background preloader

Pouvoir et influence

Pouvoir et influence
L'influence est censée procurer du pouvoir. Quand nous disons que X a fait telle chose sous l'influence de Y ou que telle population a voté de telle manière sous l'influence des médias, du parti ou de l'église, nous sous-entendons que "normalement", comprenez si cette influence ne s'était pas exercée, le sujet influencé, individu ou collectivité, se serait conduit autrement. L'influence se constate ou se présume après coup au vu de résultats, et ce sont le plus souvent des comportements (ou des absences de comportements, ce qui revient au même). L'influence répond donc bien à la définition classique du pouvoir : probabilité d'obtenir quelque chose de quelqu'un. La question de l'influence se divise donc en deux parties : vers l'amont et le mystère de ses mécanismes, mais aussi vers l'aval et les conditions de son efficacité, c'est-à-dire la nature de son pouvoir dans le champ politique, économique et culturel et les résistances ou concurrences qu'elle y rencontre.

http://www.huyghe.fr/actu_804.htm

Related:  La dissonance cognitivelubeckSociologie - A Classer

Dissonance cognitive Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En psychologie sociale, la dissonance cognitive ou distorsion cognitive au Québec[1] est la simultanéité de cognitions qui entraînent un inconfort mental en raison de leur caractère inconciliable ; ou l'expérience d'une contradiction entre une cognition et une action. Dans sa théorie de la dissonance cognitive, Leon Festinger étudie les stratégies de réduction de la tension psychologique induite et de maintien de leur cohérence personnelle, y compris des stratégies d'évitement des circonstances identifiées comme source de dissonance. Relations entre les cognitions[modifier | modifier le code] Trois sortes de relations sont possibles entre deux cognitions ou entre une cognition et un comportement[1] : Ampleur de la dissonance[modifier | modifier le code]

Comment la structure rituelle du Journal télévisé formate nos esprits Le journal télévisé est le cœur de l’information contemporaine. Principale source d’information d’une grande partie des Français, il n’était pourtant, à ses débuts, en 1949 en France, que le sous-produit de ce que n’avaient pas voulu diffuser au cinéma la Gaumont et les Actualités Françaises. Défilé d’images sur lesquels était posé un commentaire, le « présentateur » ne s’est installé dans son fauteuil qu’en 1954, quand le journal a été fixé à 20h. Depuis lors, la mise en scène n’a fait qu’aller en s’accroissant, et l’information en a été écartée —si jamais elle était présente au départ— pour faire de ce théâtre non plus un journal, mais un spectacle ritualisé, une cérémonie liturgique. Le « 20h » n’a pas pour fonction d’informer, au sens de dégager une tentative de compréhension du monde, mais bien de divertir les téléspectateurs, tout en leur rappelant toujours ce qu’ils doivent savoir. Le contexte

Pourquoi les pauvres votent-ils contre leurs intérêts ? « Si l’on aide les plus pauvres, alors c’est moi qui vais me retrouver tout en bas » : selon des chercheurs américains, la « peur de la dernière place » expliquerait l’opposition des citoyens modestes aux politiques de redistribution. Depuis au moins une décennie, la politique américaine se caractérise par un double paradoxe : bien que les inégalités et la pauvreté augmentent, la politique fiscale n’a jamais autant favorisé les plus riches. Et le Parti républicain, la force politique derrière ces réductions d’impôts, a bénéficié d’un soutien populaire considérable. Garder son statut d’« avant-dernier » Deux économistes ont récemment proposé une explication insolite à ce paradoxe (1). Les raisons que l’on avance habituellement pour expliquer cette tendance à voter contre son propre intérêt économique sont, selon Ilyana Kuziemko (Princeton) et Michael I.

Numérisons les lobbyistes de l'Assemblée nationale Parce que l'influence du lobbying au sein des parlements, peu connue, suscite beaucoup de fantasmes, Transparence International France et Regards Citoyens s'associent pour mieux connaître les lobbyistes de l'Assemblée nationale. Depuis 2007, plus de 15 000 personnes ont été auditionnées dans le cadre de rapports parlementaires.Pour mieux qualifier ces données, nous avons besoin de vous ! Pour nous aider à cartographier ces acteurs, il vous suffit de saisir, dans le formulaire ci-dessous, le nom de la personne, identifié dans un cadre rouge, son employeur ou l'organisme qu'elle représente, ainsi que sa fonction :

INGÉNIERIE SOCIALE ET MONDIALISATION par Comité Invisible La culture de l’inégalité ne concerne pas que le domaine économique. Elle touche aussi à la configuration du champ perceptif. En effet, le fondement des théories de la surveillance, tel que résumé par le principe panoptique de Jeremy Bentham, est la dissociation du couple « voir » et « être vu ».

Dissonance cognitive et changement d'attitude - Cours de psycho sociale a) Théorie de la dissonance cognitive La dissonance cognitive est une influence qui se manifeste non sur le comportement mais sur les attitudes (pensées) : elle se situe à un niveau intra-individuel. L'individu est influencé par lui-même. Attitude = structure mentale qui renvoie à notre position, notre évaluation à l'égard d'un objet quelconque et qui nous prédispose à agir d'une certaine façon par rapport à l'objet en question.

L’effet McGurk, quand les yeux disent aux oreilles ce qu’elles doivent entendre. (vidéo pour tester) Guru Med aime les illusions, l’art de tromper notre cerveau (précédemment : effet de distorsion et d’enlaidissement par projection successive de jolis visages féminin). La plupart sont d’origine visuelle, car elles sont plus faciles à diffuser / partager, mais il y en a bien sûr pour tous nos sens, de l’illusion d’Alice, jusqu’à l’effet placébo qui aurait apparemment un lien avec les cannabinoïdes que nous produisons… Enfin ça, c’est une autre histoire. Image d’entête : “la forme du son” de Jason Puccinelli aux musée d’art de Seattle. La question du jour est : dans la bataille sensorielle entre la vision et l’audition, quel est le plus puissant ? L’effet McGurk a été nommé par un psychologue Ecossais, Harry McGurk, en collaboration avec John MacDonald. L’expérience montre que même si nos sens semblent séparés, vous ne penseriez pas que, ce que vous voyez, pourrait affecter ce que vous entendez et il s’avère que c’est totalement faux.

Sciences citoyennes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les sciences citoyennes sont des programmes de recherche associant des scientifiques et une participation « citoyenne » d'amateurs volontaires, d'amateurs éclairés, de spécialistes à la retraite, etc. Elles se sont notamment développées dans le domaine naturaliste, où dans le fil des sociétés savantes des siècles passés, une grande partie du travail se fait sur le terrain sans nécessiter de moyens coûteux ou de laboratoire, permettant à des non-professionnels de contribuer aux avancées en matière de connaissance et d'inventaires. Mais des objets plus lointain, astronomiques notamment font aussi l'objet de sciences citoyennes. Le document Green Paper on Citizen Science: Citizen Science for Europe les décrit dans ces termes (traduction libre) :

Pierre Bourdieu : L'opinion publique n'existe pas, 1972. Exposé fait à Noroit (Arras) en janvier 1972 et paru dans Les temps modernes, 318, janvier 1973, pp. 1292-1309. Repris in Questions de sociologie, Paris, Les Éditions de Minuit, 1984, pp. 222-235. e voudrais préciser d'abord que mon propos n'est pas de dénoncer de façon mécanique et facile les sondages d'opinion, mais de procéder à une analyse rigoureuse de leur fonctionnement et de leurs fonctions. Ce qui suppose que l'on mette en question les trois postulats qu'ils engagent implicitement. Toute enquête d'opinion suppose que tout le monde peut avoir une opinion ; ou, autrement dit, que la production d'une opinion est à la portée de tous. Quitte à heurter un sentiment naïvement démocratique, je contesterai ce premier postulat.

Dissonance cognitive Dissonance cognitive Il nous est tous arrivés de nous laisser piéger : au supermarché, nous voyons, écrit en gros sur l'emballage d'un produit, « 20% de réduction »... et, pour ne pas rater l'occasion, nous achetons sans regarder de plus près. Arrivés chez nous, nous découvrons, en tout petits caractères, au-dessous de l'offre qui nous a attiré : « Valable sur l'achat de trois produits du même type dans les quinze jours »... et, bien sûr, dans l'immense majorité des cas, nous jetons l'emballage après consommation, négligeant de faire valoir nos droits. Le même principe est utilisé dans l'organisation des magasins : de grands panneaux affichent des offres mirobolantes, et, si nous regardons de plus près, nous voyons qu'elles ne concernent qu'un tout petit nombre de produits. Le phénomène est bien connu en psychosociologie sous le nom de « dissonance cognitive ».

Les franc-maçons, d'hier à aujourd'hui La franc-maçonnerie tire ses origines des corporations de maçons du moyen-âge, et s’inspire des traditions, légendes et symboles remontant au temple de Salomon, aux pyramides d’Egypte ou aux bâtisseurs de cathédrales. Dès la renaissance, ces corporations se transforment en sociétés de bienfaisance et d’entraide, et s’ouvrent aux artisans et commerçants. Le siècle des lumières voit la naissance d’une franc-maçonnerie philosophique et ésotérique, dont les loges d’aujourd’hui sont les héritières. La franc-maçonnerie en France Invisibilisées Les femmes d'exception ne sont pas au Panthéon, rarement dans les livres d'histoire, peu souvent dans les mémoires. Désormais elles ont leur tumblr. Le collectif Georgette Sand souhaite imposer une légitimité qui découle des compétences et non de la perpétuation de l'endogamie.

Institut français des relations internationales Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir IFRI. L’Institut français des relations internationales (IFRI) est en France le principal centre de recherche et de débat indépendant consacré à l’analyse des questions internationales. En 2011, pour la quatrième année consécutive, l’Ifri est le seul institut de recherche français classé parmi les 50 premiers « think tanks » les plus influents dans le monde, hors États-Unis, et occupe le 3e rang en Europe selon le dernier « Global Go-To Think Tanks » de l'Université de Pennsylvanie qui porte sur 6 480 instituts implantés dans 169 pays. Inspiré du modèle anglo-saxon, l’Ifri, premier think-tank ou « laboratoire d’idées » français,s’est affirmé dans la durée, depuis sa création en 1979 par Thierry de Montbrial.

Related:  "croyances" et influences