background preloader

Fab Lab : L’avant-garde de la nouvelle révolution industrielle

Fab Lab : L’avant-garde de la nouvelle révolution industrielle
112 pages, 14 euros Éditeur : FYP Éditions, collection "La fabrique des possibles" ISBN-13 : 978-2916571768 Après l’internet et le numérique qui ont bouleversé la distribution traditionnelle, quelque chose est en train d’arriver qui pourrait révolutionner la conception, l’industrie et la production : ce sont les fab labs. Les fab labs sont des lieux de fabrication numérique ouverts qui regroupent un ensemble de machines à commande numérique. Ils permettent à chacun, quel que soit son niveau de connaissance préalable, de produire rapidement et à la demande presque tous les objets, même de haute technologie. Une véritable immersion dans les lieux de l’industrie de demain ! L’ouvrage s’organise en six chapitres permettant de prendre la mesure de ce que sont les fab labs, leur coût et leur développement, une idées des services et projets proposés ainsi que leur inscription dans un potentiel nouveau paradigme d’innovation. Cet ouvrage fait suite au rapport "Tour d’horizon des Fab labs"

Les fab labs en route vers le Grand Soir Le Parti communiste français met le nez dans les fab labs. Avec comme une vieille envie de se remuer un peu le logiciel. Et convoque Sabine Blanc pour déminer le terrain de la valeur d'usage du DIY et de ces nouveaux moyens de production. Gonzostory entre quatre murs ambiance Paco Rabanne. Celui de la déco 70's, pas de la fin du monde. Conférence de Sabine Blanc sur les Fab Labs au siège du PCF à Paris, le 2 décembre 2012. - cc Ophelia Noor/Loguy (logo via le site officiel des fablab du MIT) Si le PC vous auditionne aujourd’hui sur les fab labs, c’est d’abord parce que Yann Le Pollotec n’a pas arrêté de nous faire chier. Hier, j’ai passé trois bonnes heures devant une poignée de membres du Parti communiste français, dont quelques cadres, pour leur expliquer en quoi consistait les fab labs, ces espaces collaboratifs de prototypage rapide nés au MIT qui font fantasmer aussi bien à droite qu’à gauche en raison de leurs supposées vertus à répondre aux défis posés par les crises actuelles.

Crypto-parties: des fêtes pour apprendre à protéger ses données du piratage «0x00WE15E7: c'est à ça que ressemble un mot de passe sûr. Chacun sait ça. [...] On nous demande toujours des mots de passe, on nous avertit encore et toujours, au moment où on le tape, lorsque le mot de passe qu'on vient de choisir n'est pas suffisamment sûr, et encore et toujours nous préférons en choisir des faciles.» Comme le rappelle le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, la plupart des internautes ne sont pas assez prudents. Le hack de 400.000 comptes Yahoo en juillet dernier et la publication des données d'inscription des utilisateurs a permis de prendre la mesure de cette réalité effrayante, poursuit le FAZ: «La combinaison "123456", choisie 1666 fois, apparaissait au premier rang, suivie par les combinaisons "123456789" et "12345678" aux rangs 6 et 7, choisies respectivement par 222 et 208 utilisateurs. Deux soirées ont déjà eu lieu à Berlin, auxquelles les FAZ consacre un reportage. «C'est étonnant. publicité Devenez fan sur , suivez-nous sur

Wurfing 13 FabLab Culture Libre - Vive la culture numérique ! Topo, le magazine des bibliothèques de Lyon, publie dans son édition de mars-avril un nouveau reportage sur nos espaces numériques. Vous pouvez consulter l'agenda des conférences et le reportage page 54 du magazine en PDF ou lire la publication en texte accessible ci-dessous. En attendant Libre en fête, retrouvez les acteurs du libre au salon Primevère qui se déroulera du 24 au 26 février prochain à Eurexpo. Les ordinateurs des Espaces numériques sont équipés de logiciels libres dont l’exploitation et le développement sont ouverts à tous, ce qui diffère des logiciels propriétaires qui nécessitent une licence pour l’utilisation ou l’exploitation. Les logiciels sont développés par la communauté d’utilisateurs. Tout le monde peut participer que ce soit pour en tester le contenu, faire remonter d’éventuels problèmes, traduire les interfaces en plusieurs langues... LA PRATIQUE DU LIBRE DANS LES ESPACES NUMÉRIQUES Interview de Carole, animatrice à l'EN Part-Dieu C’est le coeur du sujet !

Lui, président, implantera-t-il des fab labs ? Ce matin, une réunion a eu lieu au cabinet de la ministre déléguée aux PME, à l’Innovation et à l’Économie numérique sur les fab labs. Une rencontre motivée par le passage du DG de TechShop, une chaine d’ateliers géants pour bricoleurs pointus américaine, la version lucrative des fab labs. Selon nos informations, des TechShops ouvriraient à Paris, Londres, Milan. Jean, nouvel utilisateur du Fac Lab, le fab lab de l'Université de Cergy basé à Gennevilliers, fabrique une sculpture en bois (inspiré d'une oeuvre de George W Hart) avec la découpe laser . Le 6 décembre 2012. Enfin ! Intitulé “Développement des fab labs en France”, le séminaire avait surtout pour but de présenter deux visions de la fabrication personnelle, entre gros sous et visées moins directement lucratives. Fabien Eychenne de la Fing a d’abord présenté les fab labs, puis Emmanuelle Roux et Laurent Ricard ont exposé un cas concret avec leur FacLab, premier fab lab porté en France par une université. Success story

enseignants, élèves et jeux vidéo Fab Lab fabulous !* Les 7, 8 et 9 décembre derniers, l’association S[cube], qui a vocation à diffuser la culture scientifique en Ile-de-France Sud, organisait « Agora 4.0 ». Retour sur un événement original et surprenant. « Agora 4.0 » proposait de faciliter les discussions et les découvertes par l’utilisation d’outils numériques. Le public était invité à rencontrer des scientifiques, des artistes, et des designers autour du thème du « temps », problématique phare de S[cube] pour l’année 2012. Plusieurs types d’animations étaient proposées aux visiteurs. Pêle-mêle, on peut citer : l’exposition « Sous l’œil de Chronos », des rencontres avec André Brahic, astrophysicien ou avec Hervé Chneiweiss, neurobiologiste et neurologue, une pièce de théâtre « Bouvard et Pécuchet Paradise » et… un Fab Lab ! « Fab… quoi », direz-vous peut-être ? Dans le Fab Lab d’Agora 4.0, un petit groupe s’est constitué mêlant professionnels aguerris, étudiants, et curieux.

Game on bmi ! | Jeux vidéo à la bmi Demain, des usines dans nos salons, par Sabine Blanc Se réapproprier les moyens de production : Karl Marx en rêvait, un chercheur du Massachusetts Institute of Technology (MIT) l’a fait. En 1998, le physicien américain Neil Gershenfeld met en place un cours intitulé « Comment fabriquer (à peu près) n’importe quoi », comportant des séances sur la conception de prototypes pour aider les élèves à mener à bien leurs projets d’étude. Ils disposent pour cela de toute la panoplie des moyens de fabrication numérique, et en particulier des machines-outils assistées par ordinateur : imprimante 3D — c’est-à-dire une machine numérique qui, en appliquant des couches de plastique les unes sur les autres, transforme un fichier en un objet bien réel —, découpeuse laser capable de trancher le bois ou le fer, fraiseuse numérique, etc. Les étudiants adorent, au point de revenir pendant leur temps libre traîner leurs baskets dans le laboratoire pour y concrétiser leurs envies. Créer plutôt que consommer L’imprimante qui s’imprime elle-même M.

Applications éducatives pour tablettes et smartphones Les makers seront-ils les prochains maîtres du monde ? Après la Longue traîne (2006) et Free ! Entrez dans l’économie du gratuit (2009), Chris Anderson revient nous narrer les tendances du futur dans Makers, La nouvelle révolution industrielle. Si ces précédents ouvrages restaient cantonnés au domaine des écrans, celui-ci explore le vaste champ du numérique et des objets « autofabriqués­​ ». L’ex-rédacteur en chef du magazine culte Wired est-il convaincant dans son nouveau rôle d’évangéliste des machines de fabrication automatisées ? Super geek dad Makers est un livre agaçant et passionnant. Changer le monde rien qu’avec une idée n’était pas facile. L’introduction nous plonge dans l’intimité du grand-père de l’auteur, qui bricolait des systèmes d’automatisation pour arroseurs de pelouses pavillonnaires. Chris Anderson nous raconte ses après-midis passés à bricoler avec ses enfants. La fibre entrepreneuriale le rattrape, puisque ce projet donnera naissance à sa start-up. Géographies industrielles Les pays sérieux fabriquent des choses (6) Notes

Jeux | Tablette.com

Related: