background preloader

A propos de l'enfant dysphasique et de l'enfant dyslexique

A propos de l'enfant dysphasique et de l'enfant dyslexique

Genedys: Origines cognitives, cérébrales et génétiques des troubles développementaux du langage sites institutionnels Pirouette Editions - Livre didactique et éducatif - Outils pédagogiques inpes FicheDysgraphies (Les) Qu'est-ce que la dysgraphie? La dysgraphie est un trouble qui affecte l'écriture et son tracé (du grec dus- difficulté et graphein – écriture). L'écriture manuelle est soit trop lente, soit illisible, soit fatigante, demandant dans tous les cas un effort cognitif majeur. Le plus souvent la dysgraphie est isolée, sans déficit ni neurologique ni intellectuel, en l'absence de troubles psychologiques, chez un enfant évoluant dans un milieu socio-culturel normalement stimulant et suivant une scolarisation ordinaire. La dysgraphie peut parfois être secondaire à une pathologie neurologique présente dès la naissance ou évolutive. Elle s'intègre aux autres pathologies dys- auxquelles elle est fréquemment associée (dyslexie, dyspraxie, dysorthographie). Pourquoi ? L'écriture est une activité motrice fine complexe, de construction longue et difficile, dont la maîtrise demande plusieurs années pour tout enfant. Quels symptômes et quelles conséquences ? Quelques chiffres Traitement L'avenir

Troubles du langage 28-07-2010 /màj 15-02-2016 Difficiles à définir et à repérer, les troubles « dys » regroupent différentes difficultés de fonctionnement du système cognitif. Ils se confondent souvent avec les difficultés liées à l’apprentissage à l’école et sont donc fréquemment découverts dans ce cadre, au moment où l’enfant réalise ses premières acquisitions. La dysphasie s’applique à la parole La dyslexie à la lecture La dysgraphie à l’écriture et au dessin La dyscalculie au calcul La dyspraxie au geste La dysorthographie à l’orthographe Le déficit d’attention fait aussi partie de cette catégorie de troubles cognitifs « spécifiques » du langage et des apprentissages. On associe à ces troubles le terme « spécifique » pour indiquer qu’ils ne peuvent être expliqués ni par une déficience intellectuelle globale (retard mental), ni par un problème psychopathologique, ni par une anomalie anatomique de l'appareil phonatoire, ni par une altération sensorielle, ni par des facteurs socioculturels...

Marie SIRICA - Dysgraphie - troubles et difficultés de l'écriture Comment reconnaître une Écriture Dysgraphique © GGRE Chantal Thoulon Page Les troubles de l'écriture sont fréquents chez l'enfant et l'adolescent. Ils sont parfois le symptôme d'une "dysgraphie". La dysgraphie est un désordre affectant l'aisance, la lisibilité ou la rapidité de l'écriture qui se détecte en général vers 7/8 ans. Vous trouverez dans ci-dessous les éléments qui vous permettront d'en établir le diagnostic, et de rendre ainsi à l'enfant ses chances de réussite scolaire par une rééducation appropriée. Une écriture dysgraphique présente une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, alors que le modèle calligraphique devrait être acquis : Un trait sale Une mauvaise liaison Une mauvaise prise d'espace Une dimension mal maîtrisée Un excès de raideur Un excès de mollesse, Un mélange de raideur et de mollesse Une illisibilité générale Une lenteur à la scription Une précipitation difficile à maîtriser Il ne s'agit pas de taches d'encre ou de transpiration : malgré le quadrillage du papier :

Mieux comprendre le handicap Le plan pluriannuel d’insertion professionnelle des personnes handicapées 2008-2012 a défini les grandes orientations et les objectifs de la politique handicap du ministère chargé de l’éducation nationale. Sa mise en oeuvre a permis de faire évoluer les mentalités et de progresser en matière de recrutement et d’accompagnement des personnels en situation de handicap. Le plan 2013-2015 renforce cette dynamique et met notamment l’accent sur une déclinaison académique de la politique handicap. Celle-ci s’opère à différents niveaux et requiert la participation de nombreux intervenants. Au niveau de l’administration centrale, la mission à l’intégration des personnels handicapés de la DGRH impulse et coordonne les différentes actions concourant à la poursuite de ces objectifs. En complément de ces actions, la diffusion d’un guide pratique à l’intention des chefs de service et d’établissement constitue un outil particulièrement utile dans le cadre de vos fonctions. La politique ministérielle

Related: