background preloader

LicenCes

LicenCes

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Une invitation lancée aux enseignants pour s’inspirer de ce document en vue d’une présentation en classe. Textes, images, multimédia… C’est bien gentil de critiquer les agissements de Microsoft qui tente de nous faire passer sa propre définition de la « propriété intellectuelle » à l’école mais c’est encore mieux d’être constructif en proposant des alternatives plus conformes à notre propre vision des choses. Imaginons en effet que vous soyez un professeur souhaitant évoquer cette histoire de « propriété intellectuelle » à l’ère du numérique avec vos élèves. Pour la France cette éventualité est d’autant plus susceptible de se produire qu’elle figure dans le référentiel du B2i pour le domaine Adopter une attitude responsable (par exemple avec la compétence C.2.3 Lorsque j’utilise ou transmets des documents, je vérifie que j’en ai le droit). Vous avez alors le choix de l’approche. Ce diaporama est dans le domaine public. . Diapo 1 Creative Commons presents : Sharing Creative Works Diapo 2

Hiv2013Cours7 Rédiger « Hiv2013Cours7 » ici. Objectifs : Connaître et s'approprier les enjeux associés à l'accès au savoir. Connaître les risques que comportent les choix technologiques en regard de ces enjeux. Connaître des ressources qui favorisent des valeurs proches des valeurs éducatives : partage, collaboration, accès pour tous etc.) Retour sur les cours précédents. Questions sur vos travaux. Enjeux de l'accès Intro Fracture numérique (Alexis Lamiable,Printemps 2003) Acquisition d'un ordinateur, taux de déploiement d'Internet, liens équipements/logiciels (logiciels et formats privateurs). «L’expression « un monde à partager » questionne une autre expression, très proche, mais contraire : « le monde à se partager ». Le savoir un bien commun de l'humanité? La question: À qui appartient le savoir, la connaissance? Jacques Daignault résume ici cette problématique : Source : voir le cours du 16 octobre sur cette page D'autres auteurs concernés par cette problématique : Formats ouvert/fermé et licence

Les licences | Creative Commons Canada Essayez-vous de choisir entre les licences différentes? Consultez aussi le «Creative Commons License Chooser». Attribution (CC-BY) Cette licence permet aux autres de distribuer, remixer, modifier et améliorer votre œuvre, même à des fins commerciales, pour autant qu'ils vous mentionnent comme auteur de la création. Résumé Explicatif | Code Juridique Attribution-Partage des conditions (CC BY-SA) Cette licence permet aux autres de remixer, modifier et améliorer votre œuvre, même à des fins commerciales, pour autant qu'ils vous mentionnent comme auteur et protègent leurs nouvelles créations sous des conditions identiques. Résumé Explicatif | Code Juridique Attribution-Pas de modifications (CC BY-ND) Cette licence permet la redistribution de votre œuvre, à des fins commerciales et non commerciales, pour autant que votre œuvre ne soit pas modifiée (pas d’œuvres dérivées) et qu’elle vous mentionne comme auteur. Résumé Explicatif | Code Juridique Attribution-Non commercial (CC BY-NC)

A Quick Guide to GPLv3 by Brett Smith [This article is also available in PDF and reStructuredText formats.] After a year and a half of public consultation, thousands of comments, and four drafts, version 3 of the GNU General Public License (GPLv3) was finally published on June 29, 2007. While there's been a lot of discussion about the license since the first draft appeared, not many people have talked about the benefits that it provides developers. The Foundations of the GPL Nobody should be restricted by the software they use. the freedom to use the software for any purpose,the freedom to change the software to suit your needs,the freedom to share the software with your friends and neighbors, andthe freedom to share the changes you make. When a program offers users all of these freedoms, we call it free software. Developers who write software can release it under the terms of the GNU GPL. We update the GPL to protect its copyleft from being undermined by legal or technological developments. A Global License

Free Software Foundation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir FSF. La FSF aide également au financement du projet GNU depuis l'origine. Son nom est associé au mouvement du logiciel libre. Le logiciel libre[modifier | modifier le code] La fondation est à l'origine des quatre règles fondatrices du logiciel libre : La liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages (liberté 0).La liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de l'adapter à ses besoins (liberté 1). Le projet GNU[modifier | modifier le code] Protection légale[modifier | modifier le code] En concevant les licences GNU GPL, LGPL et FDL sous l'égide de Richard Stallman et d'Eben Moglen, la fondation devient une protection légale pour GNU. Ce mécanisme sera plus tard reproduit par la fondation Mozilla. Financement[modifier | modifier le code] La FSF employait à l'origine certains hackers du projet. La communauté du logiciel libre[modifier | modifier le code] Techniques[modifier | modifier le code] BadVista

The GNU Manifesto - GNU Project The GNU Manifesto (which appears below) was written by Richard Stallman in 1985 to ask for support in developing the GNU operating system. Part of the text was taken from the original announcement of 1983. Through 1987, it was updated in minor ways to account for developments; since then, it seems best to leave it unchanged. Since that time, we have learned about certain common misunderstandings that different wording could help avoid. Footnotes added since 1993 help clarify these points. If you want to install the GNU/Linux system, we recommend you use one of the 100% free software GNU/Linux distributions. The GNU Project is part of the Free Software Movement, a campaign for freedom for users of software. What's GNU? GNU, which stands for Gnu's Not Unix, is the name for the complete Unix-compatible software system which I am writing so that I can give it away free to everyone who can use it.(1) Several other volunteers are helping me. Why I Must Write GNU How GNU Will Be Available

Qu'est-ce que le copyleft ? - Projet GNU [Traduit de l'anglais] Le copyleft est une méthode générale pour rendre libre un programme (ou toute autre œuvre) et obliger toutes les versions modifiées ou étendues de ce programme à être libres également. La manière la plus simple de faire d'un programme un logiciel libre est de le mettre dans le domaine public, sans copyright.1 Cela autorise les gens à le partager si le cœur leur en dit, avec leurs améliorations éventuelles. Mais cela autorise aussi des personnes indélicates à en faire un logiciel privateur.2 Elles peuvent très bien y effectuer des changements, nombreux ou non, et distribuer le résultat en tant que logiciel privateur. Notre but, au projet GNU, est de donner à tous les utilisateurs la liberté de redistribuer et de modifier les logiciels GNU. Le copyleft représente aussi pour les autres programmeurs une incitation à faire augmenter le stock de logiciels libres. Le copyleft est un moyen de se servir du copyright du programme.

Logiciel libre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Logo du projet GNU, initiateur du mouvement du logiciel libre. Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement[1]. Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d'auteur. Les logiciels libres constituent une alternative à ceux qui ne le sont pas, qualifiés de « propriétaires » ou de « privateurs »[Note 1]. Le logiciel libre est souvent confondu à tort avec : les freewares (gratuiciels) : un gratuiciel est un logiciel gratuit, alors qu'un logiciel libre se définit par les libertés accordées à l'utilisateur. Définition[modifier | modifier le code] Premières ébauches[modifier | modifier le code] « Premièrement, la liberté de copier un programme et de le redistribuer à vos voisins, qu'ils puissent ainsi l'utiliser aussi bien que vous.

Related: