background preloader

Le déserteur

Le déserteur
Monsieur Paul FABER Paris, le 19 mai 1955 Conseiller Municipal de la Ville de Paris A Monsieur Boris VIAN Monsieur, A mon grand regret, je vous annonce la censure de votre texte "Le Déserteur," adapté en chanson par Monsieur MOULOUDJI. Ce n'est pas la jolie mélodie qui l'accompagne, ni le timbre de voix de son interprète qui m'amènent à cette douloureuse décision, mais les propos offensants qui y sont tenus. Je suis indigné par votre arrogance et votre impertinence à l'égard de notre Gouvernement. Tout comme notre Cher Président, je fais partie des Anciens Combattants ; j'ai servi mon pays avec bravoure et courage, au péril de ma vie. Insulte comme je l'ai dit, à notre Président, mais aussi à la Patrie, aux Anciens Combattants et à tous ceux qui sont tombés pour la France. Et pensez bien, Monsieur le Poète, que déserter est un sacrilège, déserter est même l'acte ultime de trahison envers son pays. Songez-y, Monsieur le Fantasque! Que la France entière soit en cœur avec ses enfants! mort. Related:  Arts, Etats et pouvoirLitterature

Boris Vian – Le Déserteur « J'ai la mémoire qui chante Pour lire les commentaires sur cet article cliquez ici Boris Vian (1920-1959) a écrit la chanson "Le Déserteur" en 1954. Elle raconte l’histoire d’un conscrit, qui écrit une lettre au Président pour lui annoncer sa décision de déserter et qui encourage tout le monde à faire de même. Cette chanson a suscité, à l’époque de sa création, une grande polémique et sa première version publique a été interdite, en France, pendant toute la durée de la guerre d’Indochine. Tout le monde connaît évidemment Boris Vian. Ingénieur, écrivain, chanteur, musicien de jazz, scénariste, acteur, peintre et traducteur, il était le deuxième enfant d’une famille aisée qui aimait toutes les manifestations artistiques; sa mère jouait du piano et de la harpe, son père était traducteur d’anglais et d’allemand et écrivait de la poésie. On connait plusieurs versions à cette chanson plus tard, retiré du commerce pendant de longues années. Marcel Mouloudji interprète Le Déserteur Une chanson pacifiste Joan Baez Le déserteur

Le Déserteur de Boris Vian LA FRANCE EN CHANSONS (29/41) - Cette chanson pacifiste est devenue un classique, mais elle dérange toujours. Pensait-il à René Coty, tout nouveau président de la République - difficilement élu après treize tours de scrutin - lorsqu'il écrivit le texte du Déserteur ? Il venait de prendre ses fonctions lorsque Boris Vian l'apostropha : «Monsieur le président, je vous fais une lettre…» Ces mots restent une des attaques de chansons les plus mémorables. Au sens figuré comme au sens propre, puisqu'elle valut à cette ­belle complainte d'être régulièrement considérée comme indésirable depuis sa composition en février 1954. Une chanson de geste, Le Déserteur ? L'année 1954, qui commence, est marquée par les conflits coloniaux, en Indochine puis en Algérie. En 1954, Boris Vian n'a pas encore été convaincu par Jacques Canetti d'interpréter lui-même ses chansons. «Si vous me condamnez, Prévenez vos gendarmes Que j'emporte des armes Et que je sais tirer.» Mouloudji chantera : «Prévenez vos gendarmes

Poèmes contre la guerre POEME 20 : G) LA CROISADE DES ENFANTS 1939 (Bertolt Brecht) POEME 19 : La Gloire (Pierre Seghers) POEME 18 La guerre, folle immense, hideuse (Victor Hugo) Ouvrière sans yeux,Pénélope imbécile, Berçeuse du chaos où le néant oscille, Guerre, ô guerre occupée au choc des escadrons, Toute pleine du bruit furieux des clairons, Ô buveuse de sang, qui, farouche, flétrie, Hideuse, entraîne l’homme en cette ivrognerie... Folle immense, de vent et de foudre armée, A quoi sers-tu, géante, à quoi sers-tu fumée, Si tes écroulements reconstruisent le mal, Si pour le bestial tu chasses l’animal, Si tu ne sais, dans l’ombre où ton hasard se vautre, Défaire un empereur que pour en faire un autre. (Victor Hugo, L’année terrible, 1872) POEME 17 L’évadé (Boris Vian) POEME 16 A tous les enfants (poème antimilitariste de Boris Vian) POEME 15 La mère fait du tricot Le fils fait la guerre (Prévert) POEME 14 Le lion de Waterloo (Victor Hugo, L’Année terrible) J’allai voir le lion de Waterloo. ... Morts à vingt ans et de la guerre

EFM.LASIATE.COM | Le déserteur- Boris Vian Le déserteur de Boris Vian Monsieur le Président Je vous fais une lettre Que vous lirez peut-être Si vous avez le temps Je viens de recevoir Mes papiers militaires Pour partir à la guerre Avant mercredi soir Monsieur le Président Je ne veux pas la faire Je ne suis pas sur terre Pour tuer des pauvres gens C'est pas pour vous fâcher Il faut que je vous dise Ma décision est prise Je m'en vais déserter Depuis que je suis né J'ai vu mourir mon père J'ai vu partir mes frères Et pleurer mes enfants Ma mère a tant souffert Elle est dedans sa tombe Et se moque des bombes Et se moque des vers Quand j'étais prisonnier On m'a volé ma femme On m'a volé mon âme Et tout mon cher passé Demain de bon matin Je fermerai ma porte Au nez des années mortes J'irai sur les chemins « Le déserteur »,chanson écrite par Boris Vian, met en musique la lettre d’un anonyme au Président pour lui annoncer sa désertion. I – Une lettre ouverte 1)Une lettre II – Récit de vie III – Un message de contestation

DELF B2 : Production écrite - Avancé - Préparation DELF Lisez attentivement la consigne. Vous allez lire un sujet type de production écrite B2 : Vous êtes propriétaire d’un appartement et depuis quelques temps vous avez remarqué, d’une part, que les boîtes aux lettres étaient régulièrement remplies de prospectus et de publicités et d’autre part que l’on donnait trop facilement accès à l’entrée de l’immeuble ce qui entraînait des dégradations. Avant de rédiger votre texte, vous devez lire très attentivement le sujet et vous posez les questions suivantes : - - Quel type de texte dois-je écrire ? - - A qui dois-je écrire ? - - Quel est le problème ? - Que demandez-vous ? - - Quel est votre « rôle » ? Après avoir analysé le sujet, vous devez dégager des idées que vous pourriez développer tout au long de votre texte : - - Précisez qu’il est tout à fait normal de recevoir des publicités mais parfois vous trouvez dans votre boîte aux lettres des annonces de particulier, de voyance. - - Premièrement, le danger d’être cambriolé (les appartements)

Boris Vian : A tous les enfants Boris VIAN, « A tous les enfants », chanson (Commentaire composé) Introduction Boris Vian (10 mars 1920, Ville-d'Avray, près de Paris - 23 juin 1959, Paris) était un écrivain français, un ingénieur, un inventeur, un poète, un parolier, un chanteur, un critique et un musicien de jazz (plus exactement trompettiste). Il a également publié sous le pseudonyme de Vernon Sullivan, et pris d'autres pseudonymes comme Bison Ravi (anagramme de son nom). Lecture A tous les enfants qui sont partis le sac à dos Par un brumeux matin d'avril Je voudrais faire un monument A tous les enfants Qui ont pleuré le sac au dos Les yeux baissés sur leurs chagrins Je voudrais faire un monument Pas de pierre, pas de béton Ni de bronze qui devient vert Sous la morsure aiguë du temps Un monument de leur souffrance Un monument de leur terreur Aussi de leur étonnement Voilà le monde parfumé, Plein de rires, plein d'oiseaux bleus Soudain griffé d'un coup de feu Un monde neuf où sur un corps qui va tomber Etude Conclusion

Analyse de chanson : Le Déserteur - Boris Vian Monsieur le Président Je vous fais une lettre Que vous lirez peut-être Si vous avez le temps Je viens de recevoir Mes papiers militaires Pour partir à la guerre Avant mercredi soir Je ne veux pas la faire Je ne suis pas sur terre Pour tuer des pauvres gens C'est pas pour vous fâcher Il faut que je vous dise Ma décision est prise Je m'en vais déserter Depuis que je suis né J'ai vu mourir mon père J'ai vu partir mes frères Et pleurer mes enfants Ma mère a tant souffert Elle est dedans sa tombe Et se moque des bombes Et se moque des vers Quand j'étais prisonnier On m'a volé ma femme On m'a volé mon âme Et tout mon cher passé Demain de bon matin Je fermerai ma porte Au nez des années mortes J'irai sur les chemins Je mendierai ma vie Sur les routes de France De Bretagne en Provence Et je dirai aux gens: Refusez d'obéir Refusez de la faire N'allez pas à la guerre Refusez de partir S'il faut donner son sang Allez donner le vôtre Vous êtes bon apôtre Si vous me poursuivez Prévenez vos gendarmes Que je n'aurai pas d'armes

Boris Vian, l'écrivain qui ne se prenait pas au sérieux Boris Vian a écrit 10 romans, une soixantaine de nouvelles, 3 recueils de poésie, 3 volumes de critiques et de chroniques de jazz, 10 pièces de théâtre, 6 livrets d’opéra, 500 chansons, 30 scénarios, des lettres, des pamphlets, des manifestes et des traductions. Retour sur la vie et l'œuvre d'un homme pluriel, adoubé par le monde littéraire puis discrédité, mais qui reste aujourd'hui "éminemment vivant". Je m'applique volontiers à penser aux choses auxquelles je pense que les autres ne penseront pas. Dans le cadre de l'opération Nation Apprenante, en partenariat avec le ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse, chaque présentation d'émission sera suivie d'une précision sur le niveau scolaire auquel elle peut faire écho. Au programme du cours de français de quatrième et troisième. 1. Boris Vian, personnage excentrique et fantasque. 2. On n’y échappe pas : tel est le titre d’un roman policier commencé par Boris Vian au tout début des années 1950. 3. 4. 1.

Boris Vian - site officiel Boris Vian | Poésie Boris Vian, né le 10 mars 1920 à Ville-d’Avray (Seine-et-Oise, aujourd’hui Hauts-de-Seine) et mort le 23 juin 1959 à Paris (7e arrondissement), est un écrivainfrançais, poète, parolier, chanteur, critique et musicien de jazz (trompettiste). Ingénieur de l’École centrale (promotion 42B), il est aussi scénariste, traducteur(anglo-américain), conférencier, acteur et peintre. Sous le pseudonyme de Vernon Sullivan, il a publié de nombreux romans dans le style américain parmi lesquels J’irai cracher sur vos tombes qui a fait scandale et qui lui a valu un procès retentissant. Si les écrits de Vernon Sullivan lui ont attiré beaucoup d’ennuis avec la justice et le fisc, ils l’ont momentanément enrichi à tel point qu’il pouvait dire que Vernon Sullivan faisait vivre Boris Vian. Il a souvent utilisé d’autres pseudonymes, parfois sous la forme d’une anagramme, pour signer une multitude d’écrits. Boris Vian a abordé à peu près tous les genres littéraires : poésie, document, chroniques, nouvelles.

Je trouve que ce poème donne l'impression qu'il faut se révolter.
Je l'ai choisie pour la cause du réchauffement climatique car, en quelque sorte, c'est pareil :
La guerre est un fléau qu'on essaie d'éviter le plus possible, le réchauffement climatique est une cause pour laquelle tous le monde dois agir et tous le monde le peut. by cpl_abrillault Mar 17

Related: