background preloader

La peinture solaire : une révolution énergétique

La peinture solaire : une révolution énergétique
Partagez : Si on vous dit « peinture solaire »…Vous vous dites : » impossible ! » Eh si ! Tandis que l’heure est à la recherche de solutions alternatives aux énergies fossiles, une petite révolution énergétique vient de voir le jour grâce à ce tout nouveau matériau qu’est la peinture solaire. Peindre tout en faisant des économies d’énergie fallait y penser ! Les panneaux solaires sont composés de nombreuses cellules photovoltaïques nécessitant l’énergie solaire pour la transformer en électricité. Comment ça marche ? La peinture solaire est conçue à partir de plastique polymère, flexible et résistant, qui possède des propriétés comme photorécepteurs mais aussi semi-conducteurs. Concrètement, la peinture solaire intègre de minuscules particules de semi-conducteurs à l’encre sur de long rouleaux de papier d’aluminium, qui sont ensuite découpés en panneaux solaires. >>>L’application de ce procédé ne concerne pas uniquement la peinture. Les avantages de la peinture solaire

La maison autonome sans factures Qui n’a jamais rêvé de ne plus recevoir de factures, de s’affranchir du réseau électrique, de ne pas être raccordé à celui de l’eau ? Se sentir libre de tous ces fils à la patte et surtout faire beaucoup, beaucoup d’économies tout en contrôlant enfin sa consommation grâce à la prise de conscience de ses besoins réels. Allumer la lumière, c’est aussi facile qu’un clic sur un bouton, pourtant chez Christophe, dans sa chaleureuse petite maison au bord du Vidourle, c’est une autre histoire ! 4 panneaux solaires photovoltaïques assurent l’entière couverture de leurs besoins en électricité. Pour se contenter de si peu, il n’y a pas de secret, il faut consommer peu de courant. Résultat : La famille consomme moins que l’électricité produite par les trois panneaux solaires. Et quand il n’y a pas de soleil ou qu’il faut alimenter de gros outils (électro-portatif un peu gourmand etc …), il y a un groupe électrogène à diesel, qui tourne avec de l’huile de friture recyclée ! Dans la cuisine ?

Du chauffage gratuit grâce aux ordinateurs Chauffer les ménages avec des ordinateurs : l'idée d'une start-up parisienne, Qarnot Computing, semble prometteuse à l'heure où le gouvernement français tente de trouver des sources d'énergie innovantes tout en réduisant la facture énergétique. Les particuliers auraient ainsi accès à un chauffage gratuit et non-polluant, trouvant son origine dans les entreprises. Les ordinateurs, «des monstres» d’énergie Celles-ci ont utilisent de puissants serveurs informatiques, le plus souvent hébergés dans de coûteux data-centers. La start-up propose donc de disperser les calculateurs dans des mini-centres de calcul chez les particuliers, qui profitent sur place de la chaleur qui s'en dégage. Des logements sociaux en 2014 Qarnot Computing propose d'installer chez les particuliers des microprocesseurs montés sur un radiateur en aluminium, qui chauffent le logement tout en traitant pour le compte d'entreprises clientes des données, dont la facturation est l'unique source de revenu de la start-up.

Faites le plein d'avenir - Le webzine des Energies Renouvelables L'invention d'un chercheur japonais va révolutionner le rendement, facteur 3, des éoliennes ! L’invention d’un chercheur japonais, Yuji Ohyav, travaillant à l’Université de Kyushu, a permis de faire un grand pas en avant car elle permet de multiplier le rendement des éoliennes d’une nouvelle génération capable de produire de 2 à 3 fois plus d’énergie. L’invention d’un chercheur japonais, Yuji Ohyav, travaillant à l’Université de Kyushu, a permis de faire un grand pas en avant car elle permet de multiplier le rendement des éoliennes d’une nouvelle génération capable de produire de 2 à 3 fois plus d’énergie. L’invention est aussi simpliste que génial. L’ajout de cette « lentille » ( "Wind Lens" ou « Wind Lens Turbine » en anglais) permet de créer une zone de dépression qui aspire le vent, concentrant et accélérant le flux à travers les hélices. Source : Pour rappel : La Navarre a produit (en début 2012) 81,1% de son électricité à partir des renouvelables et va passer à 100% dès 2020 ! Forte de ce succès, l’équipe de M. Des brevets ont été déposé

Une révolution industrielle pour relance Nous désintoxiquer du pétrole... au plus vite ! 657 Millions de barils de pétrole, c'est ce que la France consomme chaque année. Un baril correspond à 159 litres. C'est donc à peu près 286,2 Millions de litres de pétrole consommés ou 1,8 Millions de barils quotidiennement. Tout ce pétrole alimente un peu plus de 38 Millions de véhicules, 300.000 camions et plusieurs centaines d'avions, sans compter les ferrys, bateaux de pêche, engins de chantiers, véhicules européens circulant sur nos routes, etc. Les réserves exploitables dans le monde et celles restant à trouver sont de l'ordre de 4000 Milliards de barils. Et la plupart des spécialistes tel que Jean-Marc Jancovici s'accordent à dire que ce déclin va se faire ressentir très fortement entre maintenant et au plus tard 2030. Car il n'est pas question de continuer de faire la politique de l'autruche à travers la religiosité qui consiste à croire que la technologie pourra tout. Les voitures aussi consomment du carburant.

LA TRANSITION ENERGETIQUE POUR LES NULS Le coût du kWh issu de panneaux solaires sera de seulement 4,3 centimes dans le sud de l’Europe en 2030. C’est la conclusion d’une étude de l’institut Fraunhofer, organisme avec lequel François Hollande propose de collaborer pour créer une entreprise franco-allemande géante de production de panneaux photovoltaïques. Un « airbus du solaire ». Dans le sud de l’Allemagne, le petit PV en toiture permet dès à présent de délivrer un kWh à 8 centimes, contre 14 centimes dans le nord du pays. Le photovoltaïque sera moins coûteux que le charbon Le coût du kWh (Levelised Cost of Energy, LOEC) délivré par les centrales fonctionnant au lignite est aujourd’hui de 5 centimes en Allemagne, et de 8 centimes avec le charbon. Le solaire CSP est et restera plus coûteux que le solaire PV Selon l’institut Fraunhofer le coût du KWh provenant des centrales solaires à concentration thermodynamique restera relativement élevé dans une décennie et demi. La France parviendra-t-elle à rattraper son retard ?

Réacteur nucléaire à sels fondus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le réacteur nucléaire à sels fondus (RSF) (en anglais, molten salt reactor : MSR) est un concept de réacteur nucléaire dans lequel le combustible nucléaire se présente sous forme de sel fondu (600 à 900 °C) qui joue à la fois le rôle de combustible, de caloporteur et de barrière de confinement. Le réacteur peut être modéré par du graphite ou à neutron rapide. Le concept est étudié en laboratoire de recherche depuis les années 1960. Il est actuellement à nouveau évalué[1] et retenu au sein du Forum International Génération IV[2]. Principe de fonctionnement[modifier | modifier le code] Les réacteurs à sels fondus reposent sur l'utilisation d'un sel fondu, par exemple de fluorure de lithium (LiF) et de fluorure de béryllium (BeF2), servant à la fois de fluide caloporteur, de combustible et de première barrière de confinement. Le combustible fissile peut être de l'uranium 235, du plutonium ou de l'uranium 233, issus de la conversion du thorium.

Études & vie - Antennes relais et G.S.M : micro-ondes, maxi risques ? La mobilofolie fait des ravages. Téléphones cellulaires (GSM), " portables ", relais d’antennes, sont de plus en plus présents autour de nous. Mais les rayonnements qu’ils émettent sont-ils aussi bénins pour notre santé que l’affirment les opérateurs téléphoniques. Vu les énormes intérêts financiers en jeu, on peut se permettre d’en douter… Les téléphones cellulaires ou GSM, sont issus d’une technologie très récente. Echauffement anormal du cerveau Il est en tout cas des effets que l’on ne peut nier, même si l’on n’est pas d’accord sur leurs conséquences. Le corps humain , un récepteur radio insoupçonné D’autres effets, non thermiques et potentiellement dangereux pour la santé, existent encore. Des ondes qui perturbent le métabolisme Une autre hypothèse concerne la production de mélatonine par la glande pinéale ou épiphyse. Un danger invisible, incolore, inodore Tout ceci devrait nous inciter à réfléchir. Lancer le débat en toute clarté Ouragan sur l’antenne Les associations se mobilisent

Related: