background preloader

Théâtres et cabarets parisiens au XIXe siècle

Théâtres et cabarets parisiens au XIXe siècle

montmartre Commentaires des oeuvres présentées * Camille COROT (1796-1875), Le moulin de la Galette, vers 1840, Genève, musée d’art et d’histoire Au 19 ème siècle, Montmartre était encore un village rural ; les peintres, de plus en plus nombreux s’y installent à partir de 1860. Jusqu’en 1914, il y règne une ambiance artistique extraordinaire, des Batignolles au quartier Saint-Georges, de la Nouvelle-Athènes aux Abesses et du Tertre au faubourg Poissonnière. Stanislas Lépine a été l’un des élèves de Corot ; il s’est installé à Montmartre dès sa jeunesse et y a passé toute sa vie. * Henri FANTIN-LATOUR (1836-1904), Un atelier aux Batignolles, 1870, Paris, Orsay Les artistes se retrouvent dans les cafés, essentiellement fréquentés par les intellectuels et les artistes. * Théophile STEINLEN (1859-1923), Tournée du Chat Noir, 1896, affiche * Henri RIVIÈRE (1864-1951), Paris, vue de Montmartre, Série des Paysages parisiens, lithographie en douze couleurs, 1900 Max Jacob était poète et également peintre.

SITOGRAPHIE DÉDIÉ À L'HDA : recherche par niveau, thème et domaine. Histoire des arts Grands musées internationaux Lexique des peintres, écrivains, sculpteurs… Ressources de proximité En Alsace et dans le Rhin supérieur Domaines artistiques En venteau CRDP d'Alsace En prêtau CRDP d'Alsace Instructions officielles Portail Histoire des Arts - Ministère de la Culture Vidéo : enseigner l'histoire des arts Site principal du CRDP | Mentions légales | Contacts | Droits de l'image et du son | Aide La baraque de la Goulue et le bal Bullier Contexte historique L’essor des spectacles dans le Paris de la Belle Époque Sous l’impulsion du baron Haussmann, Paris se transforme en profondeur au cours de la seconde moitié du XIXe siècle. La « Ville lumière » brille autant par l’éclat de ses monuments que par les feux de ses mouvements artistiques, qui attirent les créateurs du monde entier. Le bal Bullier, construit en 1847 avenue du Montparnasse, à l’emplacement de l’actuelle Closerie des Lilas, a été pendant un demi-siècle le plus grand bal de Paris. Les contemporains s’accordaient pour désigner la Goulue (Louise Weber, née en 1866) reine du cancan. Analyse des images Bals populaires et « nuit parisienne » Dans l’affiche pour le bal Bullier, Georges Meunier s’approprie le style de son maître Chéret, pour qui légèreté et fluidité priment sur l’expressivité. Les deux panneaux peints en 1895 par Toulouse-Lautrec à la demande de la Goulue livrent une vision moins éthérée de la fête parisienne. Interprétation

21 sources de films à visionner en ligne ou libres de droits Pour se former à distance dans ce qui vous intéresse et bien commencer... Vous avez déjà pensé apprendre à faire du dessin 3D, apprendre l’allemand, à gérer des projets, à faire de la musique ? C’est le temps d’aller voir… 10 000 métiers en vidéo - Répertoire À peu près tous les organismes et entreprises ont compris que du recrutement de compétences dépendait une bonne partie de leur avenir. Publications pédagogiques francophones en ligne Répertoire de publications pédagogiques francophones en évolution Répertoire du socio-financement : $ € Le répertoire le plus complet. Ces sites peuvent servir de leviers de motivation pour faire avancer son projet; on peut assurément les intégrer aux activités pédagogiques et aux projets scolaires pour peu que ces projets aient une envergure suffisante. Ressources d'apprentissage sur la biodiversité Vous trouverez des références, des simulateurs-jeux, des documentaires et aussi des cours sur la biodiversité.

Femmes et frissons de plaisir à la Belle Époque Contexte historique La République s’amuse Après le régime si décrié du second Empire (« la fête impériale »), la Troisième République a commencé par un retour à l’ordre et à la morale entre Adolphe Thiers et Jules Simon. Dix ans plus tard, avec les républicains opportunistes, il semble que la rigueur des débuts a fait place à une tolérance comportementale beaucoup plus large : liberté de la presse, prostitution en maisons closes et de plus en plus sur le trottoir, non application de fait de la loi sur l’ivresse publique, etc. Les lieux de plaisir se renouvellent rapidement à Paris. Les courtisanes, ces « femmes de mœurs déréglés, qui mettent à prix leurs faveurs » comme disent les dictionnaires du temps (Dictionnaire des dictionnaires, 1889), sont surnommées « cocottes », « grandes horizontales », ou « demi-mondaines ». Analyse des images Les danseuses nues La Goulue n’avait pas vingt ans que déjà elle produisait des « nus esthétiques » pour le photographe Achille Delmaet. Interprétation

Mon enfant dyspraxique ne veut pas parler. Que dois-je faire Mon enfant dyspraxique ne veut pas parler. Que dois-je faire? Il est important de ne pas forcer l’enfant à parler • Surtout devant des personnes moins familières, et encore moins si le besoin qu’il parle vient de vous et non de lui; • Acceptez (surtout en présence d’observateurs) n’importe quelle réponse ou tentative verbale de sa part, même si elle n’a pas la précision ni la qualité de ce que vous attendez pour un enfant de son âge; • Expliquez au préalable sa difficulté à votre famille immédiate ainsi qu’à votre famille élargie, son milieu de garde, vos voisins, les parents de ses petits amis… Ils pourront mieux comprendre, l’expliquer à leur tour et peut-être l’aider eux aussi entre autres en continuant de communiquer avec lui… (Voir la Brochure d’information sur la dyspraxie) Articles à venir: « Comment encourager l’enfant dyspraxique à essayer de nouveaux sons? publié par: Jacinthe Lessard | Orthophoniste |

Le quartier Montmartre Origine du nomAbbaye disparueFondation de l’Ordre des JésuitesL’église Saint PierreLa basilique du Sacré-CoeurLe choix de MontmartreConstruction du Sacré-CoeurLe campanileLe clos de MontmartreLe lapin AgileLe Moulin Rouge Le Moulin Rouge Premier moulin Après les horreurs de la guerre de 1870, s’ouvre une période d’insouciance et de légèreté. Le Moulin Rouge en est sans doute le plus bel exemple. L’endroit se présente comme un moulin peint en rouge, aux ailes mobiles, avec un meunier et une meunière qui semblent s’adresser des signes complices aux fenêtres. A l’intérieur, une gigantesque piste de danse, une petites scène, des miroirs partout, des drapeaux et des oriflammes....Le décor né de l’imagination de Willette est complètement révolutionnaire pour l’époque, en un instant on passe de la Plazza de toros de Grenade, à la chaumière normande ou au moulin de Hollande ! Le Moulin Rouge devient le temple de la musique et de la danse. La Goulue pages : <<12345678910 par Webmaster

Site de boitamomes ! Autour du Chat Noir - Arts et Plaisirs à Montmartre 1880-­1910 - Musée de Montmartre Au Grand Palais, l'exposition "Bohèmes" dédiée à la fameuse "vie de bohème" dont se réclament les artistes consacre une salle à Montmartre, qualifiée de "académie de la bohème", aux enseignes et affiches des cabarets "Le Lapin Agile" et "Le Chat Noir". Pour aller au-delà de la simple monstration et s'approcher de la bohème originelle, le Musée de Montmartre propose une exposition exceptionnelle, articulée autour du premier cabaret littéraire, artistique et musical, qui en raconte l'histoire et rend compte de la synergie qu'entretenaient les cabarets montmartrois avec la vie artistique de l'époque. Malgré les contraintes architecturales du lieu qui n'est pas un white cube mais un ancien immeuble d'habitation, Frédéric Beauclair a élaboré une épatante scénographie pour accompagner un parcours thématique, pourvu de nombreux cartels explicatifs, scandé par le répertoire de la chanson montmartroise. Suivez le Chat Noir....

Orthophonie et Logiciels Libres Le Chat noir Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une goguette, la Goguette du Chat Noir, se réunissait dans ce cabaret. Deux ans après la mort de Rodolphe Salis survenue en 1897, le cabaret est racheté par le chansonnier montmartrois Henri Dreyfus dit Fursy et rebaptisé La Boîte à Fursy. Le cabaret du Chat-Noir[modifier | modifier le code] Le premier établissement, 85 boulevard de Rochechouart[modifier | modifier le code] Fils d'un limonadier de Châtellerault, Rodolphe Salis (1851-1897), arrivé à Paris en 1872, gagna d'abord médiocrement sa vie comme artiste en fabriquant des objets de piété, avant de concevoir l'idée d'associer art et débit de boisson. Salis avait rencontré, quelque temps auparavant, Émile Goudeau qu'il avait convaincu de transférer ses Hydropathes, qui se réunissaient sur la rive gauche, dans son établissement. La nouvelle enseigne, au 12 rue de Laval (rue Victor Massé)[modifier | modifier le code] La dernière adresse, 68 boulevard de Clichy[modifier | modifier le code]

Enseigner aux élèves avec des troubles d'apprentissage Les textes, mises en page, illustrations et autres éléments constitutifs de ce site sont protégés par le droit d'auteur ou, s'agissant de bases de données par un droit spécifique. Tous ces éléments constituent la propriété de la Communauté française ou, le cas échéant, d'un tiers auprès duquel la Communauté française a obtenu les autorisations nécessaires. Sauf stipulation contraire, l'information textuelle ou chiffrée figurant sur ce site et constituant la propriété de la Communauté française peut être utilisée gratuitement mais, moyennant mention de la source et uniquement pour un usage qui ne soit ni commercial, ni publicitaire.

Related: