background preloader

Creatures et monstre (mythologie)

Creatures et monstre (mythologie)
Related:  Bestiaire

Monstres Cette page rassemble quelques créatures fantastiques considérés comme des monstres. Vous trouverez des animaux plus conventionnels sur la fiche qui leur est consacrée. Campé était la gardienne qui surveillait dans le Tartare, les Cyclopes et les Hécatonchires sur l'ordre de Cronos. Elle avait des serpents venimeux en guise de cheveux, le corps était couvert d'écailles et un scorpion était enroulé autour de ses épaules. Charybde était un monstre à l'entrée du détroit de Messine qui engloutissait les navires qui passaient à proximité. Créatures qui avaient le torse et la tête humaine et les membres et le corps d'un cheval. voir fiche Chien à plusieurs têtes qui gardait l'entrée des enfers qui fut enchaîné par Héraclès.lors de son douzième travail. Chimère. Monstre mi chèvre mi lion terminé par une queue de serpent, fille de Typhon et d'Echidna. voir fiche Dragon mi femme mi serpent chargé par Typhon de veiller sur les tendons de Zeus et qu'Hermès et Pan réussirent à tromper. EMPOUSES ou EMPUSES

Arts visuels : “Créatures fantastiques” Ce projet nécessite de nombreuses photocopies Les élèves ont besoin : 4 planches-photocopies d’animauxune paire de ciseuaxun bâton de colleune feuille Canson noire A4 ou A5 Chaque élève choisit 4 planches-animaux parmi les 6 disponibles. Il découpe soigneusement des parties d’animaux pour les assembler et former ainsi un animal fantastique. Exemple de production d'élève en CE2 Attention les fichiers suivants sont volumineux (entre 2 Mo et 4 Mo) : insectes.jpg amphibiens et reptiles.jpg meduses et oiseaux.jpg mollusques et crustaces.jpg poissons1.jpg poissons2.jpg Autres articles sur le même sujet :

Monstres dans la mythologie grecque Continent La Grèce est un pays bordé par la mer Egée, la mer Ionienne et la mer Méditerranée. 80 % du territoire Grec est constitué de montagnes. La plus élevée est le mont Olympe (2 917 m).… En savoir plus Iles La Grèce comprend plus de 9000 îles. Musique Le Sirtaki est une danse grecque qui porte un autre nom : le Chasaposervico,… En savoir plus Cuisine Non seulement la cuisine grecque existe bel et bien, mais elle est, historiquement,… En savoir plus Langue Les Grecs anciens parlaient différents dialectes. Sirènes Sirène repue G. MOSSA © Muséee des B-A de Nice Selon la tradition la plus répandue, les Sirènes étaient des êtres symbolisant les âmes des morts, figurés d'abord en oiseaux à tête humaine elles charmaient les hommes de leurs chants mélodieux pour les entrainer vers une vaste prairie, couverte des ossements et de chairs desséchées des infortunés marins qui les avaient précédés, et ils y périssaient bientôt. A partir du Moyen Age, sans doute au contact des légendes des contrées nordiques, elles furent représentées en femmes à queue de poisson. Les Sirènes sont les filles d'Achéloos d'où leur nom d'Achéloïdes (Apollodore); ou de Phorcys (Plutarque). Mais en général on en trouve trois, l'une qui joue de la lyre, l'autre de la flute tandis que la dernière chante. Ulysse et les Sirènes DRAPER ( © Hall City Museum) Selon un certain oracle, si elles laissaient échapper un navire, elles devaient se précipiter dans la mer et disparaître à jamais. Les Sirènes avaient un temple auprès de Sorrente.

Chevaux mythiques Le cheval a toujours été présent dans les bestiaires fantastiques. Ici vous découvrirez les différentes créatures mythologique qu'il incarne mais aussi les animaux de science-fiction qu'il a inspiré. La licorne: Filmographies: Le Qilin ou Kirin: C'est un animal composite fabuleux issu de la mythologie chinoise possédant plusieurs apparences. Pégase: Autres chevaux ailés: * Chŏllima ( littéralement « 1000 lieues cheval ») ou son abréviation Chonma ( littéralement « 1000 chevaux ») est le nom coréen d'un cheval mythique. * Ponkhiraj est un cheval ailé, roi des oiseaux dans les contes pour enfants du Bangladesh. * Tarkshya est, dans le védisme, un cheval ailé personnifiant le soleil. * Tianma est un cheval ailé céleste dans le folklore chinois, protecteur des vers à soie. * La monture du dieu des vents Vâyu est un cheval ailé. * Tulpar est un qualificatif désignant un cheval ailé dans la mythologie turque, chez les tatars, et d'autres peuples d'Asie centrale. Sleipnir: Les centaures: :Le Sombral:

Le Basilic, une bête antique à l'haleine maléfique ! - zimzimcarillon Mi-coq mi-serpent, cette créature diabolique au regard perçant pétrifie et donne la mort dans l’instant. On prétend que le Basilic naît d’un œuf parfaitement rond, sans jaune, pondu par un vieux coq et qu'un crapaud, âgé d'un certain nombre d'années, couve tendrement ! Ce monstre doté d'ailes épineuses et d'un crochet au bout de la queue, tue par sa seule vue et sème la désolation partout où il passe. Son haleine fétide et le contact de sa peau sont des poisons mortels. Les herbes se flétrissent sur son passage, les rochers sont dissous et les eaux sont infectées. De tous les animaux, seule la belette ne craint pas son venin et ces deux créatures se disputent des combats sans merci dans les forêts. Une belette combattant un Basilic, gravure attribuée à Wenceslas Hollar, 1607/1677. La gravure ci-dessus nous montre une belette combattant un Basilic. MAGIE VERTE, les herbes et les arbres enchantés

Les lions dans la sculpture romane en Poitou Examinons la série du héros aux prises avec un lion. Gilgamesh était vicaire du dieu solaire26 ; il désarticule toujours des lions. Quelques variantes de ce motif sont intéressantes. A l'origine, Gilgamesh lutte contre le fauve avec toute sa force, ensuite il semble l'avoir dompté27, et plus tard il le tient dans ses bras comme un petit chien (dans le palais assyrien)28. Ces héros associés à des lions étaient tous des génies de la justice, car Samson était qualifié de juge (Juges 15, 20 ; 16, 31), et le mot Daniel signifie « mon juge » en hébreu30. Kûhn signale que Daniel est parfois assimilé au Christ sur les plaques burgondes32. La croyance en la résurrection se développa par l'observation des céréales qui meurent en hiver et ressuscitent au printemps, ou encore du soleil qui se couche chaque soir et réapparaît chaque matin. 26.

Les animaux fantastiques et les êtres hybrides Moins encore que les animaux exotiques, les animaux fantastiques et les êtres hybrides ne purent être observés dans la nature par ceux qui les ont représentés. Ils ne purent être vus ailleurs que dans les bestiaires ou dans l’imagination de leurs créateurs. Pourtant, il ne faisait alors aucun doute que ces créatures mythiques étaient bien réelles. À l’instar des animaux communs et exotiques, une part de ces créatures fabuleuses était donc décrite dans le bestiaire hérité de l’Antiquité, mais nombre d’entre elles naquirent au Moyen Âge. Pour les chrétiens, les hybrides mi-homme mi-animal incarnaient la dualité de la nature humaine. Toujours est-il qu’à côté des centaures, basilics, sirènes, harpies, griffons et autres animaux fantastiques « traditionnels », on y retrouve un certain de nombre de grylles sans tronc, formés d’une tête directement fixée sur des pattes ou des jambes. La licorne (unicorne) Originellement, la licorne est un animal violent, seul à oser s’attaquer à l’éléphant.

Bestiaire médiéval Le bestiaire, appelé aussi "livre des natures des animaux", vise avant tout à enseigner une morale chrétienne simple. Les bestiaires prêtent aux animaux des personnalités et des sentiments comparables à ceux des hommes, afin qu’ils servent d’exemples pour illustrer les sermons. Les bestiaires apparaissent en Angleterre au XIIe siècle, à destination du monde aristocratique. Le plus ancien bestiaire en français est celui de Philippe de Thaon (vers 1120). Les bestiaires latins débutent toujours par des bêtes sauvages et particulièrement le lion. Une licorne, tapisserie de la ""dame à la licorne" Le combat de Renart (à gauche) et du loup Isengrin. Saint Georges tuant le dragon. La licorne[modifier | modifier le wikicode] La licorne (ou unicorne) est un animal fabuleux qui n’a qu’une corne sur le front. Le renard[modifier | modifier le wikicode] Le renard était appelé goupil, jusqu'à ce qu’il prenne le nom de Renart (le personnage principal dans le roman de Renart, roman très célèbre).

Les animaux fabuleux chez Aristote hérissée de pointes qu'elle projette comme des traits ; sa voix est pareille à la fois au son de la flûte et à celui de la trompette ; elle ne court pas moins vite que le cerf ; elle est cruelle et se nourrit de chair humaine. » Sous la déformation inévitable quand il s'agit d'un animal redouté et connu par ouï-dire, deux indications, d'ailleurs complémentaires, permettent d'identifier le tigre (1) : le fait qu'il se nourrit de chair humaine et le nom qu'on lui donne et qui justement signifie « le mangeur d'hommes » (2). Il ne s'agit donc pas d'un animal surnaturel. Remarquons enfin que certains noms qui évoquent pour nous des souvenirs mythologiques, désignent chez Aristote des animaux bien réels et qui n'ont rien de fabuleux. Pour avoir une idée plus complète encore des emprunts qu'Aris- tote fait à la fable, il conviendrait aussi d'examiner la place qu'il réserve aux anecdotes merveilleuses sur les mœurs des animaux et la valeur qu'il leur attribue.

Thèmes et disciplines > Monde animal > Outils heuristiques et sources en ligne Fables d’Esope Le texte latin est celui de Léopold Hervieux, Les fabulistes latins depuis le siècle d’Auguste jusqu’à la. fin du Moyen-Age (1893-1899). Volume 2. : Phèdre et ses anciens imitateurs directs et indirects, pp. 714-755, ainsi que, pour certains extraits, de Thomas Wright, A Selection of Latin Stories, from Manuscripts of the Thirteenth and Fourteenth Centuries. London : 1842 (online). PhysiologusTraduction en vieil allemand (XIe siècle). Des enluminures et une petite bibliographie sont jointes à cette édition. Physiologus Le texte latin est celui de Emil Elias Steinmeyer, Die kleineren althochdeutschen Sprachdenkmäler, Berlin : Weidmann 1916 (Neudruck 1963). Bestiaire d’Aberdeen, université d’AberdeenLe célèbre bestiaire d’Aberdeen dispose d’un site internet récemment mis à jour (2002). Saint Ambrose, Hexameron, Paradise, and Cain and AbelLa traduction anglaise par John J.

Related: