background preloader

Boris Vian – Le Déserteur « J'ai la mémoire qui chante

Boris Vian – Le Déserteur « J'ai la mémoire qui chante
Pour lire les commentaires sur cet article cliquez ici Boris Vian (1920-1959) a écrit la chanson "Le Déserteur" en 1954. Elle raconte l’histoire d’un conscrit, qui écrit une lettre au Président pour lui annoncer sa décision de déserter et qui encourage tout le monde à faire de même. Tout le monde connaît évidemment Boris Vian. On connait plusieurs versions à cette chanson Le 15 février 1954, Boris Vian écrit Le déserteur sur le coin de la table d’un restaurant parisien et propose sa chanson à de nombreux artistes. plus tard, retiré du commerce pendant de longues années. Ainsi, « Monsieur le Président » avait été remplacé par « Messieurs qu’on nomme grands » ; « ma décision est prise, je m’en vais déserter » était aussi remplacé par « les guerres sont des bêtises, le monde en a assez " etc… Mouloudji reviendra, plus tard, sur la polémique entourant la chanson: "En 1954, beaucoup de journalistes m’ont reproché d’avoir édulcoré Le déserteur. Marcel Mouloudji interprète Le Déserteur Joan Baez Related:  Arts, Etats et pouvoir

le déserteur Monsieur Paul FABER Paris, le 19 mai 1955 Conseiller Municipal de la Ville de Paris A Monsieur Boris VIAN Monsieur, A mon grand regret, je vous annonce la censure de votre texte "Le Déserteur," adapté en chanson par Monsieur MOULOUDJI. Ce n'est pas la jolie mélodie qui l'accompagne, ni le timbre de voix de son interprète qui m'amènent à cette douloureuse décision, mais les propos offensants qui y sont tenus. Je suis indigné par votre arrogance et votre impertinence à l'égard de notre Gouvernement. Tout comme notre Cher Président, je fais partie des Anciens Combattants ; j'ai servi mon pays avec bravoure et courage, au péril de ma vie. Insulte comme je l'ai dit, à notre Président, mais aussi à la Patrie, aux Anciens Combattants et à tous ceux qui sont tombés pour la France. Et pensez bien, Monsieur le Poète, que déserter est un sacrilège, déserter est même l'acte ultime de trahison envers son pays. Songez-y, Monsieur le Fantasque! Que la France entière soit en cœur avec ses enfants! mort.

EFM.LASIATE.COM | Le déserteur- Boris Vian Le déserteur de Boris Vian Monsieur le Président Je vous fais une lettre Que vous lirez peut-être Si vous avez le temps Je viens de recevoir Mes papiers militaires Pour partir à la guerre Avant mercredi soir Monsieur le Président Je ne veux pas la faire Je ne suis pas sur terre Pour tuer des pauvres gens C'est pas pour vous fâcher Il faut que je vous dise Ma décision est prise Je m'en vais déserter Depuis que je suis né J'ai vu mourir mon père J'ai vu partir mes frères Et pleurer mes enfants Ma mère a tant souffert Elle est dedans sa tombe Et se moque des bombes Et se moque des vers Quand j'étais prisonnier On m'a volé ma femme On m'a volé mon âme Et tout mon cher passé Demain de bon matin Je fermerai ma porte Au nez des années mortes J'irai sur les chemins « Le déserteur »,chanson écrite par Boris Vian, met en musique la lettre d’un anonyme au Président pour lui annoncer sa désertion. Dans cette lettre ouverte, il fait le récit de sa vie et se dresse contre la société. 1)Une lettre

Analyse de chanson : Le Déserteur - Boris Vian Monsieur le Président Je vous fais une lettre Que vous lirez peut-être Si vous avez le temps Je viens de recevoir Mes papiers militaires Pour partir à la guerre Avant mercredi soir Je ne veux pas la faire Je ne suis pas sur terre Pour tuer des pauvres gens C'est pas pour vous fâcher Il faut que je vous dise Ma décision est prise Je m'en vais déserter Depuis que je suis né J'ai vu mourir mon père J'ai vu partir mes frères Et pleurer mes enfants Ma mère a tant souffert Elle est dedans sa tombe Et se moque des bombes Et se moque des vers Quand j'étais prisonnier On m'a volé ma femme On m'a volé mon âme Et tout mon cher passé Demain de bon matin Je fermerai ma porte Au nez des années mortes J'irai sur les chemins Je mendierai ma vie Sur les routes de France De Bretagne en Provence Et je dirai aux gens: Refusez d'obéir Refusez de la faire N'allez pas à la guerre Refusez de partir S'il faut donner son sang Allez donner le vôtre Vous êtes bon apôtre Si vous me poursuivez Prévenez vos gendarmes Que je n'aurai pas d'armes

Boris Vian - site officiel La Poésie engagée 1. Définition : Articles du Petit Robert : Engagement = (sens n°10) (1945) Acte ou attitude de l’intellectuel, de l’artiste qui, prenant conscience de son appartenance à la société et au monde de son temps, renonce à une position de simple spectateur et met sa pensée ou son art au service d’une cause. Engagé = (1945) Mis par son engagement au service d’une cause. Le poète, de même que l’écrivain, le chanteur, le peintre,… peut, dans un contexte historique précis (guerres de religion, guerres mondiales, périodes de misère sociale,…) décider de mettre son art au service d’une cause. La poésie engagée est toujours ancrée dans la réalité, dans l’Histoire. Ex : « Napoléon Bonaparte » dans « Souvenir de la Nuit du 4 » de V. « C’est Hitler, C’est Goebbels » dans « Le Legs » de R.Desnos 2. La poésie engagée met en jeu des symboles, des personnifications, des allégories. Ex : L’allégorie de la liberté chez Eluard Ces caractéristiques se retrouvent dans le poème classique (« Le Legs » de Desnos). 3.

Analyse de La jeune fille à la fleur - Marc Riboud ANALYSE : La jeune fille à la fleur - Marc Riboud Voici une évocation emblématique de la génération hippie. Marc Riboud (né en 1923 en France) est un photographe français connu, entre autres, pour ses reportages en Asie. Pendant la seconde guerre mondiale, il combattit dans la Résistance. La jeune fille à la fleura été prise à Washington le 21 octobre 1967 devant le Pentagone, lors d'une marche pour la paix au Vietnam. On peut observer une jeune fille qui tend une fleur aux soldats munis d’armes. Son geste de recueillement exprime le calme et la paix. La photographie peut-être découpée en trois : 1. les soldats symbolisant les forces de l’ordre. 2. les armes et la fleur donc la guerre et le pacifisme. 3. la jeune femme symbolisant l’ensemble des manifestants. Deux idées incarnent deux positions opposées : pour et contre la guerre. Le point de vue du photographe semble neutre puisqu’il se trouve sur la ligne centrale et non dans l’un ou l’autre camp.

Attribution du Prix Nadar 2012 à Marc Riboud pour son ouvrage « Vers l’Orient » - LeJournaldesArts.fr - 03 décembre 2012 Abonnements sans engagement de durée (Abonnement à durée libre au JournaldesArts.fr) (Abonnement à durée libre à L’oeil et au JournaldesArts.fr) (Abonnement à durée libre au Journal des Arts et au JournaldesArts.fr) (Abonnement à durée libre au Journal des Arts, au JournaldesArts.fr et à L’oeil) Abonnements d'une durée de six mois Cette offre n'est pas disponible Abonnements d'une durée d'un an (12 mois d’accès au JournaldesArts.fr) Vous accédez librement et en permanence pendant 1 an à toutes les archives de L’œil et du Journal des Arts depuis 1994 ainsi qu’à l’actualité quotidienne du JournaldesArts.fr. (12 mois d’accès au JournaldesArts.fr + 11 numéros de L’oeil) Vous recevez tous les mois (sauf en août) votre revue + vous accédez à la totalité des archives et articles quotidiens du JournaldesArts.fr, pendant 1 an tout en réalisant une économie de près de 67 € (12 mois d’accès au JournaldesArts.fr + 22 n° du Journal des Arts) Abonnements d'une durée de deux ans (Abonnement à durée libre à L’Oeil)

guerre du Viêt Nam - Encyclopédie Larousse Nom donné au conflit qui, après le désengagement français, a opposé de 1954 à 1975 le Nord Viêt Nam au Sud Viêt Nam. 1. Les deux Viêt Nam (1954-1964) Suite aux accords de Genève (1954), la France quitte l'Indochine (→ guerre d'Indochine) après quelque cent ans de présence, et le Viêt Nam voit son indépendance reconnue, mais les puissances lui imposent, en attendant des élections générales, une partition au niveau du 17e parallèle : ce compromis fera de la paix un leurre. 1.1. Le Sud Viêt Nam Au sud du 17e parallèle, la République du Viêt Nam (dont la capitale est Saigon) est présidée par Ngô Dinh Diêm, un catholique fervent qui refuse les élections générales prévues à Genève. 1.2. Le Front national de libération (FNL), dont les membres sont appelés par leurs adversaires Viêt-cong (« viêts rouges »), est fondé en décembre 1960, mais Hanoi garde son autorité par l'intermédiaire d'un Bureau central pour le Sud. 1.3. 2. 2.1. 2.2. Bien que lourdement frappé, le Nord ne cède pas. 2.3. 3. 3.1.

Poésie engagée Détails Catégorie : Poésie Écrit par Dominique Colly Affichages : 19374 L’ engagement est l’acte ou l’attitude de l’intellectuel, de l’artiste qui, prenant conscience de son appartenance à la société et au monde de son temps, renonce à une position de simple spectateur et met sa pensée et son art au service d’une cause. Le poète, de même que le romancier, le chanteur ou le peintre, peut, dans un contexte historique ou social précis (guerres de religion, guerres mondiales, dictatures, périodes de misère, injustices…) décider de mettre son art au service d’une cause. On parle alors de poésie engagée . La poésie engagée est toujours ancrée dans la réalité, dans l’Histoire. Le poète prend la plume lorsque les droits de l’Homme sont bafoués dans différents domaines : religieux (intolérance, fanatisme) social (injustice, inégalité, misère, racisme…) Le poète engagé vise à : révéler la réalité, témoigner, dénoncer. transmettre un message d’espoir. faire agir. mettre en garde contre l’oubli, rendre hommage.

Related: