-learning / formation et numérique

La pédagogie inversée: qu'est-ce? | Opinions En bref, la pédagogie inversée invite les apprenants à voir une partie de la théorie à la maison (souvent l'introduction à la matière), la période en classe qui s'en suit est alors entièrement consacrée au travail pratique, individuel et collectif. Dès lors, l'enseignant n'a plus à expliquer la matière à l'ensemble du groupe : une partie est vue individuellement par chacun des étudiants en dehors des heures de classe, le reste est couvert avec des activités à l'école, par exemple des discussions en grands ou petits groupes, des travaux d'équipe, des exercices divers, etc. La pédagogie inversée tire grandement profit de l'internet. Par exemple, en guise d'introduction à un contenu, au lieu de faire lire un texte en devoir, l'enseignant d'une classe inversée proposera des présentations PowerPoint, des images, des sites web, des extraits sonores et surtout des vidéos, tout cela accessible à la maison. Des avantages Des considérations Évidemment, la pédagogie inversée n'est pas la panacée.

Décalage entre l’école et la société numérique? |  Triplex, le blogue techno de Radio-Canada « Les jeunes qui ont grandi avec les technologies ont de nouvelles attentes sur le plan des environnements d’apprentissage. » Le dernier fascicule du CEFRIO sur les effets des nouvelles technologies sur les jeunes 16-26 ans vient tout juste de sortir, à temps pour la fin prochaine des classes. Qu’y apprend-on? Qu’il y a « un décalage de plus en plus criant entre l’école et la société ». Selon l’enquête, l’ordinateur demeure un outil fortement sous-exploité par les éducateurs. Les ordinateurs sont pourtant omniprésents dans la vie des étudiants du Québec… sauf dans les salles de classe! Par présence des ordinateurs en classe, on entend ici présence dans des « approches pédagogiques qui mettent cet instrument de l’avant en tant que véritable levier à l’acquisition de nouveaux savoirs et savoir-faire plutôt que comme un “super crayon” de 1000 $ ». Le fascicule survole bien les quelques enjeux qui préoccupent ceux qui ont à coeur de faire entrer l’éducation dans le 21e siècle. Coup de barre

Le numérique ? Le vocabulaire de A à Z ! | C-pour.ca L’écoute de cette vidéo m’a fait réaliser tout le vocabulaire que j’ai appris dans les dernières années. Lorsqu’on parle d’économie numérique, qu’est-ce que c’est exactement? On affirme même qu’elle représente la 3e révolution industrielle. Celle-ci a été rendue possible grâce aux progrès des TIC (technologie de l’information et des communications) mais tout reste à faire, tout reste à découvrir. Pour ma part, je préfère utiliser le terme « numérique » plus inclusif et collaboratif que « TIC ». Communautés : « Groupe de personnes qui partagent quelque chose, plutôt dans la sphère digitale : des individus dispersés aux quatre coins du monde peuvent désormais se connecter et agir de concert. » (1) Coworking : « Le coworking, travail coopératif ou encore cotravail est un type d’organisation du travail qui regroupe deux notions : un espace de travail partagé, mais aussi un réseau de travailleurs encourageant l’échange et l’ouverture. D.I.Y. Sources : (2) Wikipédia J'aime : J'aime chargement…

Les fondements de la littératie numérique Introduction De nos jours, on dit souvent que les jeunes sont « les enfants du numérique » en raison de leur apparente facilité à utiliser tous les outils technologies. On le comprend aisément : les jeunes Canadiens vivent dans un monde interactif, une culture numérique « sur demande » où ils ont accès aux médias à toute heure et en tout lieu, à volonté. Mais cet enthousiasme pourrait engendrer un problème de taille : les jeunes se lancent volontiers dans l’exploration des nouvelles technologies et d’Internet, ils acquièrent rapidement de nouvelles compétences et deviennent plus érudits que leurs ainés en ce domaine; toutefois, en l’absence de guides et de conseillers, ils utilisent les technologies de l’information et des communications (TIC) en amateurs. Il faut donc se poser la question suivante : mais qu’est-ce , au juste, que la littératie numérique ? Qu’est-ce que la littératie numérique? Un modèle de littératie numérique Utiliser, comprendre et créer Littératie médiatique :

F@DIO Réseaux sociaux à l’école : mieux vaut éduquer qu’interdire 30 juillet 2015 | 09:58 Les réseaux sociaux font dorénavant partie de la vie, je ne vous apprends rien là. On y associe souvent le concept d’identité numérique, mais on peut aussi parler d’identité « tout court », puisque l’un ne va pas sans l’autre bien souvent, surtout chez les jeunes. Pourtant, la communication sur les réseaux sociaux nécessite toutes sortes d’apprentissages et le milieu scolaire est assurément un terreau idéal pour cela, en plus de pouvoir profiter de ses avantages pour moderniser les techniques d’enseignement. Voici quelques niveaux d’influence de ces réseaux sur le système d’éducation. Des parents branchés Si les jeunes sont branchés, il ne faut pas oublier que bien des parents le sont aussi. À l’inverse, certains ont vécu de mauvaises expériences. De nombreuses écoles (secondaires surtout) et presque toutes les commissions scolaires possèdent aussi leur page Facebook publique pour y diffuser des nouvelles et échanger avec leur communauté. De la cyberintimidation

Perspectives sur l’utilisation des TI en éducation au Québec Depuis plus de 10 ans, le Groupe de travail québécois sur les normes et standards pour l’apprentissage, l’éducation et la formation (GTN-Québec) s’appuie sur les travaux des groupes internationaux d’élaboration des normes et soutient les acteurs du milieu de l’éducation, dans le but de favoriser l’implantation de pratiques exemplaires de description et de production de ressources éducatives interopérables, réutilisables et accessibles à tous. Dans un monde où les technologies de l’information (TI) évoluent rapidement, au point où il est parfois difficile de départager les tendances des modes, le GTN-Québec propose, avec ce document, une réflexion brossant le portrait de l’utilisation des TI au sein du système d’éducation québécois et des enjeux qu’elle soulève[1]. Comment les TI peuvent-elles supporter, voire modifier au moins en partie, les pratiques pédagogiques des formateurs? Quelles sont les conditions d’une utilisation optimale des TI en contexte pédagogique? Le contexte Les données

Pas cinq mais dix compétences à maîtriser pour être numériques d’ici 2020 ! Je rebondis ici sur un billet paru sur le blogue de l’ami Philippe Martin où il cite un jeune de chez Google :«Aditya Mahesh est une jeune recrue depuis un an chez Google avec le titre de product marketing manager. Dans un article de TechCrunch il partage son expérience et pointe vers ce qu’il estime les compétences essentielles que toute personne devrait acquérir pour être totalement en phase dans ce nouveau monde numérique qui se met en place.» Je dois avouer que je ne suis guère impressionné par les cinq compétences qu’il juge essentielles et que Philippe a reproduites comme suit : 1- Design: savoir utiliser Photoshop pour créer ou modifier des fichiers graphiques ou des photos, savoir également créer des maquettes et des «wireframe» afin de mieux visualiser vos idées et concepts. 2- Code: sans devenir un codeur pro, au moins acquérir quelques rudiments afin de mieux comprendre les différentes techniques et leurs possibilités. Désolé pour les liens mais ce sont des captures d’images…

Le gadget de la semaine : le post-it numérique - 9 mai 2012 Le post-it vit sa révolution numérique. Les mémos sur des bouts de papier découvrent leur successeur : le "Play" de Native Union, connu pour des accessoires pour iPhone. Ce gadget coloré en forme de bulle de bande dessinée propose d'enregistrer des mini-vidéos, sorte de mémos à regarder sur le petit écran. Un bouton pour enregistrer son message, un pour le lire, un pour l'effacer. Simple et efficace. Dommage que la piètre qualité de la caméra (0,3 Mégapixels) et du micro n'offre pas des souvenirs impérissable, mais ces maigres attributs suffisent pour un usage ludique. Verdict : Ce mini-enregistreur de mini-vidéos est un gadget sympathique qui rénove le principe du post-it, mais reste onéreux. Les plus : - Facile à utiliser- L'autonomie- Pas besoin d'ordinateur Les moins : - Intérêt- Prix "Play" de Native Union, 59,99 euros, livré avec une sangle et une plaque magnétique autocollante.

Les 10 innovations pédagogiques qui vont (peut-être) faire 2016 Pour la 4ème année consécutive, l’université en ligne britannique The Open University publie son étude prospective « Innovating pedagogy », qui présente les innovations dont on parlera cette année dans le domaine de l’éducation. Certaines sont déjà à l’œuvre ici ou là, d’autres sont encore quasi-théoriques, chacune tente à sa façon de faire en sorte que l’élève apprenne mieux, dans de meilleures conditions, de manière plus efficace, plus adaptée au monde moderne, aux technologies et à l’état actuel des sciences. La plupart de ces pistes sont issues de recherches universitaires et destinées à leurs étudiants, mais elles sont appelées à irriguer diversement les réflexions et les pratiques éducatives quel que soit le niveau d’apprentissage. 1L’apprentissage hybride (Crossover learning) Il s’agit, à l’instar de la classe inversée, de transcender les lieux, les différents temps, supports et cadres sociaux de l’apprentissage. 3L’apprentissage fortuit (Incidental learning)

Réinventer l'ingénierie de formation à l'ère du numérique Ingénierie : ensemble de méthodes qui vise à concevoir un produit/service/dispositif d’une façon rationnelle au bénéfice d’un donneur d’ordre et de bénéficiaires. L'ensemble de méthodes de l'ingéniérie de formation est utilisé pour le développement des capacités humaines dans la résolution de problèmes, l’adaptation au poste de travail, l’accomplissement des tâches, l’exercice d’un métier, l’accompagnement dans le déroulement de sa carrière. Sous l’intitulé général « ingénierie de formation », il y a plusieurs déclinaisons repérables. L’ingénierie pédagogique s’intéresse à la relation entre le formateur et l’apprenant. La techno-pédagogie de cette ingénierie fait appel à des métiers qu’il est nécessaire de coordonner. L’ingénierie de formation s’intéresse à un dispositif complet, un parcours d’apprentissage. Stratégie empirique : Les concepteurs de formation travaillent seuls ou en équipe de façon empirique. Illustration : 3112014 - Pixabay

Related: